AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782756015163
224 pages
Éditeur : Akata (10/06/2009)

Note moyenne : 4.35/5 (sur 304 notes)
Résumé :
Une sacrée mamie est tiré d'un roman de Shimada Youshichi vendu à plus de 4 millions d'exemplaires et adapté en série télévisée et au cinéma.Années 50, Akihiro est un jeune garçon turbulent qui vit à Hiroshima avec sa mère et son frère. Il est confié du jour au lendemain à sa grand-mère qui habite dans la petite ville de Saiga. Tout d'abord triste de quitter sa famille et un peu effrayé de vivre seul avec une vieille femme à la campagne, Akihiro doit néanmoins appre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (83) Voir plus Ajouter une critique
nekomusume
  30 septembre 2012
Voilà un petit bijou de plus dans ma bibliothèque. Ce manga raconte les souvenirs d'enfance d'un petit garçon parti vivre chez sa grand-mère à la fin des années cinquante.
Commence alors pour Akihiro une véritable aventure, la découverte de la campagne après la ville où il a toujours vécu; la prise de conscience de la pauvreté dans laquelle ils vivent; la lutte quotidienne pour avoir de quoi se nourrir chaque jour... Tout cela pourrait sembler bien misérable mais c'est sans compter sur la "sacré mamie" qui lui donnera des leçon de vie pleines de philosophie et d'humour rendant ainsi la vie agréable en apprenant à se contenter de l'essentiel.
Les dessins rendent ce manga très agréables à lire, les personnages ont des caractères très approfondis, et le petit Akihiro va se trouver à l'école une bande d'amis que n'aurait pas renié le petit Nicolas. Il y a même le copain énervant qui a assez d'argent pour s'offrir ce qu'il veut et qui ne partage pas.
Une autre époque, une autre façon de vivre (les enfants subissent parfois des châtiments corporels qui même présentés sur le ton de l'humour, font quelque fois frémir), mais aussi un éloge de la vie simple qui ne fait pas de mal à cette époque ou la surconsommation est la règle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
manU17
  15 février 2021
Même si je n'ai pas encore lu la totalité des 11 tomes qui composent cette série, il me reste encore à découvrir les tomes 7, 8, 10 & 11, j'aime beaucoup l'ambiance bienveillante et les valeurs portées par ce manga qui raconte les souvenirs d'enfance du petit Akihiro.
L'histoire se passe au Japon dans les années 50. Peinant à subvenir à ses besoins, sa mère décide d'envoyer Akihiro vivre chez sa grand-mère à la campagne près de la petite ville de Saga. Auprès de son aïeule, Akihiro va être confronté à la rudesse d'un nouveau monde et d'un mode de vie bien éloigné de ce qu'il a connu jusque-là.
Chaque tome se compose de petites histoires, récits d'apprentissage ou mésaventures avec les garnements de son âge, qui lui arrivent comme autant de petites leçons de vie.
Si cette « sacrée mamie » ne manque ni d'espièglerie, d'énergie ou d'humour malgré les conditions de vie relativement difficiles. Un terrible manque d'argent fait que l'un et l'autre s'endorment bien souvent le ventre vide. Au menu, on retrouve souvent du riz aux oeufs sans oeufs et comme elle dit « il suffit d'imaginer qu'il y en a » ! Une façon de faire la nique aux difficultés et une belle philosophie de vie !
Outre le confort matériel, Akihiro souffre surtout de ne jamais voir sa mère qui, par manque de moyens, est souvent contrainte d'annuler ses visites à son jeune fils. Les crises de larmes sont nombreuses et on compatit à sa douleur.
Enfin, je crois que jamais je n'oublierai le premier tome et la façon, entre chagrin et maladresse, sa mère le pousse dans le train pour Saga sans lui avoir expliqué au préalable ce qu'elle prévoyait pour lui. Une scène dont on imagine sans mal la violence morale pour un enfant de cet âge…
Le dessin est simple mais agréable, les visages et les regards très expressifs. Je ne le savais pas en débutant ma lecture mais ce manga est l'adaptation d'un roman autobiographique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          255
missmolko1
  15 mars 2014
Encore une fois, j'ai pris la route vers le Japon et j'ai fait la rencontre d'Akihiro, un petit garçon plutôt désobéissant mais tellement attachant. Sa mère ne peux plus s'occuper de lui alors, elle l'envoie chez la grand mère qui vit en rase campagne au Japon. C'est une femme très pauvre, qui se part a 4h du matin pour faire un travail de misère. Pourtant elle a une énergie débordante, elle ne se laisse jamais abattre et a toujours des solutions de débrouille : ramasser des morceaux de métal pour les revendre, allez chercher ses légumes a la rivière (en amont les vendeurs du marché jettent les invendables). Et surtout, elle est pleine de belles paroles, et donne de très belles leçons de vie a son petit fils. C'est une sacrée mamie en effet.
Le petit fils est attachant, je le disais plus haut par son caractère et ses bêtises. Il m'a beaucoup fait rire par ses mensonges notamment. Il grandit et apprend beaucoup sur la vie et sa naïveté enfantine m'a fait sourire a de nombreuses reprises.
Enfin j'ai adoré, découvrir ce Japon rural d'après guerre. Les dessins sont vraiment une réussite et on voyage au fil des pages. Je me suis plongée dans la vie quotidienne de cette mamie avec son petit fils, et une chose et sur c'est que je vais vite poursuivre la lecture des tomes suivants.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Under_the_Moon
  25 octobre 2015
Une couverture très simple qui accompagne un titre pétillant : ce duo était la promesse d'une histoire pleine de tendresse entre un petit garçon et sa mamie.
Hiroshima, 1958. Une maman ne parvient plus à subvenir aux besoins de ses deux enfants et décide donc d'envoyer son cadet, Akihiro, à Saga chez sa mère.
La grand-mère est une paysanne pauvre qui n'a pas son pareil pour trouver mille et une astuce pour vivre tout de même heureuse en usant de la débrouillardise et en pratiquant l'art de se contenter de ce qu'on a. le tout avec humour bien sûr.
Ce manga est apparemment tiré d'une autobiographie. Je comprends l'engouement qu'ils ont pu susciter au Japon, car le thème du retour aux valeurs du passé ne se démode décidément pas.Mais le trop plein de bon sentiment du manga et les représentations un peu idéalisées des paysans généreux, désintéressés et faits de valeurs du coeur et concentré seulement sur l'essentiel... par moment ça rappelle limite les propagandes staliniennes ou de tout autre régimes communistes du 20ème siècle qui ont fait l'apologie de la paysannerie.
Alors oui, dans une société ultra capitaliste qui érige le superflu en must et qui atteint ses limites en temps de crise économique ne peut qu'accueillir qu'avec des yeux attendris et étincelants (style enfants devant leurs cadeaux de Noël) ce type d'histoire ne peut qu'être accueillies que comme une parole messianique.
Mais bon... sans plus pour moi. Trop facile à mon goût.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
mh17
  04 janvier 2021
1958 Akihiro Tokunaga, élève de CE1 est un petit garçon turbulent et pleurnichard. Il est toujours en train d'embêter son grand frère et sa maman qui travaille dans un restaurant à Hiroshima. Un jour qu'ils raccompagnent sa tante au train, Akihiro est poussé dans le wagon. Sa mère qui est veuve ne peut plus subvenir aux besoins de ses deux enfants. Elle a décidé de confier Akihiro à sa mère qui vit à Saga, un village à 334 km de Tokyo. Là-bas, le petit va faire connaissance avec sa mamie.
Ce manga est vraiment très chouette. Il est tiré d'un roman autobiographique qui a eu beaucoup de succès au Japon. Il est découpé en chapitres qui sont autant de tranches de vie. On est dans la peau de ce gamin qui du jour au lendemain doit changer de vie loin de sa maman. Heureusement, il a une grand-mère formidable qui va lui apprendre la dignité et l'entraide. Et puis il va se faire des copains.
Vivement le volume 2.
Commenter  J’apprécie          230

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
luciolerougeluciolerouge   11 septembre 2009
-Mamie! Est-ce que nous sommes pauvres?
-Quoi?! Tu ne le savais pas?
-Ah! Je m'y attendais!
-Ecoute-moi bien, Akihiro! Il y a deux sortes de pauvreté: la sombre et la gaie. Et nous, nous sommes pauvres gaiement! Alors ne t'inquiète pas! En plus, nous sommes des pros de la pauvreté!
-Quoi?!
-Oui, nous sommes pauvres depuis des générations, alors... Aie confiance en toi! ha ha ha ha!
-...
Commenter  J’apprécie          330
YendareYendare   16 novembre 2018
Comparé à aujourd'hui, le déjeuner servi à l'époque à l'école n'était pas très copieux. Le pain était dur comme du bois et pour le lait, c'était du lait en poudre écrémé. tout ça accompagné d'un seul plat. Mais pour moi la cantine complétait mes repas. c'était carrément un menu complet royal.
Commenter  J’apprécie          340
Under_the_MoonUnder_the_Moon   24 octobre 2015
Tu sais ce n'est pas drôle d'être riche.
Ils passent leur temps à voyager et à se régaler, c'est sûr... Mais comme ils sont toujours bien habillés, à la moindre tache, c'est le drame.
Commenter  J’apprécie          210
babel95babel95   04 septembre 2016
Tu sais ce n'est pas drôle d'être riche.
ils passent leur temps à voyager et à se régaler, c'est sûr, mais comme ils sont toujours bien habillés, à la moindre tache, c'est le drame.
Et en plus les riches sont vaniteux. Alors ils mentent de temps en temps. Des mensonges inutiles.
Mais nous, jour après jour, qu'il vente ou qu'il neige, nous sommes tranquilles. Nous trouvons chaque jour nos repas sans nous en faire. Vraiment, je suis bien plus heureuse d'être pauvre.
Tu as raison, Mamie, être pauvre c'est pas la honte.
Ce jour-là, j'ai parlé à mes camarades de classe. J'ai dit la vérité sans rien cacher.
Ah bon je comprends, maintenant....
Désolé...
Ca me rassure.....
Parce que si tu avais été aussi riche, franchement je n'aurais pas su comment être ton copain....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
nekomusumenekomusume   30 septembre 2012
-Une fuite d'eau n'est pas forcement embêtante ouvre bien tes oreilles...
-C'est vrai, on dirait une musique...
- La musique de la nature
Commenter  J’apprécie          220

Lire un extrait
autres livres classés : japonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
969 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

.. ..