AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2917718226
Éditeur : Griffe d'Encre (21/09/2010)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Si vous avez perdu toute autorité sur vos poubelles
Si vous êtes prêts à signer la pétition pour la sauvegarde de l’Humanité
Si vous voulez retrouver le SD
Si les Hommes trouvent vaguement grâce à vos yeux
Si vous aimeriez remonter le temps comme les chronautes

Rendez-vous à la fin des Poubelles pleurent toujours, en commençant de préférence par le début.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Marly
  02 février 2012
J'ai eu l'honneur de recevoir lors d'une collaboration avec la maison d'édition "Griffe d'encre" le très célèbre et non moins rare "Trash Pack", cette édition ultimement illustrée de la saga (constituée de deux volumes et d'un carnet collector hors série) issue des esprits tordus de Guillaume Suzanne et Zariel. Je remercie vivement Menolly de m'avoir donné envie de découvrir les productions Griffe d'encre grâce au net, et surtout de m'avoir fait parvenir un exemplaire de ce bijou, aussi attendu que le graal en ma demeure (et non le mal en la demeure...).
Béni soit le jour où les grands esprits tordus de ces deux artistes se sont retrouvés embarqués dans la création et l'imagination de cette histoire, faisant débarquer les Nods sur Terre les trois bras tendus dans une philanthropie salvatrice.
Mais qui sont les Nods? Des aliens venus de Nodule, à la technologie supérieure, et omnipotents vachement loin (selon leurs propres termes). Munis de 3 yeux, 3 bras, 3 appendices postérieurs baignant dans leur jus de glog, contenus dans des sphères incassables (vachement loin aussi). Ces charmants personnages ont donc étudié les hommes et ont découvert que la race humaine était assez évoluée pour établir un contact et bénéficier de leur savoir. Après une communication instaurée entre les gouvernements et les Nods, ceux-ci ont décidé d'installer une ambassade dans chaque pays, et leur quartier général au sein de la capitale Française, près d'un monument qui leur "rappelait chez eux". Apportant leurs lots d'avancées technologiques au profit du développement de la race humaine et de la préservation de la planète Terre, ils devinrent les ennemis de groupuscules virulemment anti-Nods. Il faut les comprendre : ces aliens leurs ont enlevé tout droit de polluer leur planète, bousiller leur santé, et commettre des erreurs mortelles, ou des guerres inutiles, en résumé : les humains ont perdu leur libre arbitre.
A ce stade, on peut se demander où est le hic, et pourquoi tant de haine? Ou bien adhérer au CRABE et autres associations anti langoustines (on se croirait parfois dans District 9, avec les fameuses crevettes venues du ciel et échouées sur Terre !). On peut peut-être imaginer la crainte et la réticence du héros, Arnold, conducteur de maison-taxi-volante, bercé sans le savoir par un air de Jennifer "y'a comme un hic" (qu'est-ce qui va m'tomber sur le coin ? ...) qui anime son existence.
C'est dans la 1ère novella, Les poubelles pleurent aussi, que l'on rencontre Arnold, notre protagoniste débraillé, et son acolyte : Betsy, la coDets. Betsy, c'est la voix de l'oeuvre, la voix de la raison, la voix de la sagesse et de l'avenir. Tout ça dans une poubelle. Elle fait partie des milliers de CoDets, organismes vivants ressemblant à des poubelles métalliques, couvercles inclus, ayant pour vocation d'ingérer les détritus de la planète, cadeaux offerts pas les Nods aux hommes, afin de nettoyer au possible les cités humaines. Mais il y a aussi Etienne Siphon, tristement célèbre sous le nom de Léonard Véga, mauvais acteur et faux président engagé pour berner la population et être la marionnette d'un premier ministre ambitieux. Pas de chance pour lui, Etienne l'était aussi. "Navrantissime chef d'Etat aux noeuds de cravate approximatifs/ digne représentant de sa race" c'est en bousculant son ex-assistante Célia, qu'il fit entrer la jeune femme dans le groupe de héros, apportant une touche de féminité au sein de la deuxième novella Les poubelles pleurent encore, au côté de la désormais célibrissime Betsy.
Dans les deux tomes de cette aventure, c'est cette équipe de branquignoles que nous suivons sur Terre ou dans l'espace, découvrant à leurs côtés les particularités des espèces peuplant la galaxie, avec pour but ultime de sauver l'humanité, qui finalement finira par réussir seule ce auquel elle excelle (à savoir fliquer son monde, pour rester polie), et qu'on va les voir atteindre le second but ultime (oui c'est possible), sauver les poubelles.
Les deux acolytes ,vous l'aurez entrevu je l'espère, ont réussi à nous emporter avec humour débordant dans une aventure sans queue ni tête, et pourtant avec un début et une fin, mais faite de digressions et autres discours hilarants, qui réveillent notre curiosité grâce aux références en tous genres, des Martiens de Fredric Brown au métal "létal" de Pantera (à ne pas mettre entre toutes les mains). Des notes indispensables et pourtant inutiles qui nous font partir sur Nodule ou Cocoon (la planète des Codets), des jeux de mots à couper au couteau ,ou au fil à couper le jus de Glog ( "ingénieux système que les autorités appliquent aux mauvais payeurs", servant également à couper " le téléphone aux abonnés absents, les vivres aux pauvres ou la tête aux citoyens incivils.") et des dialogues qui se perdent dans... on ne sait où on va, mais c'est drôle !
Entre fable écolo et délire aux reflets d'acides, le trash pack est à diffuser le plus largement possible à bon coups de grilles synapses Nods. Jamais ennuyeux, quand on a commencé, on voudrait ne plus le lâcher. Et le lire. On en passe du temps à lire des extraits à nos proches ! Des extraits hilarants, caricaturant mais tellement véridiques ! Des moments de remise en cause, jamais dégradants, mais frais et parfaits. de plus, les novellas peuvent être adressées à tous âges, enfants comme anciens, elles ne manqueront pas de faire sourire, et réfléchir un instant. Arrêt sur image, pause, regard sur notre société.
Guillaume Suzanne et Zariel ont suscité ma curiosité, réveillé mes rires et mon humour si longtemps endormis, qui hésitaient à ressortir au gré des pages. Ici, l'humour est constant, omni...présent. Retournée dans ma lecture et mes attitudes livresques, comme a dit Arnold Sextan, après avoir vu deux poubelles philosopher sur l'évolution, plus rien ne m'étonnera. Ou alors, il faudra être sacrément fort pour détrôner THE Trash Pack.

Ces deux novellas sont accompagnées dans le pack du Guide de la poubelle galactique, écrit et étoffé par sa Détritissime Betsy, CoDets voyageuse, fan de ragea et défenderesse de l'humanité. On a pu trouver des extraits du guide dans la 2ème novella Les poubelles pleurent encore, des études de Betsy sur le genre humain. Etonnamment, on ne retrouve pas ces études dans le guide, mais cela évite judicieusement la répétition de ce qui a déjà été lu dans la novella. le guide a tout son intérêt dans le pack, puisque, ponctué des illustrations de Zariel, il rend compte idéalement des différentes espèces qu'on avait du mal à visualiser à la lecture des novellas. Sans oublier les descriptions hilarantes de ces différentes strates de l'évolution, en passant par la très primitive espèce humaine, ou "calamité galactique hors normes", à "la fâcheuse marotte de tout saloper sur son passage" jusqu'au séduisant Réfleur, ce représentant unique d'une espèce mystérieuse, "éternel, ce qui ne veut pas dire qu'il soit immortel, si vous saisissez la nuance." Offrant l'intégralité du conte "CoDet et le déchet magique" ou des comptines enfantines de bébés poubelles, le guide révèle surtout, postrash, les coulisses de la création de l'aventure. le Big Bang absolu.
Lien : http://rayon-passion.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
tousleslivres
  28 août 2013
Cela fait 10 ans que les Noods ont abandonné la Terre à son funeste sort.
Quand les poubelles pensent, elles se représentent des Terriens mous et rachitiques.
Étrangement elles ne craignent rien même les radiations et encore moins les chocs à base de Grille-Synapes. le plus gros questionnement des poubelles c'est que les Terriens ont créé la bombe atomique, mais ils n'avaient pas pensé à créer une carapace spéciale pour se protéger...
La Terre et surtout les Terriens ont survécus grâce aux Noods, ils avaient guéri tout le monde du cancer, toutes les Terriens contaminés ont été guéri totalement.
Betsy et Arnold Sextan, le chauffeur de Maison et l'ancien président se sont mobilisé pour accueillir les Noods de retour. Mais il ne sont pas contant, alors la grogne est là, Les noods les ont laissés trop longtemps sur Terre on les abandonnent sur cette planète rendue à l'âge du caillou !!! Une armée de CoDets est mobilisé...
Le but principal de Betsy est d'aller sur Pyro et de faire connaître la Terre comme espèce galactique protégé, comme ça ils n'auraient plus rien à craindre des Noods...
La suite logique des "Poubelles pleurent aussi", second tome, l'auteur, Guillaume Suzanne, nous propose des extraits du Guide de la poubelle galactique. Il fait se rebeller nos héros du premier tome et nous donne autant de plaisir que le premier opus, il faut d'ailleurs les lire à la suite, c'est mieux...
Toujours rempli d'humour ces poubelles toujours en relecture m'ont fait passé un excédent moment !!!
A lire vraiment !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
TwiTwi
  11 novembre 2010
Après fait exploser la Terre dans Les poubelles pleurent aussi, les Nods sont repartis chez eux ... pour mieux revenir. Ils se heurtent à une résistance inattendue de la part des CoDet (les poubelles qui pensent, parlent, se meuvent et beaucoup d'autres choses encore) et des humains survivants qui se sont associés pour les exterminer et leur piquer leur vaisseau. C'est que les unes et les autres en ont besoin pour aller faire valoir leurs droits d'espèce plus ou moins intelligente au Conseil pangalactique.
On retrouvera avec plaisir les joyeux trublions du premier opus : Betsy la poubelle, Etienne le président de pacotille, Arnold le conducteur de maison volante, Célia la plus si jeune secrétaire. Ils ne sont pas très futés mais ils sont déterminés à trouver une solution pour se débarrasser des Nods.
Ce second volume, un poil moins surprenant que le premier, reste de lecture très agréable. Les mêmes ingrédients sont utilisés, avec succès, pour faire prendre la sauce : humour, absurdité, légèreté, critique de notre humanité bien imparfaite mais que, quand même, on aime beaucoup. Qui faut-il convaincre que l'homme mérite d'être sauvé ? Les ET du Conseil pangalactique ou nous même ? Et les ET, dans le fond, ne sont-ils pas pareils que les humains ?
Je reviens assez rapidement avec la chronique du Guide de la Poubelle Galactique, que j'ai reçu en même temps que celui-ci et qui le complète utilement.
Lien : http://ledragongalactique.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
siddjcv
  03 novembre 2011
Voila un petit roman de SF qui m'a beaucoup plu!
Il est assez décalé et c'est vraimetn pas mal!
Par contre, je me suis rendu compte que il y avait un roman avant mais ca ne m'a pas empecher de comprendre!!!!!
Bref, je vous le conseille, et perso, je vais acheté les trois romans de cet auteur!!!!!
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
TwiTwiTwiTwi   11 novembre 2010
NdA : Chers amis lecteurs. Comme à chaque fois qu'une moue dubitative tente d'effleurer votre douce lippe, je sais ici pouvoir compter sur votre suspension d'incrédulité. Les chronautes peuvent nous parler, ils veulent nous parler, que dis-je, ils nous parlent tous les jours. Et puis, mince, vous êtes dans une histoires avec des poubelles vivantes qui chantent ! A quoi vous attendiez-vous ? A du Greg Egan ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
OlivOliv   25 avril 2014
Il est interdit de toucher aux anémones d'air, de dévisager les curiosines, de parler aux sélectènes, de voler sans signalisation biosensitive avant et arrière, de manger des baies pourpres, de parler le Requin, de laisser un prolexe mourir de faim, de cracher dans le jus de glog, d'exhiber vos attributs sexuels autres que faciaux, de traverser devant un élu scave et d'activer un portail résonnant asynchrone. Acceptez-vous ces règles ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TwiTwiTwiTwi   11 novembre 2010
Il fallait ajouter à ce curieux ballet la singularité des occupants des bulles dont la diversité aurait suffit à peupler dix saisons de Doctor Who.
Commenter  J’apprécie          10
TwiTwiTwiTwi   11 novembre 2010
- Je suis enceinte d'un petit CoDet.
- Ouah ! Comment avez-vous fait ?
- Est-ce qu'on vous en pose, des questions, nous ?
Commenter  J’apprécie          00
TwiTwiTwiTwi   11 novembre 2010
- Je n'y suis pour rien, c'est l'autre poire à pattes qui a carambolé mon atmobulle !
- Une dozinelle ?
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Guillaume Suzanne (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guillaume Suzanne
Sketch audio Les poubelles pleurent toujours Trash Pack (Griffe d'Encre)
autres livres classés : graalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2814 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre