AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2366583885
Éditeur : KERO (23/08/2017)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Quinze années durant, Bernard Ravet s’est tu. Parce que son statut de principal de collège le lui imposait – le devoir de réserve du fonctionnaire. Parce que, dans les collèges de ZEP classés « Violence » qu’il dirigeait, les journées étaient rythmées par une alternance du grave et de l’urgent qui ne laissaient pas une seconde à l’introspection. Mais aussi pour ne pas craquer.

Aujourd’hui à la retraite, il s’est décidé à parler. À raconter sa vie, q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
leslecturesdeVal
  11 septembre 2017
Mon avis : Je remercie tout d'abord les éditions Kero et la plateforme NetGalley pour l'envoi de ce roman dans le cadre d'un partenariat. Dès que j'ai vu la parution de ce document, j'ai tout de suite eu envie de le découvrir, travaillant moi même dans un collège depuis déjà quelques années, j'étais curieuse de lire ce que Bernard Ravet avait écrit et j'avoue que j'ai été hallucinée et extrêmement touchée par son témoignage. Travaillant dans un établissement de province relativement calme et même si on s'aperçoit progressivement du changement des mentalités des élèves et familles depuis quelques années je peux me considérer comme privilégiée car tout ce que raconte Bernard Ravet est à notre échelle beaucoup plus modéré et j'avoue qu'heureusement car ce qu'à enduré ce principal est franchement déstabilisant et je lui porte mon chapeau pour son dévouement au cours de toutes ses années de fonction.

Du coté de l'histoire: Nous rencontrons Bernard Ravet, Principal de collèges dans les bas quartiers de Marseille, il va avec une certaine ironie et une extrême bienveillance nous raconter son parcours professionnelle et les nombreuses embuches qu'il a pu découvrir lors de sa vie qu'il a complètement dévouée à son travail et aux enfants qui sont passés dans ses établissements.
Du coté de l'écriture: J'ai tout simplement adoré la plume de cet auteur et les points qu'il a pu aborder dans ce livre, entre ses débuts assez chaotiques d'un petit garçon dyslexique qui rêve d'être instituteur et qui grâce à sa persévérance et à sa volonté a gravit avec brio tous les échelons de la vie en devenant comme il le voulait cet instituteur puis ce principal de collège dévoué pour ses élèves affrontant avec obstination toutes les embuches, la violence et cette montée du fanatisme religieux aux abords et dans ses établissements considérés comme difficiles. Cet homme qui a tout fait pour défendre les valeurs de la République et de ses enseignements et qui a été laissé pour compte par l'état et l'éducation nationale. Toujours habité par cet envie de défendre les valeurs de l'enseignement et toujours avec cette hargne à insuffler le droit chemin à ces enfants souvent perdus . Très bel hommage également à tous ses collègues enseignants et ceux de la vie scolaire qui se sont battus à ses cotés durant toutes ses années. J'ai été j'avoue vraiment émue par ce que je viens de lire, toutes ses choses cachées qui doivent restées secrètes mais que nous vivons à petite ou grande échelle et cette volonté de cet homme m'a complètement touchée. Un livre coup de poing qui j'espère pourra faire bouger les choses ( même si je suis très loin d'y croire).
En conclusion: C'est un excellent document que je viens de lire, un livre qui révèle beaucoup de choses et surtout qui montre la volonté de cet homme à essayer de faire bouger les choses, à tenter d'aider tous ses enfants défavorisés qui sont passés dans ses établissements, à lutter contre cette montée incessante de la violence. Cet homme qui s'est battu coeur et âme pour l'institution à laquelle il croit mais qui malheureusement a été complètement laissé pour compte par l'État, heureusement aidé par les policiers qui ont été pour lui d'un secours exemplaire et entouré par une poignée d'enseignants qui comme lui ont cru aux valeurs de cette république et de ses enseignements .
Un livre coup de poing, coup de gueule je dirais même qui montre avec justesse et authenticité les dessous de l'enseignement.
Je vous le conseille vraiment et je lui met un coup de coeur pour le contenu de ce livre mais aussi pour toute cette vie que Bernard Ravet a passé au service des enfants et de leur famille, pour cette dévotion sans faille, son obstination et cette bienveillance, pour ce que à quoi il a cru et il s'est battu pendant tant d'années en espérant vraiment que ces révélations feront peut être bouger les choses du coté de l'Éducation Nationale.
Lien : https://aupaysdelire.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
VivianeB
  02 octobre 2017
On a voulu faire un effet d'annonce en insistant sur le fait que l'auteur ne parle que de la montée de la radicalisation des jeunes dans les collèges de Marseille. Certes, ce phénomène est malheureusement présent depuis les années 2000 mais B.Ravet raconte également son métier, ses difficultés face à une éducation nationale qui a baissé les bras face aux problèmes et qui ne donne pas beaucoup les moyens de réussir et de faire vivre les collègues ZEP. Avec lucidité, amertume, l'auteur parle de son métier où il a tenté chaque jour d'aider les bons élèves et ceux en détresse. Un témoignage fort, quelque fois révoltant mais est révélateur d'un pan malade de notre société.
Commenter  J’apprécie          70
RShaka
  17 février 2019
Un peu déçu par ce livre, j'espérais y trouver une analyse pertinente agrémentée d'anecdotes ; en réalité c'est plutôt l'inverse, des anecdotes agrémentées d'états d'âmes avec un peu d'analyses, mais si peu... Dommage.
Commenter  J’apprécie          00
Exinstit
  21 avril 2018
C'est impossible....
Puisque tout est vrai!
Ex-directeur d'école en Z.E.P., comme on disait, à l'époque, maintenant on a droit à du R.E.P., du R.E.P. +, voire du +++, je ne peux qu'être profondément navré, comme tant d'autres, de l'abandon des acteurs de terrain, confrontés, seuls, isolés, à des situations souvent ingérables et ubuesques.
Quant à la fuite et/ou déni des institutionnels, nous pourrions en remplir des pages.
L'hebdomadaire Marianne vient de sortir un hors-sujet sur les questions de laïcité, dont il est principalement question dans le livre de Bernard Ravet.
Après avoir visionné ses interventions dans les media, je ne opeux que saluer un grand monsieur, affable, pertinent, sincère, d'un calme olympien. Il semble un roc à toute épreuve. Chapeau bas!
Commenter  J’apprécie          31
VictorOuai
  23 juillet 2018
Titre racoleur pour un livre qui revient sur le vécu de Bernard Ravet en tant que principal de collège. La problématique de la religion n'est évoquée que succinctement et ne prend pas la place que pourrait en suggérer le titre. L'auteur dresse donc un bilan global de son expérience dans des établissements marseillais, ce qui inclus forcément - on se le doute, à Marseille plus encore qu'ailleurs - des problèmes liés à la religion.
C'est un livre peu intéressant sur le fond comme sur la forme. Un coup de communication bien maîtrisé qui surfe sur les questions de société liées à l'Islam.
Pour nuancer, travaillant dans l'éducation nationale, je n'ai peut-être pas été surpris et interloqué par ce que raconte Bernard Ravet. Il en sera peut-être autrement pour vous si c'est un monde que vous ne connaissez pas. Néanmoins, dans le même style, je vous conseille vivement le Principal de Arnaud Guigue. Bien mieux écrit et bien plus intéressant sur le fond. Dans cet ouvrage, l'auteur fait bien mieux ressortir les enjeux liés à la profession et au système scolaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Bernard Ravet (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Ravet
"L'État doit poser l'institution scolaire comme un élément de construction de la citoyenneté" Europe1
autres livres classés : intégrationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
il était Zen
Catholique

10 questions
1087 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre