AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782371021792
Éditeur : Lumen (13/09/2018)
4.44/5   189 notes
Résumé :
Un autre monde vous attend, là, de l'autre côté du mur...

Kell est un magicien de sang, un sorcier capable de voyager d'un monde à l'autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l'âme. Le nôtre est gris. Le deuxième, rouge, déborde de magie. Dans le blanc, elle s'est faite bien trop rare quand, dans le noir, elle a tout dévoré. Et le fléau s'apprête à contaminer chacun des univers jusqu'au dernier – ce n'est plus qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (83) Voir plus Ajouter une critique
4,44

sur 189 notes
5
51 avis
4
18 avis
3
5 avis
2
2 avis
1
0 avis

florencem
  14 décembre 2018
Il est toujours difficile de quitter un univers et des personnages qu'on a aimés, et avec ce dernier tome de Shades of Magic, ce fut sans aucun doute le cas. Je me console en me disant que les comics sur Maxim vont sortir et qu'il y a une "suite" où l'on reverra certains protagonistes de la première trilogie ! Youpi ! Sauf bien sûr s'ils leur arrivent malheur... Mais cela sera une autre histoire.
La fin du second tome avait été brutale et assez anxiogène à de nombreux niveaux. C'est donc avec un peu de fébrilité que j'ai ouvert Shades of Light. Je n'étais pas forcément inquiète, me disant que Victoria Schwab ne pouvait pas être aussi cruelle avec nos héros, mais il y a eu cette tension indéniable qui m'a tenue en haleine. Je commençais bien mon aventure livresque... surtout que cette tension est palpable tout au long du roman. Mais en même temps, et cela durant toute ma lecture j'ai aussi eu ce sentiment réconfortant de me retrouver en présence de personnages que j'aime énormément et d'un univers dans lequel je ne me sens pas étrangère. Il ne m'arrive pas souvent de ressentir cette sensation de confiance et de sérénité, comme si, vous vous retrouviez avec... pas des amis, le mot serait trop fort, mais des "familiers" si je puis dire. Et je trouve cela assez magique qu'un auteur puisse insuffler ce genre de sentiments.
Malgré les plus de sept-cent pages, le roman se lit avec fluidité et c'est à peine si l'on voit les pages tourner. Il n'y a pas de temps mort et le fait que nous suivions les personnages à différents endroits fait que l'on a une vue d'ensemble qui rend le récit très dynamique et complet. Les états d'esprit de chacun sont ainsi mis à jour et il est clairement plus facile d'appréhender la globalité du récit. J'adore comprendre les motivations ou la façon d'agir d'un personnage. C'est assez primordial pour moi. Cela donne du relief, une authenticité mais aussi une légitimité à l'ensemble. On arrive à réellement s'imaginer tel ou tel protagoniste comme étant un être de chaire et de sang. Victoria Schwab maîtrise cela avec perfection.
Ce tome trois est aussi celui que j'ai trouvé le plus "profond" dans le sens où ce qu'il s'y passe pousse plus à la réflexion. Nos héros sont poussés dans leurs retranchements. Ils font des choix, parfois mauvais, mais qui peuvent se montrer nécessaire. Qu'est-ce qu'un roi ou un leader doit sacrifier pour son peuple ? Jusqu'où peut-il ou doit-il aller ? La recherche de pouvoir est-elle toujours source d'égoïsme ? Un ennemi n'a-t-il pas lui aussi droit à la parole ? Ses intentions sont-elles toujours mauvaises ? Tant de questions qui sont nuancées avec délicatesse et parfois traitées avec poigne. le tout ne laisse pas indifférent. le récit est intelligent, donne la parole à tous, reste réaliste, et conclut de façon presque parfaite (la perfection n'existant pas...) cette fabuleuse saga.
Il y a bien sûr des pertes. Je ne m'attendais pas à autre chose pour ce dernier tome. Cela aurait été d'ailleurs peut-être "surréaliste" en un sens. Et bien entendu, j'ai eu de la peine, surtout à un moment donné où l'un des personnages exprime de façon viscérale sa douleur face au sacrifice de l'un de ses proches. Mais je n'ai pas non plus senti que ces morts ou ces pertes étaient superflues. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'elles avaient un sens, je ne pense pas que la mort en ait, mais ce n'était pas une façon de rendre plus tragique que nécessaire l'histoire. Si bien entendu, j'ai très fortement apprécié le développement de la romance entre Lila et Kell, c'est avant tout Holland qui m'a le plus touché ici. le fait de voir les trois magiciens ensemble étaient presque naturel à un moment donné, et Victoria Schwab nous permet enfin de mieux connaître l'Antari Blanc. Il était clair pour moi que ce personnage avait beaucoup à offrir depuis le départ et je n'ai pas été déçue. Je l'ai même beaucoup aimé, ce à quoi je ne m'attendais pas forcément. Une très jolie surprise.
Un dernier tome donc très réussi. Je l'ai refermé avec sérénité et aussi avec une touche d'espoir. Je me doute que les survivants auront droit à d'autres mésaventures, certaines choses restant en suspens mais les diverses conclusions m'ont largement contentée. Il y a peut-être un chose concernant Kell qui m'a chagrinée... atténuée par le fait que cela ne change pas la mentalité et la façon d'être du jeune homme. Mais mis à part ce petit détail, je suis plus qu'enthousiasmée par Shades of Magic que je conseille vivement. J'ai hâte de découvrir d'autres oeuvres de Victoria Schwab.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Gaoulette
  29 août 2019
Un coup de coeur même si je sens un coup fourré de l'auteure. Ou j'espère une bonne surprise dans le futur.
Comme pour le premier opus, j'ai eu l'impression de lire un one shot mais je reste en attente de beaucoup réponses. L'intrigue est clôturée mais il me manque des choses surtout que l'auteure s'est faufilée dans des petites intrigues. D'où vient Kell? Il avait la possibilité de savoir. L'occasion peut-elle se présenter dans un tome 4? Lila fait un pacte bizarre avec Maris qui aurait dû avoir un impact sur le couple naissant. Pourquoi ne pas avoir donner un réponse claire nette et précise. Elle n'est pas totalement libre alors que c'est son but ultime. Rhy a pris de l'ampleur au fil des tomes. Mais comment va t'il s'affirmer? Il a un futur particulier et a fait des choix qui ouvre au débat dans un prochain opus. Et puis nous avons une menace qui plane sur le royaume et sur Londres Gris. Que devient Londres Blanc? L'auteure nous offre une fin ouverte mais laisse envisager qu'il pourrait avoir une suite. J'ai fait mes petites recherches et je ne suis pas la seule intriguée par cette saga finie ou pas.
Mais bon j'ai eu le coup de coeur malgré ce bémol. le tome le plus complet et le plus puissant. On vit cette guerre sournoise. Les personnages prennent de l'ampleur et se dévoilent plus passionnants qu'on ne le pensait. On s'attend à une histoire centrée sur Lila et Kell mais l'auteure démontre que pour gagner une guerre il faut être une équipe soudée.
L'auteure déborde d'imagination et nous offre des scènes de combats très bien détaillées. On se croirait dans un cinéma. La magie est parfaitement maitrisée. Une plume addictive. Une romance très bien dosée pour ne pas faire fuir les adolescents. Je me suis passionnée pour cette saga mais je reste dans l'attente d'un autre tome.
Affaire à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          223
Royalbook
  05 septembre 2020
J'ai été très agréablement surprise par ce troisième tome que j'ai trouvé beaucoup plus dynamique que les deux précédents. Les scènes d'actions étaient beaucoup mieux réparties et le rythme du livre était plus prenant.
Les tomes deviennent de plus en plus intéressant et ce dernier tome est probablement mon préféré de la trilogie. Il était très riche en rebondissements et en émotions.
Ce troisième tome a été très positif également au niveau des personnages.
J'ai trouvé que Rhy a très bien évolué depuis le premier tome. Alors qu'on l'a connu au début très enfantin et un peu irresponsable dans ce tome là au contraire il s'est montré très mâture.
J'ai également apprécié Holland car on pouvait déjà le voir dans le tome deux qu'il ne cherchait qu'à protéger son monde et ses intentions sont confirmés dans ce tome.
Quant à nos deux protagonistes principaux, je les trouvent toujours aussi intéressants et attachants. Je suis contente de voir qu'ils refont à nouveau équipe pour sauver Londres.
Je suis très ravie de ma lecture grâce à laquelle j'ai pu découvrir la plume de Victoria Schwab que j'ai trouvé magnifique.
Les descriptions sont très travaillées et les univers très immersifs. On a l'impression de voyager à travers les différents Londres avec les personnages et j'ai adoré ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
basileusa
  02 mars 2021
Une trilogie avec laquelle j'ai passé un excellent moment ! J'ai enchainé après le tome 2, étant bien plongé dans l'histoire....C'est une fois de plus l'antari blanc qui va apporter le chaos dans le Londres rouge ! Dans ce dernier tome les rancoeurs vont être mises de côté car tous doivent affronter un ennemi commun qui risque d'annihiler leur monde. Un tome où l'action, les trahisons, les revers sont importants, dans lequel on se demande qui va survivre au final. du coup c'est haletant et prenant ! Il y a aussi tous ces moments où la solidarité, l'amour, le pardon, les sacrifices prennent le pas. J'ai aimé l'évolution de chaque personnages, découvrir leur histoire au fur et à mesure. Bref une trilogie à lire pour les amateurs du genre !
Challenge Mauvais genres 2021
Challenge auteures SFFF 2021
Challenge séries 2021
Commenter  J’apprécie          210
Lovehorse
  10 août 2019
Alors que l'Essen Tasch se termine, Kell tombe dans un piège et Lila tente de le ramener. Mais ces évènements ne sont que les prémisses d'un long combat contre Ossaron, une puissance maléfique constituée de magie pure issue du Londres noir. Et il ne veut qu'une chose : dominer le Londres rouge, et rien ni personne ne semble pouvoir l'en empêcher. Kell, Lila et leurs compagnons s'engagent donc dans un combat pour sauver la ville et ses habitants de la magie incarnée, mais cela va s'avérer plus difficile que prévu et cette mission va pousser nos personnages à dépasser leurs limites et leurs craintes.

Depuis le début, Victoria Schwab nous plonge dans son univers magique avec des personnages attachants et un monde merveilleux. Et ce troisième et dernier tome ne déroge pas à cette règle. Son univers s'étend encore un peu plus ici : On découvre de nouveaux lieux plus intrigants et merveilleux les uns que les autres (personnellement, j'adorerai visiter le Ferase Stras …), la politique entre les trois royaumes est approfondit, la magie elle-même est montrée sous une autre forme avec de nouveaux objets et Ossaron lui-même. J'ai trouvé l'ambiance de ce tome plus sombre, plus oppressante que les deux premiers. La tension est palpable, les enjeux sont importants et les responsabilités poussent aux sacrifices. Je retrouve le style de roman sombre qui nous ronge par les choix et les décisions de ses personnages et c'est très plaisant.
L'histoire de ce tome se rapproche plus du tome 1 que du tome 2. Nos héros se lancent donc dans une aventure afin de sauver leur ville au péril de leur vie. le schéma est plus classique que le second tome, mais ne perd pas pour autant en qualité. Les événements s'enchainent bien, les personnages évoluent et se dévoilent et nos émotions se cofondent. L'auteur fait preuve d'une grande imagination et elle nous emporte avec elle dans le Londres rouge avec une plume très agréable et fluide.
Malgré le fait qu'il y a plus d'action et de rebondissent dans ce dernier livre, je trouve qu'il y a toujours des passages trop descriptifs qui nous perdent dans une masse d'informations sur le passé des personnages, notamment. Certaine personne aime ce genre d'écriture, mais personnellement, je trouve qu'elle a tendance à ralentir le rythme du récit. Et ce petit point négatif est le seul que j'ai trouvé, donc c'est vraiment dommage …
Autrement, j'ai beaucoup aimé les personnages. Ils sont attachants, intéressants et crédibles.
Certains d'entres eux sont plus développés que dans les tomes précédents, notamment Emira et Maxim. On en apprend un peu plus sur leur passé, leur personnalité et leur vision des choses, ce qui nous permet de confronter leurs idées à celles des personnages principaux.
Holland est lui aussi placé au centre de cette histoire. On découvre son enfance dans le Londres blanc et comment il est devenu le personnage que l'on connait. du personnage détestable du tome 1, il est devenu un homme brisé pour lequel on éprouve une certaine pitié et de la compassion. Ceci expliquant cela, on comprend mieux ses réactions, ses choix et ses ambitions.
Lila ne change pas tellement. Elle est toujours assez impulsive, courageuse, déterminée et guidée par sa soif d'aventure. C'est un personnage que j'ai beaucoup aimé dés les premiers chapitres. J'aime beaucoup sa force de caractère ainsi que son côté indépendant et libre.
En ce qui concerne Kell, c'est lui qui m'a le plus surpris. D'un jeune homme plutôt discret, renfermé et ruminant son malheur et ses rêves comme des objectifs inatteignables, il devient un personnage fort, déterminé, et qui s'affirme de plus en plus allant jusqu'à faire des choses qui diffèrent complètement avec le personnage du tome 1. Il me semble que c'est lui qui évolue le plus dans cette trilogie.
Je ne parlerai pas de tous les personnages, ce serait beaucoup trop long, mais, pour finir, Rhy prend de plus en plus de responsabilité tout en étant torturé par sa condition de « mort-vivant ».
La fin est un peu prévisible. C'est une fin de série, le Grand-méchant-de-l'histoire va forcément être vaincu par les héros. Malgré tout, le combat final est bien fait, il n'est pas expéditif, les personnages doivent lutter pour réussir et se retrouvent dans des situations délicates. On a ensuite quelques chapitres sur la voie que vont suivre les personnages et on les quitte avec un petit pincement au coeur (on les a quand même suivi pendant plus de 1 900 pages !).
Bref, je suis vraiment heureuse d'avoir découvert cette trilogie et j'ai passé un très bon moment de lecture avec tous ces personnages très attachants. Shades of magic est un univers riche, complet et original, l'histoire est intéressante et addicitve malgré une plume parfois trop descriptive. A lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
RoyalbookRoyalbook   28 août 2020
- Je n'ai jamais su quoi faire de toi, depuis le jour de notre rencontre, ajouta-t-il en prenant le visage de sa compagne dans ses mains. Mais c'est l'idée que tu puisses répartir et disparaître de ma vie qui me terrifie plus que tout.
Lila sentit son cœur s'emballer au rythme de cette bonne vieille rengaine qu'elle connaissait sur le bout des doigts - cours, cours, cours. Mais elle en avait assez de fuir, d'abandonner les autres avant de risquer de les perdre. Elle attira Kell tout contre elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
IndaaryaIndaarya   24 février 2019
Les Arnésiens avaient le choix entre une dizaine de façons de dire "bonjour", mais ne disposaient d'aucun mot pour "au revoir". Quand ils se quittaient, ils disaient parfois vas ir- en paix, ou plus souvent anoshe- à bientôt.
Anoshe convenait pour des inconnus dans la rue, les amants entre deux rendez-vous, les parents et leur enfants, les amis et la famille. Souvent accompagnée d'un signe de tête prudent face à la certitude du jour présent et au mystère du lendemain, la formule atténuait l'impact de la séparation et apaisait les tensions. Quand un ami partait avec peu de chances de revenir, les Arnésiens disaient anoshe. Quand un être cher mourait, ils soufflaient anoshe. Quand des cadavres étaient incinérés, leurs corps rendus à la terre et leurs âmes aux flots, les endeuillés disaient anoshe.
Anoshe apportait du réconfort, de l'espoir, la force de lâcher prise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
florencemflorencem   13 décembre 2018
- L’amour et la perte sont comme un bateau et la mer, déclara Tieren en passant un doigt dans sa barbe. Ils s’élèvent ensemble. Plus nous aimons, plus nous avons à perdre. Le seul moyen d’éviter la perte est d’éviter l’amour. Mais le monde serait alors bien triste.
Commenter  J’apprécie          150
JumaxJumax   30 avril 2020
Car l'inquiétude était un monstre doté de griffes. Après les avoir plantées en vous, il ne vous lâchait plus. Or ce sentiment s'avérait plus douloureux qu'une lame enfoncée dans la jambe, que quelques côtes fêlées, que tout ce qui saignait ou se cassait, puis cicatrisait. L'angoisse ne vous brisait pas net. C'était un os qui ne se ressoudait pas, une entaille qui refusait de se refermer. Mieux valais dont ne pas se soucier des autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
florencemflorencem   10 décembre 2018
Une cicatrice n’a rien de déshonorant, sauf si tu en es toi-même persuadée, avait-elle déclaré avant de se redresser. Si tu ne les portes pas, ce sont elles qui te porteront.
Commenter  J’apprécie          140

Videos de Victoria Schwab (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victoria Schwab
Certains s'en doute, mais peu de gens en ont la certitude : les fantômes… existent bel et bien ! Cassidy fait partie des rares personnes à pouvoir passer de l'autre côté du Voile pour y voir les défunts – un talent bien pesant pour l'adolescente, contrainte d'accompagner ses parents sur le tournage d'une émission sur les villes les plus hantées du monde ! Et, cette fois, après les spectres d'Édimbourg et les revenants de Paris, ce sont les morts de la Nouvelle-Orléans qui vont lui donner du fil à retordre… Sauf que ceux-ci font pâle figure à côté du nouveau danger qui menace la jeune fille : un Émissaire de la Mort en personne s'est lancé à ses trousses !
Cap sur la capitale du jazz et du vaudou ! Dans ce troisième volet de la série jeunesse à succès Cassidy Blake, Victoria Schwab nous entraîne dans l'une des villes les plus passionnantes d'Amérique, aux côtés d'une chasseuse de fantômes éminemment attachante et de son meilleur ami spectral ! Frissons garantis…
+ Lire la suite
autres livres classés : londresVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura