AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2820520758
Éditeur : Bragelonne (17/04/2015)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 118 notes)
Résumé :
Qu’on le nomme Sombrelame, frère du Sixième Ordre ou Tueur d’Espoir, Vaelin Al Sorna demeure le plus grand guerrier de son temps, et le plus illustre témoin de la défaite du roi Janus. Écœuré par la guerre, il revient au pays déterminé à ne plus jamais prendre les armes. Nommé Seigneur de la Tour des Hauts Confins par l’héritier de Janus, Vaelin espère trouver la paix dans cette région glaciale et sauvage, loin des intrigues d’un Royaume tourmenté.
Mais les ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  05 juillet 2016
Les tomes 2 & 3 du cycle "Blood Song" forment un tout, et pour l'apprécier à juste valeur il faut arrêter de penser qu'Anthony Ryan est un émule de Patrick Rothfuss ou un héritier de Robin Hobb. Avec le recul c'est évident, puisque qu'avec la révolte du Cumbraël et le désastre de l'invasion de Linesh on passait du récit intimiste, biographique voire autobiographique, à de la bonne vieille fantasy épique ! Les choix effectués ont ainsi permis de découvrir tranquillement les personnages, l'univers et ses enjeux à travers les yeux de Vaelin avant que les choses sérieuses commencent…

L'auteur reprend le principe de la construction en analepse, et ici les flashforward que constituent les témoignages de Verniers Alishe Someren spoilent absolument tout et c'est tant mieux : l'important n'est plus de savoir ce qui va arriver, car nous le savons déjà, mais comment cela est arrivé… le récit devient choral, et Vaelin qui revient au pays plus en mauvais souvenir du passé qu'en héros de guerre partage la vedette avec de nouveaux personnages principaux destinées à devenir des POV à part entière :
- Reva incarne une partie apprentissage : fille de l'ancien Vassal rebel de Cumbraël, élevée dans la haine de Vaelin / Sombrelame par des fanatiques religieux non pas pour le tuer mais pour être tuer par lui et devenir une parfaite Martyre de la Cause…
- Frentis qui a réchappé au désastre de l'invasion de Linesh pour tomber les griffes d'une sorcière psionique (oui on t'a reconnu Sylar de "Heroes" ! ^^) incarne une partie aventure : avec lui l'univers s'étend quand il doit participer contre son gré à un road trip meurtrier dans les provinces volariennnes et alpiranes (cette phase du récit est quasiment la version grimdark des pérégrinations de Garion dans "La Belgariade" et/ou "La Malorée" de David Eddings)
- Lyrna, qui est envoyée en mission diplomatique chez les Lonaks / Amérindiens, incarne une partie intrigue et complot : après un tome 1 qui la présentait sous un jour peu flatteur, nous apprenons à la connaître réellement au fur et à mesure de ses confrontations avec l'un des volesprits du triumvirat maléfique au service du traditionnel Méchant Millénaire
J'ai trouvé que la 1ère partie du roman ronronnait un peu, voire tirait à la ligne, mais vu le nombre de personnages et d'événements du tome 1 ce ce n'était pas du luxe de se remettre tranquillement dans le bain.
Puis vient Pearl Harbor / le 11 Septembre 2001 / les Noces Pourpres et c'est parti pour le chaos et la destruction ! Passé ce cap, difficile de lâcher le roman et j'ai bien fait de réaliser un bonne pause juste avant le mega twist de ce pavé de 740 pages bien tassées et bien remplies…

On entre dans le vachement bien puisque les personnages influent sur l'univers et inversement, au contraire de toutes ces séries à rallonge qui retombent systématiquement dans le statu quo ! Pourquoi se priver vu qu'en plus on nous offre un combo Bataille de Fort-le-Cor / Bataille de Minas Tirith ? Oh Yeah !!!
Alors oui, on sent arriver le « War Against Terror », les « Rogue States » et tout le toutim des éléments de langage occidentaux…
Mais qui sont les méchants ? Certes les Volariens ont une bonne tête de Murgos et les Alpirans une bonne tête de Maloréens, mais point de méchants Bougnoules / Niakoués / Russkoffs / Chicanos (rayez les mentions inutiles)… Non, on pioche à la fois dans les Immortels de l'Empire perse achéménides, dans les janissaires de l'Empire turc ottoman, mais aussi dans l'esclavagisme l'Empire romain et l'impérialisme de l'Empire américain…Et comment s'appelle le pays qui va devenir le leader du monde libre en réunissant dans une Grande Alliance antifasciste WASP, Gallois, Écossais, Irlandais, Arabes et Amérindiens ? The United Kingdom / le Royaume-Uni(fié) ! mdr
Après tout n'était pas réussi non plus, au-delà de la différence entre le 1er tome a été affiné durant des années et les tomes 2 et 3 qui ont été écrits en 1 an chacun :

Rien de mauvais loin ne s'en faut, mais ce sont ces détails qui font qu'il manque l'intensité nécessaire pour aller titiller les poids lourds de la catégorie…

Au final, un tome 2 moins abouti, moins homogène et moins équilibré que le tome 1, mais un tome bien cool et bien fun, et d'autant plus agréable qu'il revitalise de beaux classiques des années 1980 en rendant hommage aux oeuvres de David Eddings, Raymond Feist et Joe Dever le papa de la saga "Loup Solitaire" !
Et vous me connaissez bien, impossible de résister à tentation de glisser quelques quenelles donc je l'ai toutes rassemblées à la fin… blink

Lien : http://david-gemmell.frbb.ne..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          362
Yanoune
  21 janvier 2020
Blood Song tome 2 le seigneur de la tour.... Ou le bouquin quand tu lis le titre t'as une voie dans ton crâne qui hurle « La toooour », hum ouais ça m'a vraiment laissé des traces... le bouquin que ça fait aussi un petit moment qu'il est là, mais que tu as fait durer un peu... Ou le bouquin aussi où on te demande: « Mais comment tu peux lire des conneries pareilles après Flaubert ? »... et là je plisse le regard et je vois pas bien le rapport avec la choucroute....
Pitch :
Vaelin al Sorna est de retour au bercail... après cinq ans... il est pas en odeur de sainteté, ça on peut le dire ( enfin ça dépend pour qui) et il va faire une rencontre.... il fait profil bas, mais ça rate un peu et c'est la merdasse... Ailleurs Frentis est dans la fosse depuis si longtemps, il se bat à poil (comme les gladiateurs toussah) il a mal, il a tué encore et encore et ça continuera encore et encore (air connu), il survit, il est toujours envoûté, va même y avoir un changement de propriétaire, c'est la merde... Dans un autre coin, une princesse intello est en mission diplomatique dans une contrée sauvage au peuple hostile et c'est un peu la merde... Vous avez vu le rapport, c'est la merdasse un peu pour tout le monde... le pays en cinq ans depuis la mort du Roi Fou a bien changé, l'apostasie n'est plus condamné par le bûcher, un putain d'avancement là !... mais qui est loin de plaire à tout le monde.
Alors si on parlait chiffre avec ce livre, le premier qui me viendrait c'est 3...
- Pourquoi 3 ?
- 3 nuits blanches (je suis une loque)... 3 nuits blanches pour le lire, et j'ai la suite qui me fait un petit clin d'oeil... mais je suis une loque...
3 nuits blanches pour c'te pavasse d'enfer... Mais pourquoi les auteurs de fantasy se sentent obligé de nous pondre des pavasse ? Porqué ? Sais pas... du tout...
Et malgré l'épaisseur, et bien ça se lit bien, drôlement bien d'ailleurs... Même si je dois bien avouer, comme y a eu pas mal de temps entre le tome 1 et celui-là ( le tome 2) niveau nom au début j'étais un peu dans les choux.. Un peu, pas longtemps, histoire de replacer tout ce petit monde de ce roman chorale...
Et niveau chiffre là on pourrait dire 5... cinq personnages principaux qui racontent... dont une toute nouvelle Reva... même si y en a plein d'autres secondaires de nouveaux.
Oui le roman chorale, chaque chapitre est un point de vue d'un des protagonistes, et ses aventures...
Alors pour tous, c'est ♫ on the road again ♫... clair qu'on voit du pays, et c'est cool...
Et c'est bizarre, mais on me dit souvent que je suis - et je cite : une pisse froid super blasée.. Mais là, bin les cocos, non..
Vous voyez ce qui est cool avec Blood song, c'est que les personnages ne sont pas monolithiques le côté malgré leur environnement et contexte qui changent eux ne bougent pas d'un iota, sorte de rochers en granit où les événements viennent se briser contre sans pour autant les faire évoluer ( en bien ou en mal). Non ! Pas de ça ici.. Ouais les contextes changent et les perso avec... et heu bin ouais !.... Je ne supporte pas les livres et autres histoires avec des personnages monolithiques, qui restent les même au début qu'à la fin malgré les différents emmerdements qui leurs tombent sur la tronche... Là non... pas du tout, et c'est bien...
Et c'est la grande différence avec le tome 1, une différence de narration, le 1 c'est Vaelin qui racontait son histoire, là, c'est tout le monde qui vit l'histoire et qui nous la raconte avec son point de vue... perso ça m'a pas dérangé du tout, j'aime bien ce genre de narration, voir même j'apprécie plus ce genre de narration, on est partout, participe à tout, comprend l'immense merdier dans lequel on est embourbé jusqu'au coude.. Mais certes y a plus le côté ouh regardez le boo héros qu'est là ! Que ça c'est du boo héros, je vous en mets deux kilos ?... Non...
Alors faut aussi dire, qu'avec ce genre de narration, vu le nombre de personnages, bin forcement y a des perso qui marchent moins bien que d'autre, qu'on aime moins, mais comme je dis « dans la vie on aime pas tout le monde non plus, je vois pas pourquoi ça devrait pas être pareil pour un roman » et d'ailleurs je trouve ça plutôt bien foutu et crédible, normal quoi, ça gêne pas. Et étant donné qu'on a moins d'empathie on se concentre sur d'autres choses, on voit d'autre chose, comme les personnages secondaires, les enjeux, la stratégie, les futures trahisons en approche etc... Certains m'ont plus touché, soit par leur passé, leurs aventures ou leurs pensées... Frentis power !... Frentis forever ! en se tapant le coeur avec le regard allumé– version lapin secoué de nos Amis les bêtes-
Et d'autre moins, genre Reva ( même si c'est cool ce qu'elle fait, ce qu'elle devient et comment elle évolue... si, si c'est top !).. mais la pseudo romance m'a un peu gonflé la rate, genre t'as le temps de penser à ça ma fille ? … là pas sûre sûre...
On pourrait reprocher à Ryan une sorte de gloubiboulga niveau peuple et peuplade... genre entre des Lonak... heu je veux être une Lonak même si je sais pas ce que ferais de dix maris !.. les nanas Lonak la grande classe !.. les Seordah, les Eorhil (y a-t-il une différence entre les deux? ) moi j'ai fait le combo genre elfe mais que y en a c'est dans les forets et les autres bin ouais le même genre mais dans les plaines, et finalement les Lonak c'est dans la montagne, mais sinon c'est un peu le même genre quand même... et là niveau chiffre en pourrait dire, heu.. 8 voir 9.. attendez je compte, Volarien, Crumbaélien, Lonak, Seordah, Eorhil, Meldéen, Nisraélien/Renfaelien, un peu d'Alpiran, ah et j'oubliais les inuits avec leur ours... je cois que j'ai fait le tour... je crois... accrochez-vous ! ^^
Après on pourrait reprocher à Rayn, d'avoir pompé du côté des super-héros, je parlais au dessus des X-men.. mais j'aurais pu parler de Lanfeust, ou de One piece, ou de .. enfin toutes ces histoires où certains des personnages ont des pouvoirs.. On est dans de la fantasy avec magie/pouvoir/chant/malédiction appelez ça comme vous voulez, moi je trouve ça cool ! Et pi c'est tout... on a tous je crois – et seul les hypocrites disent le contraire- rêvé d'avoir des pouvoirs.. là ils en ont... et de toutes sortes, plus où moins puissants, importants, utiles, nan vraiment un côté à la Lanfeust. Mention spéciale à la frangine de al Sorna... ^^
J'ai même hâte que ça pète grave !..ça ne peut que péter grave dans le prochain.. obligé... et j'ai le tome trois qui me fait de l'oeil... mais je suis une loque !
Ryan arrive à me faire déconnecter le cerveau et à m'engloutir dans son histoire, ses personnages à coup de « Whaaaat ? »... « noooon »... « Rroooh »... « pète lui la gueule ! » … « mais saute, vas-y saute ! »... m'attrape, m'entraîne avec eux sur leur route, dans leur tête, leur souffrance, leur doute, leur honte, leur folie... leurs amours non, Ryan niveau amour il est pas doué, on peut pas être doué partout, c'est pas grave..^^ Et puis la romance et moi, c'est un peu compliqué, là je suis vraiment une pisse froid blasée... ^^
Et puis tout d'un coup on est dans le roman de mer pirate... avec évasion de galère d'esclave, requin plein de dents, combat naval et capitaine pirate intelligent... raah Ryan.. j'étais déjà bien attrapée, là tu me fais une totale !... Rahh..
Ouais certain pourrait dire que c'est une sorte de purée, où Ryan nous mélange tout..
Parce que c'est vrai.. on a de la guerre, de la violence, du médiéval fantastique, de la religion avec fanatisme, de la trahison, du sang des litres et des litres de sang, du roman d'apprentissage ou de réaprentissage, des pouvoirs de X-men... qui quand ils vont péter je sens que ça va être jouissif... des tas de peuplades cool et moins cool.. un côté Elm's Deep aussi... et en plus il nous case des pirates par là-dessus.. mais en fait quand on réfléchit deux secondes, bin ouais c'est normal, c'te pays de Royaume unifié - tiens ça me fait penser à un truc là.. pas vous ? ^^- Bin c'est une sorte d'île.. - tiens en écrivant ça, ça m'y fait penser encore plus ^^ y vient d'où déjà l'auteur ?- donc vu le contexte géographique, mer partout, il allait pas se gêner non plus... Pirate ! Et pi c'est tout.. et pi tant mieux !
Et qu'on vienne pas me dire, que je dis ça parce que j'aime les pirates !
- T'aime pas les pirates ?
- Mais si, j'aime.. mais
- Mais ?
- Bin quand le pirate est mal amené où mal foutu j'aime beaucoup moins.... là non ! Et pi merde... j'ai le droit d'abord...
Alors certes des fois.. Ryan nous dit des trucs auxquels on ne croit pas une miette genre «  et ce fut ses derniers mots » meuh oui, genre... ou « on ne le revit plus jamais » t'en as d'autres des comme ça ?... voir « elle mourut » tu me prends vraiment pour une grosse nouille !... et on soupire un peu parce qu'on sait que c'est pas vrai, du tout.. il prend parfois ses lecteurs pour des jambons, mais c'est un peu anecdotique, alors on lui en veut pas trop.. Il doit sûrement avoir des lecteurs qui se font avoir par ce genre de trucs, et je les plains (stupidité, crédulité, naïveté toussah) autant que les envie (surprise quand le truc se dédie, étonnement, et plaisir, que hélas je n'ai plus)...
♫ La guerre qu'on voit danser le long des golfes clair ♫.. Oh putain la guerre de Ryan est sale... et ça j'aime aussi... avis au coeurs tendres et fragiles, ne lisez pas Blood song, sérieusement, vous allez vomir vos tripes !... La guerre est sale et des deux côtés...
et comme chantait l'autre ♫ Des hautes et basses Oeuvres
Était exécuteur
Et pour les basses Oeuvres
Était à la hauteur
N'avait jamais de trêve
Et jamais de repos
Et en place de grève
Il faisait son boulot
Pourtant couper des têtes... ♫
Et ouais Ryan fait son boulot... et le boulot est poisseux, gluant visqueux, horrible « Frentis power ! » il n'épargne rien, ni personne homme, femme, enfant tout le monde y passe... et pour tous... on en avait déjà eu un aperçu dans le tome 1... la guerre fait de tous les hommes des monstres et au final quelque soit la raison, protéger, attaquer, se défendre, se venger et quelque soit le camps comme dirait l'autre « War will make corpses of us all. » ... et oui, on meurt beaucoup dans Blood song et de toutes les manières... et vous allez me prendre pour une psychopathe, mais avec Ryan j'aime ^^...
Et je ne sais pas vraiment pourquoi en fait... même moi ça m'étonne, je ne suis pas une fan de violence, de cette violence gratuite qu'il y a quand même parfois, de gore, je déteste la torture sous toutes ses formes... Et là non...
Une lecture complètement immersive pour moi...
Et là j'ai le tome trois qui me fait un clin d'oeil..
- Allez viens me lire... c'est le dernier de l'histoire, ça va être épique... viens … viens ai confiance ( version Kaa du livre de la jungle)
- Je suis une loque..
- Regarde comme je suis beau.. regarde ma couverture mon titre.. La reine de feu... tu veux pas savoir ? Cette entité ?
- Oh putain... Gloups... je suis une loque je te dis...
- Viens... ouvre-moi... La fin de l'histoire de Vaelin al Sorna... l'histoire de Frentis ?
- Et meeeeerde.... tu gagnes... Mais je vais dormir quand moi ?...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Annabelle19
  28 mars 2017
J'ai trouvé cette suite de Blood song très bonne. le schéma est différent, mais l'histoire reste tout aussi immersive, ce qui pour moi démontre tout le talent de l'auteur.
Dans le premier tome, on suivait le point de vue de Vaelin, que l'on a pu voir progresser de l'enfance à l'âge adulte. On avait plus affaire à un genre de récit initiatique, très personnel. Dans le Seigneur de la tour, l'histoire est racontée selon plusieurs points de vue, ce qui permet de couvrir toute la carte et de donner le sentiment d'une intrigue bien plus étendue et complexe. Pour moi, avec ce deuxième tome, on entre vraiment dans le genre de la fantasy épique.
On va donc rencontrer quelques nouveaux personnages, alors que d'autres, que l'on connaissait déjà, vont gagner en profondeur.
On découvre Frentis, le plus jeune des "frères" de Vaelin, en mauvaise posture : devenu l'esclave d'une femme qui n'est pas tout à fait humaine et qui exerce un contrôle mental sur lui pour le forcer à commettre toutes les atrocités qu'elle planifie.
On retrouve aussi la princesse Lyrna, et c'est certainement le personnage que j'ai préféré dans ce tome. Il y a vraiment quelque chose de noble dans ce personnage, que l'on entrevoyait déjà dans Blood song. Mais, à travers le regard de Vaelin, on avait découvert un portrait peu flatteur de Lyrna, qui ne laissait pas une impression très positive à Vaelin. Dans le seigneur de la tour, le personnage connaît une véritable évolution dans son caractère et dans ses ambitions. On la découvre sous un nouveau jour ; on en apprend plus sur ses actes et ses motivations, on voit toute l'étendue de son intelligence et de son pragmatisme, et on voit fleurir sa volonté de plus en plus grande de peser sur ce monde, de mettre ses talents au service de son royaume.
Parmi ces têtes connues, le roman s'intéresse aussi de près à Reva, une nouvelle arrivée, fille du seigneur d'Alltor corrompu par une force sombre et tué par Vaelin. La jeune fille apparait d'abord comme une fanatique déterminée à venger son père, mais les événements vont peu à peu faire tomber la carapace d'insensibilité qui la recouvrait et révéler une jeune femme pleine de compassion, courageuse et déterminée. Reva est surtout une grande combattante, qui a un don inné grâce auquel elle gagnera facilement le respect de ceux qui l'entourent, souvent bien malgré elle.
Malgré cette multiplicité des points de vue, Vaelin demeure le centre de toute l'histoire. D'abord parce qu'il n'est jamais bien loin des esprits de tous les autres, qui espèrent qu'il viendra en sauveur pour leur porter secours, une attente qui lui confère un caractère de messie très fort. En plus de ça, Vaelin conserve cette aura autour de lui, ce charisme naturel qui fait qu'on s'attache tant à son personnage.
J'ai beaucoup aimé les notions de destinée qui jalonnent le roman. Elles étaient déjà présentes dans le premier tome, mais ici elles semblent résonner plus fort encore, à mesure que chacun se rapproche d'un tournant de sa vie. C'est en particulier vrai pour Vaelin et Lyrna, les deux semblent construire leur légende à chaque pas qu'ils font. Chacun suit sa propre route sans penser à l'autre, mais cela les mènera finalement l'un vers l'autre comme des aimants. J'aime beaucoup tous les signes, les symboliques et les prophéties qui insistent sur le caractère unique et singulier de certains personnages et confère une dimension mystique à leurs aventures, en sous-entendant que leurs pas les mèneront à quelque chose de grandiose.
On va suivre principalement quatre groupe, qui ont leur propre chemin sans intention de se rencontrer, mais on sait pourtant que leur route les mènera tous au même endroit, au final, et le sentiment d'anticipation ne fait que grandir dans l'attente de ce moment. L'effet est renforcé par les incursions régulières dans le roman du récit de Verniers, le fameux auteur historien qui, déjà, dans le premier tome, jouait ce rôle de nous emmener dans un point situé dans le futur par rapport au reste du récit. On comprend petit à petit où se trouve Vernier exactement, de quelle bataille il est le témoin et à quels personnages elle est liée. C'est un procédé qui me plaît beaucoup, que de nous placer dans une situation dont on ne sait rien et de révéler les choses peu à peu, de manière détournée. Je trouve cela très efficace pour conserver l'attention et le suspense.
L'intrigue est construite de manière vraiment passionnante, un peu comme des montagnes russes : la première partie du roman nous fait entrevoir un événement capital et désastreux, mais celui-ci ne constituera pas l'apogée et le dénouement de l'histoire, il ne servira que de tremplin pour renvoyer aussitôt le récit dans une autre direction. On alterne entre les moments d'avancée des personnages vers leurs objectifs, entre voyages et patientes préparations, et puis le moment central arrive, l'attaque des Volariens sur le royaume. Lorsque ce fameux tournant arrive, le rythme s'accélère d'un coup, on a à peine le temps de reprendre notre souffle entre les déferlements d'événements. Les cartes sont redistribuées à cet instant, et chacun doit endosser un nouveau rôle. Pour la plupart, il s'agit de faire tomber les masques : Frentis retrouve sa liberté d'action, Lyrna peut démontrer sa vraie valeur, Vaelin doit ré-endosser le rôle de chef de guerre...
Tout cela donne une histoire épique, incroyablement immersive, avec des personnages qui ont chacun leurs doutes et leurs fêlures, qui évoluent véritablement sous nos yeux et qui sont proprement passionnants à suivre. Malgré le nombre de page, ça se lit très vite.
Le seul souci que j'ai eu, c'est le grand nombre de personnages secondaires. Je me perdais à savoir qui était qui parmi eux, d'autant plus qu'ils ont souvent des noms qui se ressemblent (Antesh / Arken / Arentes... Aaargh). J'aime bien essayer de me faire une image mentale de tout personnage récurrent, mais ici j'ai trouvé la chose impossible, il y a juste trop de monde.
En résumé : c'est une très bonne suite, qui a su se réinventer et prendre un nouveau tour narratif pour nous offrir une vision plus approfondie de l'univers et donner de l'épaisseur à certains personnages. J'ai trouvé la fin vraiment abrupte, pour le coup, avec un certain nombre de choses laissées en suspend. Il va falloir que je me procure le dernier tome assez rapidement, j'ai l'impression qu'il va fonctionner en doublon avec celui-ci. J'ai lu pas mal de critiques qui se disaient déçues de Reine de feu, j'espère que l'auteur aura quand même offert une fin satisfaisante à ses personnages. Pour l'instant, je suis assez fan de son style, j'espère que ça ne changera pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
MesNouvellesLectures
  27 août 2015
Dans ce tome la narration est différente de d'habitude, même si on retrouve Vernier le chroniqueur rencontré dans le premier tome et Vaelin, bien évidement. On voit aussi l'histoire du point de vue de la princesse Lyrna, devenue soeur du roi, Reva, une jeune fille endoctrinée par sa religion et Ventris, l'un des frères de l'Ordre, ami de Vaelin.
Tout commence avec le retour de Vaelin au pays, après plusieurs années d'absence, il est considéré comme un héros même si le peuple ignore si il est vivant ou non. Mais ses années d'absence l'on changé, les horreurs qu'il a pu voir lui font voir les choses d'un angle nouveau. Fini l'homme assoiffé de sang et de combat, il ne veut plus avoir à verser du sang et n'a plus les mêmes croyances qu'avant, alors l'Ordre c'est fini pour lui. Il ne le sait pas mais son nouveau roi a des projets pour lui et cela va l'amener à faire d'étranges rencontres et renouer avec son rôle de leader, dans une situation qui sera tout sauf facile : la guerre
Sur sa route, il va croiser le chemin de Reva, une jeune fille qui a eu une enfance assez difficile et qui a été endoctrinée dans le seul but de haïr le Sombrelame, et évidemment de le tuer. Mais sa rencontre avec Vaelin ne va pas se passer comme elle l'avait prévue, et suite à un accord, elle va rester en sa compagnie plus longtemps que prévu et va avoir l'occasion de découvrir pas mal de choses. Cette rencontre va lui être beaucoup plus utile qu'elle ne le pensais car elle ne le sait pas encore, mais elle va avoir un rôle très important à jouer.
Il y a aussi Lyrna, la princesse, qui suite à la demande de la chef des lonaks, de très anciens ennemis du royaume, se rend dans leur terre pour négocier un accord de paix. Cette mission va être l'occasion pour elle de montrer son intelligence cachée derrière son masque et elle va avoir pas mal de révélations, se trouver des nouveaux alliés mais aussi vivre des épreuves très dures.
On découvre aussi ce qu'il est advenu de Ventris, et la vie n'a pas été généreuse avec lui, car il a été expédié dans un autre pays et il est devenu un esclave-combattant. Et lors de sa rencontre avec une femme étrange sa vie va encore empirer, car il va être forcé à faire des choses contre sa volonté. Et se sentir impuissant est encore pire.
Sans oublier Vernier, notre chroniqueur qui est aussi dans une fâcheuse posture. Dans les mains de l'ennemi, il n'a d'autre choix que de devenir esclave et utiliser ses talents pour vanter les talents et l'astuce de son maître. Dure mission car il est loin d'être très intelligent, juste vicieux et imbu de lui-même.
Je dois avouer que j'ai eu un peu de mal en rentrer dans l'histoire au début car je ne me souvenais plus vraiment des détails du premier tome, ni les noms de tout le monde. Mais heureusement au fur et à mesure de l'histoire j'ai réussi à me mettre en tête l'essentiel de ce qu'il s'était passé (merci aux quelques petites explications sur ce qu'il était arrivé avant, ça m'a un peu rafraîchi la mémoire ^^).
J'ai bien aimé la narration à quatre voix, je ne compte pas vraiment Vernier qui a un petit rôle et n'apparaît pas très souvent, même si son point de vue nous renseigne sur des éléments intéressants. Nous voyons ces 4 héros suivrent leur chemin chacun de leur côté, même si à un moment Vaelin et Reva sont ensemble. On voit que même si chacun d'entre eux ont leur propre mission, que leur chemin les rapproche tout doucement pour une réunion explosive.
Ces quatre personnages sont très différents et assez attachants chacun à leur façon, même si je dois avouer que j'ai eu une petite préférence pour Vaelin et Lyra. Chacun d'entre eux vit ou a vécu des épreuves difficiles et chacun réagit à sa propre façon. Et grâce à eux on éprouve une palette d'émotions assez vaste.
Il y a aussi pas mal de nouveaux personnages secondaires très intéressants, orignaux et assez attachants. Et qui vont avoir un grand rôle surtout pour nos héros mais pas que, car certains ont des dons hors du commun. Je dois avouer que j'ai été triste pour certain d'entre eux, sans m'en rendre compte, je m'étais beaucoup attachée à eux, et tous ne survivent pas malheureusement.
Je trouve que ce deuxième tome est aussi bien que le premier, toujours aussi prenant aussi haletant. Il n'y a pas de répit, plein de complots, de combats, de meurtres, de pièges, de révélations, de magie et des manipulations. L'univers est toujours aussi riche et on a l'occasion de découvrir de nouveaux peuples très intéressants.
Au final, une fois bien rentrée dans l'histoire, j'ai trouvé l'histoire vraiment palpitante et je n'ai pas vu le temps passer, malgré le nombre de pages. Vaelin est toujours aussi intéressant et franchement après la fin de ce tome, j'ai vraiment hâte de lire la suite car je me demande bien ce que tout cela va signifier pour lui (je n'en dit pas plus ^^). Je suis donc très pressée de lire la suite :)
Lien : http://mesnouvelleslectures...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
BlackWolf
  13 juillet 2015
En Résumé : J'avoue ressortir finalement de ma lecture de ce second tome du cycle Blood Song plutôt déçu. L'auteur a décidé de changer complètement sa narration, passant d'un récit épique à quelque chose de plus politique et manipulateur, sans arriver à vraiment apporter des intrigues complexes et intéressantes, tombant trop facilement dans la simplicité et la facilité. Mais c'est surtout une impression de piétiner qui se dégage principalment une fois que j'ai tourné la dernière pages tant l'intrigue principale m'a paru ne pas avancer d'un iota avec ce tome ce qui est très frustrant. le seul intérêt de ce volume vient finalement qu'en multipliant les points de vues, l'auteur développe aussi plus en avant son univers, le compléxifiant au fil des pages, dommage que le reste n'ait pas complètement suivi. En ce qui concerne les personnages je ressors avec un sentiment mitigé, Valein perdant de son charisme et de son intérêt dans ce tome, pour moi, et les autres m'ont paru soit ne rien apporter, soit tomber dans la caricature, se révélant même par moment trop favorisés par l'auteur. La plume de l'auteur est toujours aussi fluide, entrainante et efficace, ce qui fait qu'on continue à tourner les pages, mais voilà, même si je ne doute pas que ce récit puisse plaire, principalement je pense à des lecteurs ayant peu de bagage de Fantasy, moi il ne m'a jamais vraiment accroché et je ne lirai pas la suite.

Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   07 août 2016
Un sadique éduqué sait à merveille tourmenter un lettré. Je dus ainsi apprendre par cœur les œuvres complètes de Kirval Draken, de loin le pire rimailleur de langue volarienne – ou de n’importe quelle autre, d’ailleurs – et chantre de la bouillie la plus bancale et la plus sirupeuse qui puisse se concevoir. On m’accorda une heure pour assimiler l’ensemble de ses quarante poèmes afin de les réciter sans faute et ainsi divertir le général. Campé à la proue du navire, je dégoisais ces insanités, la sueur ruisselant sur mon visage et dans mon dos parce qu’on m’avait garanti une mort immédiate à la moindre défaillance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
AlfaricAlfaric   30 juin 2016
Qu'est-ce que la mort ? La mort est un passage vers l'Au-Delà, l'union avec les Défunts. Elle est tout à la fois terme et commencement. Craignez-la et acceptez-la.
Commenter  J’apprécie          170
AlfaricAlfaric   16 décembre 2016
- Où siège le cœur de la raison ?
- Dans le savoir, mais seulement lorsqu’il s’unit à la compassion.
Commenter  J’apprécie          240
AlfaricAlfaric   10 août 2016
Une fois perdue, la liberté ne se peut regagner. Les esclaves de naissance subissent un joug naturel, engendré par la faiblesse de leur sang. Quant aux autres, devenus esclaves au cours de leur vie, ils ne doivent leur condition qu’à leur propre médiocrité.
Commenter  J’apprécie          70
AlfaricAlfaric   08 août 2016
Défie-toi des charmes de l’évidence. Ne cède à la réponse que tu appelles de tes vœux qu’une fois tous les aspects du problème envisagés.
Commenter  J’apprécie          130
Videos de Anthony Ryan (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anthony Ryan
Découvrez le premier extrait de la Reine de feu de Anthony Ryan en livre audio chez Hardigan.
Et n'oubliez pas, vous pouvez télécharger GRATUITEMENT votre premier livre audio sur audible.fr ! ? http://bit.ly/2e9yfRk
Sortie en OCTOBRE 2016 !
--------------------------------------------------------- ? de quoi ça parle : ?
Réchappée d'une mort certaine, la reine Lyrna est déterminée à reconquérir l'indépendance du Royaume Unifié. Elle doit faire appel à des forces qui naguère encore lui répugnaient : les êtres dotés des étranges facultés de la Ténèbre. Et l'issue du conflit repose sur Vaelin al Sorna, désormais Seigneur de Guerre. Mais la voie vers la victoire est semée d'embûches, surtout lorsque la voix du sang, le pouvoir qui faisait de lui le plus grand guerrier de son temps, demeure obstinément muette...
---------------------------------------------------------
Pour retrouver tous nos ouvrages chez Audible c'est par là : ? http://bit.ly/AudibleHardigan
---------------------------------------------------------
Passez nous dire bonjour sur Facebook : http://facebook.com/playhardigan Suivez nous sur Twitter : http://twitter.com/playhardigan Rejoignez le cercle sur Google+ : http://google.com/+HardiganFrance
---------------------------------------------------------
Les musiques utilisées, le contenu des livres audio est copyright Hardigan et nécessité une autorisation pour diffusion. Hardigan est une marque protégée.
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1448 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre