AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Yoshimi Boinet (Traducteur)Carole Renaudin (Traducteur)Patrick Honnoré (Traducteur)
ISBN : 2745920634
Éditeur : Milan (16/04/2009)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Par - delà l'ombre de la lune, un monde extraordinaire attend d'être découvert : le monde des 12 royaumes. Un monde peuplé de créatures fantastiques et où chaque être a sa place. Un monde régi par douze rois, chargés de faire régner la loi et la justice. Qu'un seul d'entre eux renie son destin, et l'harmonie sacrée des 12 royaumes sera rompue. Viendra alors l'heure du chaos. Cinq nouvelles, cinq récits pour pénétrer encore une fois le monde des 12 royaumes. Il y a T... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
florencem
  11 novembre 2013
Je suis un petit peu déçue par ce tome… Je l'ai bien aimé, ne vous y trompez pas, mais disons qu'avec le dernier tome, je m'attendais à découvrir le fin mot de l'histoire concernant le royaume de Tai. L'histoire est restée en suspens et comme j'aime beaucoup les personnages principaux de ce royaume, j'aurais aimé savoir ce que l'auteur leur avait réservé. Bien sûr, il ne tient qu'à moi de l'imaginer, mais c'est toujours mieux de pouvoir découvrir ce qu'un auteur avait imaginé pour l'un de ses personnages.
Enfin… le royaume de l'idéal est en fin de compte un recueil de nouvelles (six pour être précise) qui se déroule tout au long des autres romans de la saga. Il n'y a pas vraiment d'actions, mais ce sont plus des récits qui permettent de réfléchir sur la façon de gouverner des différents rois des Douze Royaumes. de ce fait, cette approche est très intéressante car parmi les six histoires, chaque royaume est à un niveau d'évolution ou de déclin différents. du coup, les récits ne se ressemblent pas du tout (sur le fond) et on découvre encore une fois la complexité de gérance d'un royaume.
La première nouvelle concerne le royaume de Tai. C'est en fait le récit du voyage de Taiki au royaume de Ren, voyage dont on avait entendu parler durant les Rives du crépuscule. le jeune Kirin doute de ses capacités à aider son roi et c'est surtout les inquiétudes de l'enfant que nous découvrons. le récit est très touchant. D'autant plus quand on sait ce que Taiki va devoir affronter plus tard… Mais sa relation avec son roi est vraiment très tendre. L'âge du Kirin y fait beaucoup, c'est certain, mais on assiste à une relation père-fils. Et du coup, j'ai encore plus envie de savoir ce que cette relation serait devenu.
La seconde nouvelle concerne le royaume de Hô (celui de Shokei). On retrouve Gekkei en proie aux doutes. Après s'être levé contre son roi et l'avoir tué pour sauver le peuple de Hô, le gouverneur, malgré ses qualités indéniables, ne veut pas gérer le royaume durant l'interrègne. Sa vision des choses est tout à fait compréhensible, mais en même temps, ce refus risque de conduire son royaume au désastre. La présente d'un émissaire du royaume de Kei lui permet de réfléchir aux raisons pour lesquelles il refuse de devenir un souverain intermédiaire. Nous suivons donc cette réflexion, tout en apprenant certaines choses sur le royaume de Kei (notamment sur Shokei qui a décidé de se racheter). Un récit très intéressant pour le coup, même s'il est un peu long.
La troisième nouvelle est une correspondance entre Yôko et Rakushun. Un peu de nostalgie dans ce tome… Yôko n'a pas encore participé à la rébellion qui permettra de libérer son royaume, elle n'est même pas encore véritablement couronnée. du coup, on retrouve une jeune Yôko pas encore très sûre d'elle, qui tâtonne mais qui essaye de rester optimiste. Rakushun, lui, nous fait découvrir sa vie d'étudiant. le racisme dont il est encore la victime est moindre mais toujours bien présent malgré son investissement. C'est plus l'amitié qui lie ces deux personnages tout à fait différents qui est présente dans ce récit. Une petite bouffée d'air dans ce recueil car pas du tout visée sur la politique.
La quatrième nouvelle concerne le royaume de Sai. La nouvelle la plus sinistre du roman, car nous assistons au déclin du royaume et notamment du Kirin et du roi. Il y a un malaise constant durant ce récit. Il est très réaliste de ce point de vue là. La descente aux enfers est progressive et l'on peut voir comment un roi qui pourtant voulait faire le bien pour son royaume peut devenir un très mauvais roi et basculer dans la folie. Nous ne voyons jamais le point de vue du roi durant la nouvelle, mais celle d'une de ses ministres. C'est d'autant plus tragique que ce personnage est très attaché à son roi, on comprend sa détresse et son impuissance dans cette spirale infernale. Un récit tragique mais très instructif.
La dernière nouvelle nous permet de revoir le prince de Sô qui avait accompagné la future reine de Kyô. Rikô est toujours en itinérance. Son désir de liberté est en même temps un atout pour son père, le roi de Sô. Même si sa famille lui reproche ses escapades, il est une source d'informations très importante. Et on prend ainsi conscience qu'un royaume doit aussi prendre en compte la situation de ses voisins pour éviter de lui-même couler. Encore une fois, l'auteur nous permet de réfléchir et de prendre conscience de beaucoup de choses.
En somme, ces récits sont très instructifs et toujours aussi intéressants. Il est bien dommage que l'auteur n'est pas poursuivi sa saga qui reste à mon humble avis une excellente épopée qui nous permet de voyager et de découvrir beaucoup de choses. Je vais sûrement chercher d'autres oeuvres de Fuyumi Ono car j'apprécie beaucoup son style.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
florencemflorencem   12 novembre 2013
- Vraiment ? Tu t’ennuies, Seirai ? s’étonna Taiki.
- C’est-à-dire que, avec une fonction comme la mienne, on s’attend à devoir s’occuper d’un garnement, à devoir lui courir après, le réprimander, réparer ses bêtises… Alors, si vous ne faites jamais rien qui fâche, je n’ai aucune raison de donner la fessée à votre auguste derrière, et cela me chagrine… répondit Seirai en grimaçant comme un singe malicieux.
- Bon, d’accord ! Je vais tâcher de faire de grosses bêtises alors. Mais c’est bien pour te faire plaisir ! plaisanta Taiki.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
florencemflorencem   13 novembre 2013
Il est facile de blâmer les autres. Mais ça ne corrige pas les fautes.
Commenter  J’apprécie          100
1ucae1ucae   14 mai 2013
Accuser n'est pas accomplir.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Fuyumi Ono (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fuyumi Ono
Les 12 royaumes AMV
autres livres classés : roisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
370 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre