AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2842653068
Éditeur : La Decouvrance (01/09/2005)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :

Ce roman publié en 1912 et récompensé par le prix Goncourt, suscita à cette époque, quelques polémiques. Il lui était reproché des généralisations un peu hâtives, lorsqu'il décrivait les mœurs des Ouessantines. Il faut y voir une protestation contre un état des choses que l'auteur jugeait funeste à l'île lointaine et si belle : la présence d'hommes de troupe lâchés sans contrôle au milieu de filles innocentes, avec les conséquences que l'on devine... L. Fe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
PiertyM
  08 février 2017
On les appelle les filles de la pluie parce qu'elles apportent de la pluie, non, elles apportent simplement la vie. C'est curieux quand même , sur une île très éloignée du monde, où se trouve un peuple dit encore aborigènes, des hommes voués à la terre et à la mer, qu'on retrouve des femmes indépendantes, des femmes propriétaires de terrain et travaillant comme des hommes, des femmes qui viennent à l"homme avant que l'homme ait le temps de s'annoncer, les femmes qui n'hésitent pas à repousser un homme à la moindre trahison, des femmes qui reflètent encore le petit vent de leur ancienne coutume, selon laquelle c'est la femme qui choisissait l'homme qu'elle voulait épouser. Mais quand les forces coloniales intègrent cette société, tout va basculer de part et d'autres.
Commenter  J’apprécie          260
Zebra
  19 juillet 2012
Rusticité et authenticité. Quelles belles pages !
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ZebraZebra   21 juillet 2012
[...] Quand vous venez du Conquet à Ouessant, passé Béniguet, vous laissez sur la gauche, en entrant dans le chenal de la Helle, et derrière les Pourceaux, un groupe d'îlots que, par temps chaud, on distingue mal dans les buées de la mer qui fume : les îles Morgol et Lytiry, ensuite Lédénès de Quéménès, et Quéménès, jaune et blonde comme une galette de sable qu'une vague semble devoir toujours submerger ; enfin, plus à l'Ouest, Trielen, large de trois cents mètres à peu près, toute en longueur. Trielen, entourée à marée haute de lames écumeuses qui courent sur un banc de roc, presque à fleur d'eau, et qui s'étend, par Vas Jabet, Pen ven Bras, la Roche Baptême et Pen ven Bihan jusqu'à Molène.
aux plus basses marées d'équinoxe, cette chaussée se montre couverte d'une épaisse toison d'algues que l'on recherche avec avidité pour les entasser à Trielen. Et ces herbes marines sont, avec une pauvre culture, la seule raison d'habiter cet îlot, et le pourquoi de cette petite ferme [...] que vint habiter Virginie Kergrésan. [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PENTERPENTER   03 septembre 2014
Alors, ils vivaient ensemble, aussi distants que si des milliers de lieues de mer mouvante les avaient séparés. Mais Salomé enrageait, tandis que lui, placide, indifférent aux tempêtes conjugales, reprenait à terre ses habitudes du bord, habitué qu'il était, comme tous les matelots, à se créer des distractions avec des riens.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
autres livres classés : ouessantVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de André Savignon (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Jean Cocteau, écrivain à tout faire 🌋🗼🌛🔥

Thomas l'imposteur

Roman
Théâtre
Poésie
Journal

10 questions
12 lecteurs ont répondu
Thèmes : tribuCréer un quiz sur ce livre