AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2742789588
Éditeur : Actes Sud (03/04/2010)

Note moyenne : 3.29/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Revenant au pays comme chaque année pour visiter sa mère. Nimrod emprunte aux premières lueurs de l'aube les ruelles ocre de son quartier d'antan. Par-delà les années la vieille dame n'a pas bougé, et pour son fils exilé, voyageur lettré de passage en ce monde dont elle préserve l'intemporelle réalité, un sentiment soudain se précise : "C'est ma mère qui invente ce pays. Comme j'ai mis longtemps pour formuler cette idée. Elle est si simple pourtant. Dépouillé depuis... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
El_Gabier
  10 juillet 2018
Orpailleur des souvenirs, collecter des paillettes de vie, de passé dans les rivières de la mémoire, dans le lit des songes. Tamiser les essences de la jeunesse, laver les fantômes de l'enfance dans les larmes de joie. Puiser aux puits de l'exil, aux sources du pays fui. L'or des rivières relate le retour de l'auteur au Tchad, et plus particulièrement à N'Ndjamena et à Adré.
Nous voyageons des années 80 à nos jours. Nimrod revient après cinq années passées en France, bien des choses ont changé. le Tchad est en pleine guerre: Hissène Habré, soutenue par la France doit faire face à Goukouni Oueddei et aux forces libyennes de Mouammar Kadhafi.
Nimrod profite de ce retour pour entreprendre un pèlerinage sur la tombe de son père à Adré, en plein désert. L'or des rivières nous invite à nous replonger dans la vie de l'auteur, dans son enfance africaine avec sa mère, dans l'absence de véritables relations avec son père, un pasteur souvent absent : « Au moment décisif de ma naissance, elle et moi n'eûmes pour interlocuteur qu'une lettre à défaut d'une présence. Depuis me hante le déficit d'image du père », mais aussi à voyager dans le temps et à suivre en filigrane la mutation de son pays.
Le retour au pays est ici comme souvent source de nostalgie, de réflexion, de prise de conscience, voire de prise de position sous-jacente: «Les résidents de la capitale croulaient sous le poids des non-dits. Il ne se passait pas un jour sans qu'on apprît des disparitions." Nimrod se sent à nouveau africain, mais comprend très vite que pour eux, il n'est qu'un étranger. Ses racines sont ancrées en lui par le lien de sa mère, mais sa famille et sa vie sont désormais en France.
Un livre attachant où l'auteur, par petites bribes, dénonce la dérive de son pays, la déchéance et l'alcoolisme de ses anciens camarades. Comment parler dans un pays où l'on a l'habitude de se taire? Très vite les peurs, et notamment celle d'un non-retour s'installent, mais au final l'espoir l'emporte, l'Afrique l'emporte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Myrinna
  22 février 2015
L'or des rivières doit avant tout être lu pour la beauté du texte. On ressent une certaine poésie au fil des pages. Nimrod a su créer une atmosphère chaleureuse en mettant des couleurs à son pays. Un moment très apprécié. À le lire au calme.
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
El_GabierEl_Gabier   10 juillet 2018
Demeurer fidèle à la poussière, telle est ma tâche. En elle se trouve résumée ma condition. Depuis mon premier livre, je tourne autour du malaise d’habiter en elle. Quelle sagesse en retire-t-on ? Je ne sais. Il me reste le constat : sur les ruines de nos maisons s’ébauchent des images veuves et orphelines.
Commenter  J’apprécie          60
dreulmadreulma   13 août 2016
Je prononce ce mot avec révérence. Il appartient au registre du sacré ou à l'effusion toute personnelle du poète qui, à défaut d'avoir fait fortune, a trouvé dans la métaphore une richesse capable de supplanter, ne serait-ce que pendant un quart d'heure, une opulence que rien ne saurait lui ravir. Mon coeur s'enorgueillit; mon corps le vérifie par de douces réactions de joie. Je regarde le monde avec assurance; avec bonté; je le regarde dans sa beauté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sergio82sergio82   18 mars 2017
Un grand lecteur sait tenir la corde d'une pensée capable de l'isoler du monde afin que place soit faite en lui au commerce le plus singulier.
Commenter  J’apprécie          10
sergio82sergio82   18 mars 2017
Sous les tropiques, la chaleur est une sorte de midi éternel.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Nimrod (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Nimrod
Au loin, le remugle des cochons..., Nimrod lu par Jacques Bonnaffé
autres livres classés : littérature du tchadVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'Afrique dans la littérature

Dans quel pays d'Afrique se passe une aventure de Tintin ?

Le Congo
Le Mozambique
Le Kenya
La Mauritanie

10 questions
261 lecteurs ont répondu
Thèmes : afriqueCréer un quiz sur ce livre