AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782075087896
Éditeur : Gallimard Jeunesse (15/02/2018)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 78 notes)
Résumé :
Un samedi d'été, dans une banlieue paumée. Adam Thorn ne le sait pas encore, mais sa vie est sur le point de basculer. Asphyxié par sa famille, harcelé par son boss, tiraillé par des sentiments contradictoires, gay, définitivement gay, Adam voudrait juste avoir le droit d'aimer.

Pendant ce temps, au bord du lac, l'esprit d'une jeune fille assassinée se réveille, en quête de vengeance...

L'un et l'autre trouveront-ils la libération à l'i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
Harioutz
  21 mai 2019
Ce qui m'a le plus touchée dans ce roman de Patrick Ness, ce sont les interrogations et déceptions amoureuses que vit Adam, jeune homosexuel ou "fils prodigue en gestation", né par malchance d'un père pasteur évangélique qui, s'il savait, "l'aurait expédié en un clin d'oeil de moustique dans un camp pour futurs ex-gays".
Les nombreuses scènes d'amour entre Adam et ses amoureux successifs, à la fois sensuelles, pleines d'amour et de désir, m'ont fait dire "enfin" !
Car oui, c'est un constat, les ados homosexuels ont rarement la possibilité de lire des romans dans lesquels ils peuvent à la fois se reconnaître et découvrir le pouvoir érotique des mots, car, si les scènes de sexe hétéro sont en général très explicitement racontées, la littérature jeunesse est encore bien trop pudique en ce qui concerne la narration de la sexualité des jeunes gays (même constat pour les lesbiennes).
C'est la raison pour laquelle j'accorde 5 étoiles à ce roman, malgré une intrigue générale qui ne m'a pas vraiment convaincue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          892
Ichirin-No-Hana
  29 mars 2018
Après ma déception de Nous autres simples mortels, j'avais peur d'entamer la lecture de Libération. Peur de ne pas aimer une seconde fois cet auteur que j'aime tant et qui sait toucher ma corde sensible grâce à des personnages vrais et remplis d'émotions pures. Mais bon, prise de curiosité et d'envie de ne pas rester sur un échec, je me suis lancée dans la lecture. Et ouf, ce fut une réussite !
Lors d'une simple journée d'été, Adam Thorn voit sa vie basculer et ses sentiments se révéler. Lors de cette simple journée, Adam ira travailler à la pizzeria, aidera son père pasteur à l'église, prévoira ensuite de voir son petit-ami Linus avant de se rendre à la fête d'adieu de son ex Adam… Journée chargée donc, mais tout ne se passera pas comme prévu pour le jeune homme.
Adam Thorne est un adolescent très complexe et en pleine réflexion sur ses sentiments. Homosexuel, il s'assume auprès de son entourage proche malgré que ses parents ne soient pas encore au courant (avec un père pasteur et un grand frère « parfait », c'est assez compliqué). Dans ce roman, j'ai retrouvé le Patrick Ness que j'aime. L'histoire transpire la vérité, les personnages sont remplis de doutes, les réflexions de nos personnages sur eux-mêmes sont crédibles et l'émotion est palpable. le roman se lit à une vitesse folle tant on est pris dans la tornade qu'est cette simple journée et il difficile de quitter ses personnages que l'on a appris à connaître et à aimer pour ce qu'ils sont réellement. En plus de cette intrigue, nous avons une intrigue parallèle plus fantastique et mystique autour d'une jeune fille tuée qui revient se venger. Contrairement à Nous autres simples, où l'on avait également une autre intrigue décrite à chaque début de chapitre, je l'ai trouvé ici beaucoup mieux incorporée et plus pertinente.
Après avoir lu Nous autres simples mortels et Libération, on ne peut que souligner les nombreux points communs entre ses deux histoires. Finalement le premier roman donne l'impression d'être le brouillon du second. Libération est un roman adolescent qui vaut vraiment le détour pour les personnes (comme moi) sensibles à la plume de Patrick Ness et qui admire son talent à créer des personnages vrais et émouvants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          213
ReveursEtMangeursDePapier
  16 mars 2018
Libération, c'est le récit d'une journée. Une unique journée. Alors qu'Adam est sur le point de vivre 24 heures particulièrement désagréables, l'esprit de Katherine van Leuwen, jeune fille assassinée, part se venger. Même si elles se déroulent dans la même petite banlieue américaine, j'ai été très surprise de découvrir que ses deux histoires n'étaient absolument pas liées. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre et quelle direction prenait l'auteur. L'une est ancrée dans notre réalité et notre actualité, l'autre est fantastique. Cependant, on réalise que les deux héros recherchent la même chose : la paix, la libération.

Adam est un jeune homme homosexuel qui vit une période de doutes. Gay, définitivement gay, il veut simplement aimé. Etre aimé aussi. Sans jugement. Sans souffrir. Mais la réalité est tout autre et cette journée nous montre combien c'est difficile à vivre pour lui au quotidien. D'abord, il y a sa famille. Catholique pratiquante, elle n'accepte pas son homosexualité et ne veut même pas en entendre parler. Au travail, Adam est aussi victime d'harcèlement sexuel et il ne sait pas comment réagir. Il ne veut pas risquer de perdre son poste. Puis, il est aussi question de ses amours. Adam est amoureux de Linus, pourtant il ne semble pas si heureux que ça. Pourquoi? Parce qu'Adam n'a pas encore oublié sa précédente relation avec Enzo.

Adam est un incompris. Adam est un coeur brisé. Tous ses problèmes et ses incertitudes viennent chambouler cette fameuse journée. On découvre alors un jeune homme qui a grand besoin de réponses, de solutions et de soutien. On ne peut que l'encourager à trouver sa voie, à s'assumer. Même si pour y arriver, il doit entendre des choses difficiles de la part de son entourage par exemple. Ce qui nous réconforte c'est qu'Adam a lui aussi des choses à dire et on sait que ces mots seront libérateurs. On attend donc de les lire, le coeur serré. On lui souhaite de mettre fin à ses conflits intérieurs. J'ai beaucoup aimé la démarche de l'auteur qui aborde des thèmes liés à l'adolescence et à l'homosexualité. Il ose entre autres parler de sexe et d'homophobie et il le fait avec justesse. J'ai donc suivi le parcours, la quête personnelle d'Adam avec émotions.

Comme je le disais plus haut, ce roman ne nous conte pas seulement la journée d'Adam mais aussi celle d'un esprit vengeur. Je ne vous dirai pas grand chose de plus sur les chapitres qui sont consacrés au fantôme de la jeune fille assassinée car ils ne m'ont pas autant marquée que ceux nous racontant l'éprouvante journée d'Adam. J'avoue avoir préféré les chapitres qui nous parlait d'amour et d'acceptation. C'était plus doux, plus vrai. Quand bien même, c'est une fois les dernières pages tournées que j'ai réellement compris en quoi le double récit était important, nécessaire.

Verdict : C'était la toute première fois que je me penchais sur un roman de Patrick Ness et ma lecture a été très spéciale. J'ai découvert une plume sincère et profonde et je ne m'attendais ni à ce genre d'histoire, ni à cette approche. Ce double récit est peu banal. A travers l'histoire d'Adam, nous découvrons un récit très intime et des interrogations profondes, personnelles. En parallèle, c'est un récit beaucoup plus irréel, beaucoup plus sombre qui nous attend. le contraste est saisissant et le message diffère d'une histoire à l'autre. Quand Adam cherche sa place et son équilibre, l'esprit de la jeune fille assassinée part en quête de justice, de vengeance. L'auteur nous présente deux personnages qui prennent doucement le chemin de la LIBERATION et ils vivent cette aventure chacun à leur manière. C'est beau. Déroutant parfois. Trop court aussi. J'aurai bien aimé rester un peu plus longtemps aux cotés d'Adam.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
adrianalitunlivre
  15 octobre 2020
Patrick Ness est l'un des auteurs jeunesse/ado qui m'intrigue le plus. J'ai envie de lire tous ses romans depuis que j'ai découvert "Quelques minutes après minuit" qui est d'une beauté envoûtante et émouvante.
"Libération" raconte un très mauvais jour de la vie d'Adam Thorn.
Tout me plaisait dans le résumé: l'histoire proposée, les personnages qui avaient l'air plutôt sympas ,je m'attendais à un roman jeunesse contemporain. D'une certaine manière, c'était bien réussi de ce côté: un large choix de personnages, l'angoisse de l'adolescence, les caractéristiques de l'âge, les problèmes familiaux, l'amour et le sexe. Ce qui m'a déconcertée, c'est la partie paranormale de ce livre, que ,pour être honnête, je n'ai pas comprise du tout!
Adam est un garçon gay qui, malheureusement, a grandi au milieu d'une famille très religieuse et, bien sûr, ils ne l'encouragent pas dans ses choix. L'histoire est principalement centrée sur lui et ses diverses relations - amoureuses, amicales et familiales .
Heureusement, il peut compter sur une très bonne amie, Angela, qui a été adoptée et dont la famille a un rôle important dans sa vie, car ils le soutiennent et l'accueillent toujours les bras ouverts.
En ce qui concerne son petit ami de l'époque, les choses sont un peu compliquées aussi ,il ne sait pas trop ou se mettre car Adam a encore des sentiments pour son ex.
Bref, vous avez compris, de ce côté-là de l'histoire tout avait l'air de plutôt bien avancer, je passais un chouette moment.
Sauf que...
Parallèlement, il y a une autre histoire, sur le fantôme d'une adolescente toxicomane morte mystérieusement et qui est en attente de vengeance (rien que ça!).
À partir du moment où les deux histoires se mêlent, ça part dans tous les sens! J'étais confuse, plus que tout autre chose. L'écriture de ces chapitres était si dense et dans un désordre bizarre, je ne pouvais vraiment plus donner de sens à l'intrigue.
Je m'accrochais au livre car je voulais savoir comment Adam va s'en sortir mais je ne suivais plus trop le fil; je l'ai lu jusqu'au bout mais finalement je ne lui ai pas trouvé un grand intérêt .
J'ai apprécié le personnage d'Adam qui est d'une profonde sensibilité et je pense que des nombreux lecteurs ont pu s'identifier à lui.
Je retiens aussi que l'auteur a illustré de façon réaliste les problèmes actuels chez les adolescents, leurs difficultés ,que ça soit du côté de la famille, de l'amitié ou de l'amour...
Si le premier roman que j'ai lu de l'auteur fut une excellente surprise, pour ma deuxième lecture, je suis plutôt déçue.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
marinesbooks
  08 avril 2018
J'ai acheté ce livre sur un coup de tête en mai dernier, en trouvant un exemplaire dédicacé par hasard en librairie lors de mon voyage à Londres. Je n'étais pas au courant que Patrick Ness avait écrit un nouveau roman, et il n'y avait pas de résumé sur la couverture, mais étant une grande fan de cet auteur, je n'ai tout simplement pas pu passer à côté.
Il faut savoir que ce roman regroupe deux récits tout à fait différents, même s'ils se produisent dans la même ville. D'un côté, on suit Adam, un adolescent gay qui est fils de pasteur. J'ai adoré en grande partie ce récit, même s'il y a certains défauts qui m'ont empêchée de totalement apprécier ma lecture, mais je reviendrai dessus plus tard. D'un autre côté, on suit l'esprit d'une jeune fille assassinée qui se réveille dans le corps de la Reine (?!!). Je dois avouer que je me suis souvent demandé, « la Reine de quoi ? » au cours de ma lecture et que je n'ai pas apprécié cette partie du roman un peu trop tirée par les cheveux, seulement les passages qui revenaient sur le meurtre de l'adolescente.
Comme toujours, l'écriture de Patrick Ness est magnifique, à la fois poétique et délicieusement cynique. Peut-être même un peu trop poétique. Bien que je parle anglais couramment, il ne s'agit pas de ma langue maternelle, et il y a des passages où je sentais bien qu'il y avait un sous-entendu ou un message caché, mais cela est très difficile de tout comprendre avec ce genre d'écriture lorsque ce n'est pas votre langue maternelle.
J'ai beaucoup aimé le personnage d'Adam que j'ai trouvé très original. Il a grandi dans une petite ville, là où les moeurs n'ont pas encore évolué et où le fait qu'il soit gay n'est pas bien accepté par tous. Surtout par sa famille très religieuse et son père pasteur qui préfère fermer les yeux et refuser de croire en l'homosexualité de son fils. La relation avec son frère est aussi très intéressante. Son grand frère croit vraiment en la religion et semble entretenir une relation un peu malsaine avec Adam, profitant du fait qu'il soit « le fils préféré » de ses parents. En revanche, leur relation de famille et la place de la religion dans ce roman sont beaucoup plus complexes qu'elles ne le paraissent. J'ai adoré Angela, la meilleure amie d'Adam, prête à le défendre envers et contre tous, et les deux garçons dans la vie d'Adam : Enzo, celui qui lui a brisé le coeur et ne le traitera jamais comme il le mérite, et Linus, fou amoureux d'Adam, qui tente tant bien que mal de recoller les morceaux cassés sans vraiment jamais retenir toute l'attention d'Adam.
J'ai trouvé toutes ces thématiques vraiment d'actualité et traitées avec une justesse infinie. En revanche, j'ai trouvé que les relations sexuelles avaient une place trop importante dans ce roman. Je trouve ça bien que le sujet du sexe soit abordé dans la littérature young-adult, mais je ne pense pas que ce soit nécessaire qu'il soit autant mentionné. Pour moi, cela n'apportait rien au roman et c'est devenu très vite répétitif. Attention, on est loin d'un roman new-adult, mais tout de même, le sexe est abordé sur au moins 50 % des pages de ce roman. Certaines scènes ou certains propos sont d'ailleurs plutôt explicites pour un roman recommandé dès 13 ans sur le site de l'éditeur. Si vous me demandiez les thématiques principales de ce roman, le sexe viendrait parmi mes premières réponses. Je pense donc qu'il faudrait penser à le préciser, les plus jeunes lecteurs peuvent être gênés par le fait qu'il s'agisse de l'un des thèmes principaux du récit. D'autant plus qu'il y a de nombreuses scènes homosexuelles, et que ce serait dommage de passer à côté du véritable message du roman en le faisant lire à un adolescent trop jeune qui pourrait être mal à l'aise. Je pense sincèrement qu'un certain degré de maturité est nécessaire pour aborder cette lecture.
J'ai beaucoup aimé le fait que le roman se déroule seulement sur une journée de la vie d'Adam. Il y a déjà tant de choses à dire sur un seul jour que je me demande comment font les auteurs qui racontent des semaines où des mois de la vie d'un personnage sur le même nombre de pages ! C'était une dynamique très originale que j'ai bien apprécié. Patrick Ness a confié avoir été inspiré par Mrs Dalloway de Virginia Wolfe et Pour toujours de Judy Blume et il a réussi à me donner envie de les découvrir également. Je ressors donc de cette lecture avec un avis mitigé, entre un récit que j'ai apprécié mais que j'ai trouvé répétitif et trop insistant sur le sujet du sexe et un autre récit que je n'ai pas du tout apprécié.
Lien : https://marinesbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
Ricochet   30 septembre 2018
Pas question pour Patrick Ness de céder à la facilité d’un roman adolescent lambda retraçant la quête identitaire et sexuelle d’un héros, aussi attachant soit-il. La superbe écriture est bien plus fine.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Actualitte   09 mai 2018
Libération est à nouveau un roman de Patrick Ness qui divisera ses lecteurs. Ceux qui ne comprennent pas et ne comprendront jamais l’œuvre de l’auteur et ceux qui se laisseront porter par l’atmosphère si particulière de ses histoires et de ses personnages à base de l’étoffe dont sont faits les rêves…
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
AnalireAnalire   12 février 2018
- Mes parents estimaient que parler aux enfants comme à des bébés et éviter certains sujets avec eux était presque de la maltraitance, poursuivit-elle. Qu'on finissait par élever des petits débiles qui se feraient dévorer tout crus une fois dans la vraie vie. Je préférais quand les adultes s'attendaient à ce que je me hisse à leur niveau plutôt qu'ils se penchent toujours vers moi. Tu vois ce que je veux dire ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Ichirin-No-HanaIchirin-No-Hana   01 mars 2018
- Je croyais que tout le monde vivait de la même façon. Que tout le monde parlait de la Fin des temps au dîner.
- On le fait. Quand on évoque la possibilité d'un prochain président Républicain.
Commenter  J’apprécie          150
JumaxJumax   19 décembre 2017
- Oh là, là, leurs bébés vont être tellement beaux ! s'écria Karen, d'un ton presque écœuré. (Le physique de Marty était quasi légendaire, même dans les classes qui ne l'avaient pas connu).
- Ou totalement moches, dit Adam. Quelquefois, trop de perfection s'annule.
Commenter  J’apprécie          90
JumaxJumax   12 décembre 2017
Pourquoi les gens qui ne sont plus des ados méprisent-ils systématiquement tous les sentiments qu'ils ont éprouvés à cet âge-là ? t quelle importance, enfin, qu'il vive autre chose ensuite ? Ces jours à la fois douloureux et euphoriques qu'il avait vécus n'en seraient pas moins vrais. La vérité, c'est toujours maintenant. Et d'autant plus quand on est jeune.
Commenter  J’apprécie          60
AvelineAveline   04 mars 2018
Et quelle importance qu’il s’agisse d’un amour de quinze, puis seize ans? En quoi cet amour était-il moins fort? Ils étaient plus vieux que ces deux idiots dans Roméo et Juliette. Pourquoi les gens qui ne sont plus des ados méprisent-ils systématiquement tous les sentiments qu’ils ont éprouvés à cet âge-là? Et quelle importance qu’il vive autre chose ensuite? Ces jours à la fois douloureux et euphoriques qu’il avait vécus n’en seraient pas moins vrais. LA vérité, c’est toujours maintenant. D’autant plus quand on est jeune.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Patrick Ness (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Ness
Rachel vous présente son coup de coeur pour le roman "Burn" de Patrick Ness aux éditions Pocket Jeunesse !
Burn : https://bit.ly/2IRhgrv
En 1957, dans la petite ville de Frome, aux États-Unis, le père de Sarah doit se résoudre à embaucher un dragon bleu, pour l'aider à la ferme. Si les Bleus sont rares, ils ont mauvaise réputation, bien plus que les Rouges. Sarah doit s'en méfier... Pourtant, fait exceptionnel, le dragon lui apprend son nom : Kazimir. Il la sauve même des mains d'un policier violent. Pourquoi s'intéresse-t-il tant à elle ?Selon le dragon bleu, Sarah serait la clé d'une prophétie au coeur des conflits entre humains et dragons. Kazimir serait là pour la protéger. Si ce dragon étrange et fascinant dit vrai, l'avenir du monde entier est en jeu.
+ Lire la suite
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur ce livre Voir plus
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

quelque minute après minuit

Quelle maladie de la mère du jeune garçon?

le cancer
la rage
la tuberculose

11 questions
47 lecteurs ont répondu
Thème : Quelques minutes après minuit de Patrick NessCréer un quiz sur ce livre

.. ..