AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Savanna Ganucheau (Autre)
EAN : 9782822230445
Éditeur : Jungle ! (11/06/2020)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 58 notes)
Résumé :
Le lycée est enfin fini ! Ari meurt d'envie de déménager dans la grande ville avec sa bande d'amis et de se consacrer à la musique. Mais il doit d'abord trouver quelqu'un pour aider son père dans leur boulangerie familiale en difficulté. En interviewant les candidats, Ari rencontre Hector, un gars tranquille passionné par la cuisine.
Au fur et à mesure qu'ils se rapprochent, l'amour est prêt à fleurir... enfin, si Ari ne ruine pas tout !

Entre ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  09 août 2020
J'avais de grandes attentes en commençant La saveur du printemps. Peut-être trop au final. Les différentes critiques que j'avais pu lire étaient toutes très positives, certaines parlaient même de coup de coeur. Je me suis donc lancée en espérant retrouver les émotions des autres lecteurs.
Mignon, c'est l'adjectif qui me vient tout de suite après avoir lu cette bande dessinée. Ce n'est pas péjoratif, loin de là, mais je voulais plus. Plus que de la mignonnerie et des bons sentiments. Je voulais de l'émotion, le genre qui vous bouleverse ne serait-ce qu'un petit peu. Et dieu sait que j'ai la larme facile… Mais, bien que j'ai passé un très bon moment, et que j'ai trouvé Ari et Hector adorables, cela s'est arrêté là.
Ce n'est pas pour cela que je ne le conseillerai pas. La saveur du printemps a beaucoup de qualité. Déjà son design. J'aime beaucoup ce gros format, avec ces tons bleus qui donnent une toute autre dimension à l'histoire. On se sent aux bords de mer, voire même en Grèce, d'où est originaire la famille d'Ari. Et le trait de crayon est vraiment doux, en rondeur, et très expressif. J'ai accroché, alors que ce n'est pas spécialement un style auquel j'ai l'habitude.
Ensuite, bien entendu l'histoire. Il est facile de deviner ce qu'il va se passer. Pour moi, il n'y avait aucun mystère. Mais nous voyons quand même Ari évoluer au fil des pages, ce jeune homme qui se cherche et qui ne sait pas quoi faire de lui. On y retrouve la fin de l'adolescence avec cette envie de se rebeller et en même temps, l'envie de rester un enfant. Hector est le coup de pouce dont avait besoin Ari. Et leur relation est très jolie, tout au long du récit, à voir. Il y a des moments magiques qui n'ont pas besoin de dialogue pour vous faire comprendre le flot d'émotions qui s'en dégagent.
Mais, j'ai trouvé aussi qu'il y avait des éléments nuisibles, en un sens. Andrew avec son comportement très étrange. Cameron qui est particulièrement détestable. Ces deux points noirs dans la vie de nos héros m'ont fait grincer des dents. Et ces deux personnages n'apportent rien, à mon sens, à l'histoire, à part de la négativité. Je sais que nous avons tous des personnes comme cela dans notre entourage et qu'ils font ce que nous sommes également, mais sans eux, les auteurs auraient pu se focaliser sur des points plus importants, et surtout les développer. Par exemple, l'amour de la cuisine d'Ari. Pour moi, on voit plus qu'il est émerveillé par Hector, et on apprend bien plus tard par le biais de son père qu'il adore cuisiner.
La saveur du printemps est donc une bande dessinée toute douce, parfaite pour les vacances et adorable à souhait.

Lien : https://loticadream.com/la-s..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Bazart
  01 janvier 2021

Fin du lycée, Ari jeune adolescent reve de musique avec sa bande d'amis mais doit trouver quelqu'un pour aider son père dans la boulangerie familale. Parmi les candidats, un certain Hector , garçon tranquille passionné par la cuisine et dont Ari tombe amoureux.
Ce joli roman graphique décrit une belle e romance adolescente, entre premiers émois patisseries alléchantes et coeurs fondants Une histoire tendre et douce amère qui se raconte au fil des saisons .
Les teintes pastel bleues et vertes donnent une vraie nostalgie à cette jolie romance
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          200
Milleliri
  07 octobre 2020
Autant j'ai adoré « 180 secondes » de Jessica Park, autant « La saveur du printemps » ne m'a fait strictement aucun effet. J'ai acheté ce roman graphique à cause de l'avis dithyrambique de Bulledop et… bon, j'ai acheté une autre de ses recommandations, alors on verra si c'est un loupé malencontreux ou si c'est juste qu'on n'a pas les mêmes goûts.
Pourtant elle décrivait cette BD comme un truc poignant, bouleversant, et tutti quanti. Je l'ai lu le même jour que « 180 secondes » et j'étais donc prête à me laisser faire, niveau émotion. Mais non, rien.
Je n'ai pas compris les quelques coups de projecteur sur des personnages secondaires, qui n'apportent pratiquement rien à l'histoire, ni en bien ni en mal. Ils sont juste tout à fait dispensables et auraient gagné à n'être qu'évoqués dans des dialogues.
Quant à la romance entre Ari et Hector, je ne lui ai pas trouvé la moindre profondeur. Tout du long j'ai vu deux jeunes hommes qui s'apprécient et qui deviennent amis… oui, mais pas amoureux ! Alors quand Ari se jette sur Hector, je n'ai pas compris – et ce d'autant moins qu'à aucun moment on nous dit qu'il est attiré par les hommes, contrairement à Hector. Ça m'a semblé presque contre-productif. A aucun moment je n'ai senti leurs interrogations ou leur connivence amoureuse et ça n'a rien apporté aux problématiques de chacun des deux personnages.
Ici l'homosexualité est un non-sujet et c'est une bonne chose. Mais quand on écrit une romance, qu'elle soit hétéro ou LGBT, décrire l'évolution du sentiment amoureux est… comment dire, indispensable ? Je me fous qu'Ari et Hector soient deux hommes. Par contre ce n'est pas parce qu'ils sont deux hommes que je n'attends pas de voir leurs doutes, leurs attentes, leurs lâcher-prise. Il y a certes des moments sympas où les deux personnages sont côte à côte et prennent plaisir à cette proximité. Mais d'une part moi j'y vois surtout une forte amitié, et d'autre part ce ne sont pas les jolis arrêts sur image qui font avancer le schmilblick. A aucun moment on les voit se questionner sur leurs sentiments l'un envers l'autre, aussi bien en introspection que dans des dialogues.
Ari est un personnage auquel je ne me suis pas attachée, ce qui n'aide pas. Il est certes en train de chercher sa voie, mais il n'en reste pas moins lâche, égoïste et très immature. Il est plus développé que Hector mais ce dernier est beaucoup plus agréable à suivre, bienveillant et sûr de lui sans en faire des caisses.
De plus on a l'impression que le comportement d'Ari n'a aucune conséquence. Il y en a, et elles sont importantes, mais elles ne sont que survolées par la magie des belles ellipses bien opportunes. Et comme tout est bien qui finit bien, ça donne encore plus l'impression d'un rebondissement factice qui n'aura eu que peu d'incidence sur leurs vies respectives. Alors que bon, tu as tout de même le travail de toute une vie qui est parti en fumée.
C'est bien pratique tout de même, qu'on ne nous montre pas la colère, la déception, le sentiment de trahison ou le ressentiment qui auraient dû traverser à peu près tous les personnages. du coup les deux scènes de pardon n'ont pratiquement aucun impact et c'est seulement là en écrivant, que je réalise que ce sont des scènes de pardon. C'est dire à quel point la narration me paraît confuse et superficielle.
Enfin bref, j'attendais un concentré d'émotion et je n'en ai pas eu. le livre a convaincu d'autres personnes ; il n'est certainement juste pas pour moi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
ZeroJanvier79
  15 avril 2019
Bloom est un roman graphique tout récent, puisqu'il a été publié fin janvier 2019 par First Second. Il est signé Kevin Panetta au scénario et Savanna Ganucheau au dessin. Je ne sais plus exactement dans quelles circonstances j'en ai entendu parler mais le résumé m'avait tout de suite donné envie de le lire et je n'ai pas résisté longtemps avant de l'acheter :
" Now that high school is over, Ari is dying to move to the big city with his ultra-hip band—if he can just persuade his dad to let him quit his job at their struggling family bakery. Though he loved working there as a kid, Ari cannot fathom a life wasting away over rising dough and hot ovens. But while interviewing candidates for his replacement, Ari meets Hector, an easygoing guy who loves baking as much as Ari wants to escape it. As they become closer over batches of bread, love is ready to bloom . . . that is, if Ari doesn't ruin everything.
Writer Kevin Panetta and artist Savanna Ganucheau concoct a delicious recipe of intricately illustrated baking scenes and blushing young love, in which the choices we make can have terrible consequences, but the people who love us can help us grow. "
Ari rêve de quitter à la fois la ville où il a grandi et la boulangerie-pâtisserie de ses parents où il doit régulièrement les aider. Son père aimerait d'ailleurs qu'Ari reste les aider encore longtemps et reprenne l'enseigne quand son épouse et lui prendront leur retraite. Cela ne fait pas vraiment partie des projets d'Ari, qui envisage plutôt de partir vivre à Baltimore avec ses amis avec lesquels il forme un groupe de musique. Il se met donc à la recherche d'un remplaçant qui pourra aider ses parents à la boulangerie quand lui-même sera parti. Il rencontre ainsi Hector, qui vient d'arriver en ville pour s'occuper de la maison de sa grand-mère récemment décédée, et qui se trouve être passionné de cuisine. C'est alors le début d'une belle histoire d'amitié, voire plus si affinités …
J'ai adoré cette bande dessinée dès les premières pages. le dessin est joli et colle parfaitement à l'ambiance douce et tendre du récit. Les personnages sont sympathiques et attachants, on les reconnait tout de suite grâce au coup de crayon de Savanna Ganucheau (ce qui n'est pas toujours le cas dans certains romans graphiques récents). Quant au scénario de Kevin Panetta, il est sans grande surprise mais très plaisant à suivre.
Il y a beaucoup de tendresse et de bons sentiments dans ce roman graphique, et ce qui est remarquable c'est que cela passe autant par le texte que par les illustrations. A noter également pour les amateurs de cuisine, de boulangerie et/ou de pâtisserie : il y a de très belles planches où les personnages confectionnent divers pains et autres gâteaux plus appétissants les uns que les autres.
Le livre fait près de 370 pages mais je ne l'ai pas vu passer, tellement j'étais enchanté et emporté par les aventures culinaires, amicales et sentimentales d'Ari, Hector, et leurs amis. L'adjectif auquel je pense instinctivement en sortant de cette lecture c'est ‘cute', ou mignon dans la langue de Molière, il représente parfaitement l'ambiance de cette histoire très joliment racontée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
maryne_lectrice
  29 janvier 2021
☆ Bonjour, quel est votre meilleure lecture graphique ?😊

☆ Je viens vous parler d'une de mes dernière lecture. Cette bd ou roman graphique même, à était pour moi une superbe lecture !
Comme vous pouvez le voir sur la deuxième photo, nous entrons dans un univers tout en bleu et blanc, différente nuance magnifiquement travailler. J'ai adoré !
Ce style m'a tellement accroché, je suis très attiré par le bleu en ce moment. J'ai des périodes de couleur comme ça, je suis étrange oui. J'ai dévoré cette histoire. Les personnages sont beau, mignon, et ils correspondent vraiment bien à cette histoire.
On découvre Ari, fraîchement diplômé du lycée, il aimerais fuire sa province pour se lancer dans la musique avec son groupe. Mais son père tien une boulangerie et il aimerais que son fils prenne la relève.
Tout ne se passe pas comme prévu, Ari est en pleine réflexion pour son avenir.
J'ai adoré cette histoire, attendrissante, j'ai bien aimer le fait que sa se déroule dans une boulangerie. Sa change et sa donne faim !! 😁
J'ai tout apprécier du début à la fin, l'histoire, la romance, les dessins, l'amitié.
Le personnage de Hector, qui viens découvrir la boulangerie de Ari.
J'ai beaucoup aimer ce format de livre.
Les dessins sont très bien travailler, on a parfois des pages vraiment de bd, et parfois des dessins sur des pages entière, ou des bulles plus fondus, moins classique. C'est un vrai travail, très beau qui a était réalisé.
Ça a était pour moi une très bonne lecture. Je vous le conseil vraiment.😊

☆ Ça vous tente ? 😊

☆ Bonne journée et bonne lecture ! ♡

☆ #bookstagrammeuse #bookstagramfrance #bd #romangraphique #livre #livrebleu #lgbt #romancegay #romance #balancetachronique #instalivre #lirelirelire #bouquin #ratdebibliothèque
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
Sceneario   24 novembre 2020
C’est un bon premier roman graphique que signent ces auteurs anglophones. Une histoire aux saveurs sucrées de pâtisseries américaines et grecques qui devrait toucher un large public.

Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
florencemflorencem   08 août 2020
J’aimerais tellement connaître ça… Faire équipe avec quelqu’un… Etre meilleurs à deux que chacun de son côté.
Commenter  J’apprécie          110
solaesolae   17 août 2020
Y a-t-il une recette pour découvrir qui l'on est et ce qu'on veut dans la vie ?
Commenter  J’apprécie          10
Erik_Erik_   27 janvier 2021
Ce qui est facile n'a pas de saveur.
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4061 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..