AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 225308817X
Éditeur : Le Livre de Poche (02/05/2018)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 263 notes)
Résumé :
François, directeur d’un centre équestre en Bretagne, découvre, lors d’une promenade à cheval sur la plage, une jeune femme inconsciente au pied d’un rocher. Plutôt que d’appeler les secours, il décide sans trop savoir pourquoi de la ramener chez lui pour la soigner. À son réveil, l’inconnue paraît en bonne santé, mais peu encline à parler. Elle déclare s’appeler Elsa mais refuse de répondre à tout autre question. Commence alors entre le célibataire endurci et cette... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (118) Voir plus Ajouter une critique
Eric76
  11 août 2018
Un homme. Une femme. Une rencontre incongrue sur une plage bretonne. Deux passés en friche que l'auteure nous fait découvrir par petites séquences. Deux naufragés que la vie n'a pas épargnés.
Lui est devenu un ours solitaire, ressassant à n'en plus finir ses erreurs du passé, ses échecs retentissants. Il fuit comme la peste tout ce qui ressemble de près ou de loin à l'amour, à une relation durable, source évidente d'emmerdes et de souffrances puissance 10.
Elle ? elle n'existe pas ; elle est invisible ; elle est celle qu'on ne retient pas, qui ne compte pour personne. du moins le pense-t-elle, du plus profond de son âme. Elle n'est qu'un cri de colère, de haine. Elle a choisi de disparaître, de quitter sa vie. Une fuite en avant désespérée qui la mène jusqu'à cette plage bretonne.
Ils vont mettre un bout de temps à s'apprivoiser, ces deux-là ! puis à s'aimer, à se dire leurs vérités, à se montrer leurs plaies. Ensemble, ils vont clore toutes les douleurs du passé, s'entraidant l'un l'autre ; ils vont solder les comptes, se redonner une nouvelle chance, et construire à deux un avenir qu'ils espèrent, en croisant les doigts, en priant le bon Dieu, le plus radieux possible.
Un bien joli roman avec en prime la petite larmichette que vous allez verser sur les dernières pages, du moins pour les coeurs d'artichaud dans mon genre.
Une écriture simple, sans fioriture, sans prétention. C'est précisément cette humilité qui fait toute la force du livre, toute sa beauté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          951
livrevie
  25 mai 2017
Ce livre, c'est l'histoire d'une fuite, c'est l'histoire de l'oubli, c'est l'histoire d'un passé qui démoli, d'un présent qui reconstruit, c'est l'histoire de deux êtres un peu brisés, qui tentent de donner à leur vie la direction qui pansera leurs blessures. C'est l'histoire d'une rencontre.
François est un homme un peu bourru, solitaire, qui vit dans son centre équestre sa passion des chevaux en veillant à se préserver des fêlures d'une vie qui ne l'a pas épargné.
Elsa est un point d'interrogation à elle seule. Qui est-elle ? Que lui est-il arrivé ? François ne réfléchit pas lorsqu'il la voit sur le bord de cette falaise, il la ramène, sous la pluie battante, chez lui, sentant qu'il ne suffisait que d'un pas pour que la jeune femme ne bascule. Commence une étrange cohabitation entre deux inconnus que tout séparait mais que la vie va finir par rapprocher.
C'est un récit à deux voix que ce roman de Laure Manel, alternent Elsa et François dans cette quête de ce qu'ils sont. L'écriture de l'auteure est simple, mais d'une efficacité redoutable. Elle nous immerge dans le présent et le passé de ses personnages pour nous aider à les comprendre et à les aimer.
Au fil des pages, je me suis profondément attachée à Elsa et François. J'ai craint le pire pour eux, surtout pour Elsa. le fantôme qu'elle est devenue ne pouvait pas agir ainsi sans raisons. L'auteure a d'ailleurs été très habile en faisant apparaître l'histoire d'Elsa par petites touches, comme des petits cailloux qu'il nous faut suivre pour comprendre enfin ce qui l'a amenée au bord de cette falaise.
Et François... François le solitaire, François le bourru, François qui ne veut plus aimer... Quel personnage ! Derrière ses abords revêches se cache un homme d'une rare générosité. C'est le pilier de ce roman, les épaules solides sur lesquelles s'appuyer, celui dont les actes désintéressés ne répondent qu'à son instinct, le phare dans l'obscurité de la cruauté de la vie.
Bien sûr, à la fin, comme je suis un coeur tendre, j'ai pleuré... J'ai même relu certains passages...
Un très joli roman qui fait souffler un vent de douceur dans un monde où la grisaille est omniprésente.

Lien : https://lelivrevie.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          491
torpedo
  20 septembre 2018
Tout d'abord un clin d'oeil et remerciement à mon ami GeorgesSmiley, à qui j'avais promis de lire cet ouvrage à la suite de sa critique enthousiaste postée en juin dernier.
J'ai dévoré voracement ce homard sans m'étouffer, une fois avalé le postulat de départ complètement invraisemblable. Deux êtres cabossés que la vie n'a pas épargnés vont peu à peu s'apprivoiser. Dans ce roman à deux voix, celle de François m'a le plus intéressée. Sa reconstruction, son cheminement dans l'analyse de ses sentiments, sa lente 'tombée en amour'.
Mon côté un peu fleur bleue a ressurgi et mes yeux étaient parfois humides.
Une histoire d'amour bien écrite.
Commenter  J’apprécie          506
iris29
  20 mai 2018
Une histoire qui se déroule au bout du monde ( c'est à dire dans le Finistère nord )
Mais pour apprécier l'histoire , il va vous falloir passer sur un début légèrement incroyable.
François, sur une plage bretonne , au détour d'un rocher , va tomber sur une jeune femme inconsciente . Au lieu d'appeler les secours (on est grosso-modo à une demi heure de Brest ), il la ramène chez lui et appelle un médecin. Complétement dépressive et pas très bavarde , l'inconnue squattera la chambre d'ami et peu à peu s'ouvrira à son hôte. Il faut dire que François sous son apparence bourrue, est très patient , il murmure très bien, à l'oreille des femmes et des chevaux puisqu'il possède un centre équestre, et les canassons et lui , vont contribuer à la "remise en forme" de la demoiselle en détresse.
J'ai eu beaucoup de mal à accepter le début de cette histoire.
le côté :"Je donne l'hospitalité à une personne( sans papier) qui refuse de me donner son nom , qui pourrait être une folle dangereuse, ou qui pourrait être beaucoup plus malade qu'il n'y parait "; certains peuvent trouver ça ultra romantique, moi j' y ai vu une faiblesse scénaristique …
Mais , très vite, Laure Manel plante le décor et, il se trouve que je connais bien les coins qu'elle décrit, et ça m'a amusée, de les voir dans un roman. Je guettais les noms de lieux , et bonnant malant, j'ai continué ( et fini) ma lecture …
Et très vite , l'histoire devient de moins en moins superficielle, la jeune femme cache un lourd passif et le récit devient très émouvant.
Selon votre sensibilité , certain(e)s peuvent trouver ça gentillet…
C'est un roman, tantôt porté par François , tantôt porté par Elsa, à deux voix, qui vous emportera sur des plages bretonnes, qui sentent bon les embruns, au pas, au trot, au galop…
Le décor (bord de mer & centre équestre ) fait beaucoup pour cette histoire qui pourrait être adaptée sur grand écran .
Quand ça fait chabadabada au bout du monde ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
GeorgesSmiley
  11 juin 2018
Pas facile à avaler ce homard ! Et pourtant…
C'est une histoire plus qu'improbable entre deux êtres meurtris dont les secrets ne seront que tardivement révélés. Mais, comment dire, si l'on accepte de considérer qu'on peut faire de la bonne littérature avec des histoires tirées par les cheveux, alors ce homard mérite bien que l'armure (j'allais dire la carapace) du lecteur dubitatif se fende. A bien y réfléchir, pourquoi faudrait-il refuser à Laure Manel ce qu'on passe depuis si longtemps au dénommé Homère, qui nous a tous fait croire qu'il suffirait de tremper un gamin dans un fleuve, en le tenant par le talon, pour le rendre invulnérable ?
Parce que l'Illiade, c'est beau, épique et poétique ? Oui, bien sûr. Notre Homard ne manque pas de qualités, lui aussi. Il se déroule également en bord de mer avec des chevaux mais, bien qu'y naisse un amour, on n'y tuera personne.
Sans rien dire de son intrigue (la quatrième de couverture dit tout ce qu'il faut savoir), décortiquons-le très délicatement pour constater qu'il est très bien écrit. La fin pourrait bien paraître excessive mais, lorsque la dernière page vous surprend avec les yeux embués par un liquide ressemblant étrangement à une larme, il faudrait être de grande mauvaise foi pour nier le talent. Faut-il ne jamais avoir été amoureux pour ne pas reconnaître que la première moitié du roman, lent et graduel cheminement d'un sentiment qui finira par devenir amoureux, est un bijou de délicatesse et de vérité ? Cette lenteur, loin d'être un défaut, est, au contraire, une grande réussite.
C'est, à mon sens, là que le talent de l'auteur est le plus percutant ; dans ces pensées, regards, silences. Dans les hésitations craintives des personnages, le trouble qu'ils tentent de masquer, le besoin de fuir avant qu'il ne soit trop tard, l'envie de garder le contact, le retour redouté autant qu'espéré, la peur de brûler ses vaisseaux. Dans les questions sans réponse : que pense-t-il ? Que voulait-il dire ? Reviendra-t-elle ? Comment l'accueillir, feindre l'indifférence ou manifester ma joie?
Vous l'avez compris, cette lecture, dans le cadre du jury du prix des lecteurs du livre de poche, est une très agréable surprise. Elle emportera mon suffrage ce mois-ci, tout étonné d'avoir apprécié un roman d'amour, bien loin de mes lectures favorites.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          215
Citations et extraits (62) Voir plus Ajouter une citation
Eric76Eric76   31 juillet 2018
Je mange tout seul en bas, et je me sens con. Pourtant, je mange tout seul tous les jours, ou presque. C'est de savoir qu'elle est là-haut et qu'elle sait que je suis en train de manger en bas. Je suis allé la voir tout à l'heure. Enfin, voir… Pas vraiment : je lui ai demandé à travers la porte si ça allait, si elle voulait quelque chose. Elle a juste dit : " ça va, non merci ", d'une toute petite voix qui ment un peu. Plus de vingt-quatre heures qu'elle n'a rien mangé. A moins qu'elle ait des réserves dans son sac à dos, je ne sais pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          530
torpedotorpedo   19 septembre 2018
Je ne suis rien... pour quiconque, et ce depuis toujours. Je ne compte pas. Je n'ai jamais compté, je n'étais pas assez, ou bien j'étais trop... mais jamais comme il l'aurait fallu. Jamais. Je suis au monde, m.ais je ne suis rien. J'existe mais je ne vis rien. Et ici, dans cet univers reculé où j'ai choisi d'échouer, je suis, encore une fois, une moins que rien, celle qu'on ne retient pas, qui ne compte pas. Invisible, aussi inutile et transparente que l'écume foulée par les sabots d'un cheval.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
Eric76Eric76   04 août 2018
J'ai toujours été un peu transparente, aussi volatile qu'un parfum qui ne tient pas une journée.
Commenter  J’apprécie          590
iris29iris29   19 mai 2018
Envie de rien, force de rien. rester couchée, volets fermés. Attendre... attendre rien, sans conjuguer à aucun temps. Attendre que les secondes s'égrènent et tombent dans le passé, pour que le temps s'écoule calmement et passe, passe, passe... Juste respirer.
Commenter  J’apprécie          192
Eric76Eric76   10 août 2018
Je regarde ses mains pendant qu'il coupe les légumes, et je ne le pense plus du tout à la cuisine. Je les imagine sur moi.
Commenter  J’apprécie          400
Videos de Laure Manel (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laure Manel
Un roman sensible, optimiste et émouvant, à découvrir ! Laure Manel nous en a parlé lors d'une dedicace en boutique...
Le pitch : François, directeur d'un centre équestre en Bretagne, découvre, lors d'une promenade à cheval sur la plage, une jeune femme inconsciente au pied d'un rocher. Plutôt que d'appeler les secours, il décide sans trop savoir pourquoi de la ramener chez lui pour la soigner. À son réveil, l'inconnue paraît en bonne santé, mais peu encline à parler. Elle dit s'appeler Elsa mais refuse de répondre à ses questions. Commence alors entre le célibataire endurci et cette âme à vif une étrange cohabitation, où chacun se dévoile peu à peu à l'autre sans pour autant totalement révéler les secrets qui le rongent. Et même si le duo en s'apprivoisant s'apaise, leur carapace peine à se fendre...
Qui est Elsa et quelle vie est-elle en train de fuir ?
+ Lire la suite
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3025 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..