AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0000DR71A
Éditeur : Albin Michel (30/11/-1)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :

Maxence Van der Meersch (1907-1951) a très vite été attiré par la littérature. Après des études de droit à Lille, il ne reste que deux ans au barreau avant de se consacrer à l'écriture. Son premier livre La Maison dans la dune (1932) pose les bases de son ouvre, tourné vers la vie des gens modestes du Nord. Suivent Quand les sirènes se taisent - récit d'une grève à Roubaix -, Maria, Fille des Flandres, Invasion 14 - documentaire romancé que certains considèr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
lecassin
  05 février 2013
« Car ils ne savent ce qu'ils font… », le deuxième roman de Maxence van der Meersch, publié en 1933, revêt un caractère autobiographique dans la mesure où le héros tombe amoureux d'une jeune femme de condition modeste et se met ménage avec elle contre l'avis de ses parents.
Maxence van der Meersch tombera lui-même amoureux, en 1927, de Thérèse Denis, une jeune ouvrière pauvre, avec laquelle il s'installe en concubinage à Wasquehal contre l'avis de son père. Thérèse qui restera l'unique amour de sa vie…
Là s'arrêtent les similitudes et le côté autobiographique: « Car ils ne savent ce qu'ils font …» reste le livre d'un homme déchiré entre deux femmes, une relation qui se terminera dramatiquement pour l'une des deux...
Dans le cadre du Mont Noir, en pleine campagne Flamande, si chère à l'auteur, un homme, Rameau, se raconte à une vieille connaissance retrouvée par hasard avant de mourir dans ce sanatorium, où tous deux se reposent.
« Car ils ne savent ce qu'ils font… » : un ouvrage - un peu mélo. - où le talent de narrateur de l'auteur fait monter crescendo l'intensité dramatique. Un auteur parmi les plus lus dans les années cinquante et quelque peu oublié des nos jours… Dommage.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
dieudonnengoie
  07 février 2019
C'est le plus beau roman que j ' ai jamais lu , il gouverne ma vie comme une maman gouverne les premiers pas de son enfant, ce roman englobe tout : moralité, savoir -vivre , apprendre à pardonner et à aimer ..l ' auteur est un homme extraordinaire , sa plume est comme du miel ..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
lecassinlecassin   05 février 2013
Les minutes que je passais près d' elle me laissaient une sorte d'ivresse, une griserie que la pauvre fille partageait. Songez à l'impression que pouvait faire sur cette petite ouvrière un jeune d'éducation soignée, instruit, aidé en cette occasion par son inexpérience, plus qu'il n'eut pu l'être par la rouerie la plus perverse. Hardi, j'aurais effarouché Agnès. Timide, je m'en faisais aimer.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Maxence Van der Meersch (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maxence Van der Meersch
La maison dans la dune (1988), extrait.
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
848 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre