AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811210601
Éditeur : Milady Romance (12/07/2013)

Note moyenne : 2.89/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Étape n°1 : Procédez à un inventaire moral de vous-même (en gros, trouvez ce qui cloche chez vous), et arrêtez de traîner sur Facebook ! Depuis qu'Eric l'a larguée pour son espèce de secrétaire vulgaire, Sophie devient dingue. Elle épie leurs moindres faits et gestes sur les réseaux sociaux. Mais quand son amie Annie est arrêtée pour conduite en état d'ivresse, et est contrainte d'assister aux réunions des Alcooliques Anonymes, c'est le déclic. L'amour est une drogu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
PiertyM
  22 janvier 2015
Pour avoir été plaquée par son mec, Sophie crée un réseau des amoureuses anonymes en se référant au réseau des alcooliques anonymes où elle accompagne sa copine, arrêtée pour conduite en état d'ivresse...
Une histoire bien banale mais dans laquelle on se retrouve tous, l'auteure choisit l'humour pour nous faire partager des drames amoureux auxquels on se rend compte que ce sont des femmes qui en sont des grandes victimes. On se détend avec ce livre comme si on laissait un petit vent soulever notre chemise. Mais on peut quand même déplorer, sous cette forme d'écriture, le fait que le drame ne provoque aucun frémissement et qu'à la fin de la lecture, il est rare qu'on arrive à le retracer vraiment...comme si ça s'est envolé avec le vent
Commenter  J’apprécie          260
Bookworm84
  12 mai 2014
Sophie est fraîchement larguée. Sophie a du mal à gérer cette rupture - d'autant plus qu'Eric l'a quittée pour sa secrétaire et que les réseaux sociaux lui offrent un espionnage aisé de la nouvelle vie des 2 tourtereaux, ravivant ainsi la blessure. Quand une amie de Sophie, prise en conduite en état d'ivresse, se voit obligée d'assister à des réunions des Alcooliques Anonymes, Sophie, qui l'accompagne pour sa première venue, est frappée d'une idée : pourquoi ne pas créer une sorte d'Amoureuses Anonymes, pour aider les femmes esseulées à surmonter une rupture, à sortir de la spirale des échecs, à ne plus être addict à l'amour quand il fait mal, à vivre mieux leur vie sentimentale, enfin ?
Voilà le postulat de ce petit roman qu'on pourrait ranger dans la catégorie des comédies romantiques, au vu de son contenu et de sa légèreté :) Un postulat attrayant, quelque peu original, et qui possède une certaine vérité. On s'attache très vite au personnage de Sophie, on la comprend et son idée est des plus sympathiques, surtout quand on découvre la galerie de femmes blessées qui viennent frapper à la porte de ces Anonymes.
J'ai dévoré ce court roman en quelques soirées, amusée par ces scènes à la fois drôles et pathétiques, tenant tant du cliché que de la vraie vie. Car oui, on peut toutes se reconnaître à un moment ou à un autre ! L'auteur profite de son idée de base pour évoquer des comportements amoureux qui ne peuvent qu'amener vers la rupture, des réactions inappropriées qui arrivent souvent, le tout avec des règles comme pour sortir d'une addiction - ce qui est le cas dans ce roman, avec ces femmes droguées au sentiment amoureux, mais qui ignorent ce qu'est vraiment l'amour.
L'évolution de l'intrigue sentimentale concernant Sophie est cousue de fil blanc, comme souvent dans ce genre de littérature, mais le roman remplit parfaitement son rôle : détendre. Une lecture détente, donc, pas prise de tête pour un sou, rafraîchissante par cette idée d'un club d'Amoureuses Anonymes, avec un happy end de rigueur, et comme c'est dans le but de me distraire que je l'ai lu, je n'ai pas été déçue ! :)
Passons aux bémols - il y en a quelques uns. Déjà, je vais pousser un coup de gueule sur la traduction. Ce n'est pas la première fois que je tombe sur le problème, donc ce n'est pas inhérent à Amoureuses Anonymes, mais quand donc les traducteurs prendront-ils la peine de vérifier si un livre, film ou émission évoquée existe en France et si oui, sous quel titre ? Ainsi, on voit citée à plusieurs reprises dans le roman une émission de télé réalité appelé le Mari. Si le traducteur (ou la traductrice) avait été un peu plus curieux(se), il/elle aurait vu que cette émission, The Bachelor en VO, étant adaptée chez nous... sous le titre Bachelor, et pas le Mari. ça peut sembler un détail, mais quand on tombe sur le problème pour la n-ième fois, et qu'on s'est fait avoir au début, ça finit par agacer.
Côté bémol toujours, l'auteur a placé plusieurs personnages féminins pour évoquer divers comportements amoureux, mais à force on se perd un peu entre qui a vécu quoi. Enfin, les caractères "clichés" rattachés aux femmes sont, bien évidemment, de la partie et le roman manque cruellement d'un regard masculin sur le même sujet.
Mais cessons de jeter la pierre, après tout, j'ai lu ce roman pour me détendre, et le but est parfaitement rempli ! :) Je regrette juste qu'en raison de ces bémols, le roman est l'effet d'un bonbon fondant : sucré, délicieux, mais vite avalé et vite oublié, si bien qu'on regrette qu'il n'ait pas eu plus de consistance.
Si vous cherchez une lecture-vacances, une lecture-remonte moral, ce livre est fait pour vous ! :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Khalya
  02 octobre 2016
Après quelques lectures « difficiles » (pas parce que je n'ai pas aimé les livres mais parce que les sujets n'étaient pas toujours très gais), il me fallait une petite comédie romantique, une lecture légère, pour rebooter mon cerveau.
J'ai beaucoup aimé l'idée de Sophie de créer les Accros à l'Amour Anonymes (les AAA) qu'elle appelle régulièrement les Amoureuses Anonymes pour aller plus vite.
Il faut dire qu'être « exilée » dans l'immense maison de sa grand-mère qui vient de décéder alors qu'on est une pure new-yorkaise, ça repose. Parce que la maison ne se trouve peut-être qu'à 30 min en train de Manhattan, mais le dépaysement est complet et loin de l'agitation de la ville, il est plus facile de se pencher sur le fond du problème.
Et le fond du problème n'est pas tant d'avoir été largué (les hommes sont des salauds, en général cette phrase remonte le moral) que de se mettre toujours en situation de l'être, que ce soit par un comportement (Comme Sophie qui force la main à ses petits copains pour qu'ils formulent des sentiments qu'ils ne ressentent pas forcément) ou par un choix de relation (Comme Katrina qui ne craque que sur des fils à maman, homosexuels refoulés).
L'histoire est presque un huis-clos, pendant une grande partie du roman, on ne quitte pas la maison de la grand-mère, et on assiste à la lente reconstruction de l'amour-propre de femmes qui n'ont à l'origine rien en commun mais qui vont devenir les meilleures amies du monde.
Au fil des anecdotes racontées par les Amoureuses Anonymes, on se retrouve, quand on a aussi agi de cette façon-là après une rupture, ou on se rassure en se disant que ça va, il y a plus taré que nous.
Après, c'est une comédie sentimentale, donc on s'en doute, tout va plus ou moins bien finir pour chacune et chacun des protagonistes, même si c'est à des degrés différents.
Mais c'était absolument ce qu'il me fallait : une lecture légère, drôle, et même un peu prévisible. Une lecture sans prise de tête, pour bien débuter la semaine !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Gaoulette
  31 octobre 2015
C'est bien dommage, le sujet etait intéressant mais la mayonnaise n'a pas pris. J'arrive toujours pas à savoir si l'auteure voulait être sérieuse ou drôle.
L'histoire : Sophie s'est faite larguée au bout de 2 ans de relations. Elle refuse de l'accepter. le jour où sa meilleure amie se retrouve aux alcooliques anonymes, elle décide de monter un groupe d'accro à l'amour anonymes. L'idée est bonne c'est pour cela que j'ai lu le livre mais je suis ennuyée et j'attendais qu'une chose que ça s'arrête. Il n'était pas drôle sauf dans les passages où elle se regroupe. En fait l'auteur en â fait comme on livre thérapeutique mais ca m'a pas emballée non plus. Par contre pour les filles qui ne comprennent pas les hommes, ça peut répondre à certaines questions. Les personnages ne donnent pas envie de les connaître. Sophie et Joe ne sont pas assez mis en avant. Bon je ne recommande pas du tout ce livre. Je comprends mieux la note générale.
Commenter  J’apprécie          50
infini
  06 novembre 2013
livre sympa,le début m'a beaucoup fait rire,humour noir,le détresse des femmes dans l'amour...la détresse que l'on noie dans l'alcool..
en bref,une caricature de la vie de tous les hommes et les femmes d'aujourd'hui....
ce n'ai pas un roman qui fait beaucoup réfléchir
il ne m'a pas transporter.....
et il me tardait d'arriver à la fin..
Mais,il ma fait rire,je le suis retrouvée ds quelques situations comme l'héroine,en stress a attendre un texto de l'etre aimé...déteindre de rallumer mon téléphone,pour faire arriver un méssage qui m'arrivera jamais
je me suis retrouvée dans ces situations ridicule ou dans des moments de désespoirs on en vient à faire des choses incroyables,ridicules et humiliante..
l'auteur a bien décrit la femme dans sa caricature dans l humour toujours...
si vous avez envie de rire,de pas réfléchir,de pas vous prendre la tete..je le conseille...
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
infiniinfini   06 novembre 2013
c'était drole car tragique et vrai,et meme si cela fait de moi de quelqu'un d'horrible,j'avoue que parfois le malheur des autres me procure effectivement un petit bout de bonheur
Commenter  J’apprécie          20
infiniinfini   06 novembre 2013
Pendant une seconde je me demandais pourquoi le ventre,bizarrement,servait de théatre à de telles manifestations de joie et de souffrance.Les chatouillis du bonhneur et la boule en caoutchouc du désespoir résidaient tous là-dedans
Commenter  J’apprécie          10
infiniinfini   06 novembre 2013
Le terme "toucher le fond" m'a toujours évoqué l'image de quelqu'un dont le derriére se transformerait en pierre et deviendrait si lourd qu'il l' entrainerait tout au fond d'un lac,l'empéchant de bouger,
Et le voilà coincé dans cette situation horrible,avec un postérieur caillouteux en prime!!il y a de quoi démoraliser n'importe qui
Commenter  J’apprécie          00
infiniinfini   06 novembre 2013
Je ne pus m'empecher de penser que le labyrinthe était comme n'importe qu'elle relation.Juste quand on pense se rapprocher de quelque chose,soudain un virage ou un détour vous raménent directement au point de départ.Mais on est obligé de l'accepter,sinon on n'arriverait jamais jusqu'aux bonnes choses.
Commenter  J’apprécie          00
infiniinfini   06 novembre 2013
Les pénis,c'est vraiment immonde.Personne ne devrait jamais les prendre en photo.On dirait des monstres marins prets à attaquer.beeeeurk.....
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3555 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre