AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791094786642
408 pages
Éditeur : Editions Plume Blanche (06/10/2020)
4.13/5   49 notes
Résumé :
Depuis la nuit des temps, les Sombre-Lune et les Sang-de-Soleil sont des peuples ennemis.
Les premiers, adulateurs de la Lune, vivent en Tsagaan, pays de glace et de neiges éternelles.
Les seconds, adorateurs du Soleil, règnent en Ulaan, royaume de sable et de luxure.
Sur le point de perdre la guerre, Sioban Calypsa, princesse Tsagaan, pactise avec le roi Callaghan Huxley, son ennemi.
Elle épousera son fils aîné, renoncera à son héritage ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
4,13

sur 49 notes
5
11 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
3 avis
1
0 avis

basileusa
  23 septembre 2021
Un roman de fantasy assez classique où deux peuples opposés s'affrontent depuis toujours, l'un adorateur de la lune, l'autre du soleil. Pour arrêter un bain de sang, la princesse sang-de-lune propose d'épouser le prince ennemi. Et la voilà loin de chez elle, entourée de gens qui la déteste, elle doit s'habituer aux coutumes de son ennemi et apprendre à vivre sous l'influence du soleil.
C'est carrément addictif cette lecture parce qu'on est en total empathie avec Sobian, déracinée, qui tente de garder la tête haute alors qu'on la méprise. On découvre en même temps cette civilisation du soleil, bien barbare par moment ! Les trahisons et intrigues politiques rythment la lecture, de même qu'une romance naissante assez prégnante mais qui ravira les fans des romances compliquées , d'ennemis à amoureux. C'est un premier tome et j'avoue que j'ai hâte de lire la suite !
Challenge Mauvais genres 2021
Challenge séries 2021
Challenge auteures sfff
Commenter  J’apprécie          200
LizD
  27 octobre 2021
J'ai testé le service Audible en écoutant ce roman, donc je m'excuse d'avance si j'orthographie mal les noms propres : je les ai uniquement entendus.
J'ai beaucoup de peine à définir ce que je ressens par rapport à ce roman. Une partie de moi le trouve très bon quand une autre le hais et vous supplie de fuir au plus vite haha XD
Nous suivons une jeune princesse au coeur trop noble pour ce monde déchiré, qui la brisera à petit feu tandis que des opportunistes lui arracheront tout ce qu'ils peuvent tirer d'elle. Vous trouvez ce pitch trop dur ? Attendez de lire le roman. Je préfère vous avertir honnêtement plutôt que de vous servir un résumé édulcoré (je n'étais pas préparée à cette lecture, donc je préfère vous éviter ça XD). le roman est classé en public averti et ce n'est pas pour rien.
À ce propos justement, un reproche que je ferais au roman est de se complaire un peu trop souvent dans des descriptions horribles. Je peux comprendre que la violence serve le propos de l'histoire, mais quand la narration et le style poétique semblent prendre plaisir à décrire les évènements, ça met juste très mal à l'aise, et c'est ce que j'ai ressenti ici. D'ailleurs, Trigger Warning, ce roman contient scènes de viol et harcèlement moral, ainsi que violences de guerre plus classiques en Fantasy.
Après tous ces avertissements, je vais enfin passer aux points qui font que j'ai noté ce roman quatre étoile.
Tout d'abord, la beauté du style. Juste sublime. Les descriptions prenaient vie dans ma tête si facilement grâce aux nombreuses descriptions, les mots coulaient doucement dans mes oreilles, agréablement dictés par la voix d'Adeline Chetail. Je recommande d'ailleurs la version Audio, qui est magnifique et met vraiment en valeur la plume de l'autrice.
L'univers qui prend vie sous nos yeux (ou dans nos oreilles XD ) n'est pas à proprement parler très compliqué, mais on y croit et on s'y attache dès les premières secondes. Il n'est pas nécessaire de créer un univers super vaste et complexe pour un bon roman de Fantasy, il faut que les éléments présentés soient suffisamment fouillés et nuancés, et c'est ici une véritable réussite. Les nations opposées, leurs coutumes, leurs croyances et tout ce qu'elles impliquent... sont peu à peu découvertes au fil de l'intrigue, s'y mêlant subtilement.
Enfin, je parlerai des personnages. Sentiments mitigés à leur égard, notamment car je ne suis pas une lectrice très friande de romance. La princesse Sioban est une héroïne attachante, brave, pleine de coeur, parfois un peu naïve... Je l'aime beaucoup et j'ai beaucoup aimé la suivre, mais elle est peut-être un peu trop parfaite : elle ne commet pour ainsi dire aucune erreur morale dans le roman, ne fait de peine à personne intentionnellement. Elle est trop bonne pour ce monde de brutes XD.
Les rois sont plus surprenants, nuancés, même s'ils sont avant tout des hommes politiques avec tout ce que cela implique. J'ai préféré les soldats, parmi les personnages secondaires, surtout les généraux : tiraillés entre leur devoir moral et les ordres qu'ils reçoivent. Leur psychologie est vraiment intéressante.
Les princes... Bon, je suis généralement très sévère avec les personnages masculins et ils n'échappent pas à la règle. Clairement, on nous présente l'un comme "meilleur" que l'autre (même s'ils ont tous deux leurs qualités et leurs défauts), mais aucun des deux n'a trouvé grâce à mes yeux. Ils profitent tous deux de certaines situations de manière très opportuniste et lâche.
Quant aux autres personnages féminins, elles ont un rôle insignifiant si ce ne sont pas carrément des vipères. J'ai trouvé ça dommage pour un roman dont les thèmes dénoncent des comportements, des traditions et plus généralement une société sexiste. Par exemple, si les Tsagaaniennes peuvent se battre à l'égal des hommes, alors où sont les autres guerrières de ce peuple ?
Voilà, je termine ici mon pavé. Si vous avez tenu jusqu'au bout, vous comprendrez que j'ai des ressentis mitigés, mais j'ai conscience qu'ils sont en grande partie personnels et je ne peux que reconnaitre les qualités du roman. Il m'a happée dès les premières minutes et ce, jusqu'à la fin. J'écouterai également le second tome pour retrouver la douce plume de l'autrice et pour connaitre la fin de cette tragique histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
april11
  14 avril 2021
Clairement ce qui m'a fait flasher sur ce livre c'est tout d'abord sa couverture. L'illustration est sublime. Et je peux dire que le travail éditorial est aussi beau à l'extérieur qu'à l'intérieur. En effet, les pages ont été joliment agrémentées de dessins de loups et des différentes phases de la lune. Ensuite, concernant l'écriture, je l'ai trouvé fluide et bien détaillée. Que ce soit les dialogues ou les paragraphes descriptifs, la plume nous entraine majestueusement au pays de la Lune ou celui du Soleil.
Parlons maintenant du contenu de ce roman. Premièrement, l'histoire démarre rapidement, j'ai été vite happé par les évènements. J'ai adoré le personnage principal Sioban. Son caractère, sa prestance et surtout son répondant. C'est un personnage de caractère et au début du roman elle illumine chaque scène de son aura. Ensuite, nous avons le personnage de Logan, le futur roi. C'est un homme macho, violent et qui croit bêtement tout ce que son père lui dit. J'ai l'impression que ce personnage a été créé juste pour qu'on le déteste, à mon sens c'est un peu cliché, juste dans le but qu'on tombe amoureux de son frère. J'ai trouvé ça tellement dommage et facile. Concernant Caleb, son frère, je l'ai bien aimé parce qu'il y a des passages où nous pouvons lire son point de vue, mais ce que je ne comprends pas c'est que Sioban puisse tomber amoureuse de lui. En effet, Caleb est doux avec elle et ensuite il l'insulte violemment et c'est ainsi tout au long du récit. Donc sans avoir son point de vue interne, je trouve que c'est un amour toxique. Et le détail que j'ai détesté c'est quand Caleb l'embrasse dans son sommeil. Pour moi ce détail est très problématique car c'est banaliser ce genre de comportement. Pour revenir sur Sioban, on constate clairement son déclin au fil du roman. Rien d'étonnant après tout ce qu'elle a vécu, cependant j'aurai aimé qu'elle garde de son répondant, ce qui n'est pas vraiment le cas. Ensuite, j'ai trouvé qu'elle était un peu naïve. On voit bien qu'elle trouve des choses étranges comme la lettre de son père, mais je m'attendais à ce qu'elle espionne, fasse des recherches ect. Pour moi il y a vraiment un manque de développement au niveau des intrigues royales. Enfin, concernant le troisième royaume qui arrive sur la fin du roman, j'ai trouvé ça bien car ça sort de la dualité, même si ça reste un peu cliché.
Pour conclure j'ai adoré le roman jusqu'au mariage, ensuite mon avis est plus mitigé. J'ai tout de même passé un très bon moment et je l'ai trouvé très addictif. Je lirais bien entendue le deuxième tome car il y a plusieurs intrigues laissées en suspens et je veux savoir la suite. Je remercie très chaleureusement Babelio et les Editions Plume Blanche pour cette découverte grâce à l'opération Masse Critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Aelynah
  23 juin 2021
Suite à une panne lecture assez longue pour moi (puisque cela fait plus de 2 mois que je n'arrive pas à lire), je m'excuse à nouveau auprès des éditions Plume Blanche et Babelio pour mon retard d'avis.
Me revoici enfin et doucettement dans la lecture de roman et je débute avec celui-ci.
Tout d'abord il faut saluer comme souvent chez PB, la qualité de design de couvertures et de décoration intérieure. le roman en lui-même est déjà une belle pépite en tant qu'objet livre.
Pour ce qui est du roman, j'ai beaucoup aimé la plume de Morgane Rugraff même si j'ai eu plus de mal avec ses personnages.
Siobhan, Logan ou Caleb semblent fait de trop plein.
Siobhan est fière de son peuple Sombre-Lune et prête à toute pour stopper une guerre qui les décime. Au point de se sacrifier en s'offrant en mariage aux ennemis.
Logan et Caleb sont les frères du royaume adorateur du soleil. Ils ont des caractères totalement en opposition l'un avec l'autre. L'un semble lumineux de l'extérieur et pourri en dedans . L'autre un cheval fougueux en dehors et pourtant plus tendre à l'intérieur. Mais d'une manière ou d'une autre ils sont détestables dans leur façon de faire.
On aurait presque pu dire qu'ils sont l'ombre et la lumière s'ils ne faisaient partie du même royaume solaire l'un et l'autre.
Siobhan est une fille de la lune et son sacrifice semble voué à l'échec face aux complots des enfants du soleil.
Ici de nombreuses oppositions rendent le contexte prenant :
lune et soleil, nuit et jour, femme et homme ...
J'ai particulièrement apprécié les animaux qui les accompagnent. Chacun son mythe, son astre et pourtant on sent comme des parallèles dans leur opposition.
Pour une reprise de lecture je l'ai trouvé un peu complexe et je n'ai pas su m'attacher totalement à l'héroïne. Elle est forte et fragile à la fois, douce et dangereuse, pleine de verve aussi mais parfois ses réactions ou choix m'ont quelque peu déstabilisée.
Cependant cela reste une très belle reprise et je suis ravie de dire qu'elle m'a permise de reprendre goût à la lecture.
Merci encore à Babelio et Plume Blanche pour leur patience.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Ilfioredelmale
  07 janvier 2021
Il y a des livres qui commencent à vous séduire dès la couverture, et par la suite, le contenu vous met dans la poche pour de bon ou non. J'aurai souhaité aimer autant le fond de l'histoire que la couverture. Ce ne fut hélas pas le cas.
Morgane Rugraff a une jolie plume. Pas lourde, plutôt fluide, et une imagination qui m'a plu. Les premières pages m'avaient fait me dire que cette lecture serait une jolie perle pour moi.
Le mythe qu'elle présente des Sombre-Lune et des Sang-de-soleil était entraînant et l'héroïne, Calypsa Sioban, m'avait fait forte impression. L'histoire avance à un rythme que certains pourraient jugés lent, mais je considère qu'elle prenait juste le temps de bien développer les étapes de son histoire.
C'est une narration à voix multiples, ce qui permet d'avoir un oeil ailleurs que dans la cage dorée de Calypsa. Cette multiple narration permet aussi d'étoffer l'intrigue et d'enrichir le suspense. On sent que quelque chose se prépare, et pour le coup, difficile de voir venir le gros chamboulement. Ce n'était pas à proprement parler une « surprise », mais c'était un événement majeur qu'on ne pouvait pas deviner car c'est propre aux mythes du roman. D'ailleurs, les descriptions n'étaient pas confuses et permettaient facilement de s'imprégner de l'atmosphère.
Hélas, dès lors qu'elle se sacrifie pour son peuple en faisant un pacte avec le roi Callaghan Huxley, (un ennemi assez cliché), la déchéance commence et elle est double.
Il y a la sienne, et celle de mon appréciation pour le livre.
Comprenez moi bien, il n'est pas mauvais. Objectivement, il peut plaire à pas mal de monde. Mais le ciel en est témoin, j'avais trop de dégoût pour les personnages masculins, ainsi que pour Calypsa au fil de l'histoire pour apprécier Lune ardente.
C'est tout bête mais le caractère des personnages et leurs relations pèsent énormément dans l'appréciation d'un livre pour moi. J‘aime facilement les antagonistes, mais ceux-là étaient bêtement mauvais. le deuxième prince, Caleb, déteste les Tsagaan sans que l'on sache même pourquoi.
Haïr une nation et les décimer pour briller aux yeux de son père qui semble préférer son aîné est tout ce qui est apparu comme ‘justificatif' et je trouve ça assez léger. Sa haine est si dense que j'ai cru que ce peuple l'avait personnellement offensé, ou que l'un d'eux avait tué un de ses proches…mais non, rien de tel, et le « plot twist » le concernant, très prévisible, n'a pas changé mon dédain pour lui.
Quant au premier prince, Logan, il est tout aussi arriéré, macho, sexiste, et écoeurant que les coutumes de sa chère patrie. Bien sûr, je me doute que c'est fait exprès, rien n'est mis pour attirer notre sympathie envers lui, mais il est la quintessence de ce qu'on peut retrouver de défaillant chez un homme….
Enfin, Calypsa perd de sa superbe, de son mordant, de son peps, de sa force. Il ne lui reste qu'une dignité bafouée et une droiture et loyauté inébranlables. Elle se laisse être cocue, se laisse manipuler, reste très crédule et naïve alors qu'elle est en territoire ennemi (on peut dire que c'est son bon fond mais tout de même, un peu de prudence et de méfiance ne fait pas de mal…) et elle ne réfléchit pas aux événements bizarres survenant autour d'elle. Cerise sur le gâteau, elle aime le plus hautain et arrogant des princes mais cherche quand-même sa présence. Je vous laisse deviner lequel est-ce.
Il est toxique, mauvais, et disons le clairement, je n'ai pas saisi à quel moment ni même pourquoi elle est tombée pour ses charmes. Il n'en a pas ! Il est beau à l'extérieur, mais d'une laideur interne à couper le souffle ! Il caresse pour la seconde suivante fouetter avec du venin.
Si l'autrice voulait faire de leur échange l'exemple d'une relation toxique et mettre en lumière ce que veut dire « l'amour rend aveugle », c'est fortement réussi, mes compliments, mais ce n'est absolument pas ma tasse de thé. Je ne peux pas apprécier une romance où, malgré les peines et violences émotionnelles et psychiques infligées, l'attachement reste intact. Il manquait cruellement d'amour propre à Calypsa.
Plus complet sur le blog :
Lien : https://letempodeslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LutheaLuthea   16 septembre 2020
Hurle, princesse de la nuit. Hurle autant que tu en as besoin ... Je reste à tes côtés.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : luneVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1911 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre