AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le Bossu de Montfaucon tome 2 sur 2

Philippe Pelaez (Autre)Éric Stalner (Autre)
EAN : 9782818980040
56 pages
Bamboo Edition (25/05/2022)
3.61/5   18 notes
Résumé :
Quasimodo a été sauvé. Il est dorénavant l’homme de main d’un noble déchu décidé à se venger de la monarchie française. Fin du XVe siècle. Louis d’Orléans, duc et premier Prince de sang, s’est vu refuser la régence du jeune Charles VIII manipulé par sa sœur, la perfide Anne de Beaujeu. Réfugié en Bretagne, Louis prépare la défense de Nantes lorsqu’un homme étrange épris de vengeance lui propose ses services. Pierre le Bâtard, accompagné par un bossu difforme tiré d... >Voir plus
Que lire après Le bossu de Montfaucon, tome 2 : Notre-PèreVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Un second tome qui s'inscrit en continuité directe avec le premier. Les grandes familles sont en lutte pour le trône de France. Parallèlement, les deux frères ennemis Pierre le Bâtard et Axel Lochlain qui ont chacun choisi leur camp vont s'affronter impitoyablement. le retour sur leur passé est bien intégré dans la narration et amène un éclairage supplémentaire sur leurs relations de haine.

Bataille, manigances, trahison, morts... et toujours ce jeu entre personnages réels et imaginaires. L'atmosphère trouble est encore au rendez-vous, le péril est grand et le final sanglant attendu est bien là. Un histoire dense et resserrée servie par des dessins classiques judicieux. Les annexes sont indispensables pour remettre en tête le tome 1 et bien comprendre tous les enjeux et les interactions entre les individus.

Un petit bémol cependant, j'attendais un rôle bien plus important pour Quasimodo qui n'est finalement qu'un personnage accessoire dans la narration. Il sert surtout à mettre en avant la douce Jeanne la Boiteuse et son triste destin.

Un diptyque historique très documenté à la fois divertissant et instructif, une très bonne lecture.
Lien : https://chezbookinette.blogs..
Commenter  J’apprécie          180
France, 1484

Les terres de Bretagne sont plus souvent des scènes de batailles que des champs prêts à la récolte.
La lutte faut rage entre Charles VIII et sa soeur, Anne d'un côté et Louis d'Orléans d'autre part.

Allié à Louis d'Orléans, Pierre le bâtard n'hésite pas à rallier Paris pour y régler ses comptes en compagnie de Quasimodo, qui appréhende de revoir Notre-Dame...
Pierre va se venger des assassins de son père, Jean d'Armagnac, lâchement massacré à Lectoure, et les uns après les autres, ils y perdront la vie.

Mais Quasimodo et Jeanne, l'épouse de Louis d'Orléans apprennent à s'apprécier à cause de leur infirmité, et des sentiments naissent chez Jeanne envers le géant déformé.

Mais plus encore des ennemis connus et n'ayant pas peur de se dresser devant vous l'épée à la main, cette époque nous apprend aussi à se méfier encore plus de ses amis, surtout au moment où on s'y attend le moins, et à ce petit jeu, nul n'est à l'abri, que l'on soit roi ou simple paysan...
Commenter  J’apprécie          110
Suite et fin pour ce petit dyptique historico-romanesque du Bossu de Montfaucon, une série qui se déroule durant une période de guerre appelée la guerre folle à la fin du XVème siècle, guerre intestine entre le royaume de France alors régenté par Anne de Beaujeu et le seigneur Louis d'Orléans, héritier soi-disant légitime du trône. Une légitimité pourtant remise en doute par la présence de deux lettres décisives confirmant la bâtardise de Louis d'Orléans. Mais ce furieux seigneur, réfugié en Bretagne, peut toujours compter sur le soutien de Pierre d'Armagnac, un autre bâtard (décidément ! ) issu de la prestigieuse famille d'Armagnac et l'ami de ce dernier, notre fameux bossu de Notre-Dame.

La fin du tome précédent nous avait laissé sur une petite révélation concernant la relation entre Pierre d'Armagnac et le mercenaire Axel Lochlain. Une révélation qui se poursuit tout en continuité dans ce second tome avec une ouverture en flash-back que nous retrouverons quelques pages plus tard et qui nous éclaire un peu plus sur la haine partagée entre Pierre et Axel.

Ce second tome est moins lourd au niveau narratif que le tome précédent qui nous plongeait un peu trop brutalement dans une avalanche d'informations à travers un contexte historique pas facile à assimiler et une galerie trop nombreuse de personnages. En mettant en valeur un aspect plus fictionnel à travers les personnages de Pierre d'Armagnac, de Lochlain ou encore la subtile et douce romance entre Quasimodo et Jeanne la boiteuse, le Bossu de Montfaucon gagne en accroche et en force dans ce second tome. Les personnages, par leurs sentiments et leurs hargnes semblent beaucoup moins froids et figés que dans le premier tome. de même, l'intrigue est plus rythmée alors que la guerre bat son plein et que certains personnages suivent les traces de leurs destins.

Malgré ce bon revirement, on ne peut que continuer à regretter la sous-utilisation du personnage de Quasimodo dont le rôle s'avère un peu bancal entre simple homme de main et témoin de l'histoire. Notre bourru de Quasimodo apporte un peu d'humanité à ce récit de guerre, surtout face à la cruauté et à la fureur dont sont capables les deux puissants adversaires que sont Anne de Beaujeu et Louis d'Orléans mais il demeure malheureusement beaucoup trop secondaire et ce malgré une relation intéressante avec Jeanne la boiteuse ou sa complicité avec Pierre d'Armagnac qui , lui, est beaucoup plus présent dans le récit...

C'est donc regrettable qu'une bd intitulée le Bossu de Montfaucon ne laisse pas davantage la parole à Quasimodo même si c'est ce dernier qui a le mot de la fin !

Ainsi, sans être un personnage-clé de l'Histoire, ce cher Bossu de Montfaucon en est avant tout son témoin, un rocher au milieu d'une galerie de manipulateurs, de revanchards et de furieux esprits ambitieux dont la difformité physique n'est que le reflet de celle bien réelle des assoiffés de pouvoirs.

Dans l'ensemble, le Bossu de Montfaucon s'avère être une bonne bd historique qui revient sur une période plutôt méconnue de l'Histoire de France tout en intégrant avec plus ou moins d'efficacité quelques bons éléments issus de la littérature. On soulignera la qualité d'un tome 2 plus entraînant qui clôture avec un certain panache cette guerre folle.
Commenter  J’apprécie          20
Petit rappel du pitch de départ : Et si Quasimodo avait été sauvé des caves du Gibet de Montfaucon, cet édifice placé aux portes de Paris pour marquer les esprits… Et si « Notre Dame de Paris » avait une suite ?

Ce rappel étant fait, on peut plonger dans ce tome 2 final. Un récit où la lutte pour le trône continue, une lutte fratricide qui consiste à mettre la main sur ces 2 lettres qui remettent en question la légitimité de Louis au trône de France.

Philippe Pelaez concocte une histoire basée sur des faits historiques exacts et parvient à y insérer le romanesque Quasimodo… cette suite est aussi divertissante que le premier tome même si le bossu n'a pas autant d'importance qu'espéré.

Le dessin d'Eric Stalner est vivant et nous embarque bien dans cette fin du XVème siècle. Je salue à nouveau la chronologie finale qui permet de bien saisir le contexte historique.

« le bossu de Montfaucon » propose un diptyque intéressant et bien agréable à lire.
« C'est lorsque la vie se meurt qu'elle devient un théâtre. C'est une comédie, c'est un drame, c'est une farce. Applaudissez. »

Commenter  J’apprécie          50
En 1488, le royaume de France est en guerre contre le Duché de Bretagne. Pendant que les seigneurs se disputent les places fortes, Pierre d'Armagnac se rend à Paris pour y assouvir sa vengeance avec l'aide du célèbre Quasimodo.

Un récit plaisant à lire et intéressant qui utilise les faits historiques du règne de Charles VIII. A coté des problèmes politiques et militaires réels, se noue la fiction et y mêle un personnage de roman. Certes Quasimodo joue les second rôle et n'a pas vraiment un rôle décisif, mais l'ensemble fiction historique fonctionne bien.
Le dessin de Stalner est sérieux et efficace mais il comporte quand le défaut de trop faire ressembler certains personnages. Certaines expressions manquent aussi fluidité, déformant un peu les bouches en rictus peu anatomiques. A côté dr cela les femmes sont toujours belles et jeunes même celle qui devrait être laide et difforme.
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (3)
LigneClaire
19 août 2022
Il y en aura pour tout le monde dans ce drame où Anne de Bretagne tient la corde. Philippe Pelaez donne les réponses et on suit cette cavalcade effrénée au rythme du dessin toujours brillant d’Eric Stalner. On tremble, on est surpris, mais pas étonné car l’Histoire ne se réécrit pas.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
BDGest
11 août 2022
Une histoire haute en rebondissements et en coups de théâtre bouclée en deux tomes, le «contrat Bossu de Montfaucon» est rempli. Impossible cependant de ne pas remarquer que ce résultat a été obtenu d’une manière un peu «brutale» ou forcée.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario
10 août 2022
Eric Stalner reste toujours aussi efficace au dessin. Son style sied à merveille à ce contexte historique. D'ailleurs, il nous l'a déjà prouvé sur d'autres séries moyen-âgeuse entre autres. Ici, son travail est remarquable et bien mis en avant par les belles couleurs de Florence Fantini.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Mon âme est un tumulte, mes démons sont hideux, incontrôlables, obscènes... mon nom est Légion.
Commenter  J’apprécie          70
La vengeance ne rattrape rien et ne compense rien. Elle n'efface jamais la douleur de la perte. Elle l'amplifie même, puisqu'elle nuit à son auteur.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Philippe Pelaez (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Pelaez
Avec ces deux premiers tomes d'une série en quatre volumes qui bouscule les codes habituels du western, Philippe Pelaez renouvelle notre regard sur l'Ouest ! Il place au premier plan des personnages d'habitude invisibles ou cantonnés à des clichés, comme les noirs, les femmes et les guerriers indiens, dans une fresque haletante et magnifiée par le graphisme expressif de Javier Casado. Tome 2 : https://www.dargaud.com/bd/six/six-une-montagne-dor-bda5487560 Tome 1 : https://www.dargaud.com/bd/six/six-le-massacre-de-tanque-verde-bda5346940
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (26) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5215 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}