AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B001BVAZKM
Éditeur : Fayard (30/11/-1)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Publié en 1924 et inspiré de sa passion inassouvie pour Maurice Chevalier, Poème de l’amour est le sixième recueil poétique d’Anna de Noailles.
Journal intime bouleversant, lettre sans concessions adressée au héros, il justifie, plus qu’aucun autre, le portrait de la poétesse dressé par Jean Cocteau : « Peu importe à cette prudente qui redoutait les contacts corporels de l’amour l’imprudence du dévergondage lyrique. Dans le domaine de la poésie, la pudeur n’e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Citations et extraits (72) Voir plus Ajouter une citation
PiatkaPiatka   26 janvier 2018
IX
Jusqu’où peut-on aimer, poursuivre, détenir ?

Quand a-t-on épuisé la quantité des yeux ?

Quand vient l’heure où l’esprit se vante de finir

Ce repas renaissant, intact et captieux ?



Avoir ne donne rien à l’appétit sans terme,

Tout est commencement et dérisoire effort ;

Quel est ce gain léger, cette avance, ce germe,

Tant que tu m’éblouis et que tu n’es pas mort ?



— La concluante mort cependant serait vaine,

J’ai besoin que tu sois quand je ne vivrai plus ;

Je tremble d’emporter dans le froid de mes veines

L’éclat mystérieux par lequel tu m’as plu…

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
marina53marina53   26 mars 2014
Puisque le cœur même, et le temps,
Et les chétives circonstances
Peuvent altérer la constance,
J’ai bien fait de t’aimer autant !

J’ai bien fait de graver mon âme
Sur le joyau de ton regard,
Pour qu’un jour toi-même réclames
Contre les assauts du hasard,

Pour que jamais plus tu n’oublies
Cette chaîne des yeux mêlés,
Ces flambeaux perforants qui lient
Deux corps avides et comblés.

— L’orgueilleuse et calme décence
Qui succède à la volupté
Vient de ce que la conscience
Veut que ce qui fut ait été…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
marina53marina53   28 mars 2014
Tu ne peux rien pour moi, puisque je t’aime,
Un tel amour rend l’autre démuni.
Garde ta force et ta tendresse même,
Sache être pauvre auprès de l’infini.

Je vois souvent ta peine sérieuse
Et la bonté de tes beaux yeux pensants,
Mais que me fait ton cœur reconnaissant ?
La gratitude est plus mystérieuse !

Elle est en moi à cause que tu es,
Non point toi seul, mais divers, ample, étrange;
Reste indolent, oublieux, imparfait,
Je porte en moi le soleil qui te change…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
marina53marina53   19 avril 2014
Pourquoi ce besoin fort et triste
De voir haleter et languir
Dans la détresse du plaisir
Le corps rêveur que l’on assiste ?

Espère-t-on ainsi capter
La part de l’âme inviolable,
Et voler, par la volupté,
A l’être épars et dévasté,
Sa solitude insaisissable ?

— Ah ! pouvoir excéder mes droits,
Pouvoir te dérober dans l’ombre
Ton secret, tes forces, tes lois,
Et sentir que ton désarroi
Appartient à mon âme sombre
Plus que je n’appartiens à toi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
marina53marina53   06 avril 2014
Je suis lasse, rien ne m’assiste,
Je voudrais choir sur le chemin.
Dois-je songer que tu existes?
Poursuivrai-je cet examen?
Je rêve à tes yeux, à tes mains.
Que tu me plais! Mais je persiste
À souffrir! — Hélas ! c’est si triste,
Et si joli, un être humain!
Commenter  J’apprécie          410
Videos de Anna de Noailles (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anna de Noailles
Anna de Noailles, Les mots que tu penses
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
704 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre