AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782203078642
98 pages
Éditeur : Casterman (20/08/2014)

Note moyenne : 3.08/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Le deuxième album chez Casterman de l’auteur de I Fucking Love Paris, Maarten Vande Wiele, est une adaptation en bande dessinée de nouvelles de Guy de Maupassant (1850-1893). Monsieur Bermutier, figure principale et récurrente de ces courts récits, est un personnage de juge qui évoque ses souvenirs au fil des histoires qui composent le recueil. Des souvenirs criminels pour l’essentiel, qui le conduisent, sur un mode distant et parfois presque badin, à rappeler diffé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Erik35
  30 décembre 2017
SE MÉFIER DE L'EAU QUI DORT...
Monsieur Bermutier est juge d'instruction. Monsieur Bermutier est un monsieur bien comme il faut, que son métier mit en contact avec des êtres pas toujours très reluisants sans qu'ils soient forcément condamnables par la justice des hommes. Monsieur Bermutier est captivant lorsqu'il conte ces aventures presque policières légèrement teintées d'un fantastique sobre mais inquiétant. Monsieur Bermutier aime maintenir son public des salons feutrés et des belles dames des années folles dans cette troublante incertitude des affaires jamais totalement élucidées. Monsieur Bermutier semble apprécier ces êtres un peu doubles, ni totalement maléfiques, ni véritablement innocents. Il est d'ailleurs fort envisageable que ce juge réputé incorruptible cache lui-même quelque lourd secret...
Très librement inspiré de cinq nouvelles du normand et génial Guy de Maupassant, ce Monsieur Bermutier oscille entre hommage et recréation. Prenant appui sur un graphisme des plus plaisants, le dessinateur et scénariste belge Maarten Vande Wiele propose ainsi une relecture de quelques uns des contes de l'auteur du Horla. Loin de la France de la fin du XIXème, de ses jupes bouffantes et de ses personnages à canotier tout droit sortis d'un tableau d'un Renoir, l'inspiration est franchement aux années dites folles, art-déco, feutrées et modernes à la fois. Les amateurs y retrouveront un peu de ces atmosphères dignes d'un de ces téléfilms britanniques mettant en scène le fameux détective belge Hercule Poirot sous les traits de l'acteur anglais David Suchet. le dessin, à base d'aquarelles raffinées mais sans ostentation, que des traits à l'encre soutiennent juste ce qu'il faut pour donner corps aux personnages, est esthétiquement beau et des plus agréables à admirer.
Hélas, la trame des cinq chapitres reste un peu légère, imprécise, sans vraie tension - quand ce n'est pas tout simplement une absence de résolution de l'affaire qui laisse le lecteur sur sa faim - ni suspense. On peine à y reconnaître cet art du conte qui fit les beaux (et courts) jours de Guy de Maupassant. Même lorsque Maarten Vande Wiele s'essaie au récit modestement étrange, équivoque, qui sont la marque d'un certain nombre des nouvelles de son glorieux prédécesseur, si le niveau graphique est bien de la partie, la force narrative indispensable n'y est vraiment pas. C'est fort dommage car il ne manque pas grand chose à cet ouvrage vraiment très plaisant au regard pour s'avérer un livre de première qualité. Malheureusement le compte n'y est pas et le lecteur refermera l'album en éprouvant un certain sentiment d'incomplétude, de projet manqué.
Pour les plus curieux souhaitant relire les nouvelles ayant inspiré l'album, voici ce qu'il fut possible de trouver (l'auteur "oublie" de mentionner ses sources, ce qui n'est guère élégant...).
La première mention est le titre de chaque chapitre du présent livre, la seconde celui de la nouvelle d'origine. Entre parenthèses, le recueil original du vivant De Maupassant :
Fantômes : Apparition (Clair de lune)
La main : La main (Contes du jour et de la nuit)
La mère : La Mère aux monstres (Toine)
Le cauchemar : La nuit (Clair de lune)
Un journal intime : La Confession (Toine)
A noter que ce Monsieur Bermutier n'apparaît historiquement que dans la nouvelle intitulée "La main". L'idée de le transmuer en témoin et raconteur des histoires à suivre étant cependant tout à fait enthousiasmante, n'était la faiblesse de l'ensemble.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
silverfab
  16 janvier 2016
Monsieur Bermutier, juge bonhomme mais néanmoins incisif, évoque, lors d'une soirée, quelques une de ses anciennes affaires. Si les nouvelles De Maupassant adaptées par le belge Vande Wiele se prêtent tout à fait à son style graphique délicieusement désuet tout en aquarelles, je suis moins sensible au choix des récits. En effet, même si le fil rouge entre les histoires est Bermutier lui-même, figure placide confronté à des affaires où criminalité et fantastique se côtoient, l'ensemble manque parfois cruellement d'unité, quand ce n'est pas de conclusion. A côté des versions proposées sur ce cycle (et encore il y a un ou deux autres albums que nous n'avons pas gardé pour cette fois) Monsieur Bermutier ne fait pas le poids et a du mal à faire honneur à l'auteur original. Et pour la musique: http://bobd.over-blog.com/2016/01/monsieur-de-maupassant-monsieur-bermutier-vs-mr-holmes.html
Lien : http://bobd.over-blog.com/20..
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
BoDoi   21 août 2014
Les encres colorées de Maarten Vande Wiele sont d’une élégance raffinée, illuminant avec grâce une ligne simple évoquant Loustal ou Cailleaux. Néanmoins, rassembler des nouvelles indépendantes avec un même héros crée nécessairement une sensation d’histoire décousue.
Lire la critique sur le site : BoDoi
ActuaBD   04 août 2014
Maupassant est parfait pour le graphisme de Maarten Vande Wiele, qui a tout l’air d’être un clone de Brecht Evens [...]. Le tout donne un album plaisant, élégant et léger.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Erik35Erik35   30 décembre 2017
On laissa à l'église le soin de condamner le prêtre. Vous ne serez pas surpris d'apprendre qu'on l'a enfermé dans un couvent tout confort, avec soleil et plaisirs de la pêche en prime.
Commenter  J’apprécie          142

autres livres classés : aquarelleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Maarten Vande Wiele (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2106 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre