AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2812104708
Éditeur : Edilivre-Aparis (02/03/2009)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
La Vallée des Larmes... un autre monde... une autre époque...
Sur le continent nord de Sichéla, les Runes se sont éveillées, gagnant en pouvoir et rappelant aux dieux leurs devoirs envers les mortels. Humains, Elfes, Nains et autres peuples de la Loi doivent se rassembler et former une unité pour contenir les races chaotiques qui percent au grand jour.
Les Runes s'opposent aussi : la guerre approche, un conflit d'envergure qui va bousculer le Grand Équ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Davalian
  21 avril 2017
Serge Thomas introduit avec von Köln la première partie d'une trilogie intitulée Chronique de la vallée des larmes. Voici un ouvrage assez long (près de 400 pages) de fantasy classique. Merci à Zazimuth (et à babelio bien entendu) qui m'aura permis de découvrir ce titre dans le cadre d'un échange.

La ligne directrice n'est pas vraiment novatrice. Nous suivons ici un groupe de jeunes (et de moins jeunes) partis dans un quête et formés par le protagoniste éponyme. Au cours de leur périple ceux-ci vont être confrontés à leur destinée les amenant à devenir des adultes mais également des acteurs d'une quête annoncée comme déterminante pour le monde. La galerie des personnages est assez conséquente et évolue avec le temps. le protagoniste reste la personnalité la plus intéressante car elle est nimbée de mystère. Hélas, bien souvent, les personnages, malgré des personnalités détaillées, ne brillent pas vraiment par leur originalité. Certains ressemblent fortement à des clichés.

L'univers et le scénario ne sont guère révolutionnaires non plus. Tout ce qui est proposé ici demeure assez classique. L'apparition de nombreuses races fantaisistes est bien vue, mais il n'y en a qu'une seule (les Bawals) qui retient l'attention. Malgré un important travail, la géographie n'étonnera pas non plus. L'histoire pêche également par manque de consistance. Malgré de nombreuses références fantaisistes (runes, mythologie et croyances propres à l'univers), le scénario se limite en quelques phrases. Les quêtes secondaires retiennent d'ailleurs davantage l'attention.

Le style de l'auteur n'insiste guère à s'investir. Il est regrettable de constater que la forme et la mise en page desservent tant le fond. le découpage en chapitres n'est ici pas pertinent du point de vue du confort de la lecture. Quatre chapitres pour quatre cents pages cela fait trop. La répartition interne est certes plus aérée et illustrée de runes, mais ne parvient guère à casser cette impression de monobloc. Celle-ci est d'ailleurs omniprésente.

L'auteur a manifestement travaillé son sujet. Pourtant la manière de mettre tout cela en mots lui est assez préjudiciable. le propos est descriptif et long à souhait. A de trop nombreuses reprises le narrateur (omniscient) anticipe sur ce qui va suivre. La chose est particulièrement préjudiciable car elle révèle dès le départ le destin de certains personnages ou d'une partie de l'intrigue. Pour ne rien arranger, certaines expressions parasites sont trop souvent répétées.

La conclusion de ce premier tome n'offre pas de dénouement, même temporaire. L'on ressent une certaine frustration, puisqu'il ne s'agit pas d'une fin mais d'un passage à autre chose.

La frustration est la déception sont les sentiments qui prédominent. Il faudra faire preuve de beaucoup de patience pour arriver au bout de cette lecture. Dommage, car il y a ici un bon potentiel et un important travail d'imagination. Il faudra donc vraiment accrocher pour entrer dans cette lecture et surtout envisager sereinement les suivantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          63
zazimuth
  27 août 2010
Von Köln est le personnage central du roman qui porte son nom. C'est un Seigneur des Runes lié à la Mort, un Autar.
Il cherche à rassembler autour de lui de jeunes gens aux talents prometteurs afin de leur enseigner l'art de lutter contre les Ténèbres. En effet, le royaume de Sichéla où ils demeurent tous est menacé par d'obscures créatures qui avilissent et détruisent ce qui se trouve sur leur passage.
Le style de l'histoire est plaisant, écrit avec beaucoup d'humour dans les dialogues et on s'attache rapidement aux personnages. Parmi les aventuriers, mes préférences vont à Printhal, la jeune bergère qui apprend à dominer sa peur, Nurem, le forgeron au grand coeur, Flumaris, l'Elfe déraciné, Inora, l'amie des bêtes et une mention spéciale à Pierre-Qui-Se-Mouille, le Bawal, petite créature des Marais... ça fait déjà beaucoup mais ils sont tellement liés qu'il est difficile de faire un choix !

Lien : http://toutzazimuth.eklablog..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
zazimuthzazimuth   18 septembre 2010
Larmes cristallines figées par le gel éternel,
Flammes scintillantes dansant sous le ciel,
Étoiles lumineuses sous le regard des dieux,
Diamants étincelants dans un écrin doré,
Les Runes ne meurent point.
Jadis séparées par la main du Désordre,
Elles demeurent cachées dans des lieux inconnus.
L’Équilibre perd de sa substance.
Les terres tremblent et pourrissent dans les ténèbres,
Les eaux parlent aux démons qui écument les rêves,
Les vents hurlent et déchirent l’écorce du monde.
Ô toi qui sers les puissances de la Loi
Disciple de l’Harmonie,
Que ceci soit ta quête et ton seul désir :
Recherche les cinq Puissances de notre Terre,
Et rassemble-les au centre de l’univers connu.
Sauve notre monde.
Rapporte-nous l’espoir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
zazimuthzazimuth   28 septembre 2010
Loin de toute civilisation, la véritable richesse n’est constituée ni d’argent ni de pierres précieuses. Il suffit de vivre libre, en dehors du besoin. (p.81)
Commenter  J’apprécie          30
zazimuthzazimuth   29 septembre 2010
Un homme ne se définit pas par la richesse qu’il possède mais par la nature des actes qu’il accomplit. (p.107)
Commenter  J’apprécie          20
zazimuthzazimuth   29 septembre 2010
Vivre, c’est partager avec ceux que l’on aime… (p.84)
Commenter  J’apprécie          30
zazimuthzazimuth   28 septembre 2010
De tous les malheurs qui peuvent s’abattre sur une vie, la solitude est le pire de tous. (p.84)

Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : heroic fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1313 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre