AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2343116172
Éditeur : Editions L'Harmattan (23/03/2017)
Résumé :
Mai 1940. Face à l'armée nazie qui vient d'envahir la France, un jeune homme, Eric Cordier, brillant étudiant né de parents musiciens, n'hésite pas un seul instant : la lutte contre l'occupant sera désormais son destin. Trouvant parmi ses compagnons de l'ombre une jeune étudiante américaine, il mène avec elle un premier combat : le sauvetage depuis Marseille des intellectuels et artistes. Il fera ensuite partie d'un réseau de sabotage britannique et se mettra enfin ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Pomponette
  03 juin 2017
Le soleil brille sur les Cévennes par temps chaud et tout en haut sur le plateau des Montals, près de l'Espérou qui culmine à 1400 mètres d'altitude, il faudrait une sacrée bonne raison pour redescendre dans la fournaise de la vallée. Mais pour les hommes du maquis de Mandagout, le courage et l'esprit de sacrifice ne manquent pas. En 1944, la manoeuvre est de freiner la débâcle de l'armée allemande qui fuit la Résistance, de faire sauter les ponts, d'éclater les routes par lesquelles hommes et matériel de la Wehrmacht reculent et de provoquer des embuscades meurtrières. Harceler, tel est le mot d'ordre. Tous les maquis sortent de leurs cachettes. Aigoual-Cévennes, Mandagout et bien d'autres encore.
Eric Cordier est né en 1920 à Strasbourg. Il nage dans un univers artistique puisque ses parents sont musiciens. Mais il ne les voit guère. Germaine la pianiste et Francis le violoniste virtuose sont toujours en tournée. L'Europe leur ouvre les bras ; ils se produisent sur la Riviera où les plus beaux casinos de la Côte d'Azur les accueillent. Une dolce vita excitante d'entre-deux-guerres, où plaisir et amitiés intellectuelles se nouent tandis que le petit Eric grandit à Marseille, cajolé par une nourrice attentive. En 1934, Francis Cordier participe à un concours pour devenir premier violon de l'orchestre radio-symphonique de la ville de Marseille. Son fils Eric peut enfin les rejoindre.
Mais les artistes et intellectuels sont parfois aussi de confession juive et il faut les protéger. Car l'Allemagne nazie n'a que faire de l'art quand il ne sert pas les intérêts du Troisième Reich. Il faut cacher ces esprits brillants dans des endroits inoccupés, à l'abri des regards allemands assassins mais aussi des marseillais soupçonneux et enclins à dénoncer. Des dizaines d'intellectuels et artistes, de scientifiques et créateurs de tous ordres seront sauvés et exfiltrés via l'Espagne vers la liberté. C'est toujours ceux-là que le Troisième Reich n'aura pas.
En attendant, il leur faut patienter dans le creux des volets fermés, dans des caches qui ne leur font pas honneur, la peur au ventre et le sentiment humain de n'être que du gibier que l'on poursuit inlassablement. Impitoyablement. Dès 1940, les nazis commencent à débarquer à Marseille par petites grappes assassines, assistés par leurs espions déjà en place. Comme il devient de plus en plus compliqué d'héberger clandestinement des personnalités illustres en plein coeur de la ville phocéenne, on se met en quête d'un lieu qui serait à la fois accueillant et isolé du port trop surveillé.
Bel-Air. Un château entouré d'un vaste et magnifique jardin dans la magnifique propriété de la Pommeraie à Marseille, à une demi-heure du port. Une quinzaine de chambres occupées par des hommes aussi divers et brillants que Max Ophüls, le réalisateur juif allemand, le jeune philosophe Stephane Hessel mais aussi des peintres tels que Marc Chagall ou Marcel Duchamp. Ecrivains et peintres sont représentatifs de mouvements innovants et créatifs.
André Breton, le père du mouvement surréaliste et auteur des Champs magnétiques est présent. le mouvement dada et le Surréalisme font bon ménage à Bel-Air. Il se joue là-bas une sérénade de mots d'esprits, de calembours et de devinettes grisantes et inventives. L'esprit se déchaîne par émulation quand le coeur s'arrête de battre par terreur. On invente les cadavres exquis, textes et dessins sublimes et jouissifs écrits ou dessinés à plusieurs mains. Fécondité de la pensée quand le corps menace de se faire gazer.
Ce roman de Richard Seiler repose avant tout sur une histoire vraie, celle du maquis de Mandagout. Seul le nom des personnages a été modifié. L'auteur nous raconte la vie du maquis et ses valeurs de confraternité, évoque les longues marches dans la montagne afin de récupérer le matériel, les armes et les vivres que leur délivrent les avions alliés. Il faut changer de planque quand le danger se fait trop grand, trop menaçant. Il y a aussi et surtout l'attente insupportablement longue et le soulagement quand survient sur les ondes radiophoniques le message très personnel donné par la Résistance à leur unique attention.
Eric Cordier dispose d'une licence d'allemand et de philosophie qui font de lui un homme aux principes républicains et altruistes comme un combattant acharné du nazisme. Son rôle pour aider les maquis grâce aux informations qu'il subtilise aux allemands seront essentielles pour venir à bout des envahisseurs.

Lien : http://www.editions-harmatta..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3583 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre