AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782850364020
3500 pages
Éditeur : Le Robert (30/11/-1)

Note moyenne : 4.79/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Sous la direction de ALAIN REY
Dictionnaire historique de la langue française
contenant
les MOTS français EN USAGE et quelques autres DÉLAISSÉS, avec leur origine proche ou lointaines ; leur APPARITION datée dans l'usage, depuis l'an 842 jusqu'à nos jours ; leur HISTOIRE convenablement détaillée, comprenant les SIGNIFICATIONS variées, les EMPLOIS successifs, les EXPRESSIONS et LOCUTIONS les plus notables, ainsi que des considérations, sur les ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
patatipatata
  04 juillet 2012
En réfléchissant aux livres que j'emporterais sur une île déserte, pourquoi n'y avais-je pas pensé avant ? le dictionnaire historique de la langue française sous la direction d'Alain Rey est une évidence pour moi. Il est chez moi en permanence ouvert sur une petite table, offert au premier regard qui passe. Et je dois dire, que c'est un vrai bonheur d'observer l'étonnement sur les visages, d'entendre les «ah bon ?», les «ça alors !» les «tu savais ça toi ?»
Chaque occurrence est une petite merveille, et se lit comme un roman. C'est dommage que ce «roman» soit trop long à transcrire.
Donc au hasard, carotte.
Carotte : n.f, d'abord garroite (1393) et carotte (1564), est emprunté au latin carota, lui-même emprunt tardif et populaire au grec karôton, l'un des noms de la carotte - avec staphulinos, dérivé de staphulê «raisin» (staphylo-) peut-être apparenté à kara «tête» (chère)
L'expansion sémantique du mot est tardive et limitée à quelques emplois figurés et analogiques. Utilisé essentiellement pour désigner la racine comestible et non la plante entière, - carotte - entre dans la phraséologie avec l'ancienne locution -ne vivre que de carottes- (1694) «mesquinement», puis - les carottes sont cuites - «c'est fini», que l'on trouvait antérieurement sous la forme - avoir ses carottes cuites - (1878) «être mourant».
L'expression - la carotte et le bâton - (d'où - politique de la carotte -) est récente (1966) et viendrait de l'anglais.
Par analogie avec la forme de la racine, on désigne par - carotte - un rouleau de feuille de tabac (carotte de tabac, 1723) d'où l'enseigne rouge des bureaux de tabac français.
Toujours par analogie de forme dans le vocabulaire technique, carotte désigne un échantillon cylindrique tiré du sol (1890).
Par analogie à la teinte orangée de la racine, il fournit un adjectif de couleur (1846) notamment pour qualifier des cheveux (1858), seul ou dans «poil de carotte» expression diffusée par le livre de Jules Renard - Poil de carotte - (1894).
Par allusion à la prudente lenteur avec laquelle on tire les longues carottes du sol - tirer la carotte à qqn - signifie, dans l'argot de la police (1784), «tirer les vers du nez».
Tirer une carotte (1831) a plus particulièrement le sens de «soutirer un peu d'argent» et, dans l'argot des casernes, «simuler pour obtenir une exemption de service». de là l'emploi de - carotte - à propos d'un avantage accordé pour obtenir la confiance d'un catégorie de subordonnés (1966).
Les principaux dérivés utilisent les valeurs figurées. CAROTTER v. s'emploie d'abord (1732) au jeu pour «jouer petit, mesquinement», sens repris en terme de bourse pour «jouer peu» (1835, Balzac) et qui semble provenir d'expressions comme «ne vivre que de carottes» (ci-dessus ). le verbe a disparu dans ces emplois ; il s'est maintenu à l'intransitif pour «escroquer (qqn)» (v. 1840) et «escroquer (de l'argent) à qqn» (1842).
Dans l'argot des casernes, il avait pris le sens de - tirer une carotte -. /.../
Et ...Patati, Patata ... onomat, recouvre plusieurs onomatopées tirées d'un radical expressif - patt- qui évoque un bruit de choc, de coup, de galopade, de bavardage etc...
On relève d'abord - patatin-patata - (1524) puis - patati, patata- (1727) pour indiquer un galop, une course. Avec le sens moderne de « long bavardage», on rencontre d'abord la forme - patatin patatac (1650), - pati, pata - (1651), - patati ! patata ! - (1809) et - et patati, et patata - (1816). C'est le même radical qu'on retrouve dans le français d‘ Afrique du nord «patin couffin», de même sens.
Tout un pataquès ! qui vient d'une faute de liaison - je ne sais pas-t-à qu'(qui) est-ce- .... mais ça, c'est une autre histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (1) Ajouter une citation

Videos de Alain Rey (63) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Rey
Un livre truffé d'anecdotes pétillantes, de cartes, d'illustrations et de citations, pour savourer la créativité des français régionaux ! En savoir plus : https://www.lerobert.com/dictionnaires/francais/culturel/comme-on-dit-chez-nous-le-grand-livre-du-francais-de-nos-regions-9782321014775.html
Très complet et richement illustré, Comme on dite chez nous explore toutes les facettes de la langue des régions avec des anecdotes, des citations littéraires et du quotidien, des curiosités de prononciation, des allusions au patois, des explications sur l'origine des mots locaux, des termes culinaires.
Un incontournable pour tous les amoureux des mots et tous les curieux de notre pays.
La presse en parle : "Un véritable tour de France" - Le Figaro "Une pépite" - Notre Temps "Un véritable tour de force" - La Marseillaise --------------------------------------------------------------------------- Les auteurs :
Mathieu Avanzi : linguiste enseignant à l'Université de la Sorbonne, il a mené de nombreuses enquêtes sur le parler des régions et y a consacré plusieurs articles, un atlas et un blog.
Alain Rey : Linguiste et lexicographe, il est l'auteur de nombreux ouvrages sur la langue française, dont le célèbre Dictionnaire historique de la langue française. Il est aussi l'un des principaux créateurs des dictionnaires Le Robert. Aurore Vincenti : Linguiste et chroniqueuse sur France 2, France Inter, TV5 Monde et Arte, elle a publié aux Éditions le Robert Les Mots du bitume. ---------------------------------------------------------------------------
+ Lire la suite
autres livres classés : étymologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

200 drôles d'expressions

DÉCLARER FORFAIT Connaissez-vous vraiment cette expression ? Ce forfait n’est ni un crime, ni un prix fixé d’avance. Quel sport lui a donné un tout autre sens ?

Le judo
Les courses hippiques
La natation
La formule 1

8 questions
898 lecteurs ont répondu
Thème : 200 drôles d'expressions que l'on utilise tous les jours sans vraiment les connaître de Alain ReyCréer un quiz sur ce livre