AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2701115418
Éditeur : Editions Belin (20/04/2000)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Louis XIV incarne l'exemple le plus achevé de monarque absolu. La mutation de l'Etat, douloureusement réalisée entre 1630 et 1653, a permis à la génération de Colbert de mettre en place une " monarchie adminisrative ". Mais Versailles n'est pas la France et cette œuvre brillante de rationalisation ne doit pas occulter les autres acteurs de la vie sociale, les Eglises, ainsi que les populations très diverses dont les recherches récentes ont montré les dynamismes. Ce ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
JcequejelisJcequejelis   27 avril 2014
Les Bonnets rouges en 1675 - La guerre de Hollande avait amené le pouvoir royal à créer en 1673 des impôts indirects, une taxe sur le papier, dorénavant « timbré », un droit de marque sur la vaisselle d'étain, et à instituer un monopole de la vente du tabac en 1674. En 1675, des troubles éclatèrent à Bordeaux le 27 mars, et le 3 avril à Rennes où, le 18, des émeutiers pillèrent le bureau de vente du tabac. Des émeutes sporadiques continuèrent d'agiter quelques villes bretonnes au printemps. Au mois de juin, les troubles commencèrent dans les campagnes des évêchés de Quimper et de Vannes; un bureau de papier timbré fut pillé le 23. A mi-juillet une quarantaine de paroisses avaient pris les armes. Certains révoltés étaient « bien armés », ils « marchaient tambour battant et enseigne déployée » ; des meneurs se dirent « caporaux de trêves », ce qui pourrait être un grade de la milice de garde-côte, et certaines paroisses prirent les armes à l'appel du tocsin, qui était le signal convenu en cas d'approche d'une flotte hollandaise. Les révoltés utilisèrent donc l'armement et l'organisation de la garde-côte.
Plusieurs châteaux furent pillés les 11 et 23 juillet, de même que le presbytère d'un curé très riche, d'ailleurs noble, qui avait attiré une haine particulière sur sa personne. Si les nouveaux impôts furent le détonateur de la révolte, les paysans de Cornouaille mirent donc vites les rapport sociaux en question. Ils commencèrent même à se donner une organisation politique : des habitants de quatorze paroisses s'assemblèrent et rédigèrent un programme revendicatif connue sous le nom de Code paysan.

1712 - [p. 65]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
JcequejelisJcequejelis   01 mai 2014
La Bibliothèque bleu, créée à Troyes par Nicolas Oudot I, (..) consistait à réimprimer, sous forme de petits livrets sur du papier bleuâtre de médiocre qualité, des textes sur lesquels ne pesaient plus de privilège de monopole. Ces livrets étaient donc bon marché. En outre ils répondaient aux attentes du public. Lorsque mourut l'inventeur de cette formule, en 1636, le répertoire dépassait la centaine de titres. Dans ce dernier quart du XVIIe siècle, les Oudot furent imités, à Troyes même, tandis qu'une branche de la famille s'installa à Paris. Puis des presses de provinces au nord de la Loire, multiplièrent à leur tour des réimpressions sur le même principe. Ces textes édités bon marché étaient puisés dans le répertoire existant, si bien que leur corpus n'était pas, en soi, « populaire ».

1716 - [p. 133]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : oppressionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1602 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre