AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2800147210
Éditeur : Dupuis (27/08/2010)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 762 notes)
Résumé :
Le parc d'attraction Zombillénium refuse d'embaucher les mortels. Francis von Bloodt, vampire de son état, gère en bon père de famille cette petite entreprise qui ne connaît pas la crise.

On n'embauche pas n'importe qui, chez Zombillénium : les simples mortels n'ont qu'à passer leur chemin, ici on ne travaille qu'avec d'authentiques loups-garous, vampires et momies. C'est ce que va découvrir Aurélien, un homme au bout du rouleau, trompé par sa femme ;... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (247) Voir plus Ajouter une critique
Dionysos89
  28 janvier 2013
De l’humour tordant comme il en a désormais l’habitude, des créatures fantastiques toutes plus flippantes les unes que les autres et de l’horreur au milieu de tout ça : Arthur de Pins ne se fout pas de nous en nous offrant ce premier numéro de Zombillénium !
En effet, ici, nous avons droit à l’histoire de Francis von Bloodt (son nom est déjà tout un programme…), gérant de parc d’attractions et accessoirement vampire. Il emploie uniquement des non-mortels. Ainsi, défilent en tant qu’ « acteurs de la peur », des sorcières, des momies, des loups-garous (lycanthropes si vous préférez) et autres diablotins ou démons. Arthur de Pins, qui est au four et au moulin (au scénario comme au dessin), réutilise son trait rondouillard que certains ont pu découvrir dans la série Péchés Mignons. L’ensemble se regarde avec plaisir, mais surtout parce que c’est un récit humoristique, même si c’est de l’humour noir ; un récit plus sombre sur le même sujet aurait mérité un dessin plus obtus (méfiance donc sur ce point pour les tomes à venir). Bref, Arthur de Pins nous fait rire à l’excès avec des personnages simples, mais hauts en couleur. Le cliffhanger nous induit en erreur vu le deuxième tome, mais promet peut-être une série au long court avec des intrigues croisées, complexes à souhait.
Je découvre Arthur de Pins par Zombillénium et ça donne vraiment envie de s’intéresser à cet auteur touche-à-tout ! Son humour ravageur passe par de multiples voix et de multiples jeux graphiques : sa variété fait plaisir à voir. Attention à ne pas relâcher la pression et tomber dans une routine classique, mais normalement cette série a de beaux jours devant elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          641
Alfaric
  19 février 2019
Les Hauts-de-France ne sont pas drôles leur chômage, leur pauvreté et leurs faits divers d'une banalité à faire pleurer : bagarre dans une discothèque à Boulogne-sur-Mer, conducteur ivre à Biache-Saint-Vaastn, tombes éventrées à Bruay-sur-l'Escaut, trafic de sang dans l'Agglo de Lille, naissance d'un agneau à 2 têtes à Marq-en-Baroeul… Et dans la petite ville de Douchy-les-Mines c'est pire encore avec une femme retrouvée morte suite à un lynchage collectif et un attentat à la bombe commis par 3 skinheads à Zombillénium, car le parc d'attraction sur le thème du macabre est devenu avec Dégriff 3000 et les Cuisines Gérard un des rares employeurs de la région depuis la fermeture des mines Usinor… le Diable a-t-il posé ses valises à Douchy-les-Mines ? C'est exactement cela car la série est consacrée au jouet de S. Béhémot, un créateur d'emplois et de richesses qui semble avoir les mêmes ambitions qu'Al Pacino dans "L'Associé du Diable" ^^
Arthur de Pins place le champ de bataille de la lutte des classes dans un enfer managériale prenant la forme d'un parce d'attraction localisé sur les terres de la France rurale d'en bas et du JT de Jean-Pierre Pernaud et du 19/20 de France Télévision. Et finalement c'est assez jubilatoire de retrouve l'esprit de "Caméra Café" pour croiser à travers les yeux d'Aurélien Zahner, accidenté de la route transformé en démon, le bestiaire des films fantastiques des films Universal / Hammer dans le cadre banal et quotidien du monde du travail : pression d'arriver en retard, rendement, performance, service au public… Managers, cadres, syndicalistes, simples employés : tout le monde en prend pour son grade notamment lors des stages de gestion du stress !
Des textes savoureux supportés par une excellente narration graphique réalisé grâce aux outils numérique : c'est frais, c'est fun, c'est cool ! L'essayer c'est l'adopter, Oh Yeah !!!

Ce tome 1 intitulé "Gretchen" est un tome d'introduction et d'exposition, et c'est par les yeux du loser Aurélien Zahner que nous découvrons le parc d'attraction Zombillénium où l'actionnaire démoniaque (pléonasme) utilisé les âmes damnés pour faire du fric, là où un couple de patrons paternalistes à l'ancienne essayent de leur donner une chance d'oublier leur passé…
C'est ainsi que nous découvrons les directeurs vampires Francis et Rose von Bloodt, le Directeur du personnel loup-garou Blaise Canilhac, Yves Belbertel l'homme invisible à la fois directeur artistique et chargé de sécurité, les cadres supérieurs démoniaques et les militants de l'intersyndicale des zombies, mais aussi les heurs et malheurs de Sirius Jefferson le délégué du personnel, l'ancien pharaon Aton Noudjemet relégué au stand de barbe-à-papa et la sorcière stagiaire Gretchen Webb caricature à la fois girl next door et rock and roll d'Hermione Granger… Première épreuves pour le néo prince des enfers ? Arriver à l'heure au boulot pour éviter la combustion spontanée, ne pas tuer Madame Cauchois et son chihuahua, ne pas massacrer l'amant de sa femme prof de tai-chi et déjouer les complots de ses collègues zombies ! Et pour ne rien gâcher, les cliffhangers de ce tome 1 sont de bon aloi : le personnage principal de la série ce n'est pas Aurélien mais Gretchen, et l'ennemi principal n'est pas le Diable mais l'Hypercapitalisme et l'Ultralibéralisme (appelés aussi conjointement Néoféodalisme voire Néoesclavagisme) car il n'y a aucune différence entre les lois des affaires et les lois des enfers, comme nous le savons depuis l'avènement d TINA reagano-thatchéron-macronien et comme le dénonçait déjà Dante Alighieri dans sa "Divine Comédie" au XIVe siècle !
On remerciera l'auteur d'avoir privilégié le terme « Personnel » au lieu du terme « Ressources Humaines », terme inventé par la ploutocratie mondialisé pour rabaisser les employés du monde entier et ensuite se donner bonne conscience avant de les exploiter… (par contre j'ai repéré une coquille graphique : le bras cassé du gros-bras de l'intersyndicale des zombies qui en veut à Aurélien change de côté entre 2 scènes ^^)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          512
Crossroads
  15 décembre 2013
Bien plus horrifique que les parcs de la petite souris aux grandes oreilles et à la grande queue et son antagoniste gaulois réunis , bien plus inoubliable que le park...inson - laissez , je vais ouvrir - bienvenue à Zombillénium !
C'est la crise . le parc tourne au ralenti . Loup-garous , momies , zombies et autres vampires ne suffisent plus à contenter un public blasé . Va falloir recruter du très lourd !C'est là qu'entrent en scène Aurélien et Gretchen .
Aurélien est un braqueur foireux mais un loup-pire - mi loup-garou , mi vampire donc à ne surtout pas contrarier - qui tient la route . Il foire son hold-up , se retrouve sous les roues de Francis , le directeur vampire de ce parc si atypique , décède , ressuscite sous sa morsure , décroche un cdi dans la foulée . Voilà , la vie peut être simple parfois . Coup de bol magistral , le garçon poussé à bout tiendrait plus d'un Belzébuth de trois étages que de ce nabot de Hulk . Allez pas lui répéter quand même...Et s'il était la solution ultime de faire rentrer moults brouzoufs dans les caisses de ce parc qui périclite ?
Gretchen , elle , est une sorcière très talentueuse . Jeune stagiaire émérite , son rôle semble beaucoup plus obscur . Très proche de ce pied nickelé , elle pourrait bien s'avérer la plus dangereuse des deux...
Un trait plutôt simple , des couleurs aux tons pastels , un récit original et cynique qui devrait ravir petits et grands .
Mine de rien , Arthur de Pins dénonce les conditions de travail dantesques au sein de telles structures tout en soulignant les inévitables conflits opposant régulièrement les employés de ces dernières .
Gros panard en vue !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          563
marina53
  24 décembre 2013
Sur une route pluvieuse, la capuche sur la tête, Aton, la momie du parc Zombillénium fait du stop. Il en a marre de son boulot de vendeur de barbe à papa et veut découvrir le Caire. Malheureusement pour lui, une voiture s'arrête et à son bord Francis le vampire et directeur et Sirius le squelette. Se querellant à propos du boulot, des conditions de travail qu'ils trouvent parfois ingrates, les deux monstres s'agitent et Francis renverse un jeune homme et le tue. Il n'a pas d'autre choix que de le mordre s'il veut le ramener à «la vie». Devenu vampire, Aurélien se fait alors embaucher immédiatement au poste de barbe à papa pour une durée indéterminée! Il ne comprend rien à ce qui lui arrive. En effet, quelques instants plus tôt, il essayait de braquer un cafetier avec une arme qui s'est soudainement transformée en banane. Encore un coup de Gretchen, la jeune sorcière, stagiaire au parc. Cette dernière va l'aider à comprendre les rudiments de cette vaste entreprise et essayer de l'intégrer parmi ses nouveaux collègues...
Bienvenue à Zombillénium! Un parc d'attraction où se côtoient vampires, squelettes, zombies, loups-garous et sorcières... Dépaysement garanti si vous aimez les sensations fortes! Avec ses monstres plus vrais que nature, le public venu ici s'amuser et avoir la trouille dans le train fantôme croit avoir affaire à de faux personnages. Arthur de Pins dépeint toute une galerie de personnages loufoques et attachants. Avec des dialogues piqués au vif ou drôles, ce premier album où l'on fait connaissance avec chacun des personnages est une jolie et surprenante découverte. Aux détails croustillants, truffé de jeux de mots, au dessin soigné et aux couleurs paradoxalement vivantes, cet album jouissif et singulier se déguste tel un petit verre de sang!
Zombillénium, Gretchen... Monstrueux!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
Yggdrasila
  08 novembre 2018
Avec la sortie du tome 4 qui aura lieu vers la fin du mois, l'envie me prend de relire les trois premiers tomes de cette chère bande dessinée.
Et c'est toujours avec autant de plaisir que je replonge dans cette magnifique création d'Arthur de Pins, un auteur que j'avais découvert à travers son beau travail sur Les péchés mignons que j'aime tout autant.
Ici, il nous emmène à Zombilénium, un parc d'attractions situé dans le nord de la France.
Les conditions pour y travailler ?
Être une créature terrifiante.
Oui, dans ce lieu les zombies sont à l'honneur !
Mais ne vous y trompez pas, une large palette de créatures et monstres en tout genre incarne le personnel de ce parc.
Les visiteurs, quant à eux, sont bien sûr des humains qui veulent se faire une frayeur mais qui n'imaginent pas une seule seconde la véritable nature de ces êtres terrifiants.
Malgré son aspect horrifique au premier abord, cette bande dessinée est débordante d'humour.
Les personnages sont très drôles, surtout avec leurs nombreuses expressions faciales qui font le charme de cette bande dessinée selon moi.
Les allusions à Harry Potter sont hilarantes, tout comme le personnage qui incarne Michael Jackson est à mourir de rire.
L'auteur agrémente son histoire avec des clins d'oeil à l'univers du métal et du monde gothique qui vont parfaitement bien avec l'ambiance de cette histoire.
J'ai aimé les décors à la fois sombres et bon enfant.
Ce tome 1 met en avant les personnages de Gretchen et d'Aurélien qui sont l'un comme l'autre, hauts en couleur.
Un mélange « d'horreur » et d'humour auquel j'adhère totalement.
Pour ceux qui n'ont pas encore fait un détour par ce parc d'attractions, je ne peux que vous conseiller une petite visite sans plus attendre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          432
Citations et extraits (60) Voir plus Ajouter une citation
CrossroadsCrossroads   12 décembre 2013
Notre parc est au bord de la faillite avec un déficit budgétaire de 80 millions d'euros et se classe en dix-huitième position sur les vingt plus gros parcs de loisirs du territoire...loin derrière Disneyland , Parc Astérix et le Futuroscope , cela s'entend , mais je dois vous annoncer que nous avons désormais le triste privilège d'être derrière Vulcania .
Commenter  J’apprécie          384
AlfaricAlfaric   19 février 2019
- Oh non, un tracteur !
- On ne sera jamais à temps à Zombillénium avec ce truc devant ! Euh… T’es une sorcière non ? Tu peux utiliser la magie…
- Jamais avant d’avoir essayé la méthode moldu… GET OUTTA MY WAY FUCKING BUMPKIN !!! (Pourriez-vous vous écarter, je vous prie ?)
Commenter  J’apprécie          200
kanestakanesta   31 mars 2013
-Toujours ces lettres d'adolescents qui veulent devenir des vampires ...
-La réponse habituelle , miranda : dites-leur d'oublier les romans à l'eau de rose et la chasteté . Qu'ils s'amusent et révisent leur bac .
-Certains menacent de ce suicider ...
-Si c'est le cas on les recontacteras
Commenter  J’apprécie          130
cicou45cicou45   18 avril 2012
"C'est la crise...Pourquoi les gens iraient voir des zombies le week-end alors qu'ils supportent déjà leur patron la semaine durant ?"
Commenter  J’apprécie          291
Dionysos89Dionysos89   15 juillet 2012
En échange de leur âme, j'offre un job dans mon parc à tous ces malheureux. Je crée des emplois.
Je suis un diable moderne.
Commenter  J’apprécie          311
Lire un extrait
Videos de Arthur de Pins (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur de Pins
Interview Arthur De Pins (Zombillénium)
autres livres classés : parc d'attractionsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Zombillénuim

Comment s'appelle la sorcière et héroine du livre ? ( attention a l'orthographe

Grertchen
Gertchen
Gretchen
Getchen

6 questions
118 lecteurs ont répondu
Thème : Zombillénium, tome 1 : Gretchen de Arthur de PinsCréer un quiz sur ce livre