AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782080419149
288 pages
Flammarion (22/03/2023)
3.35/5   73 notes
Résumé :
Anna est encore une enfant quand son père meurt brutalement. Elle remplit son absence par quelques objets hétéroclites, par des histoires qu'on lui a racontées et par son puissant imaginaire. Jeune femme, elle comprend qu'elle connaît très peu celui qu'elle s'est inventé en héros. À partir d'un répertoire qui lui a appartenu, elle se lance sur ses traces, arpente les villes d'Italie, d'où il était originaire, et remonte pas à pas l'histoire de sa famille. On la suit... >Voir plus
Que lire après Même le bruit de la nuit a changéVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,35

sur 73 notes
5
5 avis
4
5 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis
Erri de Luca ne tarissait pas d'éloges sur ce livre, à la fin d'un long entretien télévisé. Il le citait comme le roman qu'il avait récemment le plus apprécié.
Il ne m'en fallait pas plus pour piquer ma curiosité, et me décider à me plonger dans cette autobiographie.

L'histoire d'Anna est marquée par la mort brutale de son père, alors qu'elle n'a que six ans. C'est au retour d'un voyage scolaire qu'elle apprend la terrible nouvelle. Sa vie d'enfant est alors « à jamais saccagée. » Elle comprend très vite que la vie ne sera plus jamais la même.
Elle fantasme alors sur cet absent, et en fait son héros. Les souvenirs se bousculent, elle s'accroche à tout ce qu'on peut raconter sur lui, et à son imaginaire débordant. Elle n'a pas eu le temps de fixer assez de moments avec lui. Elle est désemparée, et en souffrance.
« À cette époque de ma vie, je ne tissais des liens qu'avec des personnes qui avaient perdu un de leurs parents. »

Quinze ans plus tard, elle décide de partir à la recherche de ce père, qu'elle s'est en partie inventé. Elle va en Italie, dont il était originaire, avec dans son sac un répertoire qui lui appartenait.
Qui donc était cet intellectuel si cultivé, passionné d'histoire ? Que va révéler l'enquête obstinée et courageuse de la jeune fille ?
Elle va rapidement déchanter. Son héros n'est pas celui qu'elle imaginait. Anna découvre l'Italie des nuits débridées, de la drogue, des brigades rouges, et un père aux pieds d'argile.
Elle va alors devoir se réconcilier avec lui, l'accepter, pour l'aimer encore avec fierté.

La toute jeune Violette d'Urso – elle n'a que vingt-trois-ans – nous livre une très belle autobiographie, subtile, intelligente, émouvante, sans fracas.
Des pages écrites au pastel, avec une rare élégance.
« Il y a quelques années, je suis allée à ma fenêtre, je l'ai ouverte avec la même précaution qu'avant, pour entendre à nouveau ce chant des pêcheurs, mais il n'y avait qu'un yacht en mer et le bruit sourd des basses de la musique techno qui passait à son bord. Tu vois, même le bruit de la nuit a changé. »
Commenter  J’apprécie          180
Anna a six ans lorsque son père meurt.
Elle ne s'en remet pas et brandit son statut d'orpheline à qui veut l'entendre.
A la fin de ses études elle part en Italie pour recueillir tous les témoignages possibles de gens ayant connu son père.
La famille paternelle était riche, cultivée, originale.
C'est une véritable quête du père plus de dix ans après la mort de celui-ci.
C'est un premier roman réussi, soigné, très bien écrit, remarquable pour un auteur aussi jeune.
Il est toujours agréable de partir en Italie.
Si j'ai parfois trouvé le temps un peu long, l'impression globale est très positive.
Commenter  J’apprécie          200
Même le bruit de la nuit a changé de Violette d'Urso
Flammarion
Je referme le livre et je me dis qu'Anna ou Violette a gagné beaucoup de temps en entreprenant si tôt cette quête des origines, celle du père perdu prématurément, quand elle n'avait que six ans.
La jeune femme a besoin de connaitre ce père, il est resté dans sa mémoire un idéal, son héros, une image que pourtant sa mère et ses soeurs ainées entretiennent de façon plus contrastée, avec considération et néanmoins beaucoup de distance.
Quelques pistes en poche, Anna va se lancer dans un périple qui l'entraine en Italie, une Italie à la fois sombre et solaire, celle des brigades rouges, d'Aldo Moro, de la dolce Vita des palazzos romains et napolitains et des nuits de jetsetteurs déjantés.
Au fil des rencontres, les connaissances, les amis, les professeurs, les collaborateurs du père défunt vont raconter un homme dont la part de lumière était au moins égale à la part d'ombre, et les souvenirs mystifiés de la petite fille vont se déconstruire et céder la place à un dandy, un élégant amoureux du beau et de la vie dans ce qu'elle a de plus inachevé. Un homme un peu moins merveilleux et un peu plus terrestre.
Idéalisée et trouble, la légende familiale puise toujours ses racines dans la vérité, Anna trébuche, tombe et grandit au fur et à mesure de l'acceptation, comme si une part de ses origines lui était rendue.

Violette d'Urso est une force « intranquille », on la suit enfantine et fragile au début du roman, puis sa force s'intensifie, on le sent dans ses mots, dans ses phrases, quand elle s'octroie une légère ironie tendre et colère, parfois hasardeuse et irrationnelle.
J'ai beaucoup aimé ce premier roman très juste dans sa démarche mémorielle, dans l'évocation des souvenirs, et du lien indéniable entre le corps et l'âme quand l'alignement n'est pas encore au rendez-vous.
Commenter  J’apprécie          120
Un livre très intéressant, sensible et cultivé. J'avais un a priori sur ce texte qui a été balayé par l'intelligence de l'écrit. Une jeune femme part à la recherche de son défunt père et passe derrière le rideau rouge. Telle Alice, elle découvre des vérités, des mensonges, l'humanité de son père, son élégance morale et physique, sa délicatesse. Je ne sais si l'auteure continuera à écrire mais, je pense que je la suivrai. Un beau portrait d'une enfant en quête de réponse et d'un homme qui avant d'être un père, a lui aussi été un enfant.
Commenter  J’apprécie          150
Anna a 6 ans quand de retour d'un voyage scolaire, elle apprend le décès de son père. Elle se construit pourtant tant bien que mal en s'appuyant sur l'image idéalisée de ce héros d'enfance. Quand arrive l'âge adulte, l'adoration du père se transforme en quête pour découvrir la personne véritable qui se cache derrière l'icône. Elle entreprend alors un voyage qui lui permettra de renouer avec ses racines italiennes mais aussi de découvrir les faces sombres d'un personnage contrasté.
S'il s'agit bien d'une autofiction, Violette d'Urso, 23 ans, fait preuve de beaucoup de sensibilité et d'un vrai talent d'écrivain dans sa conduite du récit. Sans doute faudra t il, pour que la romancière se révèle pleinement, d'autres livres moins personnels; je les attends avec impatience.
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (2)
SudOuestPresse
17 avril 2023
La fille d’Inès de la Fressange part sur les traces de son père à la personnalité singulière, décédé quand elle était enfant. Entre enquête et fiction, un roman d’aventures et d’amour.
Lire la critique sur le site : SudOuestPresse
LeFigaro
27 mars 2023
Ce matin, cela fait quinze ans que mon père est mort.» C’est la dernière phrase du préambule d’apparence anodin - une jeune femme est agacée par une mouche qui va et vient sur son
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
J’avais beaucoup de mal à quitter cette ville. Mon père avait la même géographie, un palais à côté d’une caserne, une princesse à côté d’un garagiste, les plus beaux costumes d’Italie, mais un dopobarba qu’on ne trouvait que dans les tabacs les plus pourris. Naples possédait une joie et une belle tristesse. Elle était à la fois ce qu’était mon père et ce qu’avait été mon deuil : un lieu de grandes agitations, avec des moments où tout s’accélère, où l’on veut tout savoir, tout voir, où l’on comprend tout mieux, suivis de longs moments d’attente, de souvenirs doux, de calme.
Commenter  J’apprécie          50
Soudain, elle s'était écriée, comme outrée: "Mais il fait quoi, ton père?" L'espace d'un instant, j'ai fait comme s'il n'était pas mort. Rare moment béni où l'on peut assouvir sa folie et ressusciter les morts, ne serait-ce qu'une minute. J'ai fini par céder et lui avouer qu'il était mort.
Commenter  J’apprécie          50
Le temple de mon père s'était effondré. Je me retrouvais, à dix-sept ans, dans un champ de ruines, et le seul à qui j'aurais pu reprocher tout ça, sur qui j'aurais pu passer ma colère; était mort depuis onze ans. Je me sentais coupable de le haïr autant alors qu'il n'était plus là. Tout ce qu'il me restait de lui était une immense plaine vide, où les maigres informations sur sa vie que j'avais récoltées avaient brûlé en une soirée.
Commenter  J’apprécie          10
Il choisissait bien ses amis.
Il fréquentait les gens avec qui il était vraiment bien ou avec qui il pouvait avoir des conversations intéressantes.
Nous on buvait tout le temps.
Ill préférait mille fois se plonger dans des livres, faire des recherches
Fais confiance aux intuitions que tu as sur ton père, toi, tu détiens une vérité que n'ont pas les autres !
Commenter  J’apprécie          00
Il faut être proche des gens qui vont mal, ne pas croire qu'on les dérange ou qu'on les fatigue en les voyant
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Violette d' Urso (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Violette d' Urso
📻 Nouvel horaire pour l’émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donne rendez-vous chaque dimanche à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • 📚 Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! ❤ 👉🏻 • • 📚 Dans les brumes de Capelans de Olivier Norek aux éditions Pocket 👉🏻 https://lagriffenoire.com/dans-les-br... • 📚 Odette et le taxi jaune de Isabelle Artus aux éditions J'ai Lu 👉🏻 https://lagriffenoire.com/odette-et-l... • 📚 Donnez-moi de mes nouvelles de Isabelle Artus aux éditions Charleston 👉🏻 https://lagriffenoire.com/donnez-moi-... • 📚 Même le bruit de la nuit a changé de Violette d'Urso aux éditions Flammarion 👉🏻 https://lagriffenoire.com/meme-le-bru... • 📚 Le soleil rouge de l'Assam de Abir Mukherjee et Fanchita Gonzalez-Batlle aux éditions Liana Levi 👉🏻 https://lagriffenoire.com/le-soleil-r... • 📚 Son odeur après la pluie de Cédric Sapin-Defour aux éditions Stock 👉🏻 https://lagriffenoire.com/son-odeur-a... • 📚 Princesse Alice de Battenberg de Inès de Kertanguy aux éditions Presses de la Cité 👉🏻 https://lagriffenoire.com/princesse-a... • 📚 Madame Vigée Le Brun de Inès de Kertanguy aux éditions Tallandier 👉🏻 9791021017313 • 📚 Secrets de cour. Madame Campan au service de Marie-Antoinette et de Napoléon de Inès de Kertanguy aux éditions Tallandier 👉🏻 9782235022248 • 📚 Bande de boucans (T1) Le pari d'Enzo de Anaïs Sautier et Caroline Hüe aux éditions Ecole des Loisirs 👉🏻 https://lagriffenoire.com/bande-de-bo... • • • 🐝 Chinez & découvrez nos livres coups d’coeur dans notre librairie en ligne ❤ 👉🏻 lagriffenoire.com • 📺 Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • 👀 Notre Newsletter 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/?fond=n... • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel •
+ Lire la suite
autres livres classés : pèreVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus

Lecteurs (232) Voir plus



Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1704 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}