AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782365406154
47 pages
Éditions Sharon Kena (05/09/2014)
3.95/5   28 notes
Résumé :
"- Écoute bien, écoute car ceci est ton héritage." Descendant des prêtres gardiens du tombeau de Seth, Itan est loin de se douter que c'est de son corps que le dieu égyptien s'apprête à prendre possession afin d'approcher de plus près la femme dont il est tombé amoureux...
Que lire après Le tombeau des âmes perduesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,95

sur 28 notes
5
6 avis
4
8 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Une lecture tres courte, puisqu'il s'agit d'une nouvelle qui nous plonge dans l'Egype, près du tombeau du dieu du désert, Seth. Celui-ci s'est épris d'une humaine, la jeune Chadi et a besoin d'investir un corps pour la rejoindre.

C'est la première oeuvre que je lis de Marion Obry et je pense que c'est un peu léger (dans le sens court) pour se faire un avis sur sa plume. D'autant plus que j'ai trouvé la lecture assez accès ado. La prose était assez simple et classique. C'était certes efficace mais je trouvais que c manquait un peu de travail, peut-être. Toutefois, je ne suis pas coutumière du format des nouvelles, ni de ce qu'il est possible de faire.

L'histoire en elle-même est mignonne même si déjà revisité plusieurs fois (le dieu/immortel qui tombe amoureux d'une humaine). le traitement est plutôt sympa, les passages concernant la mythologie, Râ et Apophis aussi.
Forcément, on est sur un teste court et un peu plus n'aurait pas été de refus. Certaines choses auraient pu être plus développées pour éviter un côté peut-être un peu trop facile. Ceci dit, ça aurait sûrement été plus qu'une nouvelle, du coup...

Je ne m'attendais pas tout à fait à cette fin. C'est une façon de faire assez connue mais qui marche. Je dois avouer eu un moment, tout de suite après ma lecture, où j'ai trouvé ça un peu "facile". Après coup, j'ai mieux "accepté" cette fin et trouve qu'elle colle plutôt bien au format.

En somme, une petite lecture assez sympa, rapide et facile à lire.
Commenter  J’apprécie          30
L'autre soir, j'avais envie de bouquiner, mais pas d'y passer ma soirée, je voulais lire une histoire courte et différente. Je me suis souvenue que j'avais cette nouvelle de Marion Obry qui m'attendait. Cela faisait coup double : tout d'abord, je pouvais enfin découvrir la plume de Marion Obry que je suis depuis maintenant plusieurs années avec les Editions Plume blanche (si chères à mon coeur), puis je pouvais me plonger dans un autre univers durant quelques heures avec un sentiment de complétude.

Ce récit se déroule en Egypte comme vous l'aurez compris au vu du titre et de la couverture. le jeune Itan est un descendant des prêtres gardiens du tombeau de Seth, mais il est loin de se douter que son dieu l'a choisi pour être un réceptacle et pour pouvoir vaquer dans le monde des hommes.

Tout d'abord, ce petit livre offre une très agréable parenthèse. Pour moi qui adore l'Egypte et l'Antiquité, je me suis retrouvée en plein désert, caressée par le vent chaud du désert, suspendue dans une bulle hors du temps et pleine de magie et de splendeur. Les descriptions sont fines et précises et permettent de donner à voir la pyramide, le sanctuaire. Elle permettent aussi d'imaginer les personnages : Chadi est vraiment intrigante, Itan est intéressant par sa débrouillardise et par sa passion pour l'héritage de ses pairs. le duo Seth / Chadi est également touchant. J'aime particulièrement leurs rencontres dans le plan astral qui exacerbent la part de mythe de ce récit et qui confèrent douceur et poésie au livre.

La chute du roman est à la fois attendue et surprenante : ce paradoxe m'a beaucoup plu. le lecteur sent le piège arriver puisque la métaphore des amants maudits est filée tout du long ; mais pour autant, nous ne nous attendons pas tout à fait à ce que les personnages agissent comme ils le font. Cela ajoute un charme certain au livre en nouant une douce contradiction qui nous amène à sourire et à être surpris.

La part de mythologie est bien entendu conséquente puisque nous retrouvons les éléments attendus : Seth et son histoire – bien que ce soit sa part la moins violente qui soit ici réinvestie – Rê, le serpent Apophis et sa vindicte. Les légendes sont exploitées de manière à enrichir le récit et à lui donner corps. C'est on ne peut plus savoureux!

Enfin, et je ne suis peut être pas la seule, j'aurais bien voulu un peu plus de cette histoire. La fin me laisse un petit goût de trop peu. J'aurais aimé en savoir plus sur la suite pour Seth, pour Chadi et surtout pour Itan et ses relations au sein de la communauté, j'aurais aimé une confrontation père-fils… Bref, j'aurais aimé prolonger un peu la balade dans le désert.

Ainsi, le Tombeau des âmes oubliées est une lecture très agréable et dépaysante. Comme souvent avec les récits brefs, il a les inconvénients de ce format : un goût de reviens-y qui est frustré par la dernière page.
Lien : https://lesreveriesdisis.com..
Commenter  J’apprécie          20
(Retrouver tous mes avis lectures sur mon instagram : @ocean.ofbooks )

" - Tu es seth, n'est-ce pas ?
- Et toi une humaine perdue dans le monde astral, là où les rêves et les dieux se croisent. "

Itan est un jeune homme de 17 ans, descendants des prêtres gardiens du tombeau du dieu Seth. Il n'a cependant pas encore l'âge de s'y rendre, ça lui est interdit mais peu lui importe c'est plus fort que lui, le désert est tout ce qu'il aime et la dernière demeure de Seth l'attire autant qu'elle l'apaise. Depuis qu'il a découvert un moyen de s'y rendre discrètement, Itan ne se prive pas.
Un jour, revenant du tombeau il décide de faire un détour et de se rendre dans une petite oasis non loin de là. Une fois sur place il y croise une jeune femme, une bergère effrayée qui lui somme de partir, mais voyant qu'Itan ne lui veut aucun mal elle finit par s'excuser. Intrigué, il lui demande son nom mais la jeune femme refuse de lui donner.
De retour au campement, le soir venu, Itan repense à cette étrange rencontre quand soudain une sensation inexplicable s'empare de lui, il se sent comme attiré, appelé par le désert et par le Dieu Seth lui-même.

Une belle histoire, très courte mais qui se suffit à elle-même. L'autrice nous offre à travers sa plume et ses mots une nouvelle qui raconte l'histoire d'amour entre une humaine et le Dieu Seth. C'est très court (95 pages) et même si on aimerait en dévorer plus encore ça reste suffisant pour apprécier cette ambiance particulière, entre rêve et réalité, que Marion Obry nous offre. Je ne peux que vous recommander cette lecture.
Commenter  J’apprécie          00
La petite histoire
Nous suivons Itan, prêtre gardien du tombeau de Seth, divinité égyptienne protectrice nocturne de Ra. Itan va servir de réceptacle au dieu, secrètement amoureux d'une mortelle Chadi...
Mon avis
Véritable plaisir de se retrouver au coeur du désert brûlant et d'une mythologie passionnante. La couverture signée Nicolas Jamonneau @nico_jam est divine avec ce soleil voilé et cet effet cuivré du sable et Chadi comme endormie au milieu des cobras, perdue dans un sommeil éternel. Dans ce récit, on oscille telle la tête d'un serpent entre le jour à la chaleur écrasante bien campé dans le réel et la nuit maîtresse des rêves et des espoirs. Une histoire d'amour entre un dieu et une mortelle sertie dans les rencontres oniriques et maudite sous le soleil de Ra. La fin laisse un sentiment doux-amer pour avoir goûter l'interdit. J'aimerai retrouver le prêtre gardien Itan, qui est un personnage intrigant.
L'exercice difficile de la novella est relevé. le récit a une ambiance bien particulière et donne envie d'en découvrir plus.
Commenter  J’apprécie          10
Ce petit roman (en nombre de pages) m'a été offert par Clém, et elle a eu la gentille attention de me le faire dédicacer!!
Elle sait que j'adore l'Egypte ancienne, je ne pouvait donc qu'être fan de cette couverture et de cette histoire.

Une romance entre le Dieu Seth et une simple mortelle, voici une intrigue plutôt originale. Chaque personnage a son tempérament et au final, ils sont complémentaire, entre la dureté et la naïveté, entre la loyauté et la simplicité.
L'introduction de l'histoire est étonnante, avec une notion de descendance et de respect des traditions égyptiennes antiques, qui nous amène sur une partie plus fantastique, presque onirique, et la fin quant à elle est assez inattendue, voire surprenante, même si j'admets que j'aurais bien aimé que ce roman soit un peu plus long.

Je découvre également la plume de Marion Obry, qui est fluide, sensible et très imagée. Grâce à ses descriptions, j'étais en plein milieu du désert égyptien, sous une brise chaude à contempler un temple (entourée de quelques serpents, partie la moins sympa, je l'avoue).
Ce n'est pas évident en si peu de pages d'entraîner le lecteur dans une belle aventure, teintée de romance, et elle réussi ce pari avec panache. L'univers qu'elle a créé est très riche et agréable, avec une pointe de poésie.
L'auteure maitrise le sujet de la mythologie Egyptienne, elle a du faire de grandes recherches.

Comme toujours, je souligne le travail de finition des Editions Plume Blanche, avec des petits détails (serpents sur chaque page, code barre....). Et que dire de cette superbe couverture!

Au final, je recommande cette romance fantastique, entre rêve et réalité, qui vous fera voyager vers des Dieux Egyptiens, où mythe et légende ne font plus qu'un, dépaysement garanti.
Lien : https://sawisa.wixsite.com/y..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
De plus, s'il ne prenait pas le temps de rêvasser à cela, que lui restait-il comme liberté? Celle de l'imagination était la plus forte.
Commenter  J’apprécie          10
Écoute bien, écoute car ceci est ton héritage." Descendant des prêtres gardiens du tombeau de Seth, Itan est loin de se douter que c'est de son corps que le dieu égyptien s'apprête à prendre possession afin d'approcher de plus près la femme dont il est tombé amoureux...
Commenter  J’apprécie          00
La vie est une chose que tu ne peux gâcher aussi facilement. Je ne te le permettrai pas, jamais!
Commenter  J’apprécie          10

Video de Marion Obry (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marion Obry
Cinq des auteurs Plume Blanche (Léna Jomahé, Sandra Triname, Sarah Clain, Mélanie Baranger et Angel Arekin) et leur éditrice Marion Obry étaient en dédicace samedi 25 Février à partir de 16h à la librairie Gibert Joseph à Paris.
Les auteurs ont eu l'opportunité de répondre à de nombreuses questions du libraire Michaël, de conter sur la présence d'un super public, mais aussi sur la venue de la booktubeuse Justine de FairyNeverland, du Au Boudoir Écarlate, des Reines de la Nuit ou encore de Histoires de Romans.
---------------------------
Crédit musique : http://www.bensound.com/royalty-free-music/track/going-higher
---------------------------
Merci à Gibert Joseph, 26 boulevard Saint Michel, Paris 6
---------------------------
Se procurer les romans sur la boutique de l'éditeur : plumeblanche-editions.fr/boutique
+ Lire la suite
autres livres classés : amours impossiblesVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (49) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5305 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}