AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B003B1833Q
Éditeur : L'Arche (01/01/1965)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Bruidelo
  29 octobre 2017
Une lune pour les déshérités
Aucune critique sur Babelio! Diantre! Une preuve de plus qu'il n'y a pas de justice en ce bas-monde! Elle mériterait mieux, cette très belle pièce, émouvante, prenante, qui n'a pas besoin de mise en scène pour nous embarquer.
Dans une ferme délabrée du Connecticut, en 1923, Phil Hogan et sa fille Josie se livrent avec une belle énergie à un satané jeu de joyeuses invectives par lequel leur tendresse rocailleuse et leur profonde complicité s'expriment de façon vigoureuse, à grands coups de « vieux démon », de «maudit vieux bouc » et autres petits mots doux : « Ah, on peut dire que le Bon Dieu, il m'a foutu une sacrée malédiction, en me donnant une fille pareille, grosse et forte comme un taureau. Et méchante, et insolente... ». Ils y prennent beaucoup de plaisir et nous aussi. Bref, ces deux-là s'adorent et sont sacrément attachants. Leur voisin, « l'un de ceux qui règnent sur notre République par le droit divin de la Rapine Héréditaire », « le plus bête des enfants de la Standard Oil », apprécie moins leur humour qui pourtant se déchaîne avec brio, avec une verve et une créativité admirable en son honneur.
Mais là, je risque de vous donner l'impression que c'est farcesque et politique alors que c'est plutôt d'une belle mélancolie de clair de lune, quand Josie et Jim Tyrone laissent tomber les masques pour une nuit où la jeune femme tente d'apaiser la brûlante culpabilité de l'homme qu'elle aime. Et même s’il y a quelque chose d’irrémédiablement mort en Jim, même si « au fond d'une bouteille ou dans une île des mers du Sud, ce serait toujours du pareil au même, on retrouverait toujours notre propre fantôme, en train de nous attendre pour nous souhaiter la bienvenue », pour une nuit, rien qu'une nuit, une bien belle lune brille pour ces déshérités.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          188
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BruideloBruidelo   30 octobre 2017
Moi, je bois plus, j’ai eu l’effet que je voulais. Tout est loin, sans importance, à part la lune et les rêves, et je suis en plein rêve, et toi aussi.
Commenter  J’apprécie          80
Video de Eugene O'Neill (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eugene O'Neill
The Iceman Cometh, film réalisé par John Frankenheimer en 1973, d'après une pièce de théâtre écrite par Eugene O'Neill en 1939. Bande-annonce
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
538 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre