AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791094786185
Éditeur : Editions Plume Blanche (01/11/2016)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Mon frère, si tu crois encore assez en quelque chose pour t’y raccrocher, fais-le ; car je vais te retrouver et te tuer.

Si votre cœur est animé par la vengeance, que devient votre âme ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
Julitlesmots
  11 juin 2018
Laissez-vous emporter par ce premier opus des aventures fantastiques de Ray Shepard ! j'avoue que je n'étais pas très emballée par cette lecture, le genre? Yong Adulte, n'étant pas celui que j'affectionne particulièrement. Pour autant, sortir de sa zone de confort, est parfois bénéfique et ici, j'ai été agréablement surprise.
La plume de l'auteur est travaillée, même si on déplore plusieurs coquilles, avec parfois des mots manquants… Je mets plus cet aspect sur le travail de la maison d'édition… Et je dois dire que c'est assez déplaisant, pour ne pas donner envie d'acheter la version papier, alors même que l'objet livre en lui-même, donne très envie de le posséder, grâce à cette belle couverture.
Passé ce coup de gueule sur la ME, je vais m'attarder sur Ray Shepard… Même s'il ne révolutionne pas le genre, je dois dire que j'ai passé un excellent moment à découvrir l'univers que l'auteur a mis en place. Même si on se rapproche beaucoup de « la croisée des mondes » de Philip Pullman avec l'idée du double animal de l'homme… J'avais vraiment peur que l'auteur ne s'affranchisse pas de l'idée identique.
Dès le second chapitre, on entre dans le vif de l'intrigue et là l'auteur arrive a créer son propre univers avec des personnages bien travaillés.
Même si on se perd au début entre les différents noms à retenir et surtout ceux de leur double « animal ». Ce double, dont la construction est aussi travaillée et visuelle. Il n'est facile de décrire cet univers que l'auteur construit avec brio. Des combats, des entrainements, jusqu'à la consécration par un tournoi entre duellistes…
Au fil de l'intrigue, certains personnages évoluent plus que d'autres et même si une romance est présente avec un triangle amoureux crédible, pour une fois ce n'est pas une romance niaise, mais bien un amour torturé et surtout l'auteur fait comprendre, que « l'amour ne sauve pas de tout » ! Ouf enfin un truc plausible dans le genre ! Non mais sérieusement, il faut arrêter de croire que le prince charmant va venir sur son blanc destrier et te sauver de ta noirceur… Il n'y a qu'une personne qui peut te sauver… TOI… Et même si Ray Shepard est charismatique, il est l'emblème même du gars qui décide d'affronter sa noirceur et de l'assumer… Il a une bonne raison en même temps… Chaque personnage est construit sur un modèle unique, lui conférant une personnalité propre.
A la fin du premier tome, beaucoup de question subsistent, il n'en reste pas moins que l'auteur construit un univers avec ses propres règles, avec une plume très visuelle et bien scénarisée. le final, donne envie de lire la suite et c'est bien là tout le talent de l'auteur d'accrocher son lecteur par une plume et une intrigue addictive.

Lien : https://julitlesmots.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Clem_YCR
  14 janvier 2017
Me voilà à nouveau en train de rédiger mon avis sur ce magnifique roman car tout mon texte a été effacé ! Je ne suis plus "à chaud" mais vais tout de même essayer de retransmettre ce que j'avais essayer d'exprimer la 1ere fois !
Mon avis commençait ainsi : C'est pour quand la suite ?
Autant dire que j'ai carrément adoré cette lecture, pourtant ce n'était pas gagné ! En effet, si ce n'est la couverture qui m'a tout de suite attirée, le résumé plus que succin et ne révélant pas grand chose de l'intrigue ne m'a pas vraiment emballée ! Je suis pourtant passée outre après avoir fait quelques recherches sur cette réédition.
Ma lecture a également plutôt mal commencé car le 1er chapitre, dont le narrateur n'est autre que le fils de Ray Shepard, est très lourd ! C'est un chapitre introductif, dans lequel l'auteur en profite pour décrire l'univers qu'elle a mis en place est qui est très riche. de plus, lorsqu'il est fait mention de la "part animale" de chaque être, j'ai tout de suite fait le rapprochement avec les royaumes du nord de Philip Pullman; cela m'a un peu refroidie, non pas que je n'ai pas aimé les royaumes du nord, lus plus jeune, mais parce que le roman me semblait tout de suite moins original. Pourtant, la comparaison avec les daemons s'arrête là, même si en rédigeant ces lignes la 1ere fois, je me suis rendue compte que l'on retrouvait également le concept de séparation de l'homme et de l'animal.
Mal parti comme je le disais, mais une fois le 2nd chapitre entamé, j'ai été totalement transportée dans l'univers de l'auteur !
Petite bémol sur l'objet livre : chaque chapitre débute par un dessin qui reprend l'illustration de la couverture. Cela est plutôt sympathique mais le dessin déborde systématiquement sur le texte, ce qui est légèrement gênant.
Pour en revenir au roman, l'univers et les personnages mis en place par Morgane Rugraff sont absolument géniaux ! et l'intrigue n'est pas en reste ! Malgré le grand nombre de personnages présentés (il faut à chaque fois associer le nom du personnage et de son animal - je dis animal pour simplifier, mais cela est bien plus complexe -) nous ne sommes à aucun moment perdu. Morgane joue avec ses personnages, sur lesquels nous apprenons petit à petit, elle fait se croiser les chemins et liens de vie et nous surprend plus d'une fois dans les découvertes d'éléments nous permettant de faire tout un tas de suppositions qu'il nous tarde de pouvoir vérifier ! J'ai pour ma part découvert une grande conspiration (quoi je vois le mal partout ?).
Elle a doté ses personnages principaux d'un lourd bagage, plusieurs d'entre eux ayant eu une enfance plus que difficile, comme nous le découvrons au cours du roman et de caractères pas vraiment aimables ! Elle réussi le pari de nous faire apprécier et nous attacher à certains de ces personnages détestables !
J'ai encore les pensées toutes embrouillées en écrivant pour la 2nde fois cet avis, envie d'en savoir plus sur les gouttes pourpres (je suis vraiment intriguée par Brewen et Ryo), je suis quasi-persuadée que les souvenirs de Ray ne sont pas tout à fait vrais et, sans vouloir spoiler, je ne sens vraiment pas Léane (rapport au nom qu'elle cite et au dernier souvenir de Jack notamment). Ah oui, tout au long du livre, nous sommes fréquemment plongés dans des flashs back, qui nous permettent de découvrir des évènements passés essentiels et les liens entre les personnages.
Les pages se tournent toutes seules, avec un seul but: savoir comment vont évoluer les choses, cela sera-t-il ce que nous attendions ? pourtant, en même temps, on ne veut pas les tourner ces pages, pour ne pas arriver à la fin et devoir quitter Penngrad.
Ma seule petite critique au final, sera le triangle amoureux proposé par l'auteur entre Ray/Kaily et Matt, et surtout les réactions de Kaily.
Bref, j'espère que cet avis tout décousu vous donnera plus envie de découvrir ce magnifique univers qu'il ne vous fera peur (ce n'est pas mieux la deuxième fois je crois). En tout cas, je peux vous dire que je suis devenue une fan inconditionnelle de Ray Shepard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LesReveriesdIsis
  14 mai 2020
Ce premier tome de la saga Ray Shepard dormait dans ma bibliothèque depuis deux ans. Il a été, au fil du temps rejoint par les deux autres, et encouragée par Clem-YouCanRead (son avis est ici), j'ai décidé de le sortir enfin de son hibernation. Première chose, une fois de plus avec les éditions Plume Blanche, l'objet livre est vraiment beau. C'est le premier petit plaisir.
A Pengrad, tous les humains sont détenteurs d'une moitié d'âme animale, un peu comme un daemon. Travaillant en symbiose, ils participent à des combats pour fortifier leur fluide, et faire grandir leurs aptitudes, en même temps ils étudient l'alchimie. Des guildes existent, certaines obscures et avides de pouvoir, d'autres criminelles. Nos jeunes héros évoluent au milieu de cet univers et tâtonnent encore, ignorants de bien des choses.
Dès que j'ai lu le premier chapitre, j'ai pensé à A la Croisée des mondes de Pullman à cause du lien entre un humain et son animal, le daemon. Cela ne m'a pas spécialement dérangée puisque c'est un univers que j'apprécie beaucoup, pour autant, cela fait naître de réelles attentes sur la manière dont le lien sera tissé, sur les événements aussi car malgré tout, avec un nouveau roman, le lecteur a envie d'être transporté ailleurs, loin du déjà-vu. Morgane Rugraff y arrive d'ailleurs très bien, en proposant un univers dense, plein de secrets et de choses trappes, de faux semblants et de mystère. le premier chapitre est très introductif, il présente l'univers de Pengrad, les Guildes, évoque les Gouttes rouges, le quotidien de chacun, et met en place le personnage de Ray Shepard, le père du narrateur. Cette partie là est un peu fastidieuse, justement parce qu'elle pose les bases. Puis, lorsque s'ouvre l'histoire de Ray, cela se fluidifie, pour notre plus grand bonheur.
L'histoire en elle-même est vraiment très chouette. Les doubles animaux sont particulièrement travaillées et j'ai beaucoup aimé le soin mis dans leur description, dans leurs attitudes et leur symbiose avec leur détenteur. J'ai beaucoup aimé certains jeux de contrastes (des humains fragiles avec un double imposant, ou l'inverse) qui parsèment le roman. Cela permet de susciter la curiosité du lecteur dès qu'un personnage apparaît pour la première fois et sans son double.
Je suis un peu embêtée pour parler de la trame narrative parce que – pour être honnête- il se passe beaucoup de choses et pas grand chose à la fois. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, nous avons beaucoup de scènes, de petits conflits, de bagarres et de grandes batailles, mais je suis convaincue que ce premier volet sert essentiellement à placer tous les pions sur l'échiquier : Ray, Ryo, Matt, Kaily, Jack, leur père, Léane, Jim, Santor, Rhysard… Beaucoup de personnages restent mystérieux, ambivalents voire carrément inquiétants et cela provoque une réelle tension – qui pour l'instant continue à enfler. Je pressens donc que le gros des aventures arrivera dans les deux autres tomes. Cela n'enlève rien au plaisir de lire Amnésie, d'autant qu'il nous faut bien les trois quart du livre pour que Ray retrouve la mémoire. Une cheminement plus bref aurait paru peu crédible. Disons que la temporalité de ce tome est compréhensible par rapport aux enjeux pour la saga et pour le personnage principal.
Les personnages sont assez intéressants. Comme je suis d'un naturel curieux, j'ai eu envie de comprendre ce qui animait Ray, ce qui lui arrivait et qui le transformait. Mais, mon gros coup de coeur reste pour Mariah : j'aime sa détermination, son courage, ses fêlures aussi. L'autrice ne ménage aucun de ses héros. Tous ont droit à leur lot de souffrances, parfois avec un petit supplément, d'ailleurs. Nous sommes loin du récit gentillet et plus d'une fois, cela amène au sang et à la désolation.
Pour autant, quelques petites choses m'ont dérangée, avec les personnages justement. L'autrice nous concocte un triangle amoureux des plus classiques. La jeune fille, fragile et timide, amoureuse du beau ténébreux – indifférent à ses charmes, et le meilleur ami, lui, pas si indifférent que ça à la demoiselle. Bon, vous le savez, je ne suis pas fan de romance. Et c'est justement ces choses-là que je n'aime pas dans la romance: les errances des triangles amoureux me fatiguent et me pèsent, du coup, je mentirais si je disais que cet élément-là m'a plu. de même, j'ai trouvé que les scènes de combat prenaient parfois une allure répétitive. Je me souviens particulièrement d'une formule choisie pour l'auteur lors d'un combat de Kaily, formule que j'ai trouvée sublime. Elle m'a frappée immédiatement… sauf que j'ai retrouvé la même après, quasiment à chacun de ses combats, et du coup, cela avait perdu de son charme. J'ai conscience que c'est facile de critiquer et de le formuler ainsi, mais cela reste mon ressenti de lectrice.
Pour ne pas terminer sur cette note mi- figue mi-raisin, je dirai que l'autrice ménage des renversements de situations haletants. Je ne m'attendais pas à certaines scène, et le destin d'un ou deux personnages m'a particulièrement saisie. Vu la manière dont se finit Amnésie, je sais déjà que je ne tarderai pas à lire la suite, la tension est à son comble, je devine un Ray manipulé, à la merci de personnes peu scrupuleuses (- j'ai quelques indices qui le prouvent!-) et cela annonce une suite trépidante et haute en couleurs!
Ainsi, ce premier opus de la saga Ray Shepard est vraiment intéressant. Il y a des éléments saisissants qui nous étonnent et nous emportent, mais il y a aussi quelques petits détails qui m'ont titillée et qui m'empêchent d'avoir un vrai coup de coeur. Toujours est-il que c'est une très bonne lecture, j'ai hâte de lire la suite.
Lien : https://lesreveriesdisis.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LesFantasydAmanda
  12 mars 2019
--- Un synopsis bien trop succinct ---
Après de nombreuses hésitations, j'ai fini par craquer pour le premier tome de la saga Ray Shepard à Mon's Livre 2018. Pourquoi si longtemps après sa date de sortie ? Eh bien, en vérité, j'ai eu la chance de discuter avec l'auteure qui m'a gentiment présenté son histoire et a ensuite dédicacé mon exemplaire.
Mais parce que le synopsis n'en révèle que très peu sur l'intrigue – c'est même un euphémisme, si vous voulez mon avis -, je vais essayer de vous expliquer les débuts de cette trilogie, avec mes mots.
Dans l'univers de Morgane Rugraff, chacun d'entre nous possède une âme qui prend l'apparence d'un animal, non pas de façon solide, mais plutôt sous forme de fluide. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'on appelle cela un spectre. La pratique populaire veut donc que l'on apprenne à se battre pour remporter des duels de spectres – oui, un peu comme dans Pokemon. À ceci vient s'ajouter l'utilisation de l'alchimie, une magie qui repose sur l'utilisation d'incantations aux effets divers.
Chaque année, un grand tournoi est organisé dans la ville où vivent Ray et ses proches. Or, ceux-ci ont bien l'intention d'y participer ! Mais qui est Ray Shepard ? Selon moi, il est important de connaître trois choses à son sujet :
1. Il excelle dans l'art des combats de spectres ;
2. Son passé lui apparaît très flou, ce qui explique le titre du premier volet ;
3. Il ne désire qu'une seule chose : se venger de son frère, car ce dernier aurait commis un acte ignoble que je passerai sous silence.
Bref, présentée comme ça, l'histoire me semblait extrêmement prometteuse !
--- Au coeur de l'imaginaire de Morgane Rugraff ---
Lorsque j'ai ouvert Amnésie pour la première fois, il était tard et j'avais simplement envie de lire quelques pages avant de m'endormir. Je suis alors tombée sur un préambule décrivant le monde dans lequel je m'apprêtais à entrer. Et ce passage a tant attisé ma curiosité que j'étais persuadée d'aimer la suite.
Malheureusement, ma lecture ne s'est pas déroulée sans heurts, même si j'admets volontiers que l'univers est original, fouillé et prenant !
--- Premier frein : une plume maladroite ---
Mes mots vont sûrement vous sembler durs, mais pour être honnête avec vous, je n'ai pas apprécié l'écriture de Morgane Rugraff. En fait, le rendu m'a paru très amateur, très brouillon.
Pour ne rien arranger, j'ai même trouvé que l'auteure en faisait des tonnes ; elle revient sans cesse aux regards que se lancent ses personnages, se perd dans des passages inutiles où ses héros contemplent le ciel en s'interrogeant sur leur avenir. C'est ce genre de lieux communs qui, selon moi, nuisent à l'identité propre d'un roman.
Bien entendu, mon ressenti est totalement subjectif. D'autres lecteurs ont d'ailleurs apprécié cette trilogie, et tant mieux !
--- Deuxième frein : des personnages stéréotypés ---
Sincèrement, ils m'ont carrément tapé sur les nerfs. Tous les clichés du young adult sont en effet réunis dans cette saga :
1. Ray, le badboy ténébreux qui n'est pas très bavard, mais dont l'attitude supérieure en dit suffisamment long sur ses performances au combat ;
2. Jack, son rival qui, malgré ses efforts, ne lui arrive pas à la cheville, ce qui le frustre énormément ;
3. Kaily, la fille naïve et pleurnicharde qui n'a pu résister au charme dévastateur de Ray et qui, pour couronner le tout, se trouve être la petite soeur de Jack ;
4. Mariah, la belle solitaire dont les aspirations restent secrètes et que toutes les filles envient pour sa beauté.
Autant vous dire que j'ai déchanté en découvrant de tels stéréotypes, stéréotypes qui se confirment jusqu'à la dernière page. Or, c'est justement ce qui les a rendus si prévisibles et ce qui m'a permis de deviner, à l'avance, leurs pensées et leurs actes. de plus, ceux-ci sont souvent excessifs, comme si leurs émotions étaient exacerbées.
Bref, vous l'aurez compris, j'aurais apprécié davantage de subtilité dans la construction de ces personnages.
--- Troisième frein : une intrigue sans bases solides ---
J'aurais certainement pu faire l'impasse sur la plume maladroite et les personnages clichés si seulement le scénario s'était révélé à la hauteur. Mais, en vérité, l'intrigue tourne littéralement en rond, débordant de scènes superflues, de pensées parasites, de combats répétitifs et confus.
À mon sens, on pourrait aisément supprimer un tiers du livre. Cette impression de longueurs m'a d'ailleurs été confirmée par une anecdote de l'éditrice ; elle m'a confié que la première version d'Amnésie était beaucoup plus courte. Et malheureusement, je n'entrevois pas vraiment la valeur ajoutée dans la version finale. Car, si le nombre de pages est conséquent, les révélations, elles, sont données au compte-gouttes. À la fin, on en sait toujours aussi peu sur les intentions de Ray…
--- En conclusion : une note pas si mauvaise ? ---
Même si ma lecture s'est révélée longue et pénible, je reconnais le potentiel de cette saga. Cependant, j'avais beau entrapercevoir ce que d'autres lecteurs ont tant aimé dans cette histoire, je ne parvenais pas à faire fi des défauts qui me sautaient aux yeux.
L'éditrice m'a pourtant assuré que la suite était meilleure. J'hésite donc à poursuivre la trilogie, par simple curiosité. Mais ce qui est sûr, c'est que ça ne sera pas dans les semaines à venir.
Lien : https://lesfantasydamanda.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nenvyal
  07 janvier 2017
Coup de ♥ !
Je lorgne depuis un moment sur cette saga, depuis que je l'ai vu aux Editions Valentina. Mais TADA, une réédition de cette saga chez les éditions Plume Blanche. Ouiiiii !
La couverture est magnifique, attirante et envoûtante. J'ai envie de me plonger dedans comme dans le livre d'ailleurs. Elle est signée Mina M.
Le résumé donne le ton du roman et ce n'est pas pour me déplaire. Nous sommes prévenus. =D
« Mon frère, si tu crois encore assez en quelque chose pour t'y raccrocher, fais-le ; car je vais te retrouver et te tuer. » ♥ ♥
J'ai vraiment eu du mal à lâcher le roman à part pour réviser.
Comment ça commence, l'espèce de petit prologue, me donne une hantise et le sourire en même temps. Vous verrez, il y a quelques éléments et on se dit : « Qu'est-ce qu'il s'est passé ? ». Hiii
J'étais de suite plongée dans le roman. On apprend à connaitre les personnages, cet univers se dévoilant à chaque page et j'ai adoré essayer de comprendre le fonctionnement du fluide, des âmes et du corps. Vous êtes perdus ? C'est bien, moi aussi ! Naaaan, je rigole. Je suis intriguée par le concept mis en place par l'autrice. J'ai pensé à « A la croisée des mondes » (vu juste le film), pour le concept partenaire. Si vous avez peur, ça n'a rien à voir. L'autrice construit un univers fort intéressant, entraînant et prenant.
Au début, nous rentrons sagement dans ce monde en découvrant les personnages et les quelques conceptions de ces âmes pouvant sortir du corps à travers un fluide, se nomme le spectre. C'est votre compagnon, votre partenaire, une partie de vous. J'adore l'idée !! Rajoute l'alchimie et ça fait des étincelles. *-* Ça donne un côté mystique un peu.
On se demande, Ray, qu'est-ce qu'il a de particulier ? Nan, c'est vrai, le roman porte son nom et c'est une personne fort, fort intéressante. le résumé ne dévoile rien de l'histoire. Gni gni !
À chaque page j'étais de plus en plus conquise par l'univers et les personnages. Des petites révélations, données se révèlent. Les personnages se dévoilent encore et toujours. Il y a beaucoup et les points de vue nombreux nous permettent de voir ailleurs, de plus nous interroger, d'être plus complet à cette société et à ce qui l'entoure. C'est vrai que le fait qu'il y en ait plusieurs et de voir ailleurs font que nous sommes super méga content en apprenant plus sur les personnages et les conséquences avec les petites miettes d'informations déposées ici et ailleurs. Ça renforce le roman.
Il y a une atmosphère spéciale quand on lit : on ne veut pas lâcher le roman, on veut découvrir plus loin l'univers, on se demande si ce n'est pas le calme avant la tempête et les protagonistes sont différents, semblables, mystérieux, méfiants, naïfs, observateurs, menteurs, ténébreux... BOUYAAA ! tout ça, fait qu'on continue à tourner les pages. C'est un premier tome prenant, entraînant avec une atmosphère BOUYAA.
Une atmosphère légère nous transportant du début à la fin en n'oubliant pas tout ce mystère et cette force entourant le récit. BOUYAAA ! Ça chouchouille dans la tête ! =D
Ray est une personne mystérieuse, ténébreuse, assez perturbée mais attachant et adorable. Par contre, au fond ça reste un bâtard. =D Il doit composer avec ses problèmes intérieurs et tout ce qu'il lui arrive. C'est une bombe à retardement dès qu'on le croise en fait. Attention, si vous le croisez, vous risquez de faire BOOM. Hé hé ! Ne brûlez pas hein ! MOUHAHAHA. Petit à petit, il va (re)découvrir un autre aspect de la vie. Il reste énigmatique, hypnotique (demandez à une personne *rire* ). J'ai vraiment eu du mal à le cerner, surtout vers la fin. xD
Kaily est toute simple. Naïve, elle voit le bon côté des personnes sans pour autant oublier les mauvais. Elle est pétillante, curieuse… C'est un peu un personnage lambda qui se découvre mais un personnage sympathique, attachant et qu'on adore. Sa personnalité fat sa force. Timide, sans confiance en elle, va se révéler aux contacts des autres. Elle va briser sa coquille. Elle est comme un petit oisillon qui demande à s'envoler. Y a un truc que je ne suis pas fan concernant ses sentiments =P
Mariah est bien mystérieuse également. Elle ressemble à Ray d'une certaine manière, le côté sombre. Elle a des idées précises, des buts et autre chose. Bornée, du caractère, hautaine parfois avec une confiance en elle qui donne sa détermination.
Tant d'autres personnages vont compléter tout ce petit monde… pour le meilleur et pour le pire. =D Oui, y en a pas mal d'autres comme Matt (il s'interroge beaucoup, calme, posé mais attention =P) entre autres. *-* Y en que j'avais envie de secouer tellement qui sont idiots, d'autres les tuer, beh parce que c'est eux. HA HA
Nous passons par toutes les émotions. Préparez-vous, je suis restée choquée. C'est sensationnel, dans une scène y a plus qu'une émotion. Je n'ai pas envie de spoiler du coup c'est dur à expliquer. Dans une même scène, en gros, nous pouvons ressentir autant d'amour que de haine. ;) Je m'arrête là. Morgane Rugraff, je te hais. =D
Je veuuux la suiiiite, troooop d'interrogations, trooop de mystères, je veux savoir la vérité, je veux tout savoir ! Perturbant certains éléments, on aurait dit mes partiels devant les Vrai/Faux et les QCM, l'éternel angoisse entre deux parties.. =P

Le roman est un champ de mine avec toutes ses informations qui forment la base de l'histoire. Cette dernière est prenante, entraînante et j'ai vraiment eu du mal à la lâcher. On alterne les points de vue, ça nous donne une bonne vision de l'univers et des personnages. Il y a beaucoup de moments de répit mais les gros yeux, les « Oh », les cris, les surprises face aux révélations, font monter la tension en crescendo. Oh putain, vivement la suite ! *-*
Lien : http://de-fil-en-histoire.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
ChrisbookineChrisbookine   15 août 2017
— Comment pourrais-je oublier ? Tu ne comprends pas. J’aurai beau tourner la page, je resterai toujours dans le même livre. Le commencement de mon histoire sera toujours le même, mon présent ne changera pas. Quant à mon futur, c’est à moi de l’écrire.
Commenter  J’apprécie          20
ChrisbookineChrisbookine   15 août 2017
— L’amour ne se commande pas, Ray.
— La connerie non plus, apparemment ! Et ne me parle pas d’amour ! Tu n’y connais rien. Tu n’es qu’une gamine qui se laisse submerger par des émotions et des envies. Ce n’est pas ça l’amour ! L’amour, c’est du désir, le besoin d’être avec l’autre, de l’avoir à ses côtés constamment et de lui faire
plaisir en lui faisant comprendre qu’il est l’unique but à notre vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ChrisbookineChrisbookine   15 août 2017
Il habitait seul depuis tellement longtemps qu’il ne savait plus ce qu’était la vie en communauté. La solitude ne lui pesait pas, bien au contraire, il l’aimait particulièrement. Elle était sa compagne, son quotidien, celle qui le suivait sans relâche. La seule qui ne l’abandonnerait jamais.
Commenter  J’apprécie          00
ChrisbookineChrisbookine   15 août 2017
Tu devrais savoir que la puissance attise les convoitises.
— Et toi tu devrais savoir que la traitrise attire les coups.
Commenter  J’apprécie          00
ChrisbookineChrisbookine   15 août 2017
— Jack, il m’a souri !
— Non, il a souri, Kaily, la corrigea-t-il en levant les yeux au ciel. La nuance change tout.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : alchimieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1144 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre