AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2368902481
Éditeur : Le Passeur (04/05/2015)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Et si on écoutait Beethoven comme un maître de vie ? Et si, laissant de côté préjugés et stéréotypes, on regardait la musique classique autrement ?


Fort d’une histoire personnelle où la musique a donné du sel et du sens à sa vie, l’auteur évoque les bienfaits et les plaisirs apportés par les œuvres de Bach, Mozart, Chopin, Stravinski, Thierry Escaich ou Nicolas Bacri à celui qui les écoute ou qui les joue. Il invite à découvrir la variété infi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
pleasantf
  11 février 2018
L'auteur dirige un festival de musique classique et à ce titre il se demande comment faire la promotion de cette musique auprès du grand public. C'est ce qu'il a amené à écrire ce livre plaidoyer.
L'ouvrage est composé de deux parties. La première a pour sujet la musique classique elle-même. L'auteur essaie de définir ce genre musical, d'en donner les caractéristiques, d'expliquer ce qui en fait sa valeur. La seconde traite de sa place dans la société et des politiques publiques qui lui sont ou qui devraient lui être consacrées.
La première partie m'a laissé sur ma faim. Bruno Ory-Lavallée est incontestablement un grand passionné mais il peine à justifier par les mots le rang au sommet de l'Olympe des arts et de la civilisation que doit occuper selon lui la musique classique. Difficile d'expliquer le génie de Bach ou de Beethoven sans être musicologue ! Il est plus à l'aise lorsqu'il s'efforce de caractériser ce genre musical : une construction élaborée et souvent complexe, une discipline exigeante dont l'accès demande un certain investissement.
La deuxième partie consacrée à la place de la musique dans la société m'a intéressé davantage, notamment lorsqu'il décrit ce qui est fait en sa faveur aujourd'hui en France, que ce soit au niveau de l'enseignement ou des institutions de diffusion. Il fait le constat difficilement discutable de l'élitisme de la musique classique en le regrettant bien sûr. Il lance des idées pour élargir son audience. Beaucoup me semblent des voeux pieux mais certaines sont intéressantes, notamment lorsqu'il se fait l'avocat de concerts moins figés dans un cérémonial aujourd'hui très traditionnel ou lorsqu'il propose de retisser des liens entre musique classique et musique populaire
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
pleasantfpleasantf   08 février 2018
La domination dans l'institution musicale, de 1945 à la fin du XXe siècle, des courants issus de l'école de Vienne ou se réclamant de l'avant-garde, qui prétendaient incarner à eux seuls la modernité, s'est retournée non seulement contre eux, mais contre la musique contemporaine tout entière. La majorité du public l'a assimilée à une musique inaudible et a boudé, et même fui, les programmes où elle figurait. Un consensus condamnable s'est alors établi entre la plupart des musiciens, des organisateurs et du public pour ne plus proposer ou écouter que des oeuvres du passé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
autres livres classés : musique classiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Bruno Ory-Lavollée (1) Voir plus