AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2800150548
Éditeur : Dupuis (26/08/2011)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 478 notes)
Résumé :
Tags sur les murs, avertissement du curé du coin : visiblement les esprits s'échauffent autour de Zombillénium. Quand on n'embauche que des morts ou des sorcières ! dans une région où le taux de chômage est à 25%, il faut bien s'attendre à quelques frictions. Si l'on ajoute à ça des visiteurs une miette pénibles et des employés qui, pour être morts, n en aimeraient pas moins prendre des vacances, on comprend que ce n'est pas trop le moment de venir parler revendicat... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (108) Voir plus Ajouter une critique
Yggdrasila
  16 novembre 2018
Dans ce tome 2, le parc Zombilénium fait plus que jamais parler de lui !
C'est un retour totalement fun au coeur de l'enfer, où nos anciens personnages répondent présent.
En plus de leur compagnie, nous avons affaire à une nouvelle gamme d'individus, notamment l'imposante Hélène avec son époux et leur fils Tim.
Même si on ne les connaît pas encore, on se doute dès le départ qu'ils vont avoir une place particulière dans ce tome.
De son côté, Francis von Bloodt, le directeur du parc va drôlement être mis à l'épreuve par des interventions et autres événements pour le moins inattendus.
Ici, le personnage démoniaque d'Astaroth est au centre de l'attention, et comme toujours, l'humour est au rendez-vous.
Contrairement au tome 1, l'auteur ne reste pas linéaire dans la chronologie de l'histoire. Il fait quelques légers bonds dans le temps pour dynamiser les premières séquences et pour mettre en place son intrigue.
Avec ce tome, j'ai davantage aimé le personnage de Sirius, notre petit squelette qu'on avait déjà connu précédemment.
Côté graphismes, les dessins sont toujours aussi fidèles à l'auteur. Un petit clin d'oeil pour la planche 28 que je trouve particulièrement sublime !
Ce n'est qu'à la fin, que le sens du titre « Ressources humaines » prend tout son sens.
Les amateurs d'humour et de créatures monstrueuses ne peuvent qu'aimer !
Je vais vite me replonger sans plus tarder dans le tome 3.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          512
Alfaric
  20 février 2019
Ce tome 2 intitulé "Ressources humaines" entremêlent deux fils directeurs :
- d'un côté on a une bande de skin heads qui enlèvent Sirius Jefferson pour pénétrer à l'intérieur du Parc Zombillénium, et qui d'infiltration en investigation découvre ses infernaux secrets...
- d'un autre côté on a Hélène Matauzier qui pète un câble en revenant sur les lieux de son crime, à savoir le Parc Zombillénium où elle a abandonné son fils démoniaque Astaroth, frère jumeau de son fils humain Timothée (qui « en se perdant dans les couloirs » en découvre lui aussi les infernaux secrets)
Malgré le « positive freakiness » institué par le coach en gestion du stress, les choses ne vont que s'envenimer entre ceux qui poursuivent deux humains dans les bureaux pour les massacrer et ceux qui organisent en représailles l'attaque du village voisin de Douchy-les-Mines… du coup c'est Gretchen qui s'occupe du cas Timothée, c'est Francis von Bloodt qui s'occupe du cas Hélène Matauzier, et c'est Aurélien et Deborah la dircom succube qui s'occupent des skin heads pour récupérer les os de Sirius Jefferson… Encore un très bon album : on en veut encore ! ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
marina53
  25 décembre 2013
C'est l'anniversaire de Tim aujourd'hui, et pour fêter l'occasion, ses parents ont décidé de l'emmener à Zombillénium. Ne trouvant pas leur chemin, ils interpellent un homme faisant son jogging. Ça tombe bien, il s'agit d'Aurélien, le dernier venu au parc. Il accepte de les guider s'ils l'emmènent avec eux. A leur arrivée, la caissière leur fait un petit prix. Mais, la mère de Tim, en surpoids, se retrouve coincée dans le tourniquet, râle et s'en prend à deux siamoises qui la regardent. La sécurité intervient et dans ce tohu-bohu, Tim disparaît...
Francis von Bloodt est dans tous ses états. En effet, des villageois sont entrés par effraction dans le parc et ont écrit des menaces sur un mur, les stipulant de rentrer chez eux. de plus, il reçoit la visite du père Richard qui l'informe que les villageois sont mécontents du fait que le parc n'embauche que des morts alors que le taux de chômage est élevé dans la région...
De son côté, Sirius, le squelette, roulant tranquillement pour se rendre au boulot, se fait attaquer par deux jeunes. Ils l'obligent à l'emmener au parc avec eux, visiblement avec de mauvaises intentions...
Arthur de Pins revient avec un second tome aussi passionnant que le premier. Une fois les connaissances faites, le lecteur, en terrain conquis, prend du plaisir à retrouver ces joyeux drilles toujours aussi pimpants! Mais, cette fois, c'est la pagaille dans le parc. Entre les villageois mécontents, un jeune garçon que le patron a tout intérêt à retrouver et l'infiltration de deux hommes, le directeur de l'usine n'est pas au bout de ses peines. Faisant finement allusion aux problèmes que connaît toute entreprise normale, l'auteur dépeint habilement le monde impitoyable de l'économie. Avec toujours autant de rebondissements et d'humour et un dessin bluffant, ce second tome au scénario abouti laisse présager une suite des plus croustillantes.
Zombillénium, Ressources Humaines.... Je resigne pour un CDI!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Dionysos89
  30 août 2012
Du grand Arthur de Pins que ce deuxième tome de Zombillénium !
Au milieu des morts-vivants, vampires, sorcières et autres lycanthropes, il se permet d'étudier les « Ressources humaines » aussi naturellement que s'il s'agissait de l'entreprise familiale de la supérette au coin de la rue.
Pour notre plus grand plaisir de simples mortels, le rapport entre le monde crépusculaire de la fête foraine et le monde des gens vraiment vivants s'intensifie. Et cela donne des gags bien plus croustillants encore ! D'autant qu'Arthur de Pins tente d'utiliser le plus grand nombre possible de genres d'humour : du comique de situation au quiproquo en passant par l'humour bien noir, par les disputes quotidiennes entre différentes créatures et par les soucis très matériels qu'un squelette peut ressentir quand son intégrité physique est menacée…
La trame narrative principale va également plus loin dans l'extrême, puisqu'elle arrive à allier le grandiose du monde démonique à l'aspect simplissime de l'adoption et de la pauvreté. On a beau sentir le mot de la fin à l'avance, on se prend au jeu avec une facilité déconcertante et c'est cette facilité d'engagement dans une histoire toute simple mais rondement menée, qui me fait dire qu'Arthur de Pins est certainement très doué. Mention spéciale, cerise sur la baguette magique, aux coupures de journaux relatant les événements de ce tome, c'est vraiment de l'humour croustillant ! Tout comme l'est son interprétation libre du Ghost Rider !...
Pour autant, il y a pas mal de défauts facilement décelables dans cette bande dessinée. le plus gros pour moi : le fait de ne pas utiliser (du tout, du tout !) le cliffhanger de fin du précédent tome… ça sent la série prévue sur le long terme, ce qui n'est pas un mal non plus, c'est certain, mais ça m'a un peu déstabilisé au départ tout de même. de plus, certaines planches peuvent parfois laisser à désirer, mais bon c'est assez secondaire vu comment l'ensemble est parfaitement construit et lisible dans bien des sens et des contresens…
Un très bon deuxième tome donc, qui vaut son pesant de cacahuètes à manger dans le train fantôme, mais qui, pour autant, nous laisse beaucoup moins de ficelles pour envisager l'épisode suivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
boudicca
  22 novembre 2012
Avec « Ressources humaines », Arthur de Pins nous offre une suite à la hauteur du premier album de « Zombillénium ». On y poursuit notre découverte de ce parc d'attraction des plus particuliers et du quotidien de ses employés, et le moins que l'on puisse dire, c'est que celui-ci est des plus mouvementé. Des attaques de plus en plus virulentes à l'encontre du personnel, un fait divers troublant faisant une publicité du plus mauvais effet, des salariés plein de revendications, des clients indisciplinés..., le pauvre Francis von Bloodt, vampire à la tête de l'entreprise, a de quoi se faire des cheveux blancs ! La révolte gronde, tant à l'extérieur qu'au sein même de Zombillénium et la confrontation entre certains personnages promet d'être des plus...explosives. On retrouve ici tout ce qui faisait déjà le charme du premier album, à savoir une bonne dose d'humour saupoudrée d'un peu de mystère et de beaucoup d'ironie.
C'est avec plaisir que l'on retrouve les créatures surnaturelles constituant le personnel du parc (momies, loups-garous, zombies, vampires...), notamment les deux protagonistes de l'album précédant, la sorcière-stagiaire Gretchen et Aurélien qui s'est finalement plutôt bien intégré malgré sa condition de mortel. On en apprend également un peu plus sur l'histoire d'un autre employé du parc, le jeune démon Astaroth, intimement lié au tragique fait divers qui ne manquera pas de faire couler beaucoup d'encre dans la région à propos de Zombillénium et de son équipe un peu particulière (les fausses coupures de presse fournies avec l'album sur le sujet sont d'ailleurs particulièrement intéressantes et apportent un supplément appréciable). Encore une fois la qualité est au rendez-vous et on ne peut qu'être impatient d'enchaîner avec le troisième album.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230

critiques presse (4)
BulledEncre   03 novembre 2011
Avec un scénario légèrement plus complexe que celui du premier tome, l’auteur traite de phénomènes de société et paranormaux avec un humour toujours aussi démoniaque.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Sceneario   26 septembre 2011
On pourra peut être regretter que le registre manque de surprises, passé maintenant la découverte du premier tome, ou que l’intrigue ne soit pas développée suffisamment, laissant la part belle à l’action. Mais l’ensemble reste indéniablement sympathique grâce à une mise en scène joyeuse et certains dialogues bien trouvés.
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD   15 septembre 2011
Arthur De Pins nous brosse une caricature sarcastique et désopilante du monde de l’entreprise. Il transforme les humains en monstres, et on s’étonne au fil des pages d’avoir de la compassion pour ces êtres venus d’outre-tombe. L’humour noir est à chaque case. […] Nous reviendrons prochainement avec Arthur de Pins sur cette série prometteuse.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BullesEtOnomatopees   02 septembre 2011
Arthur De Pins continu à jouer avec l'humour noir et distille au détour des cases un ton caustique sur la vie en entreprise […]. Les illustrations de l'auteur sont toujours très soignées et l'univers construit petit à petit se révèle aussi cohérent que loufoque.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
kanarmorkanarmor   23 avril 2014
[Miranda, zombie secrétaire de Monsieur Von Bloodt, vampire directeur de Zombillénium]
- Toujours ces lettres d’adolescents qui veulent devenir des vampires.
- La réponse habituelle, Miranda : dites-leur d’oublier les romans à l’eau de rose et la chasteté. Qu’ils s’amusent et révisent leur bac.
- Certains menacent de se suicider…
- Si c’est le cas, on les recontactera.
Ah cette mode des vampires… C’est bon pour le business, mais qu’est-ce que ça me gonfle !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
goodgarngoodgarn   22 août 2014
" - Je crois aux démons, vous savez, c'est d'ailleurs pour ça que je suis ici... vous croyez que ma mère pourrait être un démon ?
Vous l'avez vu ce matin à l'entrée du parc, et je suis sûr que vous avez senti quelque chose...
- Pfff...mais où tu vas chercher tout ça ? que tu ne t'entendes pas avec l'un de tes parents n'en fait pas un démon."
Commenter  J’apprécie          110
BibliotekanaBibliotekana   19 juin 2014
-Merci Débo ! Je t'offre une petite virée sur ma monture !
-D'accord, mais rhabille-toi, s'il te plaît. J'ai une conception un peu plus classe du cavalier.
-Rhôôoo... et tu crois que t'es une princesse avec ton sang plein la bouche et ton haleine de chien crevé ?
Commenter  J’apprécie          50
sylbiadesylbiade   05 mai 2012
- Dis, ça pisse du sang, les vampires ?
- Tiens, en 3000 ans, je ne me suis jamais posé la question ! Je suppose que oui.
- Mais ils peuvent le reboire ?
Commenter  J’apprécie          70
lilimarylenelilimarylene   21 avril 2013
- Dis, ça pisse du sang, les vampires ?
- Tiens, en 3000 ans, je ne me suis jamais posé la question ! Je suppose que oui.
- Mais ils peuvent le reboire ?
- Argh ! Mais t'es répugnant comme type !
Commenter  J’apprécie          50
Lire un extrait
Videos de Arthur de Pins (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur de Pins
Interview Arthur De Pins (Zombillénium)
autres livres classés : parc d'attractionsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Zombillénium T2 : Ressources humaines

Comment se nomme le curé qui rend visite à Francis ?

Timothée
Ricardo
Richard
Jefferson

10 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Zombillénium, tome 2 : Ressources humaines de Arthur de PinsCréer un quiz sur ce livre
.. ..