AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070644197
Éditeur : Gallimard (05/04/2012)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Dans le royaume de Maras-Dantia, où se côtoient depuis la nuit des temps orcs, nains, elfes, gobelins et autres espèces du genre, les humains sont venus saccager la nature, annihiler la magie et violer l’âme du monde. Puis ils se sont divisés, s’affrontant en frères ennemis. Alors que la guerre fait rage, les orcs choisissent leur camp : ces soldats puissants et impitoyables, nés pour combattre, se voient dès lors confier les missions les plus périlleuses…
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
yanndallex
27 janvier 2017
Cet ouvrage est "un dérivé" de l'oeuvre de Stan Nicholls, si j'ose dire. Cet auteur est surtout connu pour ses romans d'heroic fantasy. Une trilogie intitulée..."Orcs" évidement.
Mais détrompez-vous, cette BD n'est absolument pas le reflet des romans. Il s'agit là, bel et bien d'une aventure à part entière dans ce monde. Un complément indépendant des livres.
Le dessin, le style :
Le dessin résolument vif et dynamique, accompagné d'un trait épais et par moment saccadé, rappel évidement le style américain comics.
Mais la puissance et la sévérité du coup de crayon accompagnent parfaitement les velléités guerrières et conquérantes de nos héros.
Ceci dit le style, peut-être parfois trop simpliste, ne plaira pas à tout le monde...
Les scènes, bien que majoritairement emplies de brutalités, d'hémoglobine et de guerre, restent épurées et simples afin de ne pas fatiguer notre oeil, et ainsi aller à l'essentiel tel le plus grands des colonisateurs l'aurait fait.
Les effets artistiques se résument particulièrement à des onomatopées parsemées dans les scènes de batailles, et de perspectives jetées en pâtures aux yeux acérés du lecteur.
Les couleurs sont loin d'être criardes, voire plutôt ternes sur des tons marrons, bleu nuit, rouge feu ou jaune désertique rappelant à chaque instant la morosité de la guerre.
Ainsi Joe Flood, avec sa ligne abrupte et parfois ciselée, et ses mises en scènes énergiques et efficaces, a su conquérir le lecteur mais pas encore à le (con) vaincre....
Le scénario, le découpage :
La particularité des ouvrages de Stan Nicholls vient du fait évidement que les héros sont, dans 80% des autres romans d'héroic fantasy, les gros méchants...
Et bien cette fois-ci, la vision est inversée.
Nos amis, ce sont les Orcs, aussi brutes qu'ils peuvent l'être par leur nature.
La relation au récit se trouve donc inversée et nous nous prenons d'amitié avec ces créatures, loin d'être aussi demeurées que l'on ne se l'imagine.
Stryke se montre être un fin stratège loyal à sa cause et surtout un chef de guerre habile fidélisant ainsi ses ouailles, prêtes à mourir pour lui. Il saura aussi obtenir la confiance de la redoutable Reine Jennesta.
Les valeurs portées par ce personnage et sa troupe sont dignes des grands héros : loyauté, courage, responsabilité, honneur... A la base, on est loin d'imaginer de tels codes pour ces créatures !
Le découpage est d'une rigueur militaire. Il est donc méthodique et ordonné, avec un nombre de cases variant entre 3 à 5 par page, ce qui est largement suffisant car les pages sont petites.
De rares pleines pages apparaissent par moment, mais malheureusement elles ne se démarquent pas du reste.
Les dialogues ne sont pas non plus, hélas, aussi percutant que je l'eusse espéré et ne servent, pour le coup, pas vraiment nos conquistadors.
Ainsi Stan Nicholls, en inversant le point de vue, se permet probablement une vision critique de la société.
Il exprime peut-être ainsi son soutient aux minorités et dénonce le racisme et l'indifférence faite à leurs égards.
Enfin il dénonce certainement aussi la bêtise humaine, attisée par la jalousie et la soif de pouvoir, jusqu'aux cruautés de la guerre.
Cet épais livre reste une agréable lecture mais hélas ne m'a pas captivé.
Je n'y ai pas ressenti l'excitation des récits des grands conquérants...
Ciao
Yann
Lien : http://www.7bd.fr/2017/01/or..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Les critiques presse (9)
Elbakin.net01 juin 2012
Forgés pour la guerre, sans doute… Mais surtout pour l’ennui.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
BoDoi23 mai 2012
Orcs est un album qui avait tout pour être attachant, mais qui finit par laisser sur sa faim. Dommage.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Lexpress07 mai 2012
Il y a de l'humour, le trait est vif, rond, coloré et les planches sont remarquablement découpées. Comme un petit bréviaire pour apprenti bédéiste.
Lire la critique sur le site : Lexpress
BDGest02 mai 2012
Si l’originalité du dessin semi-réaliste de Joe Flood est plaisante, cette épopée guerrière peinera à convaincre au-delà du cercle des lecteurs peu exigeants, avides d’action et de dépaysement avant tout.
Lire la critique sur le site : BDGest
BullesEtOnomatopees24 avril 2012
Orcs est une belle réussite ; c’est une histoire pleine avec un brin de suspens qui donne envie d’aller voir du côté des romans. Stan Nicholls nous prouve en tout cas que les orcs, s’ils sont « forgés pour la guerre », n’en sont pas moins crédibles en héros.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
BulledEncre20 avril 2012
La lecture de cet imposant album est fluide et développe un réel appétit chez le lecteur.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Sceneario17 avril 2012
Orcs est une très belle surprise.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Sceneario17 avril 2012
Orcs est une très belle surprise.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Actualitte16 avril 2012
208 pages de bon gros lourd, avec même un nain pour donner une dimension humoristique à la horde d'orcs, voilà un excellent titre pour plonger dans de l'héroic-fantasy, option carnages et grandes batailles.
Lire la critique sur le site : Actualitte
autres livres classés : racismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Orcs, tome 1 : Le Quiz des races !

Au début du roman, les Orcs de la compagnie de Renards sont confrontés à des "créatures". On comprend vite qu'il s'agit...

De centaures
D'humains
D'elfes
De nains
De nyadd

7 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Orcs, tome 1 : La Compagnie de la Foudre de Stan NichollsCréer un quiz sur ce livre