AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B07DWZHTMF
191 pages
Éditeur : (20/06/2018)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Elle a un an pour aimer. Elle a un an pour tuer. Sofia est froidement assassinée lors de la Fête des Morts alors qu'elle est en visite dans son Mexique natal. Tandis que la vie s'échappe de son corps, elle est confrontée à la Mort qui la métamorphose en une créature inconnue : une Bella Muerte. À partir de cet instant, Sofia a un an pour rencontrer l'amour véritable et le sacrifier en offrande au dieu des morts pour rester en vie. Mais elle n'a pas l'âme d'une meurt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Lesvoyagesdely
  27 novembre 2018
Le style et la plume de Anna-Victoria sont attrayant. le livre se lit très bien, il est très bien construit et exploite des idées très intéressantes. le lecteur a le droit à son lot de rebondissements, et parfois il sera amené à sourire vu qu'il sera ramené à des choses connues (comme par ex. le dernier Marvel, etc.)
Elle sait y apporter de très jolies touches.
Le lecteur qui aime les animaux fondra également devant Mr Gimps, le hamster de Sofia, qui parfois est sur son épaule, etc. Il apporte une très jolie touche, et comme le dit si bien Sofia il est un petit bonheur au quotidien.
Le texte peut être également très poétique par moment. Un extrait : « La mort est sublime. Elle est pleine de couleurs, pleine de vie. Pour nous, elle n'est que la continuité de notre passage sur Terre… »
La couverture du livre est très belle, elle a un petit côté envoûtant.
La fête traditionnelle des morts : Dias de los Muertos / le jour des morts
La fête traditionnelle des morts est particulière au Mexique. Si jamais comme moi vous avez vu Coco (Pixar/Disney) vous êtes un petit peu plus familiarisé avec. D'ailleurs, cela peut être un très bon plan de le (re)voir avant d'attaquer ce livre. Comme cela vous êtes dans l'ambiance, je l'ai fait et ça a très bien fonctionné.
C'est un jour de fête, la famille se réunie, les morts sont célébrés, et c'est également le seul jour où ils peuvent revenir dans le monde des vivants, mais pour cela il faut que quelqu'un les aime et se souviennent d'eux. Il faut que leur photo soit sur l'ofrenda pour pouvoir passer. C'est une belle façon de célébrer la mémoire des gens partis toujours trop tôt, et c'est aussi un espoir, qu'il y a une vie après celle-ci.
Sofia revient au Mexique pour voir sa famille, les vacances et faire la fête avec eux. Elle est très proche de sa famille, elle a des amis. Mais le sort a été très cruel avec elle, elle n'a plus ses parents.
Jeu de dupes, jeu d'enfant. La voilà qui se trouve au mauvais endroit, au mauvais moment, et se fait brutalement assassinée. Quelque part, elle est en paix, elle va rejoindre ses parents. Mais sans qu'elle ait vraiment le temps de réagir quelqu'un surgit lui disant que sa mort est injuste, la transformant en Bella Muerte et à partir de là elle n'a plus qu'un an, au bout de cette année elle devra tuer pour continuer à vivre.
Sofia : Vivre ou survivre. Et maintenant que sera ma vie ?
Sofia ne va rien dire, dépassée elle-même par les évènements. Si au départ, c'est troublant, elle explique ensuite. Cela reste son choix, et le fait que ses parents soient morts n'y est pas pour rien non plus.
Sofia est une femme courageuse, intelligente, qui lutte, qui fait la part des choses. Elle décide qu'elle ne fera pas ce plaisir là, de tuer, il en est hors de question.
Elle est étudiante à la Nouvelle Orléans. Oui, nous n'allons pas rester seulement au Mexique. Elle va continuer car elle ne veut pas que cela régente sa vie, et qu'elle a une passion pour apprendre et découvrir des choses.
Elle va également faire des recherches. Mais quand l'amour lui tombe dessus, ce n'était vraiment pas prévu.
Il y a Sarah, sa colocataire qui est devenue sa meilleure amie.
Et il y a Milo, intéressé par les sciences occultes, et par Sofia. Leur rencontre est étrange et belle, et rien ne sera plus jamais pareil.
Tiraillé plus que jamais et un secret bien gardé
Il faut savoir que Sofia paye le prix d'être une Bella Muerte de bien des manières que je vous laisserai découvrir.
Elle va se poser toutes sortes de question, ce qui est bien normal.
Que feriez-vous ? Continuer à vivre normalement ? Fréquenter les gens ? Casser des relations ?
A un âge où elle a normalement l'avenir devant elle, comment se projeter dans l'avenir ? Ou comment accepter d'être une meurtrière ? L'autre personne le mérite-t-elle ?
Comment peut-elle trouvé des réponses ? Y en a-t-il d'autres comme elle ? Doit-elle partagé le fait d'être une Bella Muerte ? Qui pourrait comprendre ? Et si elle perdait les gens suite à cela ? Son amour avec Milo est-il bien véritable ?
Jusqu'à présent l'amour de sa famille lui suffisait, mais maintenant qu'elle l'a connu lui, c'est différent.
Heureusement qu'elle a Mr Gimps, son petit bonheur quotidien, il a d'ailleurs une raison spéciale d'être particulièrement attachée à lui et de ne pas vouloir le laisser. le hamster est un personnage à part entière.
Du début à la fin, vous découvrirez une autre culture, vous suivrez Sofia, qui est belle, intelligente, rusée, courageuse. Oscillant entre la chance unique de prolonger sa vie et le désarroi du choix qui lui est imposé. L'histoire est bien construite, intéressante, avec une part de mystère, d'énigme. Vous devriez avoir quelques surprises aussi, et quelques frissons. Vous passerez par plein de sentiments en vous demandant comment l'histoire va finir au final.
Mais en un tome, vous aurez une histoire complète bien écrite, prenante et intéressante, sans qu'on vous laisse en plan.
Je vous laisse découvrir ce qu'ils étudient, leurs liens, etc 😉
Je ne peux que vous recommander cette lecture
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AngeliqueLeslecturesdangelique
  10 octobre 2018
Sofia est une jeune femme de dix-huit ans, originaire du Mexique, étudiante à la Nouvelle-Orléans. Lors de la fête traditionnelle des morts ‒Dias de los Muertos‒ dans son village natal, elle se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment et se fait tuer d'une balle dans le coeur. Alors qu'elle sent que la vie la quitte, Santa Muerte apparaît pour lui proposer de vivre une année de plus, mais pour poursuivre son existence, elle devra offrir la vie d'un être aimé en retour. C'est ainsi que Sofia devient ce que l'on appelle une Bella Muerte : pas tout à fait morte, mais plus à fait en vie non plus. Sophia n'imagine pas sacrifier quelqu'un et se fait à l'idée qu'elle vit ses derniers mois avant de rejoindre ses parents dans le monde des morts. Cependant, sur le campus, elle rencontre Milo dont elle tombe folle amoureuse, Milo succombe également à son charme.
Comment Sofia se sortira-t-elle de cette situation ? Comment résister alors que Santa Muerte la pousse à bout ? A qui se confier ? Qui doit mourir ?
Sofia va passer des semaines et des mois très difficiles. Très seule dans sa situation que tout le monde ignore, elle est pourtant entourée et aimée par ses proches. Orpheline, elle peut compter sur le soutien de ses grands-mères, son oncle et sa femme. Dans son village natal, elle a encore quelques amis également. Sur le campus, elle partage sa chambre avec Sarah, une australienne bienveillante qui est comme une soeur pour elle. Puis, elle rencontrera le beau Milo qui va la combler. Pourtant, elle n'ose pas se confier à ses proches : comment leur annoncer qu'elle va mourir ? Comment leur dire qu'elle est devenue un monstre ? Alors, Sophia supporte seule les douleurs, la voix de Santa Muerte qui lui torture l'esprit. Elle essaye de trouver une alternative où Milo et elle pourraient rester en vie. En vain.
Au bout d'un certain temps, quelques personnes vont deviner sa situation et tenter de l'aider. le plus dur pour Sofia est de savoir si elle doit ou non en parler à Milo : elle craint sa réaction. Elle pourrait aussi le quitter et partir pour attendre son heure... Dans tous les cas, l'issue est dramatique et plusieurs personnes seront amenées à souffrir.
Des rebondissements vont ponctuer ce récit qui se déroule durant un an. Une année où Sofia doit sceller le destin d'une personne : le sien ou celui de Milo. Un choix atroce, impossible et pourtant... Aucune autre solution n'est possible. On s'attache très vite à cette jeune femme qui n'avait rien demandé à personne. Sa vie était déjà marquée par la perte de ses parents et une épreuve supplémentaire se présente à elle. Pourtant, elle se montre courageuse et semble prête à accepter sa mort. le point positif qu'elle y trouve, c'est qu'elle pourra retrouver ses parents. Grâce à son statut de Bella Muerte, elle fera aussi des rencontres étonnantes. Sofia est noble : elle ne tombe pas dans l'égoïsme et veut préserver Milo. Ce dernier a la même nature qu'elle. Quand il apprendra la vérité, il ne voudra donc pas que Sofia perde la vie.
Le suspense va durer jusqu'au bout, le dénouement arrivera au dernier moment. J'ai été tenue en haleine et l'auteure m'a rendue curieuse. J'ai fait des suppositions au fil des pages pour deviner qui allait mourir. Je n'ai pas été déçue de la fin. le récit est agréable à lire : on a dû mal à lâcher le livre. La lecture est plaisante, la plume fluide. On ressent beaucoup d'émotions du début à la fin : joie, colère, tristesse, bonheur, désespoir...
J'ai adoré le thème : la fête des morts, qui est aussi abordée dans le dessin animé Coco. On retrouve complètement l'ambiance de Dias de los Muertos et cette croyance autour de la mort qui est belle et émouvante. le fait d'avoir vu Coco m'a bien aidée à visualiser les lieux et les décors notamment. J'ai beaucoup aimé ce roman : fascinant, touchant et original !
Lien : https://leslecturesdangeliqu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesReveriesdIsis
  21 janvier 2019
Ce qui m'a plu de prime abord dans ce roman, c'est l'accent cruel qui résonne dans ce résumé laissant espérer autre chose qu'une simple romance, car romance et moi ne sommes pas de grandes amies...
      le thème est à la fois simple et original : Sofia est d'origine mexicaine, alors qu'elle savoure la Fête des Morts avec sa famille, elle est assassinée. Santa Muerte intervient et fait d'elle une Bella Muerte... mais cette deuxième chance a un prix. Elle a un an pour aimer, un an pour tuer et ainsi racheter sa vie.
      Tout d'abord, j'ai adoré le cadre un peu détonnant. Je n'ai que très peu de connaissances sur la culture mexicaine, et j'ai adoré être immergée dans le monde de Sofia, dans l'univers des enfants du Mictlàn aussi, dans la mythologie qui entoure Sante Muerte et son époux funeste. le fait que l'autrice nomme aussi les choses dans la langue d'origine - tout en accompagnant son lecteur- est un petit plus savoureux. J'ai eu l'impression d'apprendre quelque chose au détour de la fiction. En plus, cela permet d'amener naturellement la part de fantastique qui parcourt le roman et qui en fait sa saveur. La romance est ici approfondie, nourrie par la dimension surnaturelle et cela la fait sortir des topos du genre. Alors, bien entendu, comme dans toute romance, certaines scènes sont attendues et rebattues - le coup de foudre, l'attirance irrésistible, la souffrance loin de l'être aimé. Mais, en même temps,  le tragique du récit lui-même empêche de basculer dans la mièvrerie. Cette alliance m'a permis d'être convaincue de bout en bout et de passer un très agréable moment en compagnie des protagonistes.
      Sofia est le personnage central. Tout se construit autour de son choix. Par bonheur, elle est très loin des stéréotypes que l'on pourrait attendre. Son statut hors norme de Bella Muerte influe sur elle, mais elle se bat pour garder son intégrité, pour rester elle-même, pour être indépendante envers et contre tous. Ses doutes l'humanisent autant que l'empathie dont elle fait preuve envers tout le monde, fantômes, familles, amis... Quant aux personnages secondaires, ils sont eux aussi amenés avec soin, que ce soit la meilleure amie ou les colocataires de Milo... Tous ont une dynamique propre. J'ai pour ma part un faible pour le libraire farfelu que je trouve mystérieux et apaisant au milieu du tumulte. Il est un peu la figure du sage, constituant un point d'amarre possible. Je ne dirai que peu de choses sur Milo pour ne pas vous gâcher la surprise. Si sa beauté irrésistible le rapproche un peu des clichés du genre, l'exaspération qu'il pourrait susciter est vite neutralisée par sa profondeur. Il n'est pas juste un physique avantageux, il a ses parts d'ombre, ses souffrances et ses espoirs aussi... qui ne s'accordent pas toujours avec les autres!  D'ailleurs, dans ce roman, il faut vous attendre à des surprises amenées par des personnages dont vous ne soupçonniez pas l'importance. Voilà de quoi alimenter quelques rebondissements intéressants! 
     Enfin, l'ensemble du roman est un vrai plaisir à lire : l'histoire se déroule sous nos yeux sans accroc, nous sommes portés en avant dans la course contre le Destin entamée par Sofia. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé que l'autrice garde tout du long la coloration particulière de son livre : comme dans les contes, la cruauté affleure, enfle et éclate, un peu comme dans La Petite Sirène d'Andersen. Nous devinons une fin douloureuse, l'implacable machine tragique s'est mise en branle et rien ne peut l'arrêter... Mais reste à savoir quel retentissement aura cette chute. Je ne vous en révélerai rien, sinon qu'elle constitue vraiment l'acmée du roman. Elle remplit donc pleinement son rôle, concluant parfaitement un récit déjà émouvant, tout en insufflant de manière très paradoxale une touche de douceur au milieu du drame.
       Bella Muerte est donc une très jolie lecture, cruelle et tragique à souhait, avec ce qu'il faut de douceur et d'amour pour équilibrer l'ensemble et entraîner le lecteur dans un bras de fer contre la Mort... bras de fer dont il ne sortira pas indemne. Je sais déjà que je l'offrirai à ma soeur qui devrait adorer frisonner aux côtés de Sofia! 
Lien : https://lesreveriesdisis.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MelieGrey
  28 octobre 2018
J'ai eu la chance de découvrir ce roman en avril/mai dernier, puisque l'auteure m'avait contactée pour que je sois bêta lectrice. N'ayant jamais tenu ce rôle, j'avais été honorée de recevoir une telle proposition et au vu du résumé, j'avais tout de suite accepté. Pour vous situer le contexte, à l'époque j'étais en plein dans ma semaine de partiels et je n'avais pas vraiment de temps, mais une fois que j'ai eu commencé Bella Muerte, impossible de m'arrêter et je l'avais lu en quelques heures/jours. C'est vous dire à quel point j'avais envie d'en parler sur le blog pour que tout le monde découvre cette petite pépite !! Vous imaginez donc mon enthousiasme à l'approche de la sortie de ce roman (31 octobre pour la version numérique, version Broché déjà disponible) et vous pouvez le retrouvez ICI.
Maintenant que je vous ai expliqué mon amour pour ce roman (j'ai déjà dis que j'avais adoré ?), je vais enfin attaquer ma chronique pour de bon !
L'histoire est celle de Sofia, une jeune fille d'origine mexicaine, qui fait ses études à La Nouvelle Orléans. Pour la fête des morts, elle va rentrer au Mexique, rejoindre ses grands parents. Alors qu'elle allait se reccueillir, elle va être assassinée, d'une balle dans la poitrine. Mais alors qu'elle est sur le point de mourir, Santa Muerte lui apparaît et lui laisse une option : elle aura un an pour vivre, pour trouver un jeune homme, le rendre amoureux et venir le sacrifier sur le lieu de sa mort. Ainsi elle pourra vivre sa vie. Sinon, elle mourra.
Le roman retrace donc cette année de sursis offerte à Sofia. Elle est persuadée qu'elle fera tout pour ne pas devenir une meurtrière. Mais c'est sans compter Milo, un jeune étudiant, qu'elle va rencontrer et pour qui elle va commencer à ressentir des sentiments. Ce roman devient une course contre la montre, pour leur histoire, pour leurs vies... Et si tout commence presque tranquillement, la fin du roman est très rythmée à mesure que le choix s'approche, entre craintes et espoirs... Autant dire que j'ai lu ce roman très rapidement, impatiente de voir ce que l'auteure faisait de ses personnages, impatiente aussi, de voir l'issue choisie. Et je n'ai pas été déçue.
Sofia est une jeune femme que j'ai énormément apprécié du début à la fin. Elle est forte et ne se laisse pas abattre par ce qu'elle vit, même si c'est loin d'être évident pour elle. Après une relecture, je l'aime toujours autant, parce qu'elle me touche beaucoup dans ce qu'elle vit et dans la manière dont elle accepte son destin, continuant d'être elle, d'aimer les autres et de leur rendre service. C'est une belle personne, c'est ce qui rend encore pire ce qui lui arrive et la rend donc encore plus attachante.
Quant à Milo, il est adorable aussi, et ce dès le début. Je dois avouer qu'il m'a beaucoup amusé avec ses trucs de 'sorciers'. Il est touchant aussi et au fil des pages je me suis pris d'affection pour lui.
Je tiens aussi à souligner l'ambiance du roman. Parce que j'adore La Nouvelle Orléans et que l'auteure a parfaitement réussi à retranscrire cette ambiance particulière qui s'en dégage. En plongeant dans Bella Muerte, je suis partie en voyage dans cette ville et dans toute l'intrigue mise en place avec ces croyances qui ne me sont pas familières mais qui sont si bien abordées qu'elles sont très faciles à comprendre.
Mention spéciale aussi au style de Anna Victoria Val, qui a su me faire voyager très facilement, avec des descriptions qui sonnaient toujours juste et une multitude d'émotions à mesure que j'avançais dans ma lecture. Elle a su imposé un rythme à son roman qui m'a rendu accro dès le départ et jusqu'à l'ultime page.
En bref ? J'ai adoré cette histoire alors si c'est votre style, surtout n'hésitez pas, foncez et découvrez ce beau roman !!
Lien : https://meliegrey.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MecaniqueNocturne
  03 janvier 2019
Vous l'aurez compris, on est sur le registre du fantastique. Mais la manière dont le sujet est amené, par petites touches, rend le récit très crédible et on finit par avoir envie de croire en cette culture mystique. J'ai apprécié le fait que certains personnages venaient nuancer ces croyances. C'est le cas notamment de Sarah, la meilleure amie et colocataire de Sofia, qui est totalement étrangère à toute cette culture mexicaine de la vie après la mort. Ici, la transformation de Sofia en Bella Muerte n'est pas une simple péripétie qui vient démarrer l'histoire. Elle va au contraire rythmer le texte et l'accompagner comme un fil rouge jusqu'à la fin. le fait d'avoir accès à tous les détails des ressentis physiques de Sofia, face à la perte progressive de son humanité, permet vraiment de rentrer dans le personnage et d'y ajouter de la profondeur.
Mon intérêt pour "Bella Muerte" repose donc beaucoup sur l'originalité de cette histoire qui se déroule entre le pays natal de Sofia : le Mexique, et la ville de ses études : la Nouvelle-Orléans.Certaines scènes m'ont clairement fait penser au film d'animation "Coco" dont, j'imagine, l'auteure s'est pas mal inspirée. Je pense notamment aux tout premiers passages du roman, où le contexte de l'histoire prend place le Jour des Morts. On retrouve cette ambiance familiale et sociale chaleureuse autour des offrandes et toute l'importance que revêt cet hommage annuel aux disparus. le rôle des aïeules dans la transmission des croyances et l'influence de leur caractère sur les membres de la famille m'a aussi fait faire le parallèle entre les grands-mères de Sofia et celles de Coco. Tous les éléments apportés dans le texte permettent vraiment de dégager une ambiance particulière et c'est la raison pour laquelle je n'ai eu aucun mal à rentrer dans l'histoire.
Contrairement à pas mal de romances contemporaines où les personnages principaux concernés par la relation amoureuse prennent toute la place, ici les autres protagonistes ont aussi un rôle important. Bien qu'ils soient secondaires, ils n'en n'ont pas moins un rôle clé à certains moments de l'histoire, c'est notamment le cas pour Filipe, Amber ou encore le vieillard de la librairie. A travers ses personnages, Anna-Victoria Val n'hésite pas non plus à nous glisser des messages forts, dont j'ai beaucoup aimé l'état d'esprit. Je pense notamment à cet opinion sur l'homosexualité : "C'est dur quand les parents ne soutiennent pas les préférences de leurs enfants. Je pense que l'amour n'a pas de sexe. Il vient frapper deux êtres, deux âmes, sans se soucier du genre. Sarah dirait que c'est une affaire de chimie, je pense plutôt qu'il y a une part de magie.".
L'un des autres points forts de l'auteure est, sans aucune doute, l'utilisation de métaphores qui sont emplies de poésie. Ainsi, il y a un certain lyrisme qui se dégage du texte et qui est amplifié par le côté "magique" du folklore mexicain. Au delà des figures de style, j'ai aimé la plume de l'auteure car c'est bien écrit et agréable à lire.
Enfin, malgré une intrigue principale dont on devine assez aisément l'aboutissement, l'auteure a su me surprendre avec des vraies révélations et rebondissements qui venaient relancer l'histoire. J'ai donc lu "Bella Muerte" assez rapidement car le récit était fluide et l'enchaînement des événements me donnait envie de poursuivre. Ce sont les deux tiers du roman qui m'ont le plus plu, certainement parce que je suis moins sensible au côté romance qui ressortait plus sur les derniers chapitres.
En tout cas, "Bella Muerte" est une belle surprise que je ne peux que vous encourager à découvrir. C'est typiquement le genre de roman auto-édité pour lequel je me demande pourquoi il n'est pas publié par un éditeur et plus connu car, que ce soit en terme de qualité d'écriture ou de contenu, il aurait tout à fait sa place en librairire/bibliothèque.
Lien : https://mecanique-nocturne.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   22 juin 2018
Mon cœur me pousse si fort à accepter que j’en oublie ce que je m’étais promis. Je vais vivre mon histoire avec ce garçon. Puis… Au moment venu… Je disparaîtrai. Mais en attendant, je veux connaître le bonheur. Je veux sentir mon corps se libérer du venin. Je veux vivre jusqu’à mon sacrifice. Ne plus être cette demi-vivante qui redoute l’amour. Et si la perspective de m’attacher et de ressentir un vide dans mon âme pour le restant de mon existence dans l’autre monde peut être terrifiante, elle ne l’est pas autant qu’une année à fuir un amour aussi évident.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   22 juin 2018
Au fil des kilomètres, je me sens plus légère. Le va-et-vient incessant des essuis-glaces m’hypnotise. Je redeviens une simple étudiante, partage avec Sarah les ragots de la cité universitaire. Qui sort avec qui. Qui a rompu avec qui. Qui s’est encore promené tout nu en hurlant l’hymne de notre campus. Sarah l’a fait à son arrivée, persuadée que tous les étudiants passaient par là. Depuis, nous sommes invitées à toutes les fêtes des sportifs et des fraternités. Elle a un corps de rêve, taillé par la pratique intensive du surf lorsqu’elle est chez elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AngeliqueLeslecturesdangeliqueAngeliqueLeslecturesdangelique   10 octobre 2018
Santa Muerte.
Gardienne du royaume des morts, je n'ai jamais douté de son existence. elle est là, si proche que je pourrais la toucher. Son bras se tend et une enveloppe charnelle se matérialise. La bonté se dessine sur ses traits. Un millier de questions nouent ma gorge, aucun son ne sort de mes lèvres asséchées.
- Tu as été victime d'une injustice. Je suis ici pour t'offrir une seconde chance.
Sa voix est étrange, rugueuse comme un chant d'outre-tombe, mais aussi douce comme celle d'une mère aimante. Un mélange paradoxal qui envoûte l'esprit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   22 juin 2018
La jalousie. Sans doute un élixir plus violent que le poison de Santa Muerte. J’ai mal à mon cœur, plus mal que lorsqu’elle l’emprisonne de ronces. Je voudrais hurler. Griffer au sang cette traînée. On me dévisage. Avec pitié. Comme on le ferait avec un animal blessé. Milo vient me prendre dans ses bras, je m’écrase contre son torse, prête à pleurer. Tout me dépasse, toute la pièce tourne.
Commenter  J’apprécie          00
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   13 mai 2019
Ne m'abandonne pas. Mon soleil est déjà noir et l'horizon ne trouve plus de lumière. J'ai besoin que tu ravives mes espoirs.
Commenter  J’apprécie          20

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4058 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..