AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791096492237
Éditeur : Éditions Luciférines (18/09/2018)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Cigognes, tenues traditionnelles, bretzels et vins blancs, on ne saurait penser à la culture alsacienne sans l’un de ces symboles. Tout à l’Est, à la fois française et d’héritage germanique, la plaine du Rhin éveille l’imaginaire. En 4 nouvelles fantastiques, des auteurs passionnés ont exploré le passé historique d’une région à la frontière de plusieurs mondes et époques. Souvenirs de la Seconde Guerre mondiale, d’un Moyen-âge superstitieux qui vit la publication du... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
LeManegeDePsylook
  24 septembre 2018
J'ai hésité à chroniquer cette anthologie en raison de la présence de ma nouvelle, mais j'ai pris tellement de plaisir à découvrir les autres histoires que ça aurait été dommage de ne pas vous en parler. Même si j'ai relu la mienne, il est évident que je ne donnerai pas mon avis dessus…
Comme pour Nuits de Lorraine, le recueil contient 4 nouvelles écrites par des auteurs différents. Après chaque récit, on peut trouver un petit article replaçant la légende.
– Un copieux Vendredi-Saint de Morgane Scheinmeer :
Alix accompagne sa soeur et ses amis dans la forêt de Westhoffen afin de faire une randonnée et de passer une partie de ce long week-end à camper. Mais à la nuit tombée, ils se rendent compte qu'ils ne sont pas seuls dans les bois.
Puisque je suis l'auteure de ce texte, il tient forcément une place particulière dans mon coeur. Je laisserai donc à d'autres le soin de juger.
– le tour du Diable de Brice Chee :
Alena Wehrle, SS, est amenée par la Gestapo dans les locaux de la Sicherheitspolizei. Elle est questionnée par le Gauleiter au sujet de la relation qu'elle entretenait avec son ancien collègue Walsdorf et sur les travaux de recherche qu'ils menaient sur la sorcellerie.
Résumé ainsi, je ne suis pas sûre que cela donne forcément envie, pourtant, la nouvelle est captivante. J'ai été rapidement plongée dans l'histoire au point d'oublier totalement ce qui m'entourait. Au début, les noms typiquement allemands/alsaciens m'ont un peu freinée, pourtant je devrais être habituée étant originaire d'Alsace, heureusement, je m'y suis faite rapidement, cela rajoute de l'authenticité au récit.
De plus, on sent bien que l'auteur a fait énormément de recherches, ce qui m'a été confirmée hier matin. Bref, j‘ai adoré cette nouvelle.
– Début de roman d'Odile Avril :
La narratrice vit à Montréal. Un jour qu'elle se repose dans un parc, elle découvre sur son bagage un vieux livre. En le feuilletant, elle découvre qu'il manque le début. le roman est autobiographique : l'auteure raconte sa séquestration en Alsace -partie manquante du bouquin- sa libération puis sa quête de la vérité pour prouver l'existence du château-prison. L'héroïne profite des fêtes de fin d'année pour rendre visite à son frère qui vit en Alsace, et pour découvrir les bois dans lesquels se situe l'histoire du roman.
J'ai bien aimé ce récit, et ce, même si j'ai deviné une partie de la fin – heureusement pas tout et c'est cette chute qui m'a fait apprécier cette nouvelle. J'ai trouvé la narration bizarre lors de l'épisode de la Saint Étienne, un peu décousue. Ce n'est pas désagréable mais ça laisse une sensation d'étrangeté
– Les démons d'Issenheim de François Fierobe :
Le narrateur et son ami Bastien mènent une discussion animée sur le retable d'Issenheim et notamment sur son interprétation Bastien tient des propos qu'on pourrait qualifier d'hérétiques, mais le plus inquiétant étant la folie fiévreuse qui commence à le gagner.
Un récit dans lequel il ne se passe pas grand chose, je l'ai pourtant trouvé intéressant : au point qu'il m'a donné l'envie de découvrir ce fameux retable (que je connaissais mais n'arrivais à visualiser, merci mon ami Google 😉 ) et de relire certains passages pour ne rien louper de cette conversation enflammée.
Plus on avance dans le récit et plus certaines descriptions sont dures et m'ont un peu dégoûtée, mais en ce qui me concerne, c'étaient les meilleurs parties, j'ai adoré ça.
J'ai adoré découvrir les nouvelles contées dans ce recueil. Elles sont variées de par leur thème mais également de par la plume des auteurs.
Tout aussi dépaysant que Nuits de Lorraine, on a beau vivre dans une région, on ne connaît pas toutes les légendes qui y ont cours. Et même si on les connaît, c'est un plaisir de les redécouvrir à travers les yeux d'auteurs alsaciens.
Lien : https://psylook.kimengumi.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
marlene50
  02 novembre 2018
Ai reçu ce livre lors de la dernière sélection de masse critique et les en remercie.
Quatre nouvelles qui m'ont transporté dans l'Est de la France où se mêlent à la fois cette culture Alsacienne et ce mélange de Français et d'héritage germanique.
On ne pourrait faire une veillée au coin du feu des ces nouvelles qui ne comportent pas suffisamment de douceur et de rêve (à mon avis).
Cependant cela reste très intéressant car ce sont 4 nouvelles très différentes de par leur passé historique concernant plusieurs époques et plusieurs mondes.
Personnellement je n'en ai préféré aucune des quatre.
Un peu déçue tout de même, qu'elles ne m'aient pas apporté plus de rêve et d'enchantement sur cette région que je trouve très jolie et propice aux contes et au merveilleux.
Commenter  J’apprécie          70
Taraxacum
  20 novembre 2018
Merci à Masse critique pour ce petit tour en Alsace! L'Alsace pour moi c'était un souvenir de vacances, quelque chose donc d'heureux et de bien agréable, rien à voir avec l'ambiance fantastique de Nuits d'Alsace!
Comme souvent dans les recueils, toutes les nouvelles ne sont pas du même niveau, ce qui peut être frustrant mais fait partie du propre de la chose. Quant à la souriante Alsace, c'est un visage bien différent, un visage inquiétant, fantastique, qu'elle présente ici.
Je crois que ma préférence va à Début de roman. Je connaissais déjà l'histoire de la Biche Blanche, qui n'est pas propre à l'Alsace, mais qui a ici une tournure particulièrement glaçante!
Commenter  J’apprécie          40
floandbooks
  08 novembre 2018
Une bonne petite lecture. Quatre nouvelles pour en savoir plus sur certaines légendes alsaciennes, et entre chaque une explication sur le thème de la nouvelle précédente. Un lecture sympathique donc, mais dommage que la mise en page comporte parfois des erreurs.
Pour les curieux qui souhaitent découvrir cette région, je recommande ce livre, il se lit assez vite et les quatre nouvelles sont plutôt bien écrites!
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LeManegeDePsylookLeManegeDePsylook   24 septembre 2018
Soudain, elle perçoit un frôlement au niveau des hanches, comme des mains qui l'effleurent. Elle essaie de se retourner, mais un poids fait pression dans son dos, l'empêchant de se relever. Elle se sent ankylosée et a du mal à réfléchir comme si on l'avait droguée. La panique commence à la gagner.
Commenter  J’apprécie          30
marlene50marlene50   02 novembre 2018
Capturer la biche de Cérynie fut le troisième des travaux d'Héraclès. Elle était blanche avec des cornes dorées, des sabots d'airain, et réputée insaisissable, points communs avec beaucoup de ces cervidés de légende.
Dans la mythologie celtique, la biche blanche est un guide qui va diriger les hommes vers une sorcière ou les faire entrer dans un autre monde, par exemple le royaume des fées.
Commenter  J’apprécie          10
marlene50marlene50   02 novembre 2018
Sous des allures très pieuses se dissimulaient la défaite de la foi et le triomphe des démons.
J'imagine que le diable a transformé les hommes en couleurs, a transformé ses victimes en matière première avec laquelle ses ennemis, sans le savoir, peindraient eux-mêmes son triomphe.
Commenter  J’apprécie          10
marlene50marlene50   02 novembre 2018
La Tour du diable
Si Dieu n'a pas assisté Adolf Hitler, le Diable lui était sans nul doute de la partie.
Commenter  J’apprécie          41
autres livres classés : séquéstrationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
268 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre