AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 286266751X
Éditeur : Nouvelles Editions Loubatières (09/03/2017)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Transcription des notes journalières de la guerre de Vanier Raymond, engagé volontaire pour la durée de la guerre.
Lorsque Raymond Vanier (1895-1965) pousse le 15 septembre 1914 la porte du bureau d'engagement volontaire, il n'a déjà en tête qu'une seule obsession : devenir pilote. D'abord versé dans l'artillerie, il connaît les secteurs très exposés de l'Artois et de la Champagne, puis ceux de Verdun et de la Somme. Canonnier, il se fait parfois cavalier, ma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Virgil418
  11 juillet 2017
Raymond Vanier, journal d'un pilote de guerre.
Livre d'une guerre , où Raymond s'est livré lui-même le jour où il a passé la porte du bureau d'enregistrement.Il aurait pu nous sortir la réplique dans "le dernier bataillon", mais il n'en n'est rien.
Il continuera de joncher le sol, d'échapper aux secteurs de la Champagne ou ceux de Verdun , ou de la Somme.
Alors qu'il fut ; canonnier, cavalier, fantassin, téléphoniste,...Il incarne l'audace en personne, face à ses premières blessures. Mais cette vision épuisante prit sa fin en mars 1917, lorsqu'on donne sa formation de pilote là où le rêve se mêle à la chasse humaine.
Un témoignage d'une vie, d'une guerre, d'une lecture à peine croyable de tant d'atrocités,...
(Et on se demande pourquoi Dieu nous a lâché ?).
Son corps reposant chez le Père-Lachaise, son âme, elle, vole toujours parmi nous, parmi ces avions,...
L'écriture prend au long du récit , un ton qui semble neutre mais, lorsqu'on s'y attarde, on découvre à chaque mots, ses peurs, ses rêves, la Mort.
"Le travail est fini,...Fatigués ,harassés, nous revenons en voiture au cantonnement de Jochery où nous pouvons coucher."
Alors Babelio, je vous le demande ;
Comment pouvoir critiquer cet homme, son histoire et ce qu'elle incarne ?
Comment pourvoir critiquer un soldat où cette guerre devrait l'être plus ?...
Je pourrais m'attarder sur ces vieilles tournures de phrases,...
Je pourrais m'attarder sur la confusion des détails par l'auteur sur les types d'armes, d'engins,...
Mais je n'en ferai rien.
Selon moi, on ne devrait pas critiquer un livre comme celui-ci ,
Si on commence, c'est l'âme du personnage qu'on détruit.
Il est à lire, bien entendu, mais pas à critiquer .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
eirene62
  04 juillet 2017
Raymond Vanier livre au jour le jour de 1914, date à laquelle il se porte volontaire, à 1919 le récit de sa guerre.
Le titre est un peu trompeur car le diariste ne deviendra pilote de guerre qu'en mars 1917 après une première affectation dans l'artillerie.
Les pages les plus passionnantes sont celles où il narre sa guerre dans l'aviation. C'est une arme nouvelle, encore balbutiante dans son utilisation. Les moteurs ont très souvent de sérieux ratés. Les morts y sont nombreux que ce soit à l'école de pilotage, à l'entraînement et au combat. Raymond Vanier restitue remarquablement le quotidien d'un aviateur. Tout cela avec une certaine distance d'écriture, sans émotion ou affect particuliers malgré certaines scènes très violentes.
Ancien poilu Raymond Vanier nous montre que l'aviateur est bien mieux considéré.
Livre très intéressant mais qui nécessite une bonne connaissance du conflit.
Je remercie les éditions Loubatières et Babelio pour m'avoir offert ce livre dans le cadre de l'opération masse critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
NightTeckLectures
  05 juillet 2017
Tout d'abord, j'aimerais remercier les éditions Loubatières et Babelio pour l'envoi de ce livre dans le cadre de l'opération Masse critique ainsi que pour leur confiance.
Nous suivons ici la vie de Raymond Vanier pendant la Première Guerre Mondiale. de son affectation à l'artillerie à sa vie de pilote d'avions. Ce sont ses propres mots qu'il a soigneusement écrits dans un journal.
J'ai trouvé ce livre très bien fait. Il y a une belle préface qui nous met directement sur les traces de Raymond Vanier. On est ensuite amenés à lire son journal, tel qu'il l'a écrit. Les mots sont posés assez rapidement, certaines journées ne sont que des jours de repos, d'autres sont bien plus mouvementées, des "blancs" sont laissés peut-être à cause d'une censure, de tâches d'encre ou de boue ou encore d'une écriture illisible à cause de la rapidité avec lesquels les mots sont écrits. 
Adorant tout ce qui est historique, j'ai aimé avoir la vision de Raymond Vanier elle-même dans cette période qui a bouleversé des milliers de personnes. Son récit est totalement authentique, l'histoire est véridique. Pour moi, c'est intéressant de savoir exactement ce que ces personnes ont vécues. Nous savons en gros ce qu'il s'est passé parce que nous l'apprenons au cours de notre scolarité mais les détails, chaque journée passée, la difficulté de la vie de tranchée, les obus qui éclatent chaque jour dans telle ou telle ville, les lignes téléphoniques qu'il faut sans cesse rétablir sous les tirs, etc, on ne peut le savoir que si quelqu'un qui l'a vécu nous le raconte. 
Une autre partie qui est tout aussi passionnante, c'est l'ascension de Raymond Vanier vers son rêve, devenir pilote. À une époque où lorsque l'on s'envolait, rien n'était sûr, où on ne savait pas si l'avion résisterait au vol ou à l'atterrissage ou s'il serait la cible de l'ennemi, il a tout de même tout donné pour atteindre son but. 
Je tiens à souligner également un merveilleux travail des éditions Loubatières puisque des photos d'époque sont insérées à l'intérieur de l'ouvrage, ce qui est très intéressant.
En bref :
Un livre tout à fait passionnant, un récit authentique d'un poilu courageux et téméraire à lire sans hésiter pour découvrir une partie de l'Histoire !
Lien : https://leslecturesdenightte..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
NightTeckLecturesNightTeckLectures   05 juillet 2017
" 29 septembre 1915. [...] Je pars à six heures et demie pour Souain ; j'attends le maréchal des logis et je repars ; en route, en arrivant en face l'aéro amoché, un obus de 150 éclate sur le côté droit de la route ; mon cheval est éventré et je reste sous lui au bord du talus. [...] "
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : journalVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1494 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre