AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Kôji Murata (Autre)
EAN : 9782368779927
160 pages
Éditeur : Meian (20/11/2020)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 6 notes)
Résumé :
La carte maîtresse du fabricant de confiseries traditionnelles Mitsubachi, se nomme Hana Takamine et a vingt-sept ans. Cette jeune femme aussi belle qu’inégalable, fait rêver par son côté inaccessible. Mais derrière cette image de perfection, Hana cache en réalité un secret. Elle n’a absolument aucune expérience en matière d’amour et réagit toujours comme une jeune écolière. Pas facile alors d’avouer ses sentiments à Tsuyoshi Yowaki, un autre employé de la société. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Mvtjapan
  08 avril 2021
On introduit ce manga avec la belle Hana, femme de 27 ans carte maîtresse de la section développement de projet de sa société, admirée par ses collègues elle montre un tempérament de femme dynamique, stricte, et sûre de ce qu'elle veut.
Et la on tourne la page et j'éclate de rire. On retrouve Hana, allongée sur son lit, avec son pyjama pilou rêvant bouche béante de son collègue de boulot Tsuyoshi dont elle est la supérieur et qu'elle rabaisse à longueur de journée mais qu'elle aime.
💄
Elle ne sait absolument pas comment se comporter avec lui et la seule approche qu'elle a, et qui malgré elle revient au galot, c'est de le réprimander sur tout. Chaque effort pour se montrer gentille avec lui et un échec.
Ce qu'elle ne sait pas c'est que lui aussi est amoureux d'elle.
💄
On va donc suivre Hana plus trois autres employés ( Tsuyoshi dont elle est amoureuse, le beau gosse de service mais impeccable dans son boulot et la secrétaire mignonne qui fait tomber tous les hommes à ses pieds) et tous vont se méprendre sur les intentions et les sentiments des uns et des autres ce qui va créer de drôles de quiproquos pour notre plus grand plaisir!
Nous suivrons leur aventure découpée en plusieurs petites histoires drôles mais en gardant quand même un fil conducteur et une évolution de l'histoire.
💄
Sur le plan visuel nous avons de beaux dessins et les expressions sont très bien retranscrites. Surtout sur Hana avec sa première apparence froide et sévère et sa deuxième carrément immature et maladroite.
💄
J'ai passé un très bon moment avec ce premier tome et il me tarde de voir si Hana se rapproche enfin de Tsuyoshi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lesvoyagesdely
  21 février 2021
Nous faisons connaissance avec l'entreprise Mitsubashi, fabricant de pâtisseries traditionnelles, ainsi que d'Hana, Tsuyoshi, et d'autres collègues.
Nous sommes plutôt dans un service commercial, qui s'occupe des projets, des concepts, de vendre.
Ainsi leurs concepts pourraient nous mettre l'eau à la bouche, mais malheureusement ce n'est pas vraiment le cas avec les propositions de Tsuyoshi qui sont plus abracadabrantes les unes que les autres.
Pauvre Tsuyoshi, qui est pourtant si attachant, et plein de bonnes volontés, nous ne pouvons vraiment pas dire qu'il soit très efficace et doué dans son travail.
Pourtant parfois, il fait des réflexions pertinentes et agit de manière qui nous fait sourire. Il met simplement en application ce qu'il a appris d'Hana, et ça donne un résultat succulent.
Hana est très douée dans son travail, tout le monde a l'air en adoration devant elle, ce que je trouve dérangeant. Comment est-elle devenue comme ça ? Quel est son passé ? le dernier chapitre nous a emmené à la rencontre de la petite Hana, et il n'y a plus qu'à espérer que nous aurons d'autres passages dans le passé.
Alors que Tsuyoshi semble malchanceux, elle semble au contraire chanceuse : belle, efficace, intelligente …
Mais malgré tout cela, ou à cause de cette image, personne ne sait vraiment voir en elle. Elle est amoureuse de Tusyoshi et pour le cacher d'autant plus sauf aux yeux des lecteurs qui la voit dans son intimité, rougir, défaillir d'amour, elle agit totalement à contre-courant en l'engueulant encore plus fort.
Nous en revenons un peu aux qui aime bien châtie bien ?!
Si Hana savait que Tsuyoshi est tout aussi amoureux. Et si les autres savaient. Il se juge indigne d'elle, et les situations embarrassantes, incomprises s'enchaînent. Tant de malentendus, mais qui feront rire des lecteurs.
Mais au moins Hana travaille vraiment.
Parce que contrairement à elle, il y a la peste de la 2ème couverture, qui croit que sous couvert d'être mignonne, elle n'a rien à faire que de se montrer, jouer sur les sentiments des mâles. Autant vous dire que quand Tsuyoshi la ramène sur Terre ça fait un bien fou. Espérons qu'il continue comme ça et que d'autres ouvrent les yeux sur la laideur de son intérieur.
Sinon, elle pourrait toujours se mettre avec le play boy Charada, quelque part ils se trouvent bien. Aussi nuls de comportement, de valeur, l'un que l'autre.
Juste de la gueule, rien vraiment derrière. Sauf que Charada est quand même bon dans son travail, mais il s'y croit, du genre que toutes les femmes vont tomber sous son charme ha ha.
Parfois ces deux parasites voient clairs et d'autres fois, ils comprennent tout de travers aussi, et se font bien remontés aussi ha ha.
Ensuite, il reste aussi le problème que le boulot c'est le boulot, et l'amour au travail, ça peut être compliqué.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LeParfumdesMots
  01 janvier 2021
J'avais de très nombreuses attentes au sujet de cette série. Et c'est systématique dans ce cas que j'en ressors le plus déçu. Non pas que le manga soit de mauvaise facture, ni même que l'intrigue ne correspondent pas à mes attentes, mais plutôt dans l'impression d'avoir lu une bande dessinée franco-belge à l'instar de Cédric, Les Psy ou même encore Boule et Bill.
Effectivement, le mangaka propose une succession de gags plus ou moins réussis qui mettent en scène les mêmes personnages autour d'une même problématique, à savoir avouer ses sentiments à l'être ému. D'un côté, une jeune femme amoureuse d'un subalterne incompétent qu'elle croit aimer les femmes mignonnes et idiotes. de l'autre côté, le subalterne incompétent est amoureux de sa patronne qu'il croit aimer les hommes forts et travailleurs. Un chassé croisé qui se répète de chapitre en chapitre où il n'existe pas vraiment de liens entre eux (entre les chapitres) et sans réelle évolution.
Ce qui m'a dérangé le plus, c'est la répétitivité des scénarios. Que c'est gonflant de lire une dizaine de fois les mêmes présentations. le mangaka estiment-ils que les lecteurs ont une mémoire de poisson rouge pour ne pas se souvenir des détails de base après 4 ou 5 pages seulement ? Ou bien n'avait-il pas prévu de publier un jour ses réalisations ?
Le fait de proposer des chapitres très courts (certains font 4 pages…) accentue ce sentiment d'être face à une succession de petites histoires, mais beaucoup moins face à une intrigue élaborée et créée en ce sens. Seul le dernier chapitre laisse planer l'espoir d'un évolution dans la relation entre les deux principaux protagonistes de ce manga. Je me réserve donc le droit d'attribuer une note à cette lecture après la publication du deuxième volume.
Je suis resté coincé sur cet aspect de répétition où il semble inapproprié de donner une appréciation sur un contenu de 4 planches et qui se répète une vingtaine de fois. Vous avez bien lu, 20 chapitres en 150 pages…
Lien : https://leparfumdesmots.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pommerouge
  15 décembre 2020
Je remercie les Éditions Meian pour l'envoi de cette lecture. Mais qu'est-ce que j'ai ri avec ce manga ! Vraiment, c'est la lecture par excellence à prendre si on a un coup de blues afin d'aller mieux directement !
Hana travaille dans une entreprise de fabrication de confiserie. Elle est leur carte maîtresse. Cette femme est douée, adulée, aimée. Elle renvoie énormément de classe. Elle est la femme inaccessible, qui dit non, même au plus haut cadre de l'entreprise qui lui propose de boire un verre avec elle…
En réalité, du haut de ses vingt-sept ans, Hana n'a aucune expérience amoureuse. Qui plus est, elle est amoureuse d'un de ses collègues : Tsuyoshi. Ce qu'elle ne sait pas, c'est que son amour pour lui est réciproque.
Mais bien évidemment, elle ne veut pas avouer ses sentiments, étant persuadée qu'ils ne sont pas réciproques. Ce qui crée du coup des quiproquos et des scènes vraiment hilarantes. C'est le gros point fort de ce manga !
J'ai adoré les deux personnages principaux de l'histoire. Hana est géniale ! Elle a la classe, c'est une femme d'affaires hors pair, mais à côté de tout ça, elle réagit comme une adolescente au moindre petit truc en lien avec l'homme qu'elle aime.
De son côté, Tsuyoshi est adorable et je comprends pourquoi Hana l'aime, car c'est clairement le genre de gars qui me fait fondre dans la vraie vie. Il est gentil, un peu gauche, mais cela le rend chou comme tout, c'est un homme au coeur pur, je ne pouvais que fondre devant ce personnage !
En bref, c'est un premier tome qui me plaît énormément et qui m'a donné le sourire. On se retrouve dans un manga vraiment sympathique qui nous fait enchaîner les gags, les scènes remplies de malentendu. Même le dernier chapitre m'a rendu folle je vous jure ! Vivement que la suite sorte ! 😉
Lien : https://lapommequirougit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Jessdragoon
  03 avril 2021
Je pense que je n'ai pas d'attirance particulière pour les mangas humoristiques découpés sous forme de courts sketchs… J'avais bien aimé ma lecture de la voie du tablier qui m'avait fait rire à quelques reprises, mais Hana l'inaccessible n'a pas réussi à me décrocher de rictus. du moins, pas énormément. Je n'ai pas apprécié la façon dont Hana gronde constamment Tsuyoshi afin de camoufler ses sentiments. Je sais qu'il s'agit de la base de l'histoire. L'humour est d'ailleurs basé sur ce point, mais je n'ai pas apprécié, ce qui explique que je n'ai pas trouvé les scènes censées être humoristiques drôles. Je n'ai pas accroché à l'histoire, aux sentiments d'Hana, ni à Hana elle-même. Je pense toutefois que ce manga peut plaire aux amateurs d'humour et de romance. Ce titre n'est tout simplement pas venu me chercher, moi.
Lien : https://geekbecois.com/decou..
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
MangaNews   18 décembre 2020
Enfin, l'édition française s'avère très honnête, avec en premier lieu une traduction plutôt efficace de Marina Sanchez. pas de pages en couleurs en vue, mais une bonne qualité de papier et d'impression, ainsi qu'un petit vernis sélectif sur le logo-titre de la jaquette.
Lire la critique sur le site : MangaNews
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
pommerougepommerouge   13 décembre 2020
Une fois de plus... Je me suis montrée dure avec Tsuyoshi !! En réalité... Je l'aime tellement !!!
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : mangaVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
980 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre