AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782371021518
Éditeur : Lumen (22/02/2018)

Note moyenne : 4.34/5 (sur 139 notes)
Résumé :
Lilah est partie explorer le monde, laissant Kell seul, sur un quai du Londres rouge. Désemparé, il se prépare quand même pour les Jeux des éléments, une compétition entre magiciens du monde rouge. Pendant ce temps, un autre Londres se réveille, menaçant de rompre l'équilibre magique des quatre mondes.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (75) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  15 juillet 2018
J'ai une relation assez étrange avec les romans de Victoria Schwab dans le sens où je les adore mais ils mettent tellement de temps à démarrer que je suis des fois un peu découragée lors de mes lectures... C'est dommage parce que je pense que c'est cette attente trop longue à voir les choses bouger qui fait que je ne peux pas dire que ses romans sont des coups de coeur... Enfin, j'ai tout de même adoré ce second tome, pas d'inquiétude non plus.
Comme je viens de l'annoncer, le début du roman a été assez long pour moi. Non pas que découvrir Lila dans son nouvel environnement n'était pas sympathique, tout comme appréhender les dilemmes de Kell, mais voilà, presque la moitié de l'histoire consacrée à cela... c'est beaucoup. Je me suis demandée quand les choses sérieuses allaient vraiment commencer, si elles allaient commencer tout court même. Encore une fois, cela était intéressant et je comprends que Victoria Schwab veuille vraiment nous imprégner de la psychologie de ses personnages, mais réduire un chouïa la première partie ne m'aurait pas déplu. Quand l'annonce du tournoi est apparue, je me suis enfin dit que les choses sérieuses allaient pointer le bout de leur nez, et j'ai eu un nouveau regain dans ma lecture, fort heureusement.
Il faut aussi dire que j'ai un peu de mal avec Lila et cela depuis le début. J'ai une relation que je qualifierais de "je t'aime, moins non plus" avec elle. C'est un personnage très original à de nombreux égards, elle sort de l'ordinaire surtout dans un monde du Young Adult qui prône les héroïnes fortes, intelligentes et surtout droites. Lila remplit les deux premiers critères haut la main, mais elle a plutôt un côté anti-héros qui parfois m'agace. J'aime son côté intrépide et l'auteur nous a très bien fait cerner son caractère. Mais malgré mes connaissances concernant son passé, je n'arrive pas à lui pardonner son côté égoïste et tête brûlée. Elle ne pense jamais aux conséquences de ses actes, jamais. Comme beaucoup de personnages du roman, je me demande vraiment comment elle a fait jusqu'ici pour rester en vie... Et j'ai aussi l'impression qu'elle n'apprend pas de ses erreurs. A contrario, elle peut se montrer adorable, pleine d'humour et d'espièglerie. Une ambivalence qui me déconcerte...
Kell, quant à lui, est en pleine période de doute. Après les événements de la nuit noire, son monde a totalement changé. Ses parents adoptifs le traitent différemment, Rhy le fait tourner en bourrique (enfin plus que d'habitude), sa magie semble le rendre plus instable et son rôle d'Antari de la monarchie d'Arnes le pèse au plus haut point. Autant vous dire que notre héros est encore plus taciturne que dans le premier tome. et le voir souffrir autant, après tous ses sacrifices, est assez insupportable. Heureusement, son petit frère est là pour égayer un peu son quotidien et Rhy nous sort une idée totalement inattendue pour redonner du baume au coeur à son aîné. Leur relation est vraiment très bien exploitée dans ce second tome et c'est un pure bonheur de les voir interagir surtout après les événements du dernier tome. le fait que leurs vies soient liées rend tout plus compliqué et ils doivent tous les deux trouver un équilibre. Rhy aurait voulu ne pas être ressuscité, tandis que Kell se sent encore plus pris au piège. Et pourtant, l'amour qu'ils partagent tous les deux n'en est que plus renforcé. Et c'est là que le bas blesse. Je m'explique. Rhy et Kell se considèrent comme deux frères. On ne peut pas remettre en cause cela. Par contre, Maxim et Emira... ils ont élevé Kell et je peux comprendre que l'un comme l'autre doivent penser à l'avenir du royaume, mais leur conduite... Elle m'a écoeurée. Je ne sais pas vraiment ce qu'ils pensent tous les deux, mais j'ai eu l'impression qu'ils ne voyaient en fin de compte l'Antari que comme un pion, rien de plus. Et c'est froideur... J'ai été heureuse de voir Kell se rebeller à un certain point même si les conséquences sont tragiques. Si les souverains avaient pris en compte l'aspect humain de leur fils adoptif et pas seulement son statut, bien des choses se seraient passées différemment.
Et j'en viens à... pas mépriser, le mot est trop fort, mais je n'arrive pas à avoir de la sympathique pour les deux monarques... Et quand j'entraperçois ce qu'il va arriver dans le dernier tome... Je ne peux que les blâmer. Et je n'aime pas cela, tout comme les horreurs qui se profilent. J'en viens à vouloir le troisième tome rapidement, tout comme à le détester par avance car j'ai le pressentiment que des choses horribles vont arriver. Mais je trouve aussi cela positif. Un roman qui ne me ferait rien ressentir ne serait pas un bon roman.
Mais revenons un peu à quelque chose de moins dramatique avant de conclure ma chronique : l'Essen Tasch. le tournoi, qui au final, n'occupe qu'une petite partie du tome a tout de même le mérite d'avoir redonné de l'énergie au roman. Il n'est pas facile de narrer des combats, mais Victoria Schwab y parvient sans mal, et surtout, elle met en avant la magie qui règne dans le Londres Rouge. C'était palpitant et fort intéressant. Nous découvrons d'autres populations et le côté politique de ce monde en devient même encore plus complexe. On a vraiment une vision plus globale de ce qu'il se passe dans le Londres Rouge et même si cela ne présage pas vraiment du bon pour la suite, l'Essen Tasch nous ouvre vraiment les portes d'un autre univers en quelque sorte. Sans compter qu'il met bien en avant un nouveau personnage, Emery, qui je l'avoue me plait beaucoup.
Un second tome réussi malgré quelques longueurs. J'ai hâte de poursuivre surtout que la fin nous laisse à l'agonie (non, je n'exagère pas du tout) et que la fin s'annonce assez épique. Attention par contre aux très nombreuses coquilles qui sont présentes notamment dans la premier partie du roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Saiwhisper
  22 septembre 2018
Ouf ! J'ai finalement terminé ce pavé à la superbe couverture qui m'a occupée pendant plusieurs jours. Je ressors satisfaite par cette lecture qui, pourtant, m'a fait pousser plusieurs soupirs d'ennui… Dans « Shades of Magic », les complots avaient une place importante dans le scénario. Hélas, dans « Shades of shadows », ces derniers viennent très tardivement. L'auteure va plutôt prendre le temps de faire découvrir une myriade de nouveaux protagonistes et de faire évoluer les héros ainsi que leur entourage. le rythme est ainsi très lent, ce qui rend la lecture parfois trop paisible… J'aurais souhaité un peu plus de piquant ou d'action !… Malheureusement, il a fallu attendre quatre-cent-quarante pages (sur six cent quarante…) pour enfin voir les choses bouger ! Suite à ce manque de rebondissements, je reconnais avoir trouvé ce début parfois laborieux… Certes, il ne se passe pas rien pour autant, mais la quatrième de couverture explique ces deux tiers en seulement quelques lignes… À se demander si certains passages étaient réellement nécessaires ou n'auraient pas pu être écourtés de quelques pages…
Heureusement, les deux cent dernières pages se sont avérées explosives, efficaces, addictives, palpitantes et géniales. Dès que l'on se trouve au coeur des rebondissements, on ne décroche plus ! Mon enthousiasme a réellement commencé au moment du tournoi, car les choses bougeaient enfin et les personnages allaient pouvoir se confronter soit oralement, soit en face-à-face à coups d'attaques magiques… On prend énormément de plaisir à suivre les différents duels et les phases du tournoi ! On se délecte également des ruses et des stratagèmes dont usent les protagonistes pour dissimuler leur identité ainsi que leurs secrets. C'est tout simplement un régal ! Et que dire de cette fin haletante qui bouscule le lecteur !? Il y a de quoi avoir envie de se jeter sur la suite qui vient juste de sortir ! (En espérant qu'il y ait moins de longueurs cette fois-ci…)
Puisque la majeure partie de l'ouvrage est dédiée à la découverte et à l'approfondissement des personnages, j'ai pu découvrir certains individus sur un nouveau jour. Cela a par exemple été le cas de Rhy, le frère de Kell, qui m'a paru plus attachant, rebelle et humain. Placer la narration de son côté de temps en temps a été une belle idée. Cela permet de vraiment apprendre à le connaître et à voir la façon dont il pense. J'ai également adhéré à des personnages moins importants comme la garde rapprochée de Kell ou Ister, la prêtresse et servante de Lila pendant le tournoi. D'autres personnages ont réussi à piquer ma curiosité comme Ojka dont on va découvrir le rôle petit à petit… du côté des héros, je dois avouer être totalement fan de Lila. Celle-ci est toujours aussi audacieuse, indépendante, taquine, franche, culotée, imprudente et déterminée. Elle a suivi un enseignement drastique qui lui a permis de découvrir ses pouvoirs latents ! Kell est assez fidèle à lui-même, cependant j'ai aimé ses réactions face à l'absence de Lila et les échanges qu'il aura avec elle… Mais ma préférence va à Alucard Emery qui m'a fortement fait songer à Nikolai du second tome de « Grisha ». Comme lui, Alucard est roublard, enjoué, drôle, charmeur, stratège, vif et observateur ! Il dissimule bien des mystères que j'ai pris plaisir à découvrir !
Malgré son problème de rythme qui a déplu à plus d'une personne, ce second opus a pour avantage de creuser la personnalité des protagonistes à présent matures et bien ficelés, tout en apportant un dénouement haletant, sombre et déchirant. J'ai hâte de vider un peu ma pile à lire afin de pouvoir acheter le troisième et dernier opus ! Si les gros ouvrages ne vous font pas peur et que vous aimez le genre fantastique, n'hésitez pas à plonger dans cet univers magique qui a encore bien des secrets à révéler…
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
lianne
  22 décembre 2017

J'ai trouvé qu'au niveau plaisir de lecture ce tome était mieux que le premier car l'auteur corrige ce qui avait été pour moi son principal défaut, à savoir le manque d'intrigues et de personnages secondaires.
Il reste malgré tout un tome vraiment très intermédiaire, ne faisant quasiment pas avancer l'histoire principale sauf sur quelques pages tout à la fin, dans un cliffhanger sur le tome suivant.
Pour remettre les choses à leur place voici la description du monde :
Une ville, Londres, 4 dimensions, dans chacune une facette différente du monde ...
Il y a longtemps, les 4 mondes vivaient en paix, la magie abondait en tout lieu et l'équilibre était présent. Les gens doués en magie pouvaient voyager d'un monde à un autre, les portes étaient ouvertes. Mais un jour la cupidité à pris le dessus dans un des mondes, ils en voulaient toujours plus, et la conséquence a été néfaste. La magie c'est transformée en un être pseudo vivant, contaminant tout, prenant possession de tous les êtres ...
Les autres Londres ont décidé de fermer les portes, et depuis les mondes sont isolés. Seuls les Antaris peuvent encore passer le voile, et il n'en reste plus que deux. Ce qui fait que les mondes ont évolués dans des directions différentes.
Nous suivons donc Kell, un Antari qui est né avec le pouvoir de voyager d'un monde à un autre.
Contrairement au tome précédent celui ci ce concentre quasiment exclusivement à Red London. Il tourne autour du Essen Tasch, un tournoi de magiciens international, devenu mythique et qui a lieu dans la ville.
Kell tourne en rond depuis la fin du tome précédent, il est constamment sous surveillance ainsi que son frère Rhy. Et les deux, menés par Rhy, passent leur temps à trouver des moyens de se soustraire à leurs gardes.
Ils sont liés maintenant, magiquement, ce qui fait que Kell ressent tout ce que ressent Rhy, que ça soit la douleur, le plaisir ou les sentiments. Rhy comprend donc bien que Kell est sur le point d'exploser. Il décide de mettre en place un plan qui permettra à Kell de se défouler un peu : il l'inscrit au tournoi sous une fausse identité.
Normalement Kell n'a pas le droit d'y participer car les Antari sont bien plus puissant magiquement que les autres humains, ça ne serait donc pas juste pour les autres participants. C'est même illégal et serait pris pour une déclaration de guerre par les autres pays car ce tournoi est vraiment affaire sérieuse diplomatiquement parlant. du coup ça tombe plutôt bien que les participants se cachent derrière un masque.
Nous retrouvons aussi Lila, qui a continué sa vie dans le Red London. Elle en vit des aventures, son rêve car elle a été embauchée sur un bateau. Elle a même découvert qu'elle pouvait utiliser la magie que lui apprend le capitaine de celui ci, Alucard. A un moment Lila fini par apprendre que celui ci se rend à Londres pour participer au tournoi. Et du coup elle ne peux pas s'empêcher de tout faire pour participer aussi, de façon tout à fait illégale bien sur ...
Parmi tous les nouveaux personnages qu'on suis réellement dans ce tome, les deux qui m'ont vraiment bien plu sont bien entendu Rhy et Alucard. Ils sont vraiment très attachants et de bonnes additions.
Rhy est finalement assez complexe comme personnage derrière sa façade de jeune prince déjanté. Il a un sentiment d'infériorité par rapport aux autres du fait qu'il ne peux pas manier la magie. Hors la magie est très importante dans ce monde, et les mauvaises langues disent qu'il n'a rien à faire sur le trône si il est incapable de l'utiliser. Rhy en souffre beaucoup, mais il a maintenant compris qu'il ne pourrait pas changer grand chose à la situation. Résultat il écume les fêtes pour noyer sa souffrance et se donner une bonne image.
Kelle de son coté reste fidèle à lui même. Il a toujours cette envie de liberté qui lui pèse de plus en plus et qui va d'ailleurs être le sujet principal de ce tome le concernant.
Alucard est un tout nouveau personnage. On le découvre tout d'abord comme le capitaine du navire ou Lila embarque. Il devient son professeur de magie, lui enseignant les bases tout en cherchant à découvrir son secret. Mais on s'aperçoit assez vite qu'il est bien plus que ça et son arrivée à Red London va déclencher pas mal de problèmes.
J'ai aussi bien aimé le fait que toute la partie sur le bateau nous fasse un peu découvrir le reste du monde, même si c'est vrai que c'était un peu anecdotique.
Suivre tout ces personnages, nouveaux ou pas a été un plaisir. C'est LE gros point fort du livre pour moi. Ils sont bien équilibrés et on prend vraiment du bon temps à simplement les suivre dans leur vie. Tout le tome est basé justement sur leur évolution, que ça soit le lien Rhy/Kell, la relation Kell/Lila, ou la découverte de la magie de Lila. Mais je dois avouer que le point faible du tome est son histoire.
Parce qu'en fait l'histoire principale n'avance pas. Ou alors elle avance par toutes petites touches dans des micro chapitres qui nous racontent ce qu'il se passe ailleurs. Mais du coup on a un peu l'impression qu'en dehors du cliffhanger de fin, il ne se passe rien d'important.
Le Essen Tasch, tout passionnant qu'il soit n'a aucun impact sur l'ensemble. Il ne sert à rien. du moins à rien pour l'histoire principale je répète. D'autant plus que celui ci arrive déjà tard dans le livre, on commence à peine à en entendre parler vers la page 150. du coup j'avais un peu l'impression que ce n'était que du remplissage.
Et voila donc un peu mon dilemme. Parce que d'un coté j'ai adoré ce tome, les personnages sont excellents et évoluent vraiment tout du long, et j'ai passé un super moment avec le tournoi et tout ce qu'il s'y passe. Mais je suis quand même un peu déçue du fait que rien n'avance, j'ai l'impression qu'on m'a un peu spolié en me donnant un tome un peu vide !
16/20
Lien : http://delivreenlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Annabelle19
  04 janvier 2017
C'est avec beaucoup de joie et d'excitation que je me suis plongée dans le tome deux de cette série de V.E. Schwab. J'avais adoré A darker shade of magic, de ses personnages à son intrigue originale, sans oublier le style très rythmé et addictif de l'auteure.
A gathering of shadows ne m'a pas déçue, au contraire, il m'a fait la grande joie de faire revenir tous les personnages auxquels je m'étais attachée. Leur évolution après les événements du premier tome (quatre mois plus tôt dans le récit) ont fait évoluer leur caractère et les ont fait mûrir, leur psychologie est affinée avec beaucoup de soin et de réalisme.
On ouvre le roman avec Lila, devenue pirate comme elle en rêvait (j'ai beaucoup aimé le chapitre d'introduction, d'ailleurs, vraiment bien écrit et qui nous replonge tout de suite dans cet univers). On retrouve ensuite Kell et le prince Rhy, et on s'aperçoit que les choses se sont compliquées au château. Kell et Rhy sont désormais liés par un sort et partagent la même vie, ce qui signifie que tout ce qui arrive à l'un, l'autre le ressent. Que si Kell meurt, Rhy aussi. Cela met Kell dans une position délicate, puisqu'il a désormais littéralement la vie de son frère adoptif entre ses mains. Pour ne rien arranger, le roi et la reine ne lui font désormais plus du tout confiance, ils le font surveiller et ne le considère plus comme un fils. Kell se sent prisonnier, il étouffe de plus en plus sous la surveillance accrue de la famille royale. Et puis... mais non, je ne vais pas parler de cette autre intrigue qui se développe en parallèle, dans l'ombre, mieux vaut garder la surprise.
J'ai été un poil moins passionnée par ce deuxième tome, pour trois raisons principales, je pense. D'abord, le roman se concentre plus sur les aventures de Lila en solo, et elle n'est pas vraiment mon personnage préféré. Sans être inintéressante, je la trouve bien moins sympathique à suivre que Kell ou même Rhy.
Ensuite, ce roman se concentre sur un seul Londres, principalement, Red London. Alors oui, cela permet d'en apprendre un peu plus sur ce monde en dehors des frontières du pays d'Arnes, et c'est une très bonne chose d'approfondir cette partie de l'univers, mais la grande originalité du premier tome, et ce que je trouvais le plus fascinant, c'était ces voyages d'un Londres à l'autre, et les différences qu'on découvrait entre eux. Heureusement que quelques incursions à White London donnent un peu "d'air" au récit. D'un autre côté, il est vrai que cela nous place dans la même position que Kell : coincés à Red London.
Le troisième point qui a rendu l'histoire moins prenante pour moi est qu'une bonne partie de l'intrigue repose sur le tournoi entre les différents territoires du monde de Kell. On doit passer par les différentes phases du tournoi, suivre plusieurs combats entre magiciens, et je n'ai pas trouvé cela passionnant, c'était même un peu répétitif, au bout d'un moment, surtout qu'il n'y avait pas de réel enjeu à cela.
Si je devais résumer, je dirais que le début du roman est très bon et que la fin est époustouflante, et annonce quelque chose d'énorme pour le tome 3. Mais ce qui se passe au milieu traîne un tout petit peu en longueur. ça ne veut pas dire que je n'ai pas apprécié ma lecture, loin de là, ce roman a beau être en dessous du plaisir que j'ai pris à lire le premier tome, il reste supérieur à bon nombre des livres que j'ai pu lire dans ma vie. Grâce aux personnages, surtout, auxquels on s'attache énormément. Grâce, aussi, à un style d'écriture toujours aussi maîtrisé. L'évolution de la relation entre Kell et Lila, notamment, est magnifiquement bien amenée, sans lourdeur ou précipitation, sans en faire trop, c'est juste top.
A gathering of shadows fait, pour moi, office de roman de transition, entre un premier tome parfait et un troisième qui s'annonce épique. Ici, on développe les personnages, leurs liens entre eux, leurs secrets, leurs doutes et leurs peurs. On annonce l'arrivée d'un danger sans précédent au compte-gouttes, de manière à faire ressentir au lecteur la menace grandissante, invisible de tous. Cette montée en puissance de la menace est juste parfaite.
J'ai refermé le livre avec un gros pincement au coeur, parce que c'est le genre de roman qui nous donne l'impression que, quelle que soit notre prochaine lecture, elle sera forcément moins bonne que celle-ci. Et j'ai hâte hâte hâte de lire le troisième tome !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lovehorse
  04 août 2019
Après s'être débarrassé de Vitari, cette source de magie pure et destructrice, les chemins de Lila et Kell se séparent. Lila prend la mer et réalise son rêve de voguer sur un bateau pirate. Quant à Kell, il reprend le cours de sa vie : transmettre des messages, protéger son frère, … Mais le Londres rouge est en effervescence. La ville est sur le point d'accueillir le plus grand tournoi de magie du continent : Les Jeux des Eléments. Or, ces quelques jours de fêtes, de manigances, de révélations et de retrouvailles vont s'avérer être le calme avant la tempête …

Ce tome est dans la continuité du premier. Il se lit bien et assez vite. L'on retrouve malgré tout le schéma de Shades of magic : Un début calme, une fin comportant un peu plus d'action et une plume assez descriptive qui a malheureusement tendance à ralentir le rythme. Cependant, je l'ai trouvé assez immersif du fait que l'on s'est attaché aux personnages et que l'on est tout aussi impatient que les habitants que le tournoi commence.
Personnellement, j'ai beaucoup aimé l'idée du tournoi. Même si il fait que ce tome n'est pas dans le genre « il faut sauver le monde », il permet d'introduire un peu d'action avec les combats entre les magiciens. Il permet également aux personnages principaux de se dévoiler, de se développer, et ainsi d'évoluer par rapport au premier tome. Je trouve l'idée en elle-même assez sympa et intéressante (les affrontements ont un petit côté combats de gladiateurs) et elle permet également d'observer l'ampleur de la magie et ce qu'il est possible d'en faire.
Si l'histoire elle-même reste assez sobre, l'auteure exploite un peu plus son univers et c'est très appréciable. En effet, on découvre ce qu'il y a en dehors des frontières de la ville grâce à Lila (le monde des pirates, la vie en mer, les lieux cachés et les marchés noirs, de nouvelles terres …), on découvre également d'autres cultures avec les royaumes de Vesk et Faro qui participent au tournoi (leur vision de la magie, leurs coutumes, …), mais aussi le Londres noir. Ce dernier n'est pas énormément détaillé mais cela est suffisant (sachant qu'il n'y a pas non plus grand-chose à détailler …).
Cet univers s'élargi un peu plus avec l'arrivée de nouveaux personnages. Certains semblent de prime abord secondaires et sans réelle importance pour la suite des événements, mais ils se révèlent finalement plus importants au fil de l'histoire. Parmi eux, je pense que c'est Alucard Emery qui m'a le plus marqué. Il est mystérieux, il renferme pleins de secrets sur son passé que l'on sent lourd et en même temps il se révèle être d'une grande aide pour Lila.
Quelques personnages du tome 1 sont un peu plus présents et développés dans ce second tome. Notamment Tieren, qui apparait tout simplement plus souvent et que l'on découvre comme un sage, capable de faire entendre la voix de la raison aux frères Maresh (en tout cas, il essaye …).
Lila reste fidèle à elle-même. Déterminée, courageuse, impulsive, maligne, elle garde sa soif de liberté mais elle acquiert petit à petit des pouvoirs dont elle veut en mesurer l'ampleur. Elle est toujours aussi amoureuse de ses lames, même si on sent qu'elle s'adoucit un peu.
Kell, lui, nous montre une nouvelle facette de sa personnalité, plus sombre. Après ses mésaventures du tome 1, il se sert plus de la magie comme d'une arme et doit affronter le regard des habitants qui le voit comme un aven autant qu'un danger. Sa soif de liberté grandit, il supporte de moins en moins le fait d'être la possession de la royauté, et après les derniers événements, cela ne va pas en s'arrangeant.
La fin est clairement ouverte sur la suite contrairement au tome 1. Elle est surprenante et nous pousse vers le tome 3 tant nous avons besoin de savoir comment va se terminer cette histoire.
Ce deuxième opus est donc dans la continuité du tome 1 et suit le même schéma au niveau du rythme (certains passages sont toujours assez descriptifs). L'histoire tourne principalement autour du tournoi, mais grâce aux nouveaux personnages et à l'alternance des points de vue, on découvre au fur et mesure l'intrigue du tome 3 tissée en filigrane derrière les événements, à première vue paisibles, du Londres rouge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (42) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   13 juillet 2018
- Je suis désolé, finit-il par dire.
Il paraissait si… sincère que Lila fut prise de soupçons sur-le-champ. Alucard avait beaucoup de qualités, mais la sincérité n’en faisait pas partie.
- D’avoir grimpé dans mon estime ? demanda-t-elle.
- Non, de ce qui t’est arrivé. On a dû te faire bien du mal pour que tu considères l’amitié et l’amour comme des armes plutôt que des boucliers.
Commenter  J’apprécie          202
florencemflorencem   10 juillet 2018
- Tu as toujours l’air d’un prince.
- Evidemment, répliqua Rhy. Ce n’est pas parce que je me suis déguisé que je ne veux pas être reconnu.
- C’est pourtant la fonction d’un déguisement, en général, soupira Kell.
Commenter  J’apprécie          220
lemiroirdeslivreslemiroirdeslivres   24 décembre 2018
[...] Elle remarqua alors le masque coincé sous le bras du capitaine. En écailles bleu foncé aux bordures argentées, il devait couvrir le visage de la naissance des cheveux jusqu'aux pommettes. Une fois enfilé, il laisserait voir son sourire charmeur, et ne dompterait pas sa crinière de boucles cuivrées. Il paraissait purement esthétique, car ses écailles n'offraient ni anonymat ni protection.
— Qu'es-tu censé être ? demanda-t-elle en arnésien. Un poisson ?
Alucard fit mine d'être vexé et brandit son masque.
— Un dragon, c'est évident.
— Ne serait-ce pas plus logique que tu sois un poisson ? Après tout, tu vis sur la mer, tu es assez insaisissable et...
—Je suis un dragon, l'interrompit-il. Tu manques juste d'imagination.
[...]
— Je croyais que l'emblème de la maison Emery était une plume. Ne devrais-tu pas être un oiseau ?
[...]
— L'emblème de notre maison symbolise le vol, or les oiseaux ne sont pas les seules créatures volantes, poursuivit-il en levant son masque de dragon. En outre, je ne concours pas pour les Emery, mais pour moi-même. Et si tu voyais le reste de ma tenue, tu ne...
— Tu as des ailes ? Ou une queue ?
— Non, elles me bloqueraient. Mais j'ai d'autres écailles.
— Comme un poisson.
— Va-t-en ! s'écria-t-il.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
florencemflorencem   14 juillet 2018
- Mais comment savez-vous que nous aurions brûlé ? demanda Ned, les yeux brillants.
- Car ne pas avoir assez de quelque chose est tout aussi dangereux qu’en avoir trop.
Commenter  J’apprécie          190
florencemflorencem   12 juillet 2018
- Tu sais, si tu règnes ne serait-ce que moitié aussi bien que tu mens, tu feras un roi incroyable.
- Merci ! répondit le prince.
Commenter  J’apprécie          250
Videos de Victoria Schwab (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victoria Schwab
Cassidy Blake – Chasseuse de fantômes : levez le voile... le monde des spectres vous attend de l'autre côté !
Notre première parution de l'année sera un nouveau roman de Victoria Schwab, en librairie le 30 janvier ! Intitulé Cassidy Blake – Chasseuse de fantômes, ce premier tome d'une série s'adresse aux dix ans et plus.
autres livres classés : londresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1508 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..