AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782375543450
368 pages
Slalom (28/04/2022)
3.52/5   84 notes
Résumé :
Que feriez-vous si vous étiez invisible ?

À 17 ans, Pie a toujours été invisible, littéralement transparente, comme sa mère. Toutes deux sillonnent les États-Unis à l’abri des regards, se servent dans les meilleurs restaurants, dorment dans des demeures luxueuses, mènent la grande vie… seules.
Pie étouffe, rêve d’amitié et d’amour, d’être libre de toucher les gens sans les effrayer, de se voir dans le miroir, d’exister, tout simplement. Alors ... >Voir plus
Que lire après Les invisibles Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
3,52

sur 84 notes
5
6 avis
4
16 avis
3
14 avis
2
1 avis
1
0 avis
"Les invisibles" nous lancera sur une aventure mêlée de fantastique mais le vrai sujet se dévoilera très tôt à la lecture: les sans-abris.
Sous le prétexte de l'invisibilité extraordinaire mais subie, le roman ado traitera de la visibilité sociale, de l'exclusion.
On le lit, la mère de l'héroïne aura peur d'accoucher d'un enfant normal, comme certains parents portant un handicap de nanisme ou de surdité peuvent le ressentir, de peur de ne pouvoir élever un enfant normal dans les conditions du handicap mais aussi de peur d'être jugé par son propre enfant par la suite, on en conviendra.
Il est plus simple et rassurant d'élever un enfant qui ne se posera pas de questions sur la normalité ou la conformité de ses parents, il est plus pratique de vivre ainsi, en marge d'une société majoritaire qui ne vous considèrera pas toujours, voire même qui vous ignorera sciemment. Aussi ignorons la nous aussi.
Il y aura donc deux angles exploités sur le thème de l'exclusion: le communautarisme et l'exclusion de personnes sans toits ni attaches personnelles.

Avec sa mère, l'héroïne va former une famille hors norme, invisible, dont le monde ne soupçonnera pas l'existence.
Elles seront là l'une pour l'autre, avec leurs propres règles de vie, puisant à loisir de quoi se vêtir, se nourrir chez les autres, squattant même à leur insu leur maison comme des fantômes.
Nous nous poserons forcément des questions concernant la sociabilité de ces personnages sils n'ont de contacts avec personne d'autres qu'elles-mêmes?
Le roman répondra à cette question, Pie (l'héroïne) aura eu une amie: Tess.

L'invisibilité.
L'auteure Mar Romasco-Moore exploitera le phénomène de l'invisibilité d'une façon intéressante pour corser la situation: le talent est un ami, un allié, jusqu'à ce que la perte de contrôle éloigne après les êtres aimés. Il aura alors tout d'une malédiction.
Bouleverser par des événements à découvrir par le lecteur, le discrète et furtive Pie comencera à se faire remarquer du public, en faisant disparaitre des choses de plus en plus importantes en les touchant et à cause de ses humeurs.
Ce qui n'arrangera pas les choses: sa mère, disparaissant de plus en plus fréquemment de la vue translucide de Pie.
Va t-elle se trouver plus seule que jamais en entendant mais ne voyant plus sa mère?

Le roman développera le thème de la solitude avec cette jeune demoiselle de 17 ans qui n'aura pas connu tous les grands moments de l'enfance et de l'adolescence classique.
Quid de l'avenir pour quelqu'un comme Pie qui n'aura pas à songer à devenir une citoyenne utile à la société en choisissant un métier, en apprenant à vivre avec les autres?
Quid de Pie si sa mère disparait complètement?

Invisibles et libres comme l'air.
Le duo jouira de la liberté d'aller où bon leur semblera, empruntant la voie des trains, vivant comme des "Hobo" (américains vivant de petits jobs sans domiciles fixes).

Et puis, Pie éprouvera le sentiment de se poser, de s'attacher, de revenir sur un lieu familier et cher.
De revenir peut-être vers quelqu'un qui compte, quelqu'un d'autre que sa mère, avec qui ce n'est pas tous les jours facile - encore moins avec l'adolescence-.

Pie est amoureuse.
On le remarquera depuis cette dernière decennie au moins, les romans ados ne s'embarrasseront plus de fausse gêne autour des orientations, pour permettre à leurs personnages de vivre l'amour qu'ils ont choisi (ou qui les aura choisi) donc on s'éloignera de façon évidente peu à peu des sujets de coming out obligatoires, qui permettaient de valider le sujet par souci de tact et de conserver un lectorat grands ados hétérosexuelle que l'on pensait majoritaire dans un esprit de bon ton.
Le roman ado et ses éditeurs définiront aussi ainsi plus exactement, on le pensera, le pouvoir qui est le leur, ils feront réfléchir mais n'influeront pas sur l'orientation sexuelle de leurs grands lecteurs.
Ces choix existent par eux-mêmes.

Pie sera amoureuse d'une autre fille mais nous, lecteurs, ne saurons pas tout de suite si cette autre fille connait son existence, si les sentiments sont partagées, Pie nous en parlera avec pudeur et tendresse, connaissant les habitudes de vie de Tess.
Pie est-elle une voyeuse, vit-elle un amour à sens unique à envisager Tess toute invisible qu'elle est?

Tout ceci offrira une bonne amorce pour s'intéresser et s'accrocher au livre.
L'écriture est fluide.
On s'attachera à ce personnage de 17 ans, sensible à sa vie d'"enfant de la balle" et mise à l'index de sa propre vie à cause du pouvoir héréditaire d'une mère qui tendra à se montrer parfois ferme pour s'assurer de pouvoir subvenir à ses propres besoins seule.
On ne sait pas qui est le père, Pie nous confiera quelque chose de troublant à son sujet.
Parfois, Pie en a marre, envoie tout valser, comme un fantôme.
Nous aurons envie de savoir ce qui peut l'attendre de prometteur et de réjouissant pour ses 20 ans, ses 40 ans...
Son orientation coupera court à toute autre hérédité.
Ce secret mourra t-il avec elle à l'insu de tous?
On aime bien.
Commenter  J’apprécie          60
***

Pie est une adolescente qui vit au bord du monde. Sans qu'elle puisse se l'expliquer, elle est née invisible. Elle vit entourée de gens, de villes, de bruit, elle peut attraper les objets, manger, dormir… mais elle n'existe pas dans le regard des autres. Seule avec sa mère, elles parcourent les États-Unis. Mais il manque un petit quelque chose à cette vie : Pie veut des rencontres, des sourires, des mains qui se touchent… Elle rêve que Tess, Denise et Jules la voient, qu'ils lui parlent, elle demande juste d'avoir sa place dans leur monde…

Les invisibles est un roman jeunesse qui pousse les limites de notre petit univers. Grâce à Pie, on balaie nos certitudes, nos croyances, nos idées reçues. Ce roman ouvre la porte de notre monde à celui des invisibles et les invitent à nous rejoindre.

Avec des chapitres courts, qui alternent entre ce que vit Pie, et ce qu'elle nous explique de son passé, l'histoire est rythmée et fluide. On est très vite immergé dans la réalité de cette jeune fille, ce qui la tourmente, ce qui l'ennuie, ce qui la blesse. Alors que beaucoup croirait à un don, Pie est fatiguée de cette invisibilité. Comme tous les adolescents, elle a besoin du regard de l'autre, d'amitié, d'amour. Elle veut faire partir d'un groupe, se raconter, partager, rendre sa vie plus tactile…

Même si j'ai trouvé quelques longueurs, cette histoire plaira aux jeunes lecteurs. Il s'agit de leur quotidien, leurs peurs et leurs espoirs. Les premiers émois, le coeur qui bat, cet autre qui d'un seul coup envahit toutes ses pensées… Tout cela avec un peu de mystère et de fantastique, afin de se projeter sans trop s'impliquer.

Un roman à l'image de sa très jolie couverture : coloré, qui porte au-delà des apparences, qui évoque la bienveillance et qui met en avant l'ouverture d'esprit…
Lien : https://lire-et-vous.fr/2022..
Commenter  J’apprécie          170
Lorsque j'ai reçu une proposition de service presse de la part de Slalom, j'ai été hyper emballé par cette lecture qui m'attendait! J'avais vraiment hâte de me plonger dans cette lecture. Déjà parlons de la couverture! Elle est tellement magnifique! L'objet livre est vraiment très beau et rien que ça, ça donne envie de se plonger dans cette histoire. le résumé est plein de promesses et pique notre curiosité surtout. Cette histoire est très intrigante, on parle de personnes invisibles qui vivent comme nous, enfin dans notre monde, à nos côtés. C'est tellement intriguant qu'on ne veut pas lâcher le roman!

J'ai découvert la plume de l'auteure avec ce roman. Et qu'est ce que j'ai aimé cette plume! On a déjà des chapitres qui sont relativement courts, pour mon plus grand plaisir moi qui aime tant les chapitres courts comme ça! C'est une plume vraiment addictive, l'auteure termine ces chapitres avec un suspense tel qu'on enchaîne direct avec la suite. Et on a surtout du mal à lâcher le roman, on a envie de savoir ce qu'il va finir par se passer pour Pie, ce qu'elle va vivre etc. de plus, ça se lit tellement vite qu'on ne voit pas du tout les pages défiler. C'est vraiment fluide et addictif, typiquement le genre de plume que j'aime lire.

On va suivre le personnage de Pie, c'est une jeune fille de dix-sept ans qui a une particularité: elle est invisible, au sens propre du terme. Elle est littéralement transparente, tout comme ça sa mère. toutes sillonnent les États-Unis, à l'abri des regards, se servent dans les meilleurs restaurants, dorment dans des demeures luxueuses, mènent la grande vie.. mais elles sont seule.. Pie étouffe, rêve d'amitié et d'amour, d'être libre de toucher les gens sans les effrayer, de se voir dans le miroir, d'exister tout simplement. Alors quand sa mère disparaît mystérieusement; la jeune femme, folle d'inquiétude et de solitude, décide d'enfreindre la seule règle essentielle à sa sécurité : toujours dissimuler sa présence!

J'ai beaucoup aimé cette lecture. J'ai trouvé cette histoire tellement intéressante à suivre. On se trouve dans un univers où il existe des personnes qui sont littéralement transparentes, invisible aux yeux des autres. Ils peuvent se voir entre eux mais personne ne peut les voir. Et moi, cette histoire m'a vraiment beaucoup touché. Imaginez, vous vivez invisible aux yeux des autres, vous êtes seule, vous n'avez personne à qui parler, personne avec qui rire etc. Alors certains diront qu'au moins ils peuvent faire ce qu'ils veulent mais au final on ressent très vitre de la solitude. Je n'aimerais vraiment pas vivre comme Pie le fait, je trouve ça vraiment horrible et surtout beaucoup trop triste.. La solitude ressentie doit être si forte, vraiment une véritable torture.

Pie au début je l'ai trouvé un peu égoïste. En effet, je comprends tout à fait que sa condition l'exaspère, moi la première je ne sais comment je réagirais. Mais comment elle a été invisible toute sa vie, elle sait parfaitement comment les personnes visibles réagissent lorsqu'ils voient des choses étranges se passer. Mais au fur et à mesure que le roman avance, elle a une belle évolution je trouve. Elle a pris en maturité et ça j'ai beaucoup apprécié. Concernant Jules et Denise, les amis que Pie finit par se faire, je les ai beaucoup aimés. Mais j'ai trouvé qu'ils ont eu une drôle de réaction en apprenant pour Pie. Ils ont si vite pris la chose et surtout bien pris la chose. Enfin on parle quand même de quelqu'un qui est invisible qui débarque dans votre vie du jour au lendemain. Et eux c'est comme ci c'était limite normal. J'ai trouvé cette réaction assez étrange pour le coup. Mais une chose est sûre c'est que ces deux personnages sont vraiment géniaux. Ils sont d'une grande aide pour Pie et sont devenus de véritables amis. Pour le père de Pie, là c'est autre chose. Il est détestable au plus haut point! Il se sert clairement de Pie, il lui demande (voir ordonne sous le coup de chantage), à voler des tableaux dans un musée ou encore de cambrioler des maisons pour qu'il puisse se faire beaucoup d'argent sans avoir de problèmes. Il se fiche clairement de sa fille tout ce qu'il voit, lui, c'est que sa fille est une véritable poule aux oeufs d'or.. Ça m'a vraiment fait beaucoup de peine pour Pie..

J'ai beaucoup aimé découvrir le quotidien de Pie. Découvrir toutes les combines qu'elle utile, elle et sa mère, pour réussir à s'en sortir tout en cachant son existence aux autres. Et j'ai aussi beaucoup aimé qu'après quasiment chaque chapitre, on a un extrait du journal de Pie, qui raconte des évènements qui se sont passé dans le passé etc. On en apprend plus sur son passé et parfois sur celui de sa mère et d'avoir ces informations, j'ai trouvé ça vraiment agréable. Dans ce roman, il ne se passe pas énormément de choses, dans le sens où l'action est peu présente. Ne vous attendez à beaucoup de rebondissements et j'en passe. Mais ce roman s'attarde plus sur la psychologie des personnages, psychologie parfaitement bien maîtrisé. On y parle beaucoup des sentiments, l'amour, l'amitié et j'en passe. J'ai vraiment beaucoup aimé que ce soit justement plus axé sur les sentiments que sur l'action en elle même.

J'aurais aimé avoir plus de précisions sur le monde des « fantômes », j'aurais vraiment aimé voir ce monde bien plus développé. Ça manquait vraiment de profondeurs, on ne sait pas pourquoi il y a des personnes comme Pie, pourquoi parfois ils « s'éteignent » pour disparaitre etc. Ça aurait encore mieux d'avoir bien plus de précisions, il y a encore pas mal de zones d'ombres dans le roman. Ce n'est pas quelque chose qui gâche la lecture, bien au contraire, on n'est pas perdu non plus. J'aurais juste apprécié, à titre personnel, d'avoir un peu plus d'informations pour que l'on puisse bien tout comprendre.

Ce roman a été une très belle lecture que j'ai dévoré. Je remercie encore une fois les éditions Slalom pour cet envoi merveilleux. J'ai beaucoup aimé découvrir cette histoire. L'univers est hyper intéressant, cette histoire est vraiment intrigante et j'ai adoré me plonger dans l'histoire de Pie. J'ai été touché par sa vie, ça m'a fait beaucoup de peine de la voir vivre tout ça, de voir certaines personnes se servir d'elle, comme on le dit si bien le malheur des autres fait parfois le bonheur des autres. Et c'est clairement le cas ici. On a une plume fluide et addictive qui rend la lecture vraiment plaisante à découvrir. Une belle découverte que j'ai vraiment apprécié.
Lien : https://enairolf.home.blog/2..
Commenter  J’apprécie          10
Pie est une jeune fille comme les autres… ou presque ! Elle est invisible, comme sa maman. Les deux femmes ont un principe : ne jamais dévoiler sa présence. Lorsque sa mère disparait, Pie se retrouve seule et a bien l'intention d'enfreindre cette règle…

Intrigue 💚💚💚
Personnages 💚💚💚
Fantastique 💚💚
Emotions 💚💚💚
Ecriture 💚💚💚

-> Une intrigue de base prometteuse
Le côté fantastique de ce roman m'a tout de suite tentée. Je m'attendais donc à du fantastique avec de l'action mais il s'agit en réalité d'un roman d'apprentissage focalisé sur les pensées de l'héroïne.
L'intrigue a pour moi réellement débuté à la moitié du roman et c'est là que j'ai commencé à apprécié ma lecture.

-> Entre passé et présent
Habituellement l'alternance passé présent apporte du rythme et du suspense au récit. Au contraire ici cela m'a dérangée car je me suis un peu ennuyée dans les parties concernant les souvenirs de Pie… L'ensemble a pour moi manqué d'action et de retournements de situation.

-> Une héroïne particulière
Pie est invisible, elle n'a pas l'habitude de vivre en société et ses comportements sont parfois étranges. J'ai eu du mal à la cerner (normal pour une personne invisible non ?!) et à m'attacher à elle. Elle n'a pourtant pas une situation facile mais cela ne l'a pas vraiment fait avec elle. J'ai largement préféré les personnages de Denise et Jules qui sont réellement touchants.

-> Des thèmes forts sous la symbolique de l'invisibilité
Amour, amitié, acceptation de soi, relation au corps et bien d'autres thèmes, à découvrir au fil du roman, sont abordés, parfois clairement et d'autres fois plus subtilement grâce à la métaphore de l'invisibilité. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé la symbolique et les explications.

Malheureusement je m'attendais à un livre très fantastique avec de l'action donc j'ai été un peu déçue. Cela reste néanmoins un joli roman d'apprentissage contemporain avec des thèmes forts et beaucoup d'inclusivité. Il plaira sans doute aux amateurs du genre.

#NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          40
Dans un monde où personne ne vous vois, que ressentiriez vous?


Nous allons faire la connaissance de Pie qui voyage avec sa mère à travers les États-Unis en train et en toute illégalité.
De toute façon qui s'en souci vu qu'elles sont invisibles pour l'oeil humain.
Grâce ou à cause de leur statut, elles peuvent subtiliser ce qu'elles veulent, manger dans de grands restaurants, porter de la Haute-Couture mais surtout elles peuvent dormir chez tout le monde. Mais tout cela à condition de respecter certaines règles.
Sauf que Pie est devenue une adolescente et désormais elle ne rêve que d'une chose. Pouvoir se faire des amis malgré sa condition, être une humaine vue.
Mais lorsque sa mère disparaît mystérieusement, toutes ces règles volent en éclat et Pie décide de mener la vie dont elle rêve...oui mais à quel prix.


Dans l'ensemble je dirai que ce roman est plutôt bon même si j'ai trouvé le personnage de Pie très antipathique.
En effet, au début l'auteure nous la montre comme étant égoïste, je m'en foutisme. Je peux comprendre qu'au bout d'un moment sa condition la soûle, mais elle a eu assez d'expérience pour savoir que l'être humain ne peut pas comprendre ce qu'il ne voit pas.
Quant à Denise et Jules, je trouve qu'ils ont pris la chose trop facilement. Ils sont trop avenants et compréhensifs dès le début, peut-être y'aurai t'il fallu un peu plus de complexité dans cet apprentissage.
Par contre son père je n'ai pas su l'apprécier, en effet il se sert de la condition spéciale de sa fille et de son mal-être pour en faire ce qu'il veut. Cela prouve tout de même la nature humaine à vouloir profiter des malheurs des autres.
Par contre j'ai beaucoup apprécié le quotidien décrit par Pie, à savoir, toutes les règles pour ne pas à se faire voir.
Mais aussi le petit journal après chaque chapitre qui nous montre une scène de la vie de Pie, et de cela on comprends mieux son comportement parfois assez incompréhensif.
J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteure qui est assez poétique par moment, qui prends le temps de poser les bases mais surtout qui a su travailler le caractère psychologique de ses personnages. L'intégration de Iel dans ce roman ne m'a pas du tout dérangée bien au contraire, j'ai trouvé que ce personnage amenait du peps dans ce récit.
L'idée d'intégrer un monde invisible entre notre monde et le monde des fantômes est plutôt une bonne réussite, toutefois dommage qu'elle n'ai pas été creusée un peu plus.
Ne vous attendez pas à un roman à rebondissement, l'action est presque inexistante. On se concentre ici plus sur l'aspect psychologique des personnages, sur l'amitié et l'apprentissage des sentiments amoureux.


En bref, un récit lent mais bourré de bons sentiments malgré tout qui saura plaire tout de même mais qui ne l'a pas vraiment fait avec moi.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Ricochet
14 septembre 2022
Mettant l’accent sur l’inclusivité, sans pour autant devenir moralisateur, Les Invisibles est un roman d’apprentissage qui s’inscrit dans l’air du temps et qui nous invite à aller au-delà des apparences.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
La mère de Tess était obsédée par les apparences. Elle a mis sa fille au régimes dès l'âge de six ans. Lui a décoloré le duvet de la lèvre supérieure à neuf ans à peine. L'emmenait à des séance d'épilation définitive au laser à onze. L'habillait. Lui apprenait à se maquiller. À aspirer l'intérieur de ses joues pour les photos. Et ne manquait jamais d'émettre des commentaires, l'air de rien, sur son tour de taille. Je tenais tout ça du journal de Tess.

Comme si j'étais sa putain de poupée.

Pour elle, comme pour ma mère, le regard des autres était un fardeau.
Commenter  J’apprécie          10
Je suis habituée à la solitude. Et je me débrouille bien dans ce domaine. C’est une compétence que je maîtrise. La solitude fait partie de moi – un puit infiniment profond, que rien ne saurait jamais combler.
Commenter  J’apprécie          20
Dans ce monde, on t’ordonne d’être toi-même et rien d'autre, et puis, lorsque finalement tu deviens toi-même, on te punit.
Commenter  J’apprécie          30
Être écorchée, ou du moins l'idée que je m'en faisais. Être dépecée. Toute la peau, ôtée à la hâte. La laisser repousser et sentir qu'on la racle de nouveau. Doucement, cette fois. Et ainsi de suite. Ainsi de suite. C'était ça, être amoureuse.
Commenter  J’apprécie          10
Je la trouvais belle, mais je ne l'aimais pas pour ça. Je crois que c'était l'inverse : je la trouvais belle car je l'aimais.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : invisibilitéVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus

Lecteurs (192) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1524 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..