AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782849504727
526 pages
Éditeur : Syllepse (13/11/2015)
Résumé :
Prendre la route, s’installer en communauté, adopter un mode de vie alternatif, militer pour les droits civiques ou contre la guerre du Vietnam, s’engager dans les luttes féministes ou écologistes… Autant de pratiques contestataires que le regard rétrospectif associe spontanément aux «contre-cultures» des années 1960-1970.
Est-il pertinent de reconnaître dans ces deux décennies l’équivalent d’un Âge d’or de la critique sociale et de l’invention utopique ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
de
  08 janvier 2016
Des engagements sociaux ancrés dans l'idéal d'un mode de vie plus juste

Je ne discuterai pas ici de ce qui relève de la « contre-culture », de pratiques ou de luttes sociales, de protestations ou d'alternatives socio-politiques en train de se faire, d'utopies concrètes…
Par ailleurs, il n'est pas besoin de partager les choix analytiques des auteur-e-s pour lire telle ou telle analyse, apprécier tel ou tel article, être sensible à ces « pointes » émancipatrices du social, ces circulations « transnationales de la protestation », ces futurs possibles au présent…
Et si les textes parlent essentiellement d'expériences dans certains pays capitalistes développés, d'autres pratiques « contre-culturelles » ont aussi existé dans le reste du monde…
Contre les « récits factices », les réécritures lisses des passés proches, le souci de ne pas oublier, et donc de prendre leçon, des « faire » aux portées potentiellement « transgressives » de l'ordre/désordre existant, de la place de la liberté, l'égalité ou la gratuité…
J'ai notamment été intéressé par des articles sur Semina, la presse « parallèle », les squats, les scènes théâtrales berlinoises, la critique féministe de l'utilisation du « sexe » dans les Comix underground, le Front homosexuel d'action révolutionnaire (FHAR) et les Groupes de libération homosexuel (GLH), la campagne pour inscrire l'égalité dans la constitution suisse, le Verlag der Autoren, les luttes dans l'institution religieuse, « Faites labour pas la guerre ! », le mouvement anti-sweatshop, le label BYG…
« il reste encore beaucoup à faire pour écrire l'histoire de la contre-culture comme une histoire de la production et des vies vécues, sur le long terme, en rébellion et dédiées à une ré-imagination créative d'une durabilité économique vertueuse »
Lien : https://entreleslignesentrel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
dede   08 janvier 2016
il reste encore beaucoup à faire pour écrire l’histoire de la contre-culture comme une histoire de la production et des vies vécues, sur le long terme, en rébellion et dédiées à une ré-imagination créative d’une durabilité économique vertueuse
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Syllepse (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Syllepse
"C’est dingue. On était bien tranquilles à vaquer à nos occupations, à concocter des libelles, petits et gros, pour explorer les mémoires, redéfinir les contours d’une utopie concrète, interroger le quotidien, moissonner la « gerbe des possibles » et aller au-delà du possible, transgresser la frontière de la « fin de l’histoire » que certains ont cru pouvoir tracer sur les ruines des révolutions trahies et des utopies défaites… Bref la routine… Et paf, le spectre remet le couvert. Peut pas se contenter de hanter les esprits, il faut en plus qu’il nous fasse encore un coup un p’tit coucou pour se rappeler à not’ bon souvenir. Mais qui c’est donksé ? « M’enfin, ne m’dîtes pas que vous savez pas de koikoncause ! », Vous savez bien, dit Zazie métro-boulot-dodo, cé des « zévénements », d’la grève générale, du rouge qui fait peur aux bêtes à cornes, du noir de la chienlit. MAI-SOI-SSANTE-HUIT !, que j’vous dit. Vous z’imaginez ? Le réalisme, c’était de demander l’impossible… À défaut de grand soir, il est temps de penser les petits matins. C’est parti, les pavés de papier vont découvrir les plages où la dialectique pourrait bien un jour, malgré tout, casser les briques. Alors voilà le programme des éditions Syllepse pour le cinquantenaire de Mai 68. Faites en bon usage ! Des livres pour explorer ce mystérieux slogan que l’on pouvait lire sur les murs de la sorbonne : « Assez d’actes, des mots ! »"
+ Lire la suite
autres livres classés : générationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'ordinatueur est-il un tueur ?

Quel est le véritable prénom de Logicielle ?

Laura-Gisèle
Laure-Gisèle
Laure-Gisale
Laure-Gisèla

10 questions
63 lecteurs ont répondu
Thème : Les enquêtes de Logicielle, tome 2 : L'ordinatueur de Christian GrenierCréer un quiz sur ce livre