AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782757807927
208 pages
Éditeur : Points (03/04/2008)

Note moyenne : 3.2/5 (sur 20 notes)
Résumé :
En ouvrant ses colonnes à ses lecteurs, la revue anglaise New Scientist ignorait qu'elle allait déchaîner les passions. Les questions les plus inattendues - pourquoi les oiseaux volent-ils en V ? La nature a-t-elle inventé la roue ? Pourquoi les élastiques deviennent-ils collants en vieillissant ? - appelèrent des réponses étonnantes - on ne sait trop si le vol en V a des causes aérodynamiques ou plus terre à terre (éviter les déjections de celui qui précède) ; on s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Floccus
  01 septembre 2015
Quel plaisir de retrouver l'impertinence et la vivacité du New Scientist après quelques expériences de lectures scientifiques au petit déjeuner fades et sans joie ! Ce tome est cependant moins spontané que "Les ours blancs ont-ils le blues ?" qui m'avait ultérieurement réjouie. La revue est soucieuse de crédibilité, intervient régulièrement pour cadrer les réponses. Ça casse l'ambiance de joyeuse loufoquerie, d'effervescence enthousiaste. Quelques bons passages ceci dit. Des questions audacieuses et des réponses qui élargissent notre horizon de connaissances.
Commenter  J’apprécie          50
Pilly
  09 novembre 2019
Des questions variées et parfois saugrenues voire loufoques, mais qui aiguisent notre curiosité. Quant aux réponses, elles sont bien souvent scientifiques et donc sérieuses, mais un peu d'humour agrémente parfois le propos, ce qui n'est pas pour me déplaire.

C'est vraiment un livre intéressant. J'ai appris pas mal de choses, et d'autres malheureusement ont été s'enfouir un peu plus loin dans mon cerveau. Cependant, je dois avouer que hors de mes sujets de prédilection, il m'était parfois difficile de tout comprendre... un peu ardu parfois... mais scientifique.

C'est donc un livre pour toutes les personnes qui sont curieuses de tout, qui aiment en apprendre tous les jours.
J'ai mis du temps à le lire, car j'ai lu une question et sa (ses) réponse(s) de temps en temps, mais toujours en suivant le cours du livre. J'ai d'autres livres de cette collection, et finalement, je me dis qu'il faut que je me les mette à disposition immédiate, et que je picore dans l'un ou l'autre, au gré de mes envies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
biblio47
  15 avril 2009
Recueil de questions en apparences farfelues, mais aux réponses sérieuses apportées par les lecteurs de la revue scientifique « New scientist ». Une grande variété de sujets est abordée, par exemple : Pourquoi ne peut-on se chatouiller soi-même ? Pourquoi les miroirs inversent-il la gauche et la droite mais pas le haut et le bas ? Une façon humoristique d'amener la science à être lue par le plus grand nombre.
Commenter  J’apprécie          30
Lydls
  23 août 2020
Rubrique culte du magazine New Scientist, voici une sélection de morceaux choisis regroupés en un petit recueil pour tous les grands curieux !
Des questions aussi diverses et variées, certaines simples, d'autres assez barrées, auxquels les scientifiques répondent avec le plus grand sérieux, et une petite dose d'humour.
Commenter  J’apprécie          32

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
PillyPilly   09 novembre 2019
Une question surprenante (comme un peu toutes celles du livre)... mais une réponse pour le moins étonnante...

"Un ami m'affirme que l'on peut laisser tomber un chat de n'importe quelle hauteur : sa vitesse d'atterrissage sera toujours inférieure à celle à laquelle il serait blessé. Quelqu'un peut-il me dire s'il a raison, car mes chats commencent à le regarder d'un drôle d'air ? [...]


J'ignore quelle est la vitesse maximale atteinte par un chat en chute libre, mais cela me rappelle une histoire célèbre.
Puisque les chats atterrissent toujours sur leurs pattes, et les tartines beurrées toujours du côté beurré, on peut fabriquer une machine à mouvement perpétuel en attachant une tartine beurrée (beurre vers le haut) sur le dos d'un chat. En chute libre, les deux forces opposées feront tourner l'ensemble indéfiniment."


Voilà pour la réponse la plus originale. Les autres étaient plus sérieuses. ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PillyPilly   13 novembre 2019
Cette question émane de la capacité typiquement humaine à trouver des motifs singuliers dans des données au hasard. On s'est aperçu que les gens ont une idée du hasard bien différente de ce qu'est réellement le hasard. En jouant à pile (P) ou face (F), par exemple, une séquence du genre "FPFFPFPPFFFPPF" sera considérée comme aléatoire, alors qu'une séquence vraiment aléatoire serait du genre "FFFFFPFFPPFFFF" - c'est à dire moins de variations et des séquences plus longues de piles ou faces. Inversement; cela signifie que des séquences aléatoires paraissent ne pas l'être aux yeux de la majorité des gens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DexteretteDexterette   07 juin 2012
J'ai lu récemment que plus ma boisson alcoolisée est foncée, plus ma gueule de bois sera carabinée. Le whisky et le vin rouge sont-ils pires que la vodka et le vin blanc?
Richard King.
Commenter  J’apprécie          20
CerfVolantCerfVolant   28 mars 2011
Cela fait-il mal de se faire décapiter ? Et combien de temps la tête souffre-t-elle ?
William Wild
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : miscellanéesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
339 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre