AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Annick de Scriba (Traducteur)
ISBN : 2265079650
Éditeur : Fleuve Editions (19/08/2004)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 372 notes)
Résumé :
Des siècles durant, les sorcières de la famille Maqfair ont dû lutter pour survivre et fuir les persécutions. Aujourd'hui, elles vivent en paix à La Nouvelle-Orléans. Mais Lasher, l'esprit qui les hante depuis des générations, enrage de les voir peu à peu se détourner de la magie. Lorsque Rowan, la treizième sorcière, la puissante héritière des pouvoirs, est sur le point d'accoucher, Lasher sent que son heure est venue et rassemble tous ses pouvoirs pour s'incarner ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
SirFurby
  05 mars 2016
Un pont entre le Lien Maléfique et Taltos.
Ce n'est peut-être même pas un pont nécessaire entre le premier et le dernier volume de la Saga des Sorcières, mais un aqueduc charriant des litres de fluides en tout genre qui alimentent le récit de L'heure des Sorcières.
Ah Anne Rice… J'aime son style luxuriant. Vraiment. Mais dans L'Heure des Sorcières c'est une vraie jungle de mots. On a l'impression de ne pas s'en sortir, on avance laborieusement à travers les descriptions touffues, c'est fourni, trop, et ça s'étire en longueur. On tourne en rond, car il y a un certain nombre de répétitions du premier tome de la saga. le rythme de lecture en pâti lourdement. Au détour de cette inextricable profusion de mots, on croise Lasher incarné, le satyre meurtrier des hôtes de ces pages. Alors là je n'ai pas du tout accroché avec cette entité mutante fétichiste de la tétée liée aux Mayfair. Tous les passages avec lui sont d'un ridicule… Ce doit être l'absence d'instinct maternel : J'aime déjà pas les bébés alors quand ils font une taille adulte l'aversion est décuplée. Plus sérieusement, je vois où Anne Rice a voulu en venir avec lui. le côté petit ange du diable que peut avoir l'enfant, violent et geignard, sadique et tendre, irrésistible malgré tout et d'autant plus effrayant car en mesure de faire le mal. Seulement, la façon dont elle s'y prend ne m'a pas convaincu. Dommage car Lasher est la nouvelle star du roman.
Et là, je me rends compte après toutes mes lectures de cette auteure que, souvent, j'aime beaucoup la façon dont Anne Rice développe ses personnages. Par contre je n'aime pas lesdits personnages. le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle brosse toujours leurs portraits dans le sens du poil. Même leurs défauts les plus mauvais n'ont pas l'air d'en être. Si jamais je faute aux yeux de la loi, je veux Anne Rice pour avocat. Elle saura donner à mes pires exactions le souffle lyrique à leur démesure qui m'octroiera sympathie et admiration du jury. Illustrons ce point avec Mona, petit génie précoce de treize printemps, dont le pouvoir magique est de transformer tous les hommes qui l'abordent en Pedobear. Même le mari de Rowan, Michael Curry, au fier coeur irlandais, droit dans ses bottes et homme de principe, lui tombe dessus zizi en premier sur le lit conjugal alors que son épouse chérie est portée disparue. Mais on va pas s'éterniser sur la petite gêne que lui occasionne l'aventure, la vie continue. Ils sont tous spéciaux dans cette famille alors pourquoi s'en faire ? de toutes façons, Mona est un personnage inutile selon moi, plus surnaturelle que Lasher. Je n'arrive pas à la considérer comme un don de Dieu fait aux Mayfair comme sa créatrice voudrait m'en convaincre.
Ceci étant dit, même si je me suis ennuyée à la lire, j'adhère à la genèse de Lasher, et j'ai vraiment apprécié d'en apprendre plus sur ses réelles origines dans ce livre qui aurait dû porter son titre original, car c'est bien de Lasher dont il est questions tout le long. Et aussi de l'Oncle Julien dont on approfondira l'histoire. Par là on en apprend plus sur le clan Mayfair en lui-même. Quand bien même je n'ai pas aimé la narration, une certaine atmosphère se dégage des pages de ce roman, un sentiment d'urgence alors que se joue le destin de Rowan, héritière Mayfair et personnage principal du premier roman, et que se précise le but de Lasher. Et les femmes Mayfair meurent égrenant le compte à rebours jusqu'à la fin. Et cette fin, j'ai lutté sur bien des pages pour l'avoir, mais je ne le regrette absolument pas, bien que plutôt mitigée à la lecture de celle-ci. Anne Rice a réussi à me surprendre et je suis une lectrice plutôt blasée.
La façon dont magie et science s'interpénètrent est également quelque chose de bien pensé. J'apprécie la tentative de donner une explication logique au surnaturel sans rien perdre de son mystère car la science apporte plus de questions que de réponses.
Alors oui, pour moi, avec ce deuxième tome rempli d'explications (digressions ?), Anne Rice joue les prolongations qui tombent dans le mélo. Quoi qu'il en soit, je suis prête à me mettre à table pour le troisième tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
idevrieze
  24 janvier 2013
Après l'histoire de la famille Mayfair, l'histoire de Lasher
Et je viens de me rendre compte que cela rime. Dingue non ?
Mais soyons un peu plus sérieux aujourd'hui car nous sommes en présence ici d'une saga dite lourde. Non pas qu'elle va vous plomber votre lecture. Mais surtout car la mythologie est tellement complexe dedans que l'on devrait peut-être bien écrire un livre expliquant la saga… Ou presque. Il est des histoires totalement passionnantes qu'on aimerait que tout le monde connaisse, que le cinéma vous développe cela aussi. Quoique, à la réflexion, pour certaines scènes, il ne vaut mieux pas (brrrrrr). Oui, Anne Rice a écrit cette saga pour les grandes personnes, tant les références historiques, géographiques et sexuelles (oui il ne faut pas le nier, cela couche beaucoup chez les Mayfair), peut-être même médicales sont nombreuses. Ce petit bijou ne peut pas être mis sous n'importe quels yeux. Il faut faire attention. Cela me paraît totalement farfelu maintenant que tout le monde se met à la littérature érotique. Mais ce n'est pas de l'érotisme ici. C'est pire que cela, cela vous noue les tripes, les sangs, cela vous révulse mais vous ne pouvez pas faire autrement ici que de lire.
Bref, nous avons eu au premier tome toute l'histoire des Mayfair racontée par le Talamasca. Dans ce tome ci, après le départ de Rowan, la guérison de Mickaël et l'émergence de Mona, vous aurez une part de l'histoire des Mayfair par le récit de Julien, qui montre pourquoi il y'a eu toutes ces atrocités, et surtout comment il faut vaincre cet esprit. Et puis nous avons le récit de Lasher. On en saura beaucoup plus sur sa nature et comment le détruire. Et comme ce n'est pas un dyptique et bien une trilogie, je vous donne dans le mille, nous aurons un autre rebondissement au troisième tome (ah ah !)
Fantastique, historique, horreur ?
Anne Rice aime l'Histoire, et y mêler toute sa mythologie. On l'a vu avec la Chronique des vampires. Elle s'appuie sur une solide documentation qui vous fait douter un instant de la réalité ou pas de toute cette fiction. Vous y verrez ici quelques personnages historiques, mêlée à son incroyable univers. Et je me demande toujours jusqu'où elle pourrait aller.
Et pourtant, il y'a du gore là-dedans, de l'horreur, tout ceci mélangé à sa plume élégante, ce qui vous procure des frissons un peu partout. On se demande toujours si on va arriver jusqu'au bout de ses pages, jusqu'au bout de ses idées. Et l'on se surprend à finir le tome et à vouloir continuer le troisième.

Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
Kenehan
  30 juillet 2015
Challenge Pavés 2014/2015
Lasher, l'esprit de la famille Mayfair, est désormais un être de chair et d'os doublé d'une menace pour l'espèce humaine. Michael Curry est en quête de vengeance contre cet être mystérieux de retour dans notre plan. Déterminé à récupérer Rowan et à détruire Lasher, Michael va trouver dans le clan des Mayfair des alliés de poids pour le soutenir.
"L'heure des sorcières" (Lasher en vo) est le second tome de cette trilogie axée sur la sorcellerie. "Le lien maléfique" était une longue introduction sur la famille Mayfair de First Street. Lignée principale, héritière de l'Emeraude et de la fortune qui va avec, nous avions découvert son histoire grâce au conséquent dossier constitué par le Talamasca et compilé par Aaron Lightner. de la sorte, le mystère s'était peu à peu dissipé concernant la biographie des Mayfair et ce De La Renaissance aux années 1990. Malgré l'accumulation de détails et le long récit que cela représentait, Anne Rice était loin de tout nous avoir dit. En effet, ce deuxième opus se charge d'éclaircir certaines zones d'ombres notamment à propos de la vie de Julien Mayfair (un des personnages les plus intéressants à mon avis) mais aussi à propos des Mayfair de Fontevrault, cousins des Mayfair de First Street.
Pour couronner le tout, nous terminons le tome avec les révélations de Lasher en personne. C'est alors un retour, pour nous lecteurs, à l'époque de l'Italie et de l'Angleterre de la Renaissance (ça tombe bien, j'adore !). On notera d'ailleurs que la renaissance italienne est récurrente dans l'oeuvre d'Anne Rice et même l'Italie tout court.
Au sommet de son art, Anne Rice nous offre une fresque familiale fantastique à travers des générations et des générations de sorcières des plus passionnante. Evidemment, il faut être adepte du style opulent d'Anne Rice pour prendre plaisir ici tant tout est minutieux.
Loin des ouvrages plus récents qu'elle a publié, j'ai déjà hâte de conclure cette saga des sorcière Mayfair avant de retourner dans les Chroniques vampiriques. Toujours en retard avec la bibliographie de mon auteure fétiche mais petit à petit j'avance et d'ici-là "Prince Lestat" sera peut-être en librairie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
thaisvdb
  28 avril 2014
En tant que grande lectrice de livres fantastiques qui mettent en scène des personnages surréalistes tels que des sorcières, des vampires et des zombies, j'ai été irrémédiablement attirée par cette trilogie d'Anne Rice.
Il faut savoir que la première édition de la saga des sorcières date des années 90. Pocket a remis cette trilogie au goût du jour en 2012 avec une couverture épurée mais tellement symbolique: sombre comme le genre du fantastique avec une esquisse de dessin qui représente chaque roman et son titre. Ca ne fera pas du tout tâche dans votre bibliothèque personnelle déjà! :D
Donc, comme je vous le disais plus haut, la saga est composée de trois romans (de plus de 600 pages chacun): le lien maléfique (tome 1), L'heure des sorcières (tome 2) et Taltos (tome 3). le lien maléfique a reçu le prix du Locus du meilleur roman d'horreur en 1991.
Cette trilogie est un mélange d'horreur, de fantastique, d'amour, d'émotions et de suspense! Un bijou de la littérature fantastique à avoir lu absolument dans sa vie (si on est fan de ce genre littéraire).
Avant de passer à mon avis personnel (que j'ai déjà commencé), je vais essayer de vous résumer en quelques mots cette fantastique histoire sans spoiler:
On suit l'histoire de la famille des sorcières Mayfair du 17ème siècle à nos jours.
Les sorcières sont liées à un esprit à la fois tendre, au service de celles-ci mais également maléfique et destructeur. Il s'appelle Lasher et ne quitte plus la famille depuis son invocation par la première sorcière Mayfair, Suzanne, au 17ème siècle.
L'esprit est vu par la plupart des sorcières Mayfair mais n'est dévoué qu'à l'héritière, celle qui possède des dons de sorcellerie extrêmes, la plus puissante de chaque génération. Pour arriver à ce résultat, les sorcières sont confrontées à une forte consanguinité dans la famille pour obtenir « la sorcière parfaite ».
On découvre l'histoire de ces sorcières au travers de la quête de Rowan Mayfair et Michael Curry.
Rowan Mayfair a été écartée très jeune de sa famille et serait la dernière représentante de cette puissance que Lasher recherche. Elle décide, malgré son abandon et les interdictions de certains membres de la famille, de découvrir sa famille. Cette rencontre va chambouler tout l'avenir des Mayfair !
Plusieurs questions se posent tout au long de la saga : pourquoi Lasher s'attache-t-il tellement à l'héritière ? D'où vient cet esprit si versatile ? Quels événements vont bouleverser les générations Mayfair ? Pourquoi le Talamasca, une société d'érudits secrète, s'intéresse-t-elle autant à la famille Mayfair?
Le premier mot qui me vient pour décrire cette saga : époustouflant ! J'ai été entrainée dans cette histoire surprenante de la première à la dernière page (malgré une petite déception aux cinquante premières pages du tome 1 qui me semblaient trop descriptives).
Anne Rice réussit à nous captiver tout au long du récit. On suit l'histoire de Rowan à travers sa quête familiale mais aussi celle des différentes sorcières qui ont marqué la famille Mayfair. de ce fait, je pense que l'on ne peut pas juger Rowan comme l'héroïne principale de cette trilogie mais elle est celle qui va bouleverser la vie des sorcières Mayfair. On découvre aussi la Nouvelles-Orléans, une ville réputée pour ces histoires fantasques et d'horreur…
Mon résumé a l'air un peu désuet par rapport à l'ampleur de la saga (près de 3000 pages quand même) mais je ne peux pas vous raconter l'histoire sans avoir l'impression de vous spoiler l'intrigue et l'étrangeté de ces romans.
Comme vous avez pu le comprendre, c'est un "must have" dans votre bibliothèque! le prix est mini en plus grâce à la réédition chez Pocket (10 euros maximum). Mais attention, âmes très sensibles s'abstenir...

Lien : http://mademoiselle-litterat..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
Annaelle
  09 avril 2011
Résumé:
Des siècles durant, les sorcières de la famille Mayfair ont dû lutter pour survivre et fuir les persécutions. Aujourd'hui, elles vivent en paix à La Nouvelle-Orléans. Mais Lasher, l'esprit qui les hante depuis des générations, enrage de les voir peu à peu se détourner de la magie. Lorsque Rowan, la treizième sorcière, la puissante héritière des pouvoirs, est sur le point d'accoucher, Lasher sent que son heure est venue et rassemble tous ses pouvoirs pour s'incarner dans le nouveau-né. La nuit de Noël, Rowan donne naissance à un enfant prodigieux : en quelques heures, il acquiert sa taille adulte, parle et marche. La famille Mayfair pourra-t-elle faire face à cet esprit infantile, jaloux et diaboliquement intelligent qui rêve de devenir le plus grand sorcier de tous les temps ?

Mon avis:
Ce tome n'a peut-être pas tout-à-fait répondu à mes attentes, puisque, après beaucoup d'archives dans le premier, je pensais que l'histoire avancerait un peu plus dans le présent cette fois et qu'il se passerait plus de choses.
Ceci dit, ce qui est surprenant, c'est que malgré ces quelques lenteurs, je ne me suis jamais ennuyée, l'histoire reste prenante.
J'ai beaucoup aimé la partie qui se passe dans le présent (la fuite de Rowan et Lasher, les aventures des autres Mayfair, etc…), mais j'ai trouvé les récits sur le passé un peu moins intéressants parfois (surtout celui de Lasher).
On change de personnages, puisque même si cette fois encore, on suit l'histoire de plusieurs points de vu, on passe plus de temps avec Julien et Mona (puis Lasher) qu'avec Michael et Rowan. Ils sont intéressants, entre autre pour leurs ambigüités, mais malgré cela, on ne parvient jamais vraiment à s'attacher à eux je trouve. Peut-être est-ce parce qu'il y en a un peu trop.
Par contre, j'ai été assez déçue par la première rencontre entre Michael et Lasher. On l'attend durant tout le livre, mais quand elle fini par se produire, c'est tellement abrupte qu'on se demande d'abord si ça se produit vraiment ou si c'est seulement un rêve, c'est vraiment bizarre…
[spoiler]Il n'y a pas de confrontation, ils s'assoient et Michael écoute tranquillement l'histoire de celui qui a sûrement tué sa femme, je trouve ça pas crédible du tout…[/spoiler]
En plus, je trouve le récit de Lasher assez ennuyeux finalement, je m'attendais à une histoire bien plus fascinante de la part d'un tel mythe (et les bondieuseries ne m'ont sans doute pas aidé à apprécier ce passage). Bon, heureusement, ça ne dur pas trop longtemps, et la fin qui suit est quand même bien.
Comme souvent, les choses qu'on aime le moins prennent un peu le dessus sur le reste quand on parle d'une oeuvre (surtout quand c'est vers la fin du livre), mais je tiens à dire que malgré ces petits défauts, j'ai quand même passé un bon moment en compagnie de ce livre, et le style de l'auteur est toujours agréable à lire, mais j'espère tout de même que le dernier tome sera un peu plus énergique.

Lien : http://l-imaginarium.forumac..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
KenehanKenehan   12 juillet 2015
- Cela vaudrait mieux car les démons sont très nombreux. Il y a les anges déchus, les anciens dieux païens qui sont passés à l'état de démons à la naissance du Christ et même les Petites Gens, qui viennent de l'enfer, vous savez.
- Les anciens dieux païens ? demandai-je, ignorant cet aspect de la théologie. Je croyais qu'ils n'avaient jamais existé, que notre Dieu était le seul et unique dieu.
-Oh si ! ils ont existé. Mais ils étaient des démons. Ce sont les revenants et les fantômes qui nous hantent la nuit. Ils ont été destitués et cherchent à se venger. Pareil pour les personnages de légende, les Petites Gens. J'en ai déjà vu. En Irlande et ici.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
LydiaBLydiaB   03 décembre 2010
Enveloppée soudain d'une brume de chaleur, elle ne vit plus rien d'autre que lui, sa beauté, comme un reflet barrant la vue d'une vitre. Une peur paralysante la prit, et, par réflexe, elle fit le geste de porter sa main à son front. Aussitôt, il la bloqua en attrapant son poignet. Chaud, douloureux.
Commenter  J’apprécie          40
KenehanKenehan   10 juillet 2015
Nous avons une conception complètement erronée de la science, tu sais. Nous pensons qu'elle ne contient que ce qui est défini, précis, connu. En fait, elle est constituée d'une succession illimitée de portes vers un inconnu aussi vaste que l'univers, c'est-à-dire l'infini.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Anne Rice (99) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Rice
Anne Rice Interview
autres livres classés : sorcièresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Anne Rice et son oeuvre

Anne Rice est devenue célèbre grâce à ses Chroniques des Vampires, quel est le titre du tout premier tome ?

Lestat le vampire
Entretien avec un vampire
Le Lien maléfique
Vittorio le vampire
La Reine des damnés

10 questions
158 lecteurs ont répondu
Thème : Anne RiceCréer un quiz sur ce livre
.. ..