AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2130509479
Éditeur : Presses Universitaires de France (15/02/2003)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 6 notes)
Résumé :
PROMULGUÉ par Louis XIV en 1685, aggravé dès 1742, le Code Noir réglementa l'esclavage des Noirs aux Antilles et aux Mascareignes, en Louisiane et à la Guyane, et ne fut définitivement aboli qu'en 1848. Le voici réédité intégralement, replacé dans sa filiation théologique, philosophique et juridique, confronté aux réalités historiques de l'esclavage et à la critique philosophique - de Montesquieu et Rousseau aux révolutionnaires de 1789 - dont il marque cruellement ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
PatrickCasimir
  30 août 2017
Ce livre publié depuis longtemps (1987), est étonnant, surtout pour un juriste, puisqu'il s'agit d'un CODE de NON-DROIT ABSOLU, d'un CODE NOIR, né sous un roi qualifié de roi Soleil en 1685. Ce travail exceptionnel réalisé par Louis Sala-Mollins a été suffisamment salué pour que je n'aie pas à en rajouter.
Disons simplement que ce livre occupe une place particulière dans ma bibliothèque.
Pat
Commenter  J’apprécie          50
Groucho
  02 janvier 2015
Un ouvrage de référence pour une période très sombre de l'Histoire de France : l'esclavage des Noirs, dont les philosophes des Lumières s'accommodèrent fort bien.
Commenter  J’apprécie          50
TINUSIA
  23 juin 2010
Voici un ouvrage qui trouble terriblement les consciences ! Notre mémoire collective de Blancs est entachée de cette sinistre partie de l'histoire, même si elle remonte avant nous.
Louis Sala-Molins l'écrit lui-même : "j'ai choisi, dès la première ligne de mon livre, de lire l'histoire que je raconte en me situant, dans la mesure du possible, du côté des esclaves, non celui des techniciens de la politique, aussi révolutionnaires fussent-ils.".
L'histoire sans histoire que raconte le Code Noir ne commence pas avec "il était une fois dans un lointain pays", les textes juridiques ne s'accommodent jamais de ce genre d'exorde. Ses rédacteurs ne divaguent pas inutilement sur les préambules. Ils jettent d'emblée l'esclave noir sur les quais, au bout des ports de Saint-Domingue, poursuit-il. D'où vient-il ? Qui l'a mené là-bas ? Pourquoi donc est-il esclave ? le Code Noir n'en dit rien. Pour lui, un Noir aux îles du Vent et Sous-Le-Vent vient d'ailleurs et il est esclave, voilà tout.
"Celui qui volera un homme et le vendra, mourra dès qu'il sera convaincu de son crime", énonce un passage de l'Exode. Si ce prédicat avait été suivi, combien serions-nous d'hommes blancs aujourd'hui, descendants de ceux qui ont commis de telles barbaries ?
Lire la suite sur LIVRES OUVERTS... http://livresouverts.canalblog.com/
Lien : http://livresouverts.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
TINUSIATINUSIA   30 mai 2010
Il est évident, dit Aristote, qu'il y a par nature des gens qui sont libres, d'autres qui sont esclaves [...] et que, pour ces derniers, demeurer dans l'esclavage est à la fois bienfaisant et juste.
Commenter  J’apprécie          50
GrouchoGroucho   02 janvier 2015
Dans les règlements proposés par Montesquieu, il n'est jamais question des limites à l'horreur dans le traitement que le maître inflige à son esclave.
Commenter  J’apprécie          60
TINUSIATINUSIA   30 mai 2010
[Socrate fait valoir, au plan éthico-politique, que] si le maître a bel et bien pouvoir d'user et d'abuser de ses esclaves, il doit faire en sorte de ne les utiliser qu'en vue de ce qui ne contrarie pas le bien, entendant cette fois sous cette notion le bel intérêt du maître ou l'intérêt supérieur de la cité, forcément beau.
Commenter  J’apprécie          20
TINUSIATINUSIA   30 mai 2010
[Les théologiens] ont insisté avec force sur le thème de l'adéquation de l'esclavage à la méchanceté pour en protéger la société, pour mettre à l'abri le méchant lui-même des conséquences de sa méchanceté.
Commenter  J’apprécie          20
TINUSIATINUSIA   30 mai 2010
Les ravisseurs des Noirs veulent faire croire que la loi de Moïse est la sauvegarde de leur barbarie.
Commenter  J’apprécie          30
Video de Louis Sala-Molins (1) Voir plusAjouter une vidéo

Pardonner à ceux qui nous ont offensés
Paul POUPARD, recteur de l'institut catholique, auteur de"le pape"et"Le Vatican", parle du rôle et des fonctions du pape. Patrice de Beer , auteur de "l'aventure chrétienne", évoque les papes du premier siècle a Rome. Louis SALA MOLINS, auteur de "le dictionnaire des inquisiteurs" fait le procès du fanatisme religieux. Jean MIALET pour "le déporté" et sa détention a Buchenwald....
autres livres classés : droitVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1745 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre