AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782203155718
Éditeur : Casterman (23/01/2019)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Marie-Madeleine Madac Miremont habite un petit village de l'Aube. Sa fierté ? Ses huit enfants et ses tartes aux épinards, qu'elle prépare avec amour.
Recevant par erreur un colis contenant d'étranges plantes, Marie-Madeleine décide d'en agrémenter ses tartes. C'est alors que les ennuis commencent...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Ashallayne
  03 février 2019
Une BD bien sympathique pour passer un moment sans prise de tête.
On suit Marie-Madeleine qui élève seule ses huit enfants. Elle possède un champ d'épinards et en fait des tartes pour les vendre au marché. Mais les passants ne sont pas friands de ces légumes verts (pourtant tellement bons !) et son commerce ne décolle pas.
Jusqu'au jour où elle reçoit un mystérieux colis en provenance de Somalie et contenant des plantes insolites, qui se révèleront être de la drogue.
Plus préoccupée par le souci de faire vivre sa famille que des retombées judiciaires liées à l'utilisation de cette drogue, la mère va en assaisonner ses tartes qui vont immédiatement rameuter une immense clientèle.
Mais les véritables destinataires des colis vont se manifester, et ils ne sont pas contents, mais alors pas contents du tout...
Les graphismes sont agréables à regarder, je les ai beaucoup aimés.
L'humour est très présent dans cette BD, bien qu'il soit parfois un peu "relou" (je pense notamment à l'ignorance de Marie-Madeleine en matière d'anglais), peut-être davantage destiné aux enfants/pré-ados.
Mais ça reste une lecture rafraîchissante, et je me pose des questions quant au personnage de Sarah.
Sarah, elle dénote du tonnerre dans cette famille. C'est la seule rousse aux yeux verts parmi des bruns et des brunettes, la seule dont le prénom ne commence pas par "M", et puis elle occupe une place spéciale pour Marie-Madeleine, comme une conseillère. Et puis Sarah était "imprévue" d'après sa mère. Adoption peut-être ?
Je lirai donc la suite, même si je me demande bien dans quelle direction les auteurs vont partir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
fannyvincent
  13 juin 2019
Ils sont huit enfants, qu'élève seule, dans l'Aube, Marie-Madeleine, abandonnée par son mari. Sa petite activité de vente de tartes aux épinards sur le marché local, qui met du beurre dans les épinards (facile, je n'y ai pas résisté…), n'est pas un franc succès… jusqu'au jour où elle incorpore dans sa recette une plante reçue par erreur par colis. Ses tartes suscitent alors un incroyable engouement… mais les ennuis débutent.
Quand on pense épinards, on pense Popeye en général. Il faudrait désormais aussi penser à la famille Madac Miremont ! J'ai découvert cette BD par hasard en flânant dans une librairie. L'histoire est sympathique, un brin déjantée, essentiellement du fait de l'originalité de cette grande famille, et de son petit commerce. Sans atteindre les sommets, cet album nous offre un bon petit moment de lecture, plein de légèreté…

Commenter  J’apprécie          90
Agillian
  15 mars 2020
Quand une matrone bien rangée galère à faire vivre sa famille mais que le destin vient lui filer un petit coup de pouce on se retrouve à suivre des situations incongrues et des quiproquos cocasses au parfum d'épinards psychotropes...
Il y a du bon et du moins bon dans ce premier tome qui nous plonge au coeur d'un village tranquille à la campagne. Dans les petits plus on peut tout de suite citer les graphismes qui, s'ils n'ont rien d'originaux, sont agréables à regarder et dynamiques. Les protagonistes sont un autre point fort de ce récit : les -nombreux- enfants Madac-Miremont sont attachants, de même que les personnages secondaires, et finalement la seule pour laquelle je n'éprouve que peu de sympathie serait Marie-Madeleine elle-même, notre narratrice, qui malgré une candeur touchante reste un brin trop caricaturale pour moi.
Néanmoins, le gros défaut de cet album vient pour moi d'une écriture souvent dénuée de finesse et qui étale stéréotypes et blagues potaches à grand coup de truelle. Pas seulement, certes, et certains traits d'esprit passent bien, par exemple l'humour de répétition est bien dosé, et même à base de crottes de nez il m'a fait sourire à chaque fois ; mais trop souvent l'écriture manque de subtilité et je trouve les confusions systématiques de notre narratrice en ce qui concerne les dictons d'une lourdeur infinie (tel qu“on fait pas d'omelette sans battre les oeufs tant qu'y sont chauds”, etc.). Mais ceci est une sensibilité toute personnelle et d'autres y trouveront sûrement leur compte.
Toujours est-il que j'ai passé un agréable moment, sans prise de tête, et je reste malgré tout curieuse vis à vis de l'histoire de cette petite famille. En somme ce premier tome n'est pas aussi addictif que la tarte aux épinards mais un second tome, je dirais « moui » pourquoi pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
culturevsnews
  10 janvier 2019
Une bd bien rigolote et qui ne se prend pas la tête. Au départ il faut bien sur aimer l'univers des aventures policière avec un peu de mafia pour pouvoir lire cette bd qui est très bien fait. L'humour est évidemment bien présent. Philippe Pelaez et Javi S. Casado savent faire rire et rend les gags comiques et très drôles, grâce au superbes illustrations.De l'aventure, des mystères, un soupçon de magie et une famille de héros classique mais efficace : il y a matière à de jolis développements à destination d'un public jeunesse.
Les enfants vont adorer la tête des cette famille, leur air très surpris lors des chutes des gags, comme s'ils ne comprenaient pas du tout ce qui se passe.
Certains gags interfèrent avec les suivants, ce qui fait qu'ils se mélangent, et c'est ça qui fait le comique. Les gags sont tantôt courts, tantôt longs.
Assez souvent, on est induit en erreur par les auteurs, du fait que ce n'est qu'au moment de la chute que l'on comprend le ridicule de la situation. L'événement sur lequel s'achève le volume surprend néanmoins et laisse entrevoir une direction inattendue et intéressante pour une suite bien attendu.
Note : 9,5/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AmandineAuFildesPlumes
  21 décembre 2019
Marie- Madeleine élève seule ses huit enfants et ce n'est pas une mince affaire. Sa seule source de revenue, ses délicieuses tartes aux épinards. Malheureusement, elle n'en vend pas assez pour vivre correctement. Mais le destin va en décider autrement en livrant par erreur une épice somalienne à la jeune femme. Elle va en agrémenter ses tartes qui vont alors développer chez ses clients une certaine addiction.
Le scénario est prenant et se déroule à un bon rythme. Les rebondissements sont multiples et la fin de ce tome ouvre sur un futur tome tout aussi prometteur.
Les personnages sont attachants. Marie- Madeleine incarne une mère célibataire qui se bat bec et ongles pour sa famille. Elle se montre intelligente et courageuse. Elle ne manque pas de cran et a vraiment de la ressource. Quant à toute sa marmaille, elle constitue une tribu hors du commun. Les enfants sont eux aussi attachants. Chacun a sa propre personnalité que l'auteur a pris le temps de présenter et qui permet de cerner les personnages. J'ai apprécié que chacun ait sa propre individualité et joue un rôle même minime dans le scénario.
D'un point de vue esthétique, j'ai trouvé l'ensemble vraiment agréable. le style est plutôt classique. Les traits sont fins et les vignettes regorgent de détails. J'aime beaucoup l'atmosphère qui se dégage de la BD.
Lien : https://aufildesplumesblog.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (5)
ActuaBD   05 juin 2019
Un polar humoristique et divertissant que l'on doit au talent du scénariste et prof de cinéma Philippe Pelaez et du dessinateur Javier Casado.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   25 février 2019
Le scénario est vraiment captivant et plein de rebondissements. L'intrigue qui donnerait un film rigolo, mais assez convenu, devient ici un album plein de charme et très attachant [...] Un premier volume qui rend addict, je vous aurais prévenu. Si après ça, vous n'avez pas envie de rencontrer Marie-Madeleine et ses enfants, c'est à ne plus rien y comprendre ! Très conseillé !

Lire la critique sur le site : Sceneario
BoDoi   14 février 2019
Voilà un premier tome enlevé et plaisant, comédie sociale pleine d’énergie et de bons mots, gentiment mâtinée de polar à la sauce trafic de drogue international. La voix off et les dialogues de Philppe Pelaez sont bien troussés, les personnages attachants et les rebondissements délicieusement loufoques.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   22 janvier 2019
Philippe Pelaez propose un début de série sympathique, qui, s'en être ébouriffant d'originalité, se révèle tout à fait divertissant. Reposant essentiellement sur le quiproquo et les jeux de mots, cette comédie légère et un peu loufoque ne délaisse pas pour autant l'action, avec des scènes musclées et des poursuites motorisées virevoltantes.
Lire la critique sur le site : BDGest
BDGest   14 janvier 2019
Une comédie contemporaine menée au rythme des situations cocasses et des jeux de mots désopilants.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AproposdelivresAproposdelivres   25 février 2020
Je m'appelle Marie-Madeleine Madac Miremont.
Je sais, ça fait beaucoup de "M". [...]
Mon premier nom, c'est à moi, l'autre, c'est celui de mon mari. Il est parti, lui, et y m'a laissée avec huit marmots.
Voilà Marcel qui cherche toujours la p'tite bête dans son nez et Maurice, qu'est toujours un peu grognon lui.
Pis y a Mauvert, toujours à sortir des blagues, et Murat, le p'tit dernier. Voilà pour les p'tits gars.
Magalie, elle est coquine comme son jumeau Mauvert, Mathilde, c'est la plus étourdie de tous, et Mireille, elle, pense qu'à la musique.
Pis y a Sarah, elle était pas prévue, elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
beamag87beamag87   27 janvier 2019
Quand je me mettais à la cuisine, des fois, j'étais toute pleine de remords...Mais faut c'qu'y faut...
On fait pas d'omelettes sans battre les oeufs tant qu'y sont chauds, comme on dit!
Commenter  J’apprécie          20
AgillianAgillian   14 mars 2020
-P'têt ça se mange ?
-P'têt ça se fume ?
-P'têt ça se boit ? En infusion ?
-P'têt tu veux mon doigt, Marcel ?
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de Philippe Pelaez (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Pelaez
Après un ou deux albums chez Des bulles dans l'océan, son éditeur historique sur de l'île de la Réunion, Philippe Pelaez a soudain pris son envol. le scénariste est aussi prolifique que volubile, jugez-en par le nom de ses projets annoncés pour 2020, chez différents éditeurs : avec de l'humour et de l'espionnage dans "Un peu de tarte aux épinards", tome 2 (Casterman), mais aussi un travail sur la Mémoire avec "Puisqu'il faut des hommes" (Grand Angle), voire encore la réédition et continuité à venir du science-fictionnesque "Parallèle" sous le titre "Alter" chez Drakoo (Bamboo). Et ça n'est pas fini... Découvrez ce scénariste frénétique que, à l'instar du Titanic, on ne peut plus arrêter une fois qu'il est lancé. Mais jusqu'à présent, lui parvient à éviter les icebergs...
+ Lire la suite
autres livres classés : trafic de drogueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1114 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre