AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jacques Lalloz (Traducteur)Philippe Marcel (Adaptateur)
ISBN : 2847893040
Éditeur : Akata (18/11/2003)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 79 notes)
Résumé :
Enfermée dans la cave de la maison familiale, Ayako ne prend pas encore la mesure de son enfermement. Elle est protégée et cajolée par sa mère qui remue ciel et terre pour infléchir la décision de la famille.

De la chrysalide enfermée dans sa prison souterraine finit par naître le papillon Ayako, qui ainsi devient femme. Son "frère" Jiro s'est enfuit et à réussi à s'enrichir grâce à un commerce interlope, profitant des désordres provoqué par la guerr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
cicou45
  20 janvier 2015
Toujours lu dans le cadre du club-lecture organisé par la médiathèque de ma ville et dont le prochain thème sera "le Japon", et surtout après avoir lu le premier tome de cette série qui nous laisse atrocement, nous lecteurs, sur notre faim, je ne pouvais pas passer à côté du tome 2. Tout comme je ne pourrai certainement pas passer à côté du troisième tome (que j'ai déjà réservé d'ailleurs).
Bref, ici, le lecteur retrouve la famille Tengé qui se révolte (enfin les hommes surtout car vous apprendre bien vite que les femmes de cette famille sont vouées à leur mari corps et âme) toujours des nouvelles procédures politiques visant à dépouiller les grands propriétaires terriens d'une partie de leurs terres pour servir à l'état. Mais même s'il est vrai que cette série m'a intéressé puisqu'elle a pour cadre un contexte historique bien réel (d'ailleurs le lecteurs ne tarde pas à se retrouver en plein milieu de ce vingtième siècle avec pour arrière plan la guerre de Corée), ce à quoi l'auteur s'est surtout attaché est tout autre.il s'agit d'une jeune fille, Ayako, qui bien qu'étant une descendante directe de la famille Tengé, a passé toute son enfance et adolescence recluse au fond d'une cave. Ne voyant jamais la lumière du jour, ses seuls contacts avec l'extérieur sont les trois paniers repas qui lui sont descendu par une personne de confiance, à savoir celle qu'elle croit être sa soeur aînée ou encore son frère Shiro. de plus, mais cela Ayako ne le sait pas encore, il y a cet argent qui lui est livré tous les mois sur un compte épargne. Aussi, si la vérité était toute autre et bien plus scandaleuse que l'on ne pourrait l'imaginer ?
Pour ne pas vous en dire trop (car je vous assure que vous ne pourriez imaginer la monstruosité qui se cache en réalité derrière toutes ces cachotteries), je ne peux que vous inciter à venir découvrir par vous-mêmes cette série que je ne recommanderais cependant qu'à un public averti !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
nounours36
  05 mars 2014
La famille Tengé supporte mal la politique social et économique des terres agricoles appartenant aux riches propriétaires entrainant la redistribution de ses biens. Elle tente par tous les moyens de se préserver : mensonge, dissimulation, disparition, séquestration, inceste etc… la liste est trop longue pour être listé.
Le père est atteint d‘apoplexie et reste alité inerte pendant plus de dix ans. Ichiro attend cette succession en tenant la propriété. Il devient fou en lisant le testament car son père ne lui lègue que des miettes. Ichiro qui devait être le légataire de tous les biens et avait accepté tous les caprices de son père, même de lui offrir sa femme. Trahit il est prêt à tout pour récupérer ce qui lui était promis : même le meurtre. Shiro le plus jeune qui semblait le plus pure de la famille, finit par être contaminé par sa famille en couchant avec sa soeur Ayako.
La police est devenue impuissante suite au changement politique, n'arrive à mener l'enquête à cause du silence de la famille Tengé.
Ce second volume, s'éloigne un peu du manga l'historique et de l'actualité, nous ne retrouvons que quelques repères : nous assistons au PCJ (Parti communiste japonais) poussé à la clandestinité. Puis le 24 Juin 1950 la guerre de Corée débute, Jiro en profite pour s'enrichir, changer de camp, trahison semble son passe temps favori. Il reste attaché à Ayako. le reste de l'histoire est surtout concentré sur la saga familiale de la famille Tengé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Juliedlbrt
  03 juillet 2017
L'histoire dramatique d'une famille prête à tout pour protéger sa réputation, même au pire... j'ai beaucoup aimé ce manga de Tezuka !
Commenter  J’apprécie          00
Yaneck
  19 mai 2013
EXTRAIT "Est-il possible de faire plus glauque et malsain qu'Ayako tome 1? Oui, il y a Ayako tome 2. La famille Tengé est pourrie jusqu'à l'os, pensait-on à la fin du premier volume, c'est faux, elle l'est jusqu'à la moelle, découvre-t-on dans celui-ci. Vol, meurtre, inceste, privation de liberté, le florilège est écoeurant. "
Lien : http://www.chroniquesdelinvi..
Commenter  J’apprécie          00
Tachan
  28 janvier 2018
Une chronique familiale et sociétale forte à découvrir sur le Japon d'après-guerre, le tout desservi par une mise en page originale et dynamique. Un des meilleurs titres de Tezuka.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
cicou45cicou45   20 janvier 2015
"_Pour tes quinze ans, on va savoir comment il a partagé ses biens.
_Il n'y a que dans ces moments-là que je peux m'élancer vers les étoiles...et toi, tu te dépêches de me ramener ici...
_Demain, c'est ton anniversaire, tes quinze ans.
_Il paraît. Je m'en fiche complètement."
Commenter  J’apprécie          110
MeroMero   23 août 2012
Comme la chenille qui, dans la terre, passe d'un état à un autre, la jeune fille se mua très vite en une vraie femme. Et de quelle façon ! Chacun de nous a vu un nouveau-né : la peau lisse et tendre, l'âme sans tâche, il a la fraicheur de l'inachevé. Ainsi apparaissait Ayako : un corps intact et ignorant l'usure du labeur, celui d'une poupée empreinte de puérilité et de fragilité, pure malgré tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MeroMero   23 août 2012
J'étais quand même le plus grand propriétaire des villages alentour, dans mon jeune temps ! Ça travaillait dur chez nos fermiers, tout autour de cette colline, et ils me saluaient bien bas sur mon passage... Et puis il y a eu la guerre... et les voilà tous autant qu'ils sont, à vouloir me dépouiller.
Commenter  J’apprécie          30
MeroMero   23 août 2012
C'est la fin des Tenge. Je sens la famille glisser sur la mauvaise pente à toute vitesse. Et c'est très bien comme ça, je le souhaitais depuis longtemps, mieux vaut que cette famille dégoutante et couverte de pourriture soit détruire une bonne fois pour toute.
Commenter  J’apprécie          30
MeroMero   23 août 2012
Pas la moindre nouvelle de l'extérieur ne parvenait à Ayako. Seul lien entre elle et le monde du dehors, la lucarne recevait tantôt les feuilles rougies de l'automne, tantot la lumière du ciel bleu profond, ou encore le pluie au tambourinement monotone.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Osamu Tezuka (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Osamu Tezuka
"S?il te plait, lis la Vie de Bouddha de Tezuka car ce manga t?ouvrira peut-être les yeux et te montrera à quel point, parfois, on se trompe de chemin?"
Salut à toi ! Voici une nouvelle fois un Mangado - La voie du manga sur La vie de Bouddha de TEZUKA Osamu. Pour ne louper aucune vidéo et nous soutenir, pense à t'abonner à la chaine youtube de Manga-News et de la Bande Animée !
La Bande Animée : https://www.youtube.com/channel/UCIUDG8qPmRfXNXT5W0JO2zg/?sub_confirmation=1
Manga-News : https://www.youtube.com/channel/¤££¤15Mangado6De Bouddha de TEZUKA Osamu14¤££¤6rmAqHIg/?sub_confirmation=1
+ Lire la suite
autres livres classés : japonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

ayako

en quelle année Jiro revient de la guerre?

1849
1987
1949
1807

6 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Ayako, tome 1 de Osamu TezukaCréer un quiz sur ce livre