AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791021021921
Éditeur : Tallandier (14/11/2016)
Résumé :
George Smith Patton est le général américain le plus célèbre et le plus controversé de la Seconde Guerre mondiale. Surnommé « Blood and Guts » à cause de son tempérament colérique et intransigeant, il est doté d'un sens inné du commandement et d'un génie tactique incontestable. À la tête de la 3e armée, il combat sans relâche, depuis la Tunisie jusqu'en Allemagne, devenant un véritable mythe.Originaire du Sud mais né dans le Far West californien, Patton possédait un... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   16 décembre 2017
Sa première réflexion est tout un programme : « Donne toujours tout ton possible. » Il va donc s’appliquer à donner le meilleur de lui-même, quoi qu’il entreprenne. Sa motivation est grande. Il est ambitieux et, de plus en plus, il croit en sa destinée. Il ajoute : « Fais toujours plus que ce que l’on te demande. » L’idée de fournir l’effort maximal est omniprésente. C’est en se démarquant qu’un homme atteint de grandes choses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   16 décembre 2017
Bien qu’il soit ambitieux et consciencieux, Patton est en proie au doute. Il a peur de végéter au rang de simple soldat. « Je ne suis en aucune manière ni plus rapide ni plus brillant que les autres hommes, pas plus qu’ils ne me considèrent comme un leader », écrit-il à son père, en se comparant à Napoléon dont l’image d’Épinal le présente révéré par ses camarades à Brienne dès son plus jeune âge. Lorsqu’il atteint ses 19 ans en novembre 1904, il a l’impression que ce sont dix-neuf années gâchées, il n’a pas plus de valeur qu’un nouveau-né… La réussite des autres suscite sa jalousie. Vivre dans l’échec est pour lui le pire des enfers. Il tombe à une course de haies, et arrive le dernier, sa rage est telle qu’il préférerait être mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 décembre 2017
Il y a des fusions de phrases, des passages éludés et une tendance à utiliser un nom propre lorsque Patton écrit « il ». Les temps des verbes ne sont pas respectés, de même que les choix faits par Patton quand il désigne quelqu’un par son nom ou son surnom (Eisenhower/Ike) ou quand il dit « Anglais » ou « Britanniques ». La question n’est pas de faire de la littérature : il faut être fidèle au texte d’origine. Qu’importe si Patton n’écrit pas dans un style soutenu : c’est le sien et ce sont ses mots qu’on veut lire. Par ailleurs, j’ai opté pour le tutoiement dans les échanges entre Patton et Eisenhower, les deux hommes étant amis et l’ambiguïté de la langue anglaise le permettant. Ma version est plus complète.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 décembre 2017
Les Américains aiment les vainqueurs. Les Américains ne supportent pas les perdants. Les Américains méprisent les lâches. Les Américains jouent toujours pour gagner, ils ne supportent pas les perdants et méprisent les lâches. Les Américains jouent toujours pour gagner. C’est pourquoi l’Amérique n’a jamais perdu et ne perdra jamais une guerre, tout simplement parce que l’idée de perdre nous est insupportable.
Une armée vit et combat comme une équipe. Toutes ces histoires d’héroïsme individuel ne sont que des foutaises, et nous avons la meilleure nourriture, le meilleur équipement, le meilleur état d’esprit et les meilleurs soldats du monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 décembre 2017
Les opinions au sujet de Patton vont de l’adulation à une condamnation frisant la mauvaise foi, doublée d’une antipathie confinant à la caricature. Andy Rooney, de CBS, prétend que c’est parce que l’armée américaine avait peu de soldats de la trempe de Patton qu’elle a été en mesure de remporter la victoire. Pour certains, il y a une forme de folie chez lui. Pour beaucoup, ce général est une figure à respecter, mais elle ne donne pas pour autant envie de s’identifier à lui : on admire ses performances, beaucoup moins sa personnalité et son jugement. Cet homme est indubitablement le général le plus flamboyant de la Seconde Guerre mondiale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Benoît Rondeau (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benoît Rondeau
Auteur : Benoit Rondeau Livre : Les divisions du Débarquement
autres livres classés : ranchVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
754 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre