AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782371021167
Éditeur : Lumen (08/06/2017)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 329 notes)
Résumé :
Un autre monde vous attend, là, de l'autre côté du mur...
Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d'un monde à l'autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l'âme. Le nôtre est gris, sans magie d'aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d'air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu'on s'y tranche la gorge pour une simple i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (174) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  02 septembre 2017
J'avais entendu parler du roman dans sa version anglaise en premier lieu. Les couvertures étaient superbes, et les critiques élogieuses. Je l'avais d'ailleurs mis dans ma wishlist lecture anglaise, tellement il me tentait. Et là, surprise fort agréable, Lumen décide de publier le roman ! Impossible de passer à côté, surtout que la couverture et le livre en lui-même ont été très bien travaillés. Je suis aussi totalement fan du travail de Charlie Bowater, l'illustratrice.
Mais cela ne fait pas tout. Est-ce que le roman de V.B. Schwab en vaut vraiment le coup ? J'avoue que j'ai eu un peu peur de me retrouver face à un effet Passe Miroir (pour rappel, le premier tome ne m'avait pas trop convaincu, alors que les suivants ont été un coup de coeur). Et au final, non, j'ai beaucoup aimé ce premier tome qui parvient non seulement à nous expliquer ce monde étrange avec quatre Londres différents, mais aussi à placer beaucoup d'action et d'intrigues. Une très jolie réussite donc.
L'univers en lui-même est déjà original et très bien implanté. Un monde de fantaisie avec ses propres règles, sa mythologie et ses mystères. On plonge directement sans jamais se trouver perdu. Pas non plus d'explication à rallonge, ce que j'adore, parce que soyons franc sinon, je zappe. Et c'est vraiment le type de lecture que j'affectionne. V.B. Schwab parvient à ne laisser aucune question en suspens, sauf bien entendu en ce qui concerne les intrigues. du coup, que ce soit le Londres Gris, Rouge, Blanc ou Noir tout est parfaitement clair.
Plusieurs intrigues se mettent en place assez rapidement. Entre un artefact interdit, des complots politiques, une entité qui cherche à s'emparer des mondes, et des vendettas multiples, nous n'avons pas le temps de nous ennuyer. Et encore une fois aucun faux pas. Tout est fluide, sans anicroche. Les cultures même des quatre lieux sont bien définis, nous emportant dans des pays où les mentalités et les moeurs correspondent tout à fait à leur passé respectif. Pas de jugement, mais une réflexion vis-à-vis de la magie qui pourrait s'appliquer à une certaine richesse. Quel comportement avoir ? Doit-on convoiter cette puissance et à quel prix ? Ceux qui n'en ont pas sont-ils des moins que rien ? Ne doivent-ils pas au final être considéré comme des êtres à part entière ? Posséder des dons magiques fait de vous quelqu'un à part, certes, mais de là à écraser les autres… Non.
Nos deux héros, Kell et Lila sont aussi tous les deux entourés de mystères. Des blancs dans leur passé titillent la curiosité très rapidement. J'espère que l'on aura des réponses mais en même temps, je me dis que ce n'est pas le plus important. Ils sont déjà, avec ce premier tome, des personnages à part entière, avec une psychologie bien défini et une présence indéniable. Je dirais juste par contre que Lila m'a un peu insupportée à certains moments… J'ai un sentiment assez ambigu vis-à-vis d'elle. Je l'apprécie d'autant plus qu'elle change beaucoup durant ce premier tome mais… Ce n'est pas encore cela à cent pourcent. Rhy, le frère de Kell, est aussi un protagoniste qui vaut le détour. Un total contraste avec le jeune Antari et pourtant les liens qui les unissent sont si forts que c'est un plaisir. D'autant plus que Kell ne sent pas réellement à sa place dans la famille royale. Il se sent comme s'il était une possession. Un fait qui explique sont côté casse-cou et imprudent. Savoir que son frère adoptif l'aime autant est un soulagement en un sens. Comme s'il était une ancre pour le bateau de Kell à la dérive.
Un premier tome donc très réussi à tous les points de vue. Je ne sais pas pourquoi il n'est pas un coup de coeur car il en a pourtant toutes les qualités mais indéniablement, l'auteur a réussi son pari et j'ai hâte de découvrir la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Ichirin-No-Hana
  27 juin 2017
V.E. Schwab est une auteure américaine dont le nom tourne pas mal sur les blogs et les chaînes Youtube anglophone (ou qui lisent anglais) depuis un bon moment déjà. Ce mois-ci, les éditions Lumen sortent le premier tome de Shades of magic, premier roman traduit dans notre langue.
Dotée d'une mythologie originale et passionnante, Shades of magic nous propose un univers où quatre mondes parallèles s'entremêlent. le point commun entre ses univers ? La ville de Londres. Autrefois, ces différents mondes étaient reliés par la magie, jusqu'au jour où celle-ci devient trop puissante, omniprésente et incontrôlable au point de créer la désolation dans le « Londres noir ». Maintenant isolés, les différents mondes (Le Londres gris –le nôtre -, le Londres rouge et le Londres blanc) se sont isolés les uns des autres pour éviter le même sort. Utilisant la magie du sang, seules deux personnes peuvent se balader entre les mondes et garder un minimum de contact entre les différentes capitales. Nous suivons le sort d'un de ses voyageurs particuliers : Kell, jeune homme originaire du Londres rouge, un Londres très prospère et qui vit au quotidien avec la magie. En voyage dans notre Londres, il fera la connaissance de Lila, une jeune femme pleine de caractère qui volent aux riches pour vivre et pouvoir, peut-être un jour, acheter son propre bateau. Par un concours de circonstances, ils vont devoir s'associer pour sauver les trois mondes et ce, malgré leurs deux caractères extrêmement différents.
Dès les premières pages, on est intrigué par cet univers si particulier. L'auteure sait prendre son temps pour nous amener les choses subtilement et nous intriguer d'autant plus. La magie a une place importante dans cette histoire, c'est réellement un personnage à part entière. L'univers est complet : chaque Londres a son propre fonctionnement, son propre gouvernement, sa propre façon de vivre. On est séduit par toutes ses différentes découvertes. Bien que l'intrigue prenne son temps, on a de l'action à revendre lors de ce premier tome.
Malgré ses quelques points positifs, j'avoue ressortir plutôt mitigé de ce roman. Je pense que j'en attendais beaucoup trop. Quelques points m'ont titillé. Tout d'abord, j'ai trouvé que les personnages manquaient un peu de profondeur (je vais me faire huer, mais tant pis). J'ai trouvé que la relation entre Kell et Lila manquait grandement de crédibilité, je n'y ai pas cru une seule seconde. Je n'ai senti aucune réelle alchimie entre les deux personnages, dommage. de plus, j'ai trouvé que l'auteure nous promettait un univers très complexe et complet au début du roman pour finalement ne pas trop rentrer dans les détails. Pour voir le bon côté, cela peut être un bon moyen pour découvrir les littératures de l'imaginaire mais c'est vrai que j'en attendais un peu plus pour ma part.
Bien que mon avis soit plutôt nuancé, j'avoue avoir passé un très bon moment à lire ce roman et ça c'est le plus important finalement ! Shades of Magic est un roman pour adolescents vraiment divertissant et plutôt addictif. Je lirai sûrement le deuxième tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
Bad0Wolf
  05 septembre 2019
Mon premier coup de coeur depuis longtemps.
Une oeuvre digne de Pierre Pevel et, sachant à quel point j'adore cet auteur, c'est une éloge des plus conséquentes. Pas depuis que j'ai découvert les Lames du Cardinal et les autres travaux de Pevel n'ai-je autant été absorbé dans une oeuvre de fantasy. V. E. Schwab y arrive et, dans certain domaines, atteint son niveau.
La plupart du temps, c'est le titre qui m'attire vers un roman. J'ai toujours trouvé que la magie est le socle de la fantasy et le défaut de la plupart des oeuvres de fantasy est que la magie est considérée comme un détail parmi tant d'autre. Schwab la met carrément dans le titre, annonçant avant même le livre pris en main la couleur de l'intrigue: "A Darker Shade of Magic". Souvent, le titre m'attire et la lecture de la quatrième de couverture me fait déchanter. Pas ici. J'étais encore plus prit par le truc en lisant cette histoire de Londres parallèles (La Londres Grise, la Londres Blanche, la Londres Rouge et la Londres Noire), chacune avec son propre monde (La Grise alignée avec notre histoire, la Blanche avec un monde mourant où la survie est le seul objectif de chacun, la Rouge avec un empire gouverné depuis Londres nommé Arnes, et la Noire qui est aussi mystérieuse et obscure que le suggère son nom) et sa propre relation avec la magie.
Comme dans un roman de Pevel, et semblant vouloir attirer le lecteur que je suis, la véritable force de ce roman repose avec ses personnages. Ils sont tous très réussis, attachants, avec leurs propres histoires et leurs propres conflits qu'ils gèrent plus ou moins bien.
En tête de liste se trouve Kell, le personnage principal. Il est un Antari, un magicien du sang et l'un des deux seuls êtres à pouvoir voyager entre les mondes et le seul à pouvoir constater les différences entre eux. Notamment, il nous permet de voir la différente relation qu'entretient chaque monde avec la magie (La Grise a perdue presque tout contact avec la magie, la Rouge baigne dedans et rare sont ceux qui ne peuvent l'utiliser, tandis que la Blanche a presque épuisée ses ressources de magie et se bat pour conserver le peu qu'il reste. Quant à la Noire....). Notamment, Kell a une affection particulière pour la Londres Grise, un monde où la magie est si peu présente que les hommes qui y vivent doivent dépendre de leur ingéniosité et bâtissent des constructions qui durent plutôt que les créations éphémères de la magie dans la Londres Rouge. Cependant, malgré sa capacité unique de voyager entre les mondes, Kell a bien moins de liberté qu'il ne semble en avoir et il n'apprécie que très peu les chaines qui le maintiennent. Les Antari sont tellement rare que les pouvoirs des différents mondes encore conscients de la magie sont prêt à tout pour en obtenir un. C'est un furtif désir (oserais-je dire, une furtive 'fantasie') d'échapper à cette convoitise qui l'entrave qui mènera à la crise principal du roman.
Partageant la scène avec Kell comme personnage principal de l'histoire, nous avons Delilah Bard, une jeune voleuse de la Londres Grise qui survit depuis des années en volant et, parfois, grâce à la complicité d'un tavernier qui la soutient comme il peux sans entraver son désir d'indépendance. Car si Lila désire une chose plus que toute autre, c'est la liberté. La liberté de vivre comme elle le souhaite et sans entrave. Si elle vole, c'est pour obtenir ce désir. Cependant, quand sa route croise celle de Kell, elle découvre que le monde est bien plus étrange qu'elle ne le pensait... et qu'il y a également tellement plus à voir et à découvrir. Lila est un personnage très réussi puisque, comme Kell, elle possède des qualités et des défauts qui font que 'on s'attache à elle très facilement. Elle est géniale mais peux aussi ëtre extrêmement frustrante et elle ne laisse personne lui marcher sur les pieds. Mais, si cette caractérisation ne suffit pas, une révélation est éventuellement faite sur la passé de Lila qui laisse présager des choses très intéressante pour le futur de la série.
Valant également le coup d'être mentionné parmi les personnages très réussi est le seul autre Antari connu des quatre mondes: Holland. Contrairement à Kell, Holland vient du monde Blanc, un monde où chaque jour est un combat pour survivre dans un monde mourant. Tout comme Kell, Holland rêve de liberté mais d'un manière différente. Contrairement à Lila, il n'est pas piégé par les circonstances de la naissance et obligé de s'adapter pour survivre. Contrairement à Kell, il n'est pas emprisonné par des chaines dorées contre lesquelles il ne peux s'empêcher de se révolter. La prison d'Holland est plus dangereuse et solide que celle des deux autres: une prison de l'esprit. Il ne peux s'en libérer et son fardeau, malgré le fait qu'il n'a pas de point de vue dans le livre, est l'un des plus pesants à suivre. Holland est prêt à tout pour accomplir ses objectifs. Et il est prêt à payer n'importe quel prix. Cela se voit dans la course impitoyable qu'il mène avec Lila et Kell pour la maîtrise d'un artefact mystérieux.
Le désir de liberté est un thème sous-jacent qui est omniprésent, comme on peux le voir avec Kell, Lila et Holland. Et la magie ne représente-t-elle pas la liberté ultime? Nous en arrivons au plus grand coup de génie de Schwab.
Dans ce livre, la magie est elle-même un personnage à part entière.
Comme l'explique Kell, la magie n'est pas juste un pouvoir qu'on utilise. Les avis divergent mais Kell est convaincu qu'il faut traiter la magie comme une égale plutôt que comme une choses à dompter et à conquérir, la mentalité qui domine parmi les enthousiastes du monde Gris et les survivants du monde Blanc. Dans la Londres Rouge, un culte est rendu à la magie en lieu d'un 'divinité invisible et silencieuse'. Et, tout comme il faut la respecter, l'admirer et l'adorer, il faut également la craindre. La magie est représentée comme un feu avec lequel il est facile d'avoir chaud... mais il est également facile de s'y brûler. Et elle aussi rêve de liberté, à sa manière:
Des personnages géniaux, donc. Bien sûr, Kell, Lila, Holland et la magie ne sont pas les seuls personnages de ce récit et beaucoup d'autres personnages mériteraient plus d'explication, comme le prince-héritier Rhy (l'héritier d'un monde magique qui galère à maîtriser ne serait-ce que les bases de la magie), les jumeaux-souverains Athos (un sadique qui verra son appétit pour la souffrance le perdre) et Astrid Dane (une manipulatrice qui verra ses manipulations la condamner), Barron le tavernier, Parrish et Gen de la garde royale de Rhy et j'en passe. Mais le seul gros défaut de ce roman est que Schwab conserve notre attention sur un seul groupe de personnages. Quand les autres font éruption dans le récit, on se pose parfois des questions qui auraient peu être éviter si un style moins intime avait été utilisé. Et les détours pour voir comment se portent des personnages qui ne servent qu'une scène où qu'un objectif traine puisque nous n'avons qu'une envie: retrouver les personnages qui portent le récit. Même la magie souffre de ce problème au début:
Mais, à ce détail prêt, c'est un sans faute et une lecture incontournable pour tout ceux qui pense que la magie et les personnages devraient se trouver au coeur de toute bonne oeuvre de fantasy. V. E. Schwab le comprend parfaitement.
Après tout, elle a fait d'une pierre deux coups en combinant magie et personnage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MelM
  19 juillet 2017
20/20
Coup de coeur
Kell est l'un des deux derniers Antari qui existent, ces personnes capables, grâce à la magie coulant dans leur sang, de voyager entre différents lieux. Mais pas n'importe quels lieux, entre les différents Londres : le Londres Gris, celui où la magie n'existe plus, le Londres Rouge, parfait équilibre entre magie et humanité, et le Londres Blanc, dans lequel les actes de chacun sont gouvernés par leur soif de magie, un lieu où la violence fait rage. Bien qu'il soit strictement interdit de faire passer des objets d'un Londres à l'autre, Kell n'a jamais su résister à la tentation et marchande bien souvent de petits objets entre les différents Londres.
Lila, elle, est une voleuse qui n'a pas son pareil dans les rues du Londres Gris pour faire les poches, la nuit, des gentlemen un peu trop sûrs d'eux. Elle est recherchée dans tout Londres mais cela ne l'empêche pas de voler, toutes les nuits, pour pouvoir vivre et, surtout, dans l'espoir de pouvoir, un jour, acheter un bateau, pour voguer sur des mers inconnues et enfin partir loin de cette ville dans laquelle elle n'a aucune attache, cette ville qui ne représente rien d'autre pour elle que la lutte perpétuelle pour enfin être qui elle souhaite être, dans la vie qu'elle aura décidée de vivre.
Un jour, il suffit de mauvaises décisions prises par chacun pour que Kell et Lila se retrouvent embarqués dans une aventure qu'ils n'auraient même pas crue possible, dans une histoire qui les emmènera aux limites de leur courage et de leur force, dans un périple dont les enjeux sont tellement immenses qu'ils ne sont pas sûrs d'en réchapper vivants....
le premier mot qui me vient à l'esprit en refermant ce premier tome de la trilogie Shades of Magic c'est Wahou ! Honnêtement, de la toute première à la toute dernière page de ce livre, j'ai été complètement charmée, tourneboulée, chamboulée, émerveillée, légèrement effrayée aussi, mais surtout carrément totalement subjuguée par tout ce que je lisais, tout ce que je vivais aux côtés de Kell et Lila. Ce premier tome me tentait déjà depuis un bon moment dans sa version originale en anglais et depuis l'annonce de sa traduction et de sa parution en français par les éditions Lumen (que je remercie vraiment chaudement parce que, maintenant, toutes les personnes qui ne peuvent pas lire en anglais peuvent désormais suivre notre duo de choc en français !), j'avais encore plus envie de me plonger dans cette lecture, en VO pour ma part. Ce fut vraiment un immense coup de coeur pour l'univers et l'intrigue en elle-même mais aussi un gigantesque coup de foudre pour la plume de l'auteur et pour les personnages donc je ne peux que vous conseiller cette sublime lecture.
Si vous pouvez lire ce premier tome en anglais, je vous le recommande encore plus qu'en français. En effet, je ne sais pas ce que ça donne après traduction mais, cette lecture, en VO, fut vraiment un immense patchwork d'émotions et de sensations juste folles. Si au tout début de ma lecture, j'ai eu un tout petit peu de mal avec l'anglais en lui-même et le vocabulaire employé, une fois que je m'y suis faite, ce fut le grand amour du début à la fin. La plume est douce et fluide, les descriptions sont vraiment juste assez précises et détaillées pour nous donner l'impression d'être réellement plongés dans cet univers et le courant est vraiment passé immédiatement. J'ai accroché, c'est tout, ça ne se commande pas mais je suis tombée complètement sous le charme de cette plume, de la façon qu'a V.E.Schwab d'exprimer les choses, les actions et surtout, surtout, les émotions, tout en douceur mais avec de la puissance et un impact qui m'a retournée à plusieurs reprises. Pourtant, certaines scènes ne se prêtaient vraiment pas à ce que je suis toute chamboulée comme ça, mais, je n'y peux rien, la magie des mots d'un auteur, on y est sensible ou pas, et là, avec V.E.Schwab, je pense que c'est une grande histoire d'amour qui commence. J'espère vraiment que cette magie de la plume de V.E.Schwab a su être retranscrite en VF pour que vous puissiez en profiter parce que c'est tellement beau.
Venons-en à cette histoire et à sa construction. Certains pourraient peut-être dire que la mise en place de ce roman est un peu longue, moi, je pense surtout que ce sont les résumés qui en disent trop et qui peuvent gâcher un peu la surprise. Personnellement, je ne voyais pas les pages passer, tellement occupée que j'étais à être subjuguée par la plume de l'auteur et son univers que tout ce que je pouvais apprendre à son sujet ou à propos des personnages attisait ma curiosité. de plus, l'alternance des points de vues, de personnages importants ou beaucoup moins, permet de garder une certaine tension dans le récit et d'installer, ni vu ni connu, les bases, déjà très solides, d'une trilogie qui promet d'être explosive, époustouflante et totalement épatante. En quelques pages à peine, j'étais déjà accro à tout ce qui constitue ce roman.
La particularité de ce premier tome de trilogie c'est bien sûr son univers tellement éblouissant de génie et de magie, plein d'aventures et de dangers et donc, forcément ultra addictif. Premièrement, la ville de Londres m'attire comme un aimant alors, là, trois Londres bien distincts, régis par des lois différentes et dans lesquels il est plus ou moins bon de vivre, j'adhère complètement. Surtout en sachant que seules deux personnes peuvent passer d'un Londres, d'un monde, à un autre pour transmettre les informations d'un monarque à un autre, je voulais en savoir plus. Pourquoi ? Comment ? Et qu'est-ce que cela implique ? Où cela va-t-il nous mener ? J'étais surexcitée et j'avais bien raison de l'être ! Cet univers est magique, totalement fantastique mais il peut aussi se révéler terriblement cruel. Plus je m'enfonçais dans l'intrigue de ce premier tome, plus la noirceur de cet univers se révélait, et, c'est inévitable avec moi, plus j'en étais folle. Cette impression de pouvoir basculer du bon ou du mauvais côté à chaque instant, de pouvoir faire voler en éclats les certitudes de nos personnages et voir changer leur propre vision de leur avenir, c'était tellement parfait, tellement bien maîtrisé de la part de l'auteur. Je ne sais même pas comment expliquer à quel point j'ai adoré cet univers et l'atmosphère si particulière qui s'en dégage, c'est unique et j'ai envie de les retrouver rien qu'en en parlant.
L'intrigue, qui semble d'abord tourner essentiellement autour d'une pierre venue du Londres Noir qui ne devrait pas exister et dont Kell et Lila vont devoir se débarrasser, se révèle bien vite beaucoup plus complexe que ça. En effet, cette pierre n'est pas qu'une simple pierre et sa présence dans les autres Londres va déclencher un nombre incalculable de péripéties juste incroyablement folles, enthousiasmantes mais qui m'ont aussi fait frissonner. J'ai débuté cette lecture sans a priori, sans vraiment trop savoir à quoi m'attendre et je me suis pris une pluie de rebondissements, de retournements de situation et d'action en plein coeur, c'était fabuleux ! le récit est extrêmement bien mené, chaque détail, chaque événement, aussi insignifiant qu'il puisse paraître, a vraiment une importance capitale pour la suite du récit et je ne m'en suis pas rendue compte tout suite. J'ai vraiment été scotchée au récit, à me poser mille et une questions sur certains personnages et leurs actions, sans voir à quel point V.E.Schwab a su si bien tous les incorporer au récit tout en me menant en bateau. C'est vraiment fascinant.
En effet, comme je le disais plus haut, le récit est découpé de façon à suivre plusieurs personnages et, là où certains auteurs auraient pu se perdre ou en dire trop, V.E.Schwab a su peser ses mots pour distiller toujours plus de questionnements dans l'esprit de son lecteur, en rajoutant du suspense et de la profondeur à son histoire par le biais de personnages secondaires que l'on pourrait presque relégués au second plan.
Passons aux personnages principaux... Je suis complètement tombée amoureuse de Kell. C'est un personnage fort, courageux, qui est prêt à se donner corps et âme pour les personnes qu'il aime et il se dégage une telle douceur de lui que j'avais presque envie de le serrer dans mes bras tout au long du roman. de plus, sa relation avec Rhy est extrêmement attendrissante, j'espère que Rhy prendra plus de place dans les prochains tomes parce qu'il a vraiment un charisme et un potentiel immense.
Ensuite, nous avons bien sûr Lila, que j'ai aussi totalement adorée ! Téméraire, sûre d'elle et de ses choix, elle ne tourne pas autour du pot indéfiniment quand elle prend une décision, puis elle s'y tient, coûte que coûte, quitte à se mettre en danger. Elle forme une espèce de barricade autour de ses émotions, que peu de personnes peuvent percer mais c'est le cas de Barron, qui m'a touchée, et, fort heureusement, de Kell. J'ai adoré la complicité qui naît entre eux au cours du récit mais aussi l'absence de romance pure et dure ; néanmoins, j'ai hâte de voir comment leur relation va évoluer dans les prochains tomes. Si j'ai adoré Lila, c'est aussi parce que c'est un personnage bourré d'énergie, très dynamique et qui ajoute encore plus de pep's et d'humour au récit.
Et des petites touches d'humour par-ci, par-là, ce n'est pas de refus dans cet univers qui peut s'avérer parfois vraiment violent. Certaines scènes, auxquelles je ne m'attendais pas forcément, m'ont un peu surprise, dans le bon sens du terme, et je pense que c'est aussi ce qui permet d'en faire un roman s'adressant aussi bien aux adolescents qu'aux lecteurs plus âgés, qui y trouveront aussi leur compte. Ce n'est rien de le dire, parce que l'action, déjà bien présente dès le début du roman prend de plus en plus d'ampleur au fil des pages. Ce n'est plus seulement une mission que Kell et Lila se sont promis d'accomplir, ça devient vraiment une bataille entre des représentants, forts, de différents Londres, qui explose dans un final vraiment magistral.
J'ai vraiment vraiment adoré cette fin, tout aussi addictive que le reste du roman, elle est véritablement parfaitement à la hauteur de ce que j'aurai pu espérer. Rien n'est trop simple, V.E.Schwab n'épargne ni ses personnages ni ses lecteurs ; j'ai vraiment eu peur pour eux à certains moments ! Les dernières pages sont vraiment parfaites, pas de cliffhanger à l'horizon et heureusement parce que mon petit coeur ne s'en serait pas remis. Sérieusement, cette fin est ultra satisfaisante mais rien qu'à l'idée de quitter cet univers juste parfait et ces personnages tellement, tellement attachants, ça m'a presque tiré les larmes. Je veux la suite, immédiatement ! C'est une nécessité, je veux retrouver Kell, les différents Londres et la plume divine de V.E.Schwab !
Les + : Absolument TOUT !!!
Les - : ///
Est-ce bien nécessaire que j'en rajoute une couche ? Bon aller : A Darker Shade of Magic fut un immense coup de coeur ! Je n'ai absolument aucun reproche à lui faire puisque, selon moi, tout était absolument plus que parfait. Vraiment, je n'en attendais pas tant et pourtant, je suis tombée sous le charme de tout ce qui compose ce premier tome la trilogie Shades of Magic, du fond comme de la forme. J'ai complètement adoré et adhéré à la plume de V.E.Schwab qui m'a donné des frissons tout au long de ma lecture, dans cet univers terriblement fascinant et carrément hallucinant de créativité et d'imagination. de plus, je suis littéralement tombée amoureuse de Kell et Lila, qui sont des personnages extrêmement bien ancré dans le récit, parfaitement approfondis dès ce premier tome de trilogie et extrêmement humains ; j'ai hâte de les retrouver dans le deuxième tome pour combler le vide dans mon coeur mais aussi pour mettre à mal une de mes théories au sujet de Lila. L'intrigue et donc le récit en lui-même est extrêmement bien mené, je n'ai rien vu venir, je me suis complètement laissée guider et j'ai adoré ! L'action est ultra présente, les rebondissements sont légion et la tension augmente de façon exponentielle au fil des pages, que demander de plus ? Tout était absolument parfait du début à la fin !
Je ne sais pas si j'ai bien fait ressortir tout ce que j'ai aimé dans cette lecture (sans vous assommer ?) mais je l'espère et si je vous ai donné envie de lire ce roman, j'en suis ravie, j'espère qu'il vous transportera autant que ce fut le cas pour moi !
Lien : http://story-of-books.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Gaoulette
  01 juillet 2019
Il m'a fallu quelques chapitres, lire la quatrième de couverture et regarder le trailer pour vraiment rentrer dans l'histoire. Mais il faut l'avouer, les éditions Lumen, à chaque fois propose des romans fantasy à couper le souffle. Souvenez-vous de la série Sliders avec le beau Malory Quinn, Kell peut aussi voyager à travers les mondes.
Nous avons Londres ville principale et seulement deux magiciens Kell et Holland peuvent traverser les murs. Kell fait parti du Londres rouge et Holland du Londres Blanc. Les souverains connaissent leurs existences mais pas le peuple. Il nous manque en couleur le Londres gris et le noir. Et une seule règle, ne jamais transporter d'objet avec soi. Kell va la transgresser et va créer un conflit sans précédent. Nous sommes dans une guerre de pouvoir sous fond de magie.
Pour ce premier tome, l'auteure le temps de planter son décor des différents Londres. Un seul restera un parfait mystère. Elle met en place son duo de personnages Kell et Lila et surtout distille les prochains éléments et zones d'ombre qui vont devenir sa trame dans les opus suivants. Des questions se posent? Qui est vraiment Kell? D'où vient-il vraiment? Qu'est ce qu'un Antari? Est-il l'unique? L'insertion d'une jeune fille, un peu mystérieuse, très casse-cou, jolie mais sans chichis sera peut-être la touche romance ou un triangle…
Cela reste un bon premier tome qui peut d'ailleurs être un one shot. La première intrigue est résolue ce qui laisse la choix au lecteur de continuer ou pas. Je pense que la suite sera concentrée sur l'évolution des personnages et leurs zones d'ombre. Et surtout comprendre et pourquoi ces Londres colorées.
Il reste un roman bien rythmé qui donne envie d'être visionner au cinéma. Deux héros bien badass qui dépotent. Une intrigue rondement menée. Un final très appréciable qui n'oblige pas le lecteur a acheté le tome suivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160


critiques presse (3)
SciFiUniverse   12 juillet 2017
C'est clair, c'est fluide, c'est juste parfait.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Elbakin.net   12 juin 2017
Sans aller donc jusqu’à parler de pépite ou de révélation, V.B. Schwab nous propose un roman réjouissant voire jubilatoire, que l’on ne peut que saluer pour son inventivité et son exécution maîtrisée.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Elbakin.net   29 avril 2015
V.B. Schwab nous propose un roman réjouissant voire jubilatoire, que l’on ne peut que saluer pour son inventivité et son exécution maîtrisée, en partant d’un concept bien trouvé.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (58) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   30 août 2017
- Et alors ? Je vois bien comment les filles, et les garçons, s’extasient sur ton bel œil noir. (Le prince se leva d’un bond.) Bon, tant pis pour la leçon, je ne suis pas d’humeur. Viens, sortons !
- Pourquoi ? Pour que tu puisses utiliser ma magie pour séduire des innocents ?
- Bonne idée, mais non. Nous sommes en mission, vois-tu…
- Ah oui ?
- Mais bien sûr ! Parce que, à part si tu comptes m’épouser toi-même, je dois me trouver une future femme. Et ne te méprends pas, je tiens à dire qu’on formerait un couple superbe, toi et moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
florencemflorencem   31 août 2017
- Écoute, ce n’est pas compliqué. On vole tous pour obtenir quelque chose. Parfois, c’est pour de l’argent, mais parfois, c’est une affaire de… maîtrise de sa destinée. Violer les règles procure un sentiment de puissance. L’intérêt, c’est de défier l’autorité. Certains volent pour rester en vie, d’autres pour se sentir en vie, voilà ce que je crois. C’est aussi simple que ça.
Commenter  J’apprécie          240
SaiwhisperSaiwhisper   12 juillet 2017
- Qu'est-ce que tu veux que je fasse ? Que je me taise ?
- L'idée m'a effleuré... gloussa-t-il tandis qu'elle se renfrognait. Mais comme ça m'étonnerait que tu y parviennes, je te demanderai juste de baisser d'un ton.
Elle résista à ma tentation de lui mettre son poing dans la figure et lui sourit à son tour, d'un air mielleux.
- Voilà au moins une question de réglée... dit-il.
Il se remit en marche, suivi de Lila, qui grommela "pilse" en espérant que ce soit une insulte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
SaiwhisperSaiwhisper   15 juillet 2017
La magie, elle aussi, passait d'un monde à l'autre. Mais le problème, avec la magie, c'est qu'elle s'attaque à la fois aux esprits forts, trop ambitieux, et aux plus faibles, ceux qui manquent de volonté. L'un de ces mondes a fini par perdre toute maîtrise, toute mesure. Ses habitants se sont nourris de magie et vice versa, jusqu'à ce qu'elle dévore leur corps, leur esprit et leur âme.
Commenter  J’apprécie          100
florencemflorencem   01 septembre 2017
- Prêt ?
- Non, répondit Kell, tourné vers le château.
- Tant mieux, répliqua-t-elle avec un sourire acéré. Ceux qui se croient prêts finissent toujours par mourir.
Commenter  J’apprécie          240

Videos de Victoria Schwab (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victoria Schwab
Cassidy Blake – Chasseuse de fantômes : levez le voile... le monde des spectres vous attend de l'autre côté !
Notre première parution de l'année sera un nouveau roman de Victoria Schwab, en librairie le 30 janvier ! Intitulé Cassidy Blake – Chasseuse de fantômes, ce premier tome d'une série s'adresse aux dix ans et plus.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1531 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..