AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782302024496
116 pages
Éditeur : Soleil (21/11/2012)
3.74/5   101 notes
Résumé :
Sur les bords de l'estuaire de la Gironde, une variété de crabes - le Cancer Simplicimus Vulgaris ou crabe carré - est victime d'un caprice de l'évolution : elle ne peut changer de direction, et est condamnée à marcher toute sa vie selon une même ligne droite ! Mais un jour... trois d'entre eux - Soleil, Bateau et Guitare - vont réaliser qu'ils peuvent modifi er le cours des choses et... tourner ! Ainsi naissent deux clans : les rigides (qui marchent tout droit) et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Yvan_T
  29 décembre 2012
« La Marche du crabe » est tout d'abord un court métrage d'animation récompensé par de nombreux prix, dont le prix du public du festival d'Annecy. Arthur de Pins a ensuite décidé d'en faire une bande dessinée en trois tomes, dont cette « Révolution des crabes » constitue le dernier volet.
La vedette de ce récit est le Cancer Simplicimus Vulgaris, plus communément appelé crabe carré. La grande particularité de cette espèce oubliée par Darwin est son incapacité à tourner, l'obligeant à mener une existence unidirectionnelle le long d'un axe immuable déterminé dès la naissance. L'auteur reprend donc le point de départ du court-métrage et ajoute quelques histoires parallèles à cette vie en apparence monotone des crabes des plages de la Gironde, comme celle de ces deux journalistes animaliers qui veulent faire un reportage sur les capacités d'évolution de ces étranges crustacés.
Ce troisième tome nous replonge donc en compagnie des quelques crustacés qui ont réussi à survivre à l'affrontement du tome précédent entre les « tournants » (qui changent de direction) et « les rigides » (qui continuent de marcher tout droit). Lors du premier volet, l'un des crabes carrés avait en effet réussi à décrire une courbe, virage scénaristique qui remettait en question des années de non-évolution, causant pas mal de remous au sein de la population aquatique. Ce déplacement circulaire donna ensuite naissance à deux mouvements radicalement opposés au sein de l'estuaire de la Gironde : l'un favorable aux virages et à la liberté de mouvement et l'autre, radicalement opposé à la mobilité non rectiligne du Cancer Simplicimus Vulgaris. L'équipe de tournage du documentaire ayant par hasard réussi à filmer le virage effectué par le père fondateur du nouveau mouvement, ces changements ne passent pas non plus inaperçu hors de l'eau.
Si la race évoluée parvient enfin à prendre le pouvoir, ce troisième volet va s'amuser à souligner les dangers d'une évolution trop rapide. Il ne faut à nouveau que quelques pages pour être happé par cette histoire riche en rebondissements, qui prend une trajectoire assez loufoque malgré des existences sensées s'effectuer en lignes droites. Les péripéties de ces crustacés qui cherchent à échapper à une destinée toute tracée sont racontées avec beaucoup de décalage et un humour caustique qui fait mouche. Mais au-delà de l'originalité et du ton amusant, le lecteur ne manquera pas de s'attacher à ces créatures aussi vulnérables qu'attendrissantes et de découvrir une certaine profondeur dans les propos d'Arthur de Pins. Si au début de la saga, à l'aube de ce virage existentiel dans la (sur)vie de l'espèce, l'auteur semblait vouloir dénoncer, sous forme de métaphore, nos existences routinières et monotone, il s'attaque maintenant à notre société de consommation à travers les dérives de ces crabes qui s'engraissent sans réfléchir à leur environnement. Si la transformation des crabes invitait les lecteurs à réfléchir sur leur condition humaine et à changer de direction avant qu'il ne soit trop tard, cette nouvelle société de crabes gloutons démontre que toutes les voies de Darwin ne mènent pas forcément au bonheur. En se basant sur les fondements de l'évolution, l'auteur cherche donc à bousculer les règles établies, invitant le lecteur dans une marche au progrès et à la nouveauté, mais en faisant attention aux dérives d'une évolution non contrôlée. Parsemant son récit d'humour, il invite ainsi à réfléchir sur notre société, abordant intelligemment des thèmes tels que le conformisme, la tolérance, le droit à la liberté et la consommation.
Par rapport au film d'animation, Arthur de Pins propose ici un graphisme en couleurs. Si le trait va toujours à l'essentiel, la colorisation ajoute un certain charme à l'ensemble.
Je suis grand fan de cette série que je vous invite à découvrir d'urgence et un album que vous retrouverez dans mon Top de l'année !
Lien : http://brusselsboy.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
badpx
  23 janvier 2018
Je fini enfin la lecture de cette trilogie avec un avis mitigé. Je ne suis pas convaincue que ce troisième tome soit nécessaire à l'histoire, ou alors le premier tiers.
Ensuite le récit devient un peu trop une "leçon d'ecologie" pour que j'adhère.
La boucle est bouclée, retour au point de départ ou presque.
Faut il en conclure qu'il ne faut pas évoluer ?
Commenter  J’apprécie          100
celosie77
  12 février 2018
Dans ce troisième volet, après la marée noire qui a souillé la plage, les crabes se rebellent contre les tourteaux et les homards qui les ont réduits en esclavage, emmenés par leur leader, le dénommé Soleil. Pendant ce temps, les humains s'inquiètent : les crabes ont muté (ils ont énormément grossi maintenant qu'ils peuvent tourner et donc mieux se nourrir) et ils envahissent tout. Ensuite l'histoire tourne un peu en rond, elle aussi, et certaines scènes sont redondantes voire inutiles. La fin est très décevante et finalement assez pessimiste. On se demande pourquoi toute cette révolution et tous ces efforts pour en arriver là ?
J'ai été moins emballée par ce dernier tome, que j'ai trouvé un peu ennuyeux, sans nouvelles surprises et beaucoup moins drôle. Peut-être qu'un diptyque aurait suffi ?
Commenter  J’apprécie          34
Floccus
  27 octobre 2013
Cette saga me fatigue. L'évolution du scénario sur les trois albums ne manquait pas d'intérêt mais je n'en ai pas trouvé le traitement tout à fait réussi. Trop de références se bousculent : mouvements sectaires, gouvernements fascistes, dictatures, embrigadement militaire, loi du plus fort, théorie de l'évolution et Martin Luther King comme cerise sur le gâteau. Violence, agressivité, prennent le dessus. Les tons virent au rouge sang. Ce qui met un peu plus de contraste dans les cases que le blanc des gentils crabes du début. La platitude du dessin sans perspective trouve cependant ses limites. L'ère du désastre préfigure une fin mignonne saupoudrée d'humour qui rappelle le premier album.
Commenter  J’apprécie          20
Kabuto
  29 mai 2014
J'ai lu la révolution des crabes assez rapidement, en grande partie pour terminer cette saga maritime mais mon avis sur les deux premiers tomes peut aisément s'appliquer ici aussi. En bref, je n'ai pas vraiment réussi à entrer dans cette histoire et les dessins ne m'ont pas emballé. Tant pis pour moi.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Bedeo   14 janvier 2013
La trilogie tient ses promesses, provoque la peur, le débat à partir d’un simple crabe qui se retrouve sur le sable fin et se balade parmi les hommes.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
BibliotekanaBibliotekana   31 août 2013
Non, Bateau, ce n’est pas un « truc à la mode ». Guitare a raison : cette lueur est un appel. C’est votre seule chance de survie. Tu dis que vous êtes bien ici ? Mais t’as du caca dans les yeux, ou quoi ? Il n’y a plus rien à manger et les crabes se battent sans arrêt.
Commenter  J’apprécie          00
badpxbadpx   23 janvier 2018
Je vois qu'à défaut d'idées, vous avez du pétrole !
Commenter  J’apprécie          20
BibliotekanaBibliotekana   31 août 2013
C’est quand même curieux qu’ils parviennent chacun à choisir leur direction pour finalement tous aller dans le même sens.
Commenter  J’apprécie          00
BibliotekanaBibliotekana   31 août 2013
Dis, Soleil… si ça se trouve on fait partie de ces espèces qui peuvent devenir hermaphrodites par la force des choses.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Arthur de Pins (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur de Pins
Arthur de Pins, le créateur de la série « Zombillénium », vous explique comment il travaille le dessin vectoriel de son héroïne Gretchen, grâce au logiciel Illustrator. Une technique fort différente du papier et crayon !
autres livres classés : crabeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Zombillénuim

Comment s'appelle la sorcière et héroine du livre ? ( attention a l'orthographe

Grertchen
Gertchen
Gretchen
Getchen

6 questions
127 lecteurs ont répondu
Thème : Zombillénium, tome 1 : Gretchen de Arthur de PinsCréer un quiz sur ce livre