AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266253557
Éditeur : Pocket Jeunesse (18/06/2015)

Note moyenne : 4.29/5 (sur 521 notes)
Résumé :
Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais...
C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (245) Voir plus Ajouter une critique
Hamisoitil
25 juin 2015
Quant je découvre la vidéo de pretty books toute bouleversée par ce livre (et le mot est faible) je me suis dit, qu'il fallait que je me lance au plus vite dans cette lecture.
J'avoue que j'aie passé un très bon moment avec Aristote et Dante mais ce n'est hélas pas un coup de coeur pour moi. En tout cas, pas au point d'en être bouleversée. Pourtant, j'ai compris ou plutôt ressenti à travers la plume de l'auteur, l'émotion qui s'en dégage.
Aristote que l'on nomme Ari car il n'aime pas son prénom, est un ado de 15 ans. Il vit avec sa mère (professeur) et son père ancien soldat du Vietnam. Il a aussi des soeurs et un frangin en prison. Mais, ça, il est hors de question d'en parler à la maison. Sujet délicat voire tabou.
Il est dans cette phase où il se cherche. Grandir est assez compliqué pour lui. C'est un garçon solitaire, en colère et parfois bagarreur.
Un jour, à la piscine, il rencontre Dante. Garçon du même âge. Fils unique.
Une amitié sans faille va évoluer entre nos deux jeunes.
Dante est un garçon plus fragile, plus passionné, plus délicat, plus fleur bleu, plus sensible qu'Ari. Ils sont assez différents mais se ressemblent sur plusieurs points.
Deux jeunes qui se posent beaucoup de questions sur la vie, sur le monde et qui avancent au fil des pages. L'âge de la découverte, de faire comme les autres avec les règles parentales pour compliquer tout ça.
On voit Ari qui a ce besoin vital de protéger Dante, limite à risquer sa vie pour son binôme, son meilleur ami. D'être près de lui tout le temps. Ce qui reste une incompréhension totale pour lui, d'ailleurs. Et de l'autre côté, nous avons Dante qui se découvre, se voit différent des autres garçons de son âge. Oui, la quête de leur identité est lancée.

Si bien écrit, une plume exquise, qui accroche. On tourne les pages rapidement car les chapitres sont ultra courts. J'ai adoré ce duo Aristote et Dante dans leur quête d'identité. J'ai aimé les voir grandir. Certains passages font mal. Certains passages sont tristes. Certains passages font sourires. J'ai également aimé la relation avec les parents. Très doux, compréhensifs, parfois stricts (mais pour les enfants, c'est toujours trop).
J'ai aimé le côté rebelle de Ari. Sacré caractère. J'ai aimé la sensibilité de Dante. (cette partie avec l'oiseau, My Gosh).
Que dire ??? Finalement, je me demande si ce livre ne serait pas en regardant de plus près, un coup de coeur pour moi.

Lecture que je vous recommande chaudement !
Magnifique histoire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
fauteuil
22 janvier 2016
J'ai lu jusque tard ce soir-là.
Je ne pouvais pas détourner mes yeux de ce petit bijou, et mes doigts fébriles s'accrochaient aux pages et les tournaient avec frénésie ; ce livre m'a ensorcelée.
J'ai donc achevé cette lecture. Il n'en pouvait être autrement.
Bien sûr, je l'ai adorée. Il n'en pouvait être autrement.
Finalement, je ne trouve pas de réels défauts à cet ouvrage.
Mais l'intérêt d'une oeuvre n'est pas d'y chercher les défauts ; l'intérêt d'une oeuvre est d'en ressortir les qualités.
Je m'attèle donc à la tâche, avec plaisir et enthousiasme ; cela risque d'être long, mais ce livre en vaut bien la peine.
Tout d'abord, c'est le style de l'auteur qui m'a frappée ; chaque chapitre, chaque phrase, chaque mot est d'une justesse incroyable, d'une subtilité rare, chaque mot renferme son univers à lui.
Tout le livre est un ensemble d'univers et Dieu sait si Aristote et Dante en ont découvert les secrets.
Et si l'on me demandait de citer une partie du livre, je ne saurais jamais laquelle choisir ; le livre dans son ensemble est une superbe citation.
Un message à faire partager.
Une aventure à découvrir.
Et dans ce magnifique roman, personne ne pourra nier la profondeur et la justesse des personnages.
On peut difficilement faire plus attachant ; on peut difficilement faire plus vivant.
Tout l'ouvrage d'ailleurs semble vivant, empreint de tellement d'émotions.
C'est indescriptible.
Bien sûr, on ne pourra rien reprocher à l'histoire ; quelle beauté ! C'est ce que j'appelle une véritable histoire d'amour. Dénuée de toute mièvrerie.
Bien loin d'être superficielle.
Et l'auteur la raconte si bien.
Ce livre n'est pas un livre qui marquera l'histoire de la littérature ; on ne l'étudiera pas en français dans les années à venir ; on ne s'en souviendra pas vraiment.
Mais moi, je m'en souviendrai.
Car j'ai lu cette histoire et cette histoire m'a façonnée ; elle m'a fait découvrir une minuscule parcelle de mon univers et je lui en suis reconnaissante.
Un tout petit pas pour l'Homme ; un grand pas pour Elise Fayet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          234
Nymphea
17 juillet 2016
Une perle dans les romans jeunesse !
D'habitude, je suis déçue par la collection PKJ mais là j'avoue avoir été agréablement surprise.
J'ai trouvé de nombreuses similitudes avec L'étranger de Camus : une écriture laconique, linéaire, descriptive, sans apprêts + des personnages tellement banals mais rendus tellement intéressants...
J'ai tout simplement adoré. J'aime ce genre de livre qui sort son épingle du jeu, nous surprend et laisse penser bien plus long qu'une simple première lecture au premier degré.
Il y a tellement de points, d'aspects que j'ai aimés dans ce roman que je ne saurais tous les citer. Je vais tout de même exprimer le premier qui me vient à l'esprit : la question des parents. Dans ce roman, les deux protagonistes adorent leurs parents. Dans la littérature jeunesse, on a pour habitude de voir des ados en constante rébellion contre leurs parents, parce que ceux-ci ne remplissent pas correctement leur rôle, ont plein de défauts, les ont abandonnés, etc. Vous en avez pas un peu marre ? Personnellement, j'ai trouvé ça tout bonnement fantastique que l'auteur mette en oeuvre des VRAIS parents, que leurs enfants les aiment et le reconnaissent sans honte aucune (d'ailleurs pourquoi auraient-ils honte ???). C'est tout bête, mais c'est tout un amoncellement de ces petites choses qui m'ont fait adorer ma lecture, très enrichissante et mature.
De plus, Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers est très bien équilibré et dynamisé, avec des chapitres très courts et une multitude d'ellipses. Il se lit donc très rapidement.
L'auteur a implanté un contexte réaliste et a créé des personnages riches, construits et profonds.
Enfin je terminerai en insistant sur le fait que Benjamin Alire Saenz nous ouvre les portes d'une précieuse philosophie. A vous de vous en rendre compte en lisant le livre...
On m'a dit qu'une suite était prévue ; je ne sais pas trop quoi en penser. J'ai du mal à imaginer une continuation de l'histoire, je la trouvais très bien comme ça. Surtout qu'après un aussi bon premier tome, cela va être très très très très dur de faire aussi bien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
9004089
06 avril 2016
C'est sur les conseils d'une amie (Léa, si tu passes par là, merci du fond du coeur) que je me suis lancée dans cette lecture. Je lui ai un peu expliqué ce que je cherchais, quelque chose de profond avec des personnages intéressants et elle m'a recommandé de lire ce livre. L'amoureuse de complexité humaine que je suis a été plus que servie avec ce roman. J'ai accroché dès la première phrase, « le problème avec ma vie c'était que c'était l'idée de quelqu'un d'autre ». En une phrase j'ai su à quel type de personnage j'allais avoir affaire et je me préparais à une excellente lecture.
Les deux personnages principaux sont, comme le titre l'indique, Aristote et Dante. Je vous arrête de suite, il n'y a aucun rapport avec le philosophe ou le poète / écrivain dont les noms vous parlent. Ils sont mentionnés, mais l'histoire ne parle pas d'eux. Les deux protagonistes ont simplement hérité de leurs noms. Alors si le titre vous a rebuté, ne vous arrêtez pas maintenant, cela serait une erreur.
Aristote (Ari) est le narrateur de cette histoire, c'est donc à travers lui qu'on vit tout le roman. C'est un garçon qui se pose plein de questions, sur le monde et sur lui-même. Il doit faire face à un réel mal-être intérieur et c'est grâce à cet élément que la plupart des jeunes lecteurs peuvent s'identifier à lui. En résumé, il est l'adolescent classique. Il vit ce que nombreux d'entre nous ont sûrement vécu (ou sont en train de vivre) et c'est pour cette raison qu'on peut facilement s'identifier à lui.
De son côté, Dante apparaît au premier abord comme étant sur de lui, très intelligent, cool, charismatique… de quoi susciter l'admiration. Mais comme la plupart des gens qu'on idéalise, c'est en fait un être humain normal qui est lui-même confronté à ses propres doutes et problèmes. Tout comme nous ne pouvons entrer dans la tête des gens qui nous entourent, Ari ne peut entrer dans celle de Dante et comme lui, nous avons tendance à nous méprendre au début mais apprenons à connaître Dante au fil de l'histoire.
On retrouve d'autres personnages qui sont très importants mais aussi très intéressants : les parents. Je me suis beaucoup attachée à eux. Ils ont chacun leur propre histoire et personnalité qui font qu'on ne peut que les aimer. Mais l'histoire principale tourne autour de la relation d'Ari et Dante. Leur rencontre est d'ailleurs magnifique et je suis vraiment éprise de comment se déroule leur relation au tout début. On sent dès les premiers mots échangés qu'une relation sincère et profonde va s'installer.
Ils sont tous les deux très différents mais c'est justement ça qui rend la relation intéressante, car beaucoup de questions sont soulevées et chacun à sa propre façon de voir les choses. Voir l'évolution de ces deux jeunes hommes et de leur relation était une aventure vraiment intéressante.
Comme je l'ai dit plus haut, ce roman est rédigé du point de vue d'Aristote, donc à la première personne. C'est quelque chose que j'apprécie énormément car cela permet de bien saisir l'émotion du protagoniste. Encore faut-il maitriser ce style de narration… Aucun problème pour Benjamin Alire Saenz, il a écrit ça d'une manière exceptionnelle. En effet, si je devais relever un élément positif cela serait le style d'écriture. Chaque mot est choisi avec précision et a un impact fort. Ce livre est plein de douceur, de tendresse, il est fluide et agréable à lire tout en étant extrêmement poignant et intense. On sent que l'auteur est également poète, il manie sa plume incroyablement bien, c'est de toute beauté. le style est vraiment bon.
Attention cependant, j'ai lu en version originale, j'ai donc été face aux mots exacts de l'auteur. Je ne sais pas ce que vaut la version française, mais j'espère sincèrement qu'elle est aussi poétique.
Les phrases en fin de chapitre sont toujours très bien choisies, très poignantes. Chapitres qui d'ailleurs sont assez courts, ce qui apporte une touche de légèreté à la lecture. C'était un vrai bonheur à lire.
Plusieurs parties m'ont vraiment marquée. J'ai essayé de ne pas relever l'intégralité du livre mais il y en avait tellement. Des poignantes, des belles, des tristes… J'ai eu le coeur serré et les larmes aux yeux à tellement de reprises. Et pas parce que l'histoire était triste (même si parfois c'était le cas) mais parce que l'émotion était si forte que je n'arrivais pas à la contenir en moi. C'était comme si mon corps n'était pas assez solide pour endurer tant de puissance émotionnelle.
« – Un jour, je découvrirai tous les secrets de l'univers.
– Qu'est-ce que tu feras de tous ces secrets, Dante ?
– Je saurais quoi en faire. Peut-être changer le monde. »
Cette partie, par exemple, était vraiment magique pour moi. Simple mais si jolie. Et tout le livre est comme ça. Certains penseront « c'est le discours d'un jeune insouciant » mais moi je pense que c'est juste les paroles d'un homme pur et bon.
Souvent, les adultes oublient qu'ils ont été des enfants et des adolescents. Je me suis déjà fait cette réflexion en lisant mon livre préféré, ‘Le Petit Prince'. Je me souviens avoir entendu parler de crise d'adolescence, je me rappelle des adultes minimisant la souffrance des adolescents en prétextant que c'était ‘une crise passagère'. Mais la vérité c'est que ce n'est pas toujours juste une ‘crise'. Les adolescents sont aussi des êtres humains, peut-être plus sensibles que les adultes et n'ayant pas les même problèmes mais cela ne rend pas leurs soucis moins importants pour autant.
Il y a dix ans, j'étais encore adolescente et je me souviens de mes peines, de mes questions, de toutes ces choses sur l'univers que j'aurais voulu comprendre. J'étais comme Ari et Dante et je n'ai pas oublié. Alors je suis très attachée à ce genre d'histoire qui est peut-être classée ‘jeunesse' mais qui correspond pourtant très bien à l'adulte que je suis. J'aime ce genre d'histoire qui me rappelle qui j'ai été et le chemin que j'ai parcouru depuis.
Quoi qu'il en soit, je suis littéralement tombée amoureuse de ce roman. le titre m'a inquiétée au début, j'avais peur que cela soit quelque chose d'un peu ennuyeux et c'était tout l'opposé. ‘Aristote et Dante découvrent les Secrets de l'Univers' fait réfléchir à tellement de choses, le monde, l'être humain, les émotions… C'est un livre extrêmement profond sans être lourd car l'auteur a su écrire cela avec légèreté.
Je ne me suis pas ennuyée une seconde, j'avais moi aussi envie de découvrir les secrets de l'univers, ou au moins les secrets d'Ari et Dante.
Je terminerai cette critique, qui ne contient que du positif, en disant que c'est une des histoires les plus intenses que j'ai pu lire jusqu'ici et une de mes préférées. Je n'ai réellement aucune chose négative à dire à son sujet. J'espère vraiment que les gens ne s'arrêteront pas sur le fait que les protagonistes soient des adolescents car sincèrement, je n'ai pas eu l'impression de lire un roman jeunesse. Je vous invite vivement à lire cette magnifique histoire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
stokely
24 juillet 2016
J'ai été déçue de cette lecture j'en entends tellement de choses positives depuis le début et puis mon enthousiasme est retombé comme un soufflé, j'ai du mal à comprendre l'engouement suscité par celui-ci.
On suit Dante et Ari deux jeunes ados qui vont devenir amis ils sont très différents mais ils se complètent plutôt bien chacun apportant à l'autre. Mais je n'ai rien trouvé d'extraordinaire à leur relation donc le livre m'a rapidement lassé.
De plus ils se posent des questions que chaque ado se pose concernant leur sexualité etc, de plus pour les secrets de famille je pense que c'est pareil dans chaque famille on peut en trouver.
Donc une déception pour moi mais je ne suis pas une adepte de la littérature jeunesse, je n'ai eu que très peu de coup de coeur dans ce genre et je trouve souvent des livres surcotés comme celui-ci ou the Book of Ivy.
Commenter  J’apprécie          230

Les critiques presse (1)
HistoiresSansFin15 octobre 2015
Un roman doux et attachant. On plonge dans la vie quotidienne de deux adolescents curieux et cela fait beaucoup de bien de voir une jeunesse qui veut comprendre ce qui se passe.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations & extraits (216) Voir plus Ajouter une citation
gboss1976gboss197620 juillet 2017
Parfois, il suffit de dire la vérité. Les gens ne vous croient pas et ils vous fichent la paix.
Commenter  J’apprécie          60
LuxAdamentLuxAdament23 juin 2015
Un autre secret de l'univers : parfois, la douleur est comme une tempête venue de nulle part. La matinée la plus ensoleillée peut se conclure par un orage. Par des éclairs et du tonnerre.
Commenter  J’apprécie          330
gwendoline-cogwendoline-co06 octobre 2015
Que dire de ce livre qui n'est déjà été dit ?
J'en entendait parler partout sans réellement que je sache le sujet du livre mais allécher par la resplendissante couverture, je me suis laissée tenter et je n'ai pas regretter du tout. J'avais rapidement eu des doutes sur la tournure de la relation de Dante et Aristote même si je craignais la réaction d' Ari parce que pour Dante c'était plus qu'évident. Cette histoire m'as beaucoup plus. Il n'y a rien de négatif à dire au début j'ai eu un peu peur de m'ennuyer mais finalement les réflexions des personnages m'ont captivés car ils ont leur manière bien à eux de voir le monde et c'est pour le coup une très belle manière de bornes choses par moment s'en est même poétique. Je recommande grandement sa lecture
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MaliaeMaliae19 juin 2015
Je me demandais ce que ça faisait de tenir quelqu’un par la main. Je parie qu’on trouve tous les mystères de l’univers dans la main de quelqu’un.
Commenter  J’apprécie          260
K-aedeK-aede23 juin 2015
- Pourquoi les mexicains aiment les surnoms ?
- Je ne sais pas. Pourquoi tu dis ça ?
- Tu sais comment mes tantes appellent ma mère ? Chole.
- Parce qu'elle s'appelle Soledad ?
- Tu vois ? Même toi tu connais le diminutif de Soledad.
Commenter  J’apprécie          130
Videos de Benjamin Alire Sáenz (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benjamin Alire Sáenz
Benjamin Alire Saenz remercie ses lecteurs , l'auteur de Aristote et Dante découvrent les secrets de l?univers remercie ses lecteurs français qui lui ont permei de remporter le prix des Incorruptibles catégorie 3ème-Lycée
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers.

Comment Aristote et Dante se rencontrent-ils?

Au lycée
A la piscine
Au cinéma
Dans la rue

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers de Benjamin Alire SáenzCréer un quiz sur ce livre
. .