AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782756054575
240 pages
Delcourt (05/11/2014)
3.47/5   17 notes
Résumé :
Avant Star Wars, il y eu La Guerre des étoiles. Il s'agit du projet initial imaginé par George Lucas, avant qu'il soit partiellement réécrit et devienne ce que l'on connaît désormais en tant que Star Wars Épisode IV : Un nouvel espoir. Duels d'épées laser, Chevaliers Jedi, menaces Sith; tous les éléments étaient déjà présents dans ce script où des héros se liguent pour combattre un Empire malfaisant.
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Pavlik
  30 novembre 2014
The Star Wars est le dernier projet de Dark Horse, l'éditeur historique de la licence en version comics, avant le transfert des droits (acquis en 1991 tout de même) chez Marvel-Disney. Il s'agissait donc de marquer le coup. L'éditeur de Milwaukee s'est donc attelé, après plusieurs mois de discussions avec Lucas pour obtenir le feu vert, à l'adaptation de "Adventures of the Starkiller (episode one) : the Star Wars".
Il s'agit du titre du tout premier script, écrit par Lucas en 1974, qui allait devenir, trois ans plus tard, après moult remaniements et censures (notamment en raison des contraintes techniques et budgétaires) le film que l'on connait. le choix de prendre Jonathan Rinzler au scénario est à la fois logique et risqué : logique car il a, pendant des années, effectué un véritable travail d'archiviste, au sein de Lucasfilm, retraçant, dans trois ouvrages (Star Wars le making of, paru chez Akiléos, en France), tout le processus créatif ayant mené aux films, et risqué car il n'avait jamais, auparavant, écrit de comics. Mais comme il le dit lui-même "je n'ai pas écrit The Star Wars. Georges l'a écrit. Je l'ai simplement adapté".
En ce qui concerne Mike Mayhew pour le dessin, il a été choisis pour son style très "cinématographique" et c'est, on peut le dire, une franche réussite grâce aux ambiances très proches de la première trilogie qu'il sait distiller (notamment par la couleur).
The Star Wars dégage une impression familière tout en apparaissant nouveau. On est dans une sorte d'univers parallèle (sauf, qu'en l'occurrence, nous avons affaire à l'original) mais qui présente tous les éléments qui on fait le succès des films : un empire maléfique, une résistance menée par des personnages charismatiques, une princesse en danger, deux ordres de chevalerie (Sith et Jedi-Bendu), des batailles spatiales, l'Etoile de la Mort, des races extraterrestres (dont les Wookies)...Soit dit en passant, tous ces éléments montrent bien à quel point Star Wars n'est pas de la SF mais bien de la fantasy dans les étoiles. Il y a, pour moi, deux différences majeures, par rapport au film : la caractérisation des personnages et la conception des Jedis et des Siths.
Les personnages :
-général Luke Skywalker : est ici à envisager comme Obi Wan plutôt que comme un ado qui a tout à apprendre.
-Han Solo : un alien vert qui a des similitudes avec l'humain incarné par Harrison Ford mais en moins charmeur (forcément), plus brut de décoffrage.
-Withsun : sans équivalent dans le film même s'il a une personnalité qui se rapproche du Han Solo final.
-Dark Vador : ici un "simple" général cruel et ambitieux et ni un Sith, ni un cyborg.
-Kane Starkiller : Jedi, père d'Annikin (le héros), cyborg, une sorte de Vador du bien.
-Chiktabba (Chewbacca) : un look beaucoup plus vintage, moins civilisé, dénué (au début) de connaissances techniques.
-Sispéo : très proche de la version du film.
-R2D2 : ici il parle et a un bras mécanique.
-Leia : assez fidèle avec sa version cinématographique
-Annikin Starkiller : un mix entre Luke et Anakin.
Jedis et Siths
Ils sont davantage envisagés comme des guerriers, voir (en ce qui concerne Luke) comme des militaires. Ils sont moins typés "moines guerriers". Ils utilisent bien la Force mais les combats aux sabres sont privilégiés, la Force, par ailleurs, ne permettant pas non plus de réaliser des choses extraordinaires. de plus, ils semblent beaucoup plus proches que dans les films, à la limite ils sont deux ordres concurrents. Il n'est pas fait mention que les Siths tirent leur force des sentiments négatifs de l'âme humaine et la trahison de Valorum (le Sith de l'histoire) montre qu'ils possèdent, tout autant que les Jedis, un code de l'honneur. Enfin, Jedi et Siths ressortent moins du commun des mortels, dans la mesure où tout le monde est susceptible d'utiliser un sabre laser (ce qui est le cas, par exemple, des troupes impériales).
L'histoire de the Star Wars est menée tambour battant, peut-être un peu trop. Certaines ellipses et transitions ne sont pas très heureuses. Certes, l'ensemble est très rythmé et on rentre très vite dans le vif du sujet, à savoir la guerre. Pour ma part j'aurai apprécié quelques scènes d'ambiance mais il est difficile de la reprocher à Rinzler, dont l'adaptation s'avère extrêmement fidèle au script de Lucas. L'auteur n'a donc, en réalité, que décliner ce script en séquence de planches et de cases, découpage très tributaire de l'oeuvre originale. Enfin, on est quand même bien obligé de reconnaître que la narration est des plus linéaire, même si tout ce qu'on aime dans Star Wars est bien là.
En bref, un projet honorable, qui ne sent pas (uniquement) le coup commercial, relativement bien fait et qui a le mérite d'éclairer le processus créatif qui mena au film. Une bd qui ravira les fans mais saura également séduire un plus large public, dans la mesure où il n'est pas nécessaire d'être un expert de l'univers de Star Wars pour l'apprécier.
Note : 3,5/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Kenehan
  20 décembre 2015
Challenge Petits Plaisirs 2014/2015
Pour prolonger un peu plus cette période Star Wars, j'ai eu envie de me pencher sur ce comics qui met en image la première version du scénario de "La Guerre des étoiles". Tout au long de ce tome, on oscille entre un sentiment de déjà vu et un renouveau. Les grandes lignes de Star Wars sont toujours à l'oeuvre ici mais de nombreux éléments apportent une vision parallèle à ce classique du cinéma.
Peut-être suis-je trop habitué aux films pour apprécier cette version de la première heure. Peut-être que ce projet n'est si abouti que ça ou contient trop de défauts dans sa structure. A plusieurs reprises, des scènes tombent comme un cheveux sur la soupe sans que l'on comprenne d'où ça sort. Deux exemples : la brusque déclaration d'amour de Léïa pour Annikin et le soudain changement de camp du prince Valorum. L'enchainement des situations est problématique au point de nous égarer.
S'ajoute une propension à l'action quasi-perpétuelle. C'est très rapidement lassant que toutes les 4 ou 5 planches on ait droit à une bataille ou un combat. L'histoire devient alors bien trop superficielle et envolée. Des temps morts plus contemplatifs n'auraient pas été de trop. Heureusement, tout cela est corriger dans les films et George Lucas et son équipe ont réussi à transformer un projet de guéguerre spatiale en une saga familiale passionnante.
Tout n'est pas à jeter, notamment les illustrations. le travail sur les planches est bon mais inégal (surtout au niveau des visages). Parfois du très bon avec un dessin proche de la photo et d'autres moments plus passables avec un coup de crayon plus grossier. le choix artistique pour cet univers alternatif est intéressant et fait écho à cette oscillation entre familier et nouveauté mentionné en début de chronique.
Un opus à réserver aux inconditionnel(le)s de l'univers étendue de Star Wars. Sinon, à parcourir vite fait pour le visuel mais pas du tout nécessaire de se lancer dans cette version préliminaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Radwan74
  27 octobre 2020
Pour faire simple, ce livre est destiné uniquement aux fans, voire les grands fans. Il est amusant de retrouver des personnages et des technologies dans une histoire complètement différente de l'original, ou plutôt qui s'y accroche par quelques détails.
Mais cette première ébauche de Star Wars possède de nombreux défauts, on sent que ce n'est qu'un brouillon car c'est... très brouillon justement. Des personnages pas aboutis, une histoire qui part dans tous les sens et toute la magie et les bonnes trouvailles de Lucas qui ne sont pas encore présentes dans cette ébauche : l'humour des 2 droïdes, le contrebandier cow-boy, la princesse qui est une forte tête, le grand méchant emblématique, les extraterrestres originaux, les planètes, les vaisseaux étonnants...
Vous ajoutez à cela des dessins qui n'ont pas un rendu top à mon goût, et vous vous retrouvez avec un Comics très mauvais (un bon exemple qu'un bon scénario a besoin de travail et de travail encore).
Je ne met pas un zéro pointé pour le côté « histoire de la genèse de cette saga » mais si Lucas avait sorti le film tel quel, The Star Wars (titre retenu au départ) aurait été un nanard de plus dans la longue liste des films de seconde zone.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Pavlik
Pavlik  
-Dark Vador, vous avez bien œuvré. Quand pensez-vous pouvoir vous emparez de la famille royale ?
-J'ai déjà envoyé une expédition en direction de leur bunker souterrain. Ils devraient y arriver avant la nuit...du moins, si l'on peut compter sur ce comte Sandage.
-On peut toujours compter sur les ambitieux pour trahir ceux qui détiennent le pouvoir.
Commenter  J’apprécie          130
Pavlik
Pavlik  
Assez. Tu as de bons réflexes, mais n'oublie pas qu'un Jedi pratique l'ascèse. Ton père n'y excellait guère, ce qui explique ta naissance.
Commenter  J’apprécie          100
Pavlik
Pavlik  
Il y a encore plus longtemps dans une galaxie encore plus lointaine...
Commenter  J’apprécie          146

Lire un extrait
autres livres classés : comicsVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4267 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre