AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782743634599
443 pages
Éditeur : Payot et Rivages (20/01/2016)
3/5   2 notes
Résumé :
Lorsqu'un joueur alcoolique du quartier, au passé trouble et aux fréquentations douteuses, est assassiné, tout indique la rixe d'ivrognes, mais Bäckström voit bien que les apparences sont trompeuses et que la réalité est forcément plus compliquée que ça. 
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
mesrives
  21 janvier 2018
A Solna, la brigade criminelle de la banlieue ouest de Stockholm est en plein remaniement; le chef parti à la retraite est remplacé par une nouvelle tête, Anna Holt qui un mois à peine après avoir pris son nouveau poste hérite d'un cadeau empoisonné, une vraie bombe: Evert Bäckström, le flic le plus fin, le plus chaud, le plus pourri et le plus salace de Stockholm, ressorti des placards après sa mise en quarantaine pour faute professionnelle.
Ce dernier se retrouvant sous les ordres d'un ancien stagiaire, son bleu, l'inspecteur Toivonen …  qui  lui avait servi de larbin, d'esclave personnel pendant trois mois!
Ambiance effervescente donc pour le personnel du commissariat du Sundbybersväg.
Celui qui terrasse le dragon nous fait vivre le quotidien de ce commissariat qui en ce début de mois de mai à du pain sur la planche.
En effet deux affaires consécutives à traiter dans la même semaine:  le braquage d'un convoi de fonds qui échoue à notre super commissaire et  un double homicide  dont hérite l'ex stagiaire de Bäckström,
A priori les deux affaires ne sont pas liées mais le monde est si petit.
Les différentes équipes marchent sur les plate-bandes de certaines, chacune se procurant des informations grâce à leurs indics respectifs. Rien ne se passe comme prévu. Dans cette véritable fourmilière, de courts chapitres permettent de suivre les avancées de binômes étonnants... la course à l'arrivée est ouverte.
 Que le meilleur gagne! 
Cet achat compulsif, je ne connaissais ni Bäckström, ni Persson, ni l'adaptation par la Fox de cette série dont je n'ai encore pas vu un épisode, m'a permis de découvrir un polar au style vivant peu ordinaire: les nombreux dialogues sont complétés par les pensées in petto (à part soi) des protagonistes qui vont vous faire mal aux zygomatiques. Déjà un bon point.
Ensuite, le portrait caricatural de la vedette, j'ai nommé l'inénarrable et inoubliable commissaire Ervet  Bäckström, l'homme au super salami qui court après son siggy (en référence à son arme favorite, le SIG  Sauer) et j'en passe. Un policier qui a du flair mais qui est xénophobe, raciste, misogyne, homophobe, machiste, grossier, violent, alcoolique, corrompu etc... J'en ai connu d'autres mais celui-ci est très réussi!
Puis l'arme du premier homicide retrouvé sur la scène de crime: la victime massacrée à grands coups de couvercle de cocotte et de rouleau tapissier!
Vous l'aurez compris, dès les premières pages nous devinons à quelle sauce nous allons être mangé.
Leif GW Persson, auteur et criminologue, nous parle d'un milieu qu'il connait très bien puisqu'il s'y est frotté. Son anti-héros,  Evert Bäckström est une caricature avec tous les travers que l'auteur a pu observer dans la réalité. Perçu en Suède comme le plus légitime héritier de Maj Sjöwall et Per Wahlöö, la présentation en toile de fonds de la société suédoise ne fait plus rêver. 
Un polar rempli d'humour qui respecte les codes du genre mais un polar qui reste aussi instructif grâce à de petites digressions historiques.
Au final une lecture plaisante, distrayante où la plume incisive et insoumise de l'auteur pourra en surprendre plus d'un.
Alors attention «  Bäckström is back, as always » !
Une trilogie à découvrir.
Pour ma part, je vais devoir remonter le temps avec Linda (premier volet) avant de connaître La véritable histoire  du nez de Pinocchio (dernier volet).
 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          650

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
mesrivesmesrives   08 janvier 2018
Bâckström se contenta de secouer la tête. Où diable allons-nous? pensa-t-il tout en franchissant le seuil de l'immeuble du 1, Hasselstig. Putain, mais qu'est-ce qui arrive à la police suédoise? Des pédales, des gouines, des métèques et les habituels idiots du village. Plus un seul flic normal à l'horizon.
Commenter  J’apprécie          360
rkhettaouirkhettaoui   31 mai 2018
Ce genre de coup demande beaucoup de préparation et beaucoup de personnes sont forcément impliquées. Il faut voler des voitures, des plaques minéralogiques qui correspondent aux marques et modèles des voitures, préparer une embuscade et un plan de repli. Il y a toujours quelqu’un qui ouvre sa gueule.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   31 mai 2018
Inutile de partir à la recherche d’alcool caché. Même ça, il s’en était débarrassé la veille au soir et, sur ce point précis, le médecin cinglé avait été absolument inflexible. Pas d’alcool fort, pas de vin, pas de bière. Mais surtout, rien qui contienne ne serait-ce qu’une trace d’alcool, comme le cidre ou du jus de fruit ordinaire qui aurait fermenté, ou même une vieille bouteille de sirop pour la toux, également bannie par ce bon docteur et ses acolytes.
Le nombre de bouteilles à jeter avait été assez importan
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   31 mai 2018
Quoi qu’il ait pu dire, elle avait du mal à abandonner l’idée qu’il s’agissait d’autre chose que de lui confier un secret. Il n’était tout simplement pas du genre à confier ses secrets.
Il gardait très bien les secrets, en particulier les siens.
À peine six mois plus tôt, il l’avait affectée, elle et un nombre de plus en plus élevé de ses collègues, à une mission secrète consistant à revoir l’enquête sur l’assassinat du Premier ministre Olof Palme, au cas où ils trouveraient du neuf.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   31 mai 2018
Deux belles jeunes femmes. Des policières suédoises en plus, même si l’une d’elles avait plutôt l’air de venir des Antilles. Amicales, de bonne humeur, belles à regarder, largement de quoi fantasmer quand on passe ses journées à enfoncer des clous. Ils étaient restés assis une heure. Quelle importance après tout ? Quatre-vingts couronnes l’heure ne sont que quatre-vingts couronnes l’heure, et le travail n’était pas ce dont ils manquaient le plus dans leur vie ici.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
127 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre