AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782756047287
64 pages
Éditeur : Delcourt (28/08/2013)
3.48/5   33 notes
Résumé :
Imaginez. Votre identité en ligne génère des messages compromettants, des photos et des vidéos truquées. Votre réputation est incontrôlable. Vous perdez votre travail, votre famille, vos amis. Ce cauchemar, c’est celui d’Éric, jeune trader qui vient de couler sa banque et première victime d’une machination dont il ne saisit pas encore l’envergure, et qui le mènera au coeur du réseau social MediaEntity…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,48

sur 33 notes
5
1 avis
4
8 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Derfuchs
  02 février 2021
Voilà une série que je commence, pas très bien en soi car je n'ai pas très bien compris de quoi il retourne! C'est le minimum, bref il faut ou il a fallu attendre la fin du bouquin pour entrer dans cette histoire. Il y a une suite, quatre tomes en tout.
Ce qui m'échappe c'est que le trader, puisque banque et trader il y a, coule la banque pour une somme de 5 milliards deux cent millions de....Yens? C'est écrit au début de l'ouvrage. J'ai calculé, 5 milliards de yens = une grosse cinquantaine de millions d'€. Si ça coule la banque que dire, alors de Kerviel ? Emprisonné pour beaucoup plus que cela. C'est à mon avis une incongruité, une coquille peut-être.
Bien sûr le gars est viré, montré du doigt, sa femme le quitte, sa maitresse bouzille son alibi, tout lui tombe sur la tête.
De fait il y a faute grave, page de banque sur l'ordinateur laissée ouverte au vu et au su de n'importe quel hacker de banlieue! Il y a de quoi flipper.
Ensuite, fuite du trader et commencement de ses aventures.
A la fin du bouquin grande explication sur ce qu'est le réseau social Mediaentity, ouf merci pour la suite.
Bon c'est pas mal en fait, du déjà vu, c'est vrai mais pourquoi pas? le bonhomme est lâché par tout le monde ce qui le rend assez sympathique même si c'est le style trader, hâbleur, grande gueule, je sais tout, etc.
Le dessin attire l'oeil, lequel s'habitue vite aux teinte foncées, mates, le crayon est simple mais expressif, le réel arrangé stylistiquement d'un bon niveau, j'ai apprécié l'ensemble.
Le scénario n'est pas trop bavard et le dessin surnage aux bulles.
Je lirai la suite sans problème.
Lien : https://www.babelio.com/livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
folivier
  08 janvier 2014
Tout d'abord merci à Babelio et aux Editions Delcourt pour l'envoi de cet album dans le cadre de la dernière Masse Critique consacrée à la BD.
MediaEntity est le nom d'une entreprise ayant développé un réseau social construit sur un système d'intelligence artificielle et dont les avatars des personnes enregistrées sont capables de remplacer celles-ci pour réagir aux interactions sur le réseau mais également fournir des identités aux administrations et aux entreprises. MediaEntity devient incontournable et des entreprises ainsi que des Etats fournissent à ce réseau la gestion et la sécurisation des identités des salariés et des citoyens des ces états. Cependant, le système se grippe, apparemment les avatars deviennent autonomes et lancent sur le réseau des informations fausses sur la vie privée, professionnelles des personnes, perturbent les systèmes d'informations en ruinant des réputations et des carrières.
L'album débute par l'évocation de l'affaire de la Société Générale et de Jérôme Kerviel. Un trader est ainsi pris dans cette spirale infernale. Il est accusé d'avoir provoqué la faillite de sa banque en engagement des milliards sur des investissements à risques. L'intelligence du scénario est de rapidement dépassé ce qui pourrait sembler être une énième dénonciation de l'argent fou, des traders sans scrupules menant le monde à la ruine pour s'interroger sur ce qui constitue aujourd'hui intrinsèquement nos sociétés : l'information. L'information partout, tout le temps et à tous les niveaux. La mise en scène de notre monde et de chacun au-travers de l'information où la priorité est donnée au buzz, à l'information choc, par les émissions et show de télé-réalité, par les réseaux sociaux où chacun se met en scène, par cette fascination maladive de filmer tout évènement avant même de penser à agir.
Une scénario très bien mené accompagné d'un dessin très original, simple assez épuré qui donne beaucoup de mouvement et de rythme à l'histoire.
Reste ce qui fait l'originalité de cet album : la réalité augmentée ! Cette astuce originale pour apporter des informations complémentaires à l'histoire sont dans les dernières pages de l'album, comme des annexes ou des compléments. Je m'attendais à ce que ces étapes de réalité augmentée se trouvent au fil de l'histoire, ce qui aurait donné encore plus de rythme à l'intrigue. Peut-être un élément technique de réalisation de l'album ne permet pas l'intégration au fil des pages mais oblige à l'impression de page complète. Néanmoins, l'album, par sa conception même, apporte des éléments de réflexion sur l'information et les moyens de l'obtenir et que toute information est une histoire qui peut en cacher d'autres, que tout support d'information porte en lui-même sa part de mensonge.
Un album très original et intelligent, agréable à lire, une histoire prévue sur 4 volumes dont j'ai hâte de découvrir la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lunch
  05 octobre 2013
MediaEntity est un projet aux multiples facettes.
Tout d'abord, c'est un nouveau genre de bande dessinée, une façon différente de lire et de se divertir.
Au préalable parue en version numérique, à découvrir sur son écran d'ordinateur ou sa tablette, l'histoire de MediaEntity chamboule un peu plus les codes de la narration visuelle, et ce grâce au Turbo média.
Vous vous demandez sûrement quelle nouvelle technologie se cache derrière ce nom barbare ? Elle repose sur un principe simple : alors qu'une bande dessinée se lit case par case en donnant un coup d'oeil global sur une planche, le Turbo média propose un défilement des cases de manière chronophotographique, un peu comme dans un film. Il suffit de cliquer ou d'appuyer sur une touche de son clavier pour activer la séquence suivante : une nouvelle case ou l'apparition d'une bulle de dialogue supplémentaire, un effet scénique, etc...
Le concept n'est pas novateur en soi – cette pratique-là était déjà utilisée dans les fichiers Powerpoint par exemple – mais il propose ainsi une manière plus dynamique de lire de la bande dessinée.
Et justement, tout est question de rythme dans MediaEntity...

Éric Magoni est trader, autrement dit ce genre de banquiers dont on parlait si peu avant la « crise économique » et qui brasse beaucoup d'argent en bourse. Lorsqu'il remarque avec effroi les chiffres indiqués sur son écran d'ordinateur, il sait qu'il a fait un grosse bêtise et qu'il est mal, très mal. La banque accuse une perte record de 5 milliards. Il va se faire virer c'est sûr. Pire encore, sa banque pourrait couler avec lui... et cette fois-ci il ne sera pas couvert : le bouc émissaire est tout trouvé, ce sera lui !
S'ensuit une course contre la montre. Éric Magoni cherche à fuir ses responsabilités et s'évertue à clamer son innocence alors que tout semble le désigner coupable. En bref, il s'est fait pirater son identité !
[...]
Avouons-le, le rythme effréné du scénario apporte une tension palpable et le Turbo média aide à l'immersion dans cette histoire aux côtés d'Éric Magoni. de même, le dessin d'Émilie est expressif et plein de vivacité. Son trait a un petit quelque chose de Christophe Blain dans sa dynamique, bien qu'il soit moins mature dans sa fermeté.
Mais ce ne sont pas les seuls points forts de MediaEntity, car à côté du premier mot barbare sus-cité, on pourrait également parler de Transmédia. MediaEntity joue sur les frontières entre la réalité et la fiction. Vous aurez bien entendu fait le rapprochement entre Éric Magoni et Jérôme Kerviel (sa banque s'appelle d'ailleurs la SCG, de là à voir un lien avec la Société Géniale...). Il est aussi question du « tout numérique » et de la protection de la vie privée. L'histoire de cette bande dessinée part d'un principe simple : notre monde évolue et nous sommes tous de plus en plus imprégnés par les nouvelles technologies : smartphones (bientôt à reconnaissance digitale), Facebook, carte d'identité numérique... nous sommes fichés, repérables, et les informations que nous laissons sur le domaine public peuvent facilement se retourner contre nous. Je ne suis pas un paranoïaque dans l'âme mais il faut tout de même faire attention à ce qu'on dit et ce qu'on fait, sur les réseaux sociaux pour commencer.
Le thème premier de MediaEntity est le vol d'identité. Cette histoire pourrait être un récit d'anticipation du monde de demain. Nous n'en sommes pas si loin.
[...]

La chronique à lire en intégralité sur BenDis... !
Lien : http://bendis.uldosphere.org..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ATOS
  02 juin 2018
MediaEntity..sa Factory. Nouvelle usine du 20e siècle. "la "révolution industrielle soluble dans la révolution numérique".
45000 employés. 150 000 serveurs. Une entité dans la ville. "Derrière ses murs transitent la moitié des données de la planète". Gus Delillo, Pdg de Mediaentity. créateur des entités virtuelles de chacun, traduisez : l'identité numérique de tous.
Tome 1. le décor se déroule. Vite très vite. Cavale garantie. La chasse à l'homme commence. Entity, identité, réseau, pouvoir, résistance. Contrôle, sécurité, manipulation. L'action se déroule. Activation... récupération des données du Tome 2 en cours....Veuillez patienter.
Astrid Shriqui Garain

Commenter  J’apprécie          40
Erik_
  21 novembre 2020
Le protagoniste principal de cette série me rappelle étrangement Jérôme Kerviel, un trader qui a fait perdre beaucoup d'argent à sa banque (4.82 milliards d'euros) et qui a porté le chapeau sous le regard un peu complice de la justice et des institutions financières. Bon, en l'occurrence, cette histoire va plus loin car il s'agit d'une machination qui dépasse notre trader. La réalité ne rejoint pas forcément la fiction.
Les thèmes exploités sont l'identité et la réputation à l'heure des nouvelles technologies de l'information. La lecture s'est révélée très fluide. On est tout de suite happé par le scénario. le second tome ne fait que confirmer la qualité du premier. C'est un thriller dynamique que l'on pourra suivre avec plaisir.
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (6)
LeMonde   09 décembre 2013
A travers divers prolongements (Facebook, Twitter, jeu de piste et de rôle, etc.), le lecteur devient ainsi acteur de la BD. Une première remarquablement conçue, en attendant le tome 2, début 2014.
Lire la critique sur le site : LeMonde
BulledEncre   17 octobre 2013
L’événement BD de la rentrée, à retrouver régulièrement jusqu’au Tome 4 prévu en octobre 2014 !
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Auracan   14 octobre 2013
Une nouvelle série intéressante donc mais qui tire surtout son originalité et son intérêt par ce qu’elle propose de novateur, à savoir la réalité augmentée et son côté « transmédia ».
Lire la critique sur le site : Auracan
BullesEtOnomatopees   05 septembre 2013
Si vous découvrez MediaEntity par le biais de sa version papier il se peut que vous vous laissiez séduire par son dessin dynamique et son histoire très intrigante. Mais je ne saurais trop vous conseiller de tenter l'expérience turbomédia, bien plus convaincante à mon goût. Reste que le concept de transmédia est passionnant et innovant et que si les ventes de l'album permettent de financer le développement de l'univers, cela ne peut-être qu'une excellente chose.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
ActuaBD   02 septembre 2013
Avec une soixantaine de pages menées tambour battant, la nouvelle série de machination de Delcourt démarre très fort ! Ce premier tome nous fait découvrir l’expérience désastreuse d’un jeune trader dont la vie bascule.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   28 août 2013
Une première partie d’un thriller aux rouages bien huilés, qui se veut des plus engageantes et qui ouvre des perspectives on ne peut plus inquiétantes sur une machination aux ramifications encore insoupçonnées. Un très bon moment de lecture !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
lunchlunch   05 octobre 2013
Ta vie telle que tu la connaissais est terminée. Tu ferais mieux de t'y faire. Donne-moi ta main. Tu as été infecté.
_ Eh !
_ T'es des nôtres, maintenant ! Hin, hin !
_ Qui êtes-vous ?
_ Comme toi, plus personne. Tu dois te cacher. Ils vont se lancer à ta recherche. Débarrasse-toi de ton téléphone. Ils t'espionnent avec. DEVIENS INVISIBLE !
Commenter  J’apprécie          20
lunchlunch   05 octobre 2013
Bien, monsieur Magoni...
La banque SCG vous poursuit pour "abus de confiance" et "faux et usage de faux". Nous venons d'obtenir pour le compte du gouvernement l'accès au log de votre entité.
Commenter  J’apprécie          30
valuniversvalunivers   09 janvier 2014
Quand la meute est lancée…la mise à mort n’est plus qu’une question de temps
Commenter  J’apprécie          20
valuniversvalunivers   09 janvier 2014
Eteignez tout ! Devenez invisible ! Renoncez à votre identité. Le réseau s’en est déjà emparé.
Commenter  J’apprécie          10
robert7robert7   19 novembre 2015
A moins que tu veuilles informer le monde qu'on se les gèle.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4120 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..