AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2954484233
Éditeur : Trozoul (05/11/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
2014. Un héros silencieux, discret, disparaît peu à peu. Très utile, exploité à outrance, après avoir quasiment disparu des carrières et des rivières, on le traque désormais en mer : le sable.
En Bretagne, pour empêcher cette catastrophe écologique, un collectif d'associations "Le Peuple des dunes en Trégor" s'est mis debout et fait front. Les chevaliers de la dune veillent. Mais des meurtres inexpliqués viennent contrarier ce combat. À Trébeurden, c'est la p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
LydiaB
  30 novembre 2014
Si on m'avait dit qu'un jour je lirais des polars écologiques... je vous aurais ri au nez ! Soyons honnête tout de même : je ne lis que ceux de Yann Venner (en même temps, je ne sais pas s'il en existe d'autres). Point trop n'en faut ! Pourquoi ? Parce qu'il y en a pour tous les goûts. Pour qui s'intéresse à l'écologie et, ici, au problème de l'extraction de sable dans la baie de Lannion, ce livre fait du deux en un. Et pour qui ne se focalise que sur le polar, celui-ci est suffisamment bien conçu pour que le thème ne vienne pas empiéter sur l'enquête. Il se fond dans l'histoire.
Le style est enlevé, truculent, et la trame bien ficelée. L'humour est au coin de chaque phrase ou presque. Au-delà du texte, cela amène quand même à réfléchir sur les problèmes de notre société. Bien que n'étant pas écologiste dans l'âme, il y a des choses logiques à ne pas faire... ce que nos ancêtres, bien plus en harmonie avec Dame Nature que nous autres, savaient bien. À force de vouloir tout supprimer, tout bétonner, tout vendre, on en arrive à des catastrophes comme des villes inondées (c'est d'actualité !), les littoraux abîmés, la faune et la flore disparaissant peu à peu... Dans ce récit, la réalité est bien là : on extrait à tout-va le sable pour des raisons économiques et on détruit la dune sous-marine et donc tout ce qui va avec. Aberrant...
Bref, il ne s'agit pas d'un polar comme les autres. Je vous le conseille vraiment.
Lien : https://parmontsetparmots.cl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          562
yves_kervern
  08 décembre 2014
Pourquoi diable le fossoyeur de Trébeurden, un homme sans histoires, mari et employé modèle, a t-il été assassiné, le crâne fracassé, à son travail ? Et d'où proviennent les ossements humains retrouvés près de son cadavre ?
Qui donc a poignardé une jeune cantatrice à voix d'or et cheveux de cuivre, non loin de là ? Pourquoi lui avoir brisé les jambes et paré sa dépouille d'un étrange motif de coquillages ?
Y-aurait-il un lien entre ce dernier crime et la gigantesque dune sous-marine de sable coquillier convoité par les industriels minéraliers et un jeune loup britannique ?
Autant d'énigmes taillées sur mesure pour Cesare le Tellier, commissaire atypique : Insomniaque, sentimental, cultivé, poète à ses heures (cf. « Lumière pour les Oubliés »), ce mentaliste décalé prend au besoin ses distances avec les dernières technologies d'investigation criminelle : Emporté par un souffle de Genèse, il n'hésitera pas à se nourrir de la pensée sauvage océanienne pour remonter de son inconscient les intuitions décisives pour son enquête.
En dépit de cette trame captivante, on ne saurait réduire « Les Chevaliers de la Dune » à un simple roman noir : La Brebis -l'un des héros du livre- donne le ton en vitupérant contre les « polars de gare » : « Si tout est bon dans le cochon, tout n'est pas bon dans le polar breton...Moi, j'en ai assez de ces navets bretons, qui inondent en tête de gondole nos grandes surfaces...ces faux guides touristiques où la mort se décline parfois entre fautes de frappe, fautes de français et hémoglobine. » D'emblée, Yann Venner, un tantinet libertaire, se démarque des canons du suspense commercial pour être un authentique guide des valeurs humanitaires, écologiques et civiques :
- L'intrigue policière, fil conducteur de l'oeuvre, s'y inscrit également comme un procédé narratif, voire un prétexte, pour exposer une certaine philosophie de l'existence via des protagonistes choisis pour leur plaisir de vivre, de donner, ou de jouer avec les mots : Fanch, Gwendoline, La Brebis, le Tellier, personnages-fétiches de l'auteur, conjuguent leur verve et partent cette fois en croisade pour la protection du trait de côte, de la pêche, de l'environnement, et contre l'exploitation irraisonnée des bancs de sable proches du littoral.
-Autre particularité de ce « polar utile », l'auteur se définit comme un conteur en prise directe et conviviale avec son lectorat : le narrateur, omniscient, juge fréquemment les personnages, les évènements et les situations, usant tantôt de sa moquerie jubilatoire, tantôt s'adressant explicitement au lecteur.
Avec « Les Chevaliers de la Dune », Yann Venner nous invite au bar du « Loup rouge » à déguster fraternellement un verre de cidre qui se métamorphose, par la truculence de ses dialogues, en raisins de la colère et vin de l'amitié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          23
eireannyvon
  12 décembre 2014
Le sablier du temps ne s'arrête jamais !
L'extraction à outrance du sable dans la baie de Lannion sert de prétexte à ce polar écologique signé de mon ami Yann Venner! le sous-titre de ce roman est : Suspense à Trébeurden.
Albert le Gouëdic, brave agent municipal fait dans le cimetière de Tébeurden un macabre découverte! Principe immédiat de vases communicants il est lui aussi transformé en cadavre!
Puis une chanteuse classique morte à l'insu de son plain grès est découverte dans un terrain vague, son cadavre est orné de sable et de coquillages!
Fanch et son épouse Gwendoline s'installent dans leurs nouveaux murs " le café du loup rouge".
L'élégant homme d'affaire britannique Dave Nakhell-Sandman s'installe à Trébeurden...en villégiature? Pas sûr il doit y avoir sable sous roches!
Le commissaire le Tellier de son côté en fouillant un peu au cimetière trouve une alliance avec les initiales entrelacées A.J. Avec l'aide la presse il pense tendre un piège au meurtrier de fossoyeur !
Une mystérieuse femme Australienne portant une haine féroce aux Bretons tire de loin les ficelles menant le marché du sable où va son profit.
L'assassin lui se pose des questions, et si le cadavre déterré n'était pas le bon ? Un crime parfait il y a trente cinq ans peut-il ne plus l'être maintenant ? Surtout qu'un second est venu s'ajouter à son palmarès !
Les personnages de ce roman sont les héros récurant de Yann, le commissaire Cesare le Tellier, Fanch Bugalez et Eugène Cabioch, amicalement surnommé "La Brebis" ainsi que leurs familles entre autres!.
Tout le microcosme d'un port breton aux prises avec les ravages écologiques créé par la mondialisation et la finance.
Les seuls pratiquement que ce projets intéressent sont les promoteurs et les agents immobiliers, il y a de l'argent à se faire dans la construction et la revente! Mais des lettres anonymes les mettent en, garde! Pas réellement anonymes car elles signés mais d'une personne parfaitement inconnue.
Les Bretons mauvais coucheurs internationaux ! Après les marrés noires encore un sujet de lutte contre les multinationales ! Sortons les "Gwen ha du" le noir du pétrole et le blanc du sable ! Gardez le noir nous gardons le blanc!
J'ai appris que le sable marin était plus adapté que le sable du désert pour la fabrication du béton ! Les pharaonesques travaux effectués à Dubaï ne peuvent pas être fait avec le sable pourtant distant de quelques kilomètres !
Une écriture que j'ai personnellement trouvé plus classique que d'ordinaire.
Mais chasser le naturel il revient au galop et il reste malgré tout une bonne dose d'un humour ou potache ou féroce aussi parfois!
À noter qu'un collectif pour lutter contre cette "désabilisation" qui se transformera en "déstabilisation" du milieu marin c'est créé : "Le Peuple des Dunes en Trégor" .
Lien : http://eireann561.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LydiaBLydiaB   30 novembre 2014
Albert en est là de ses supputations d'humain à la dérive, quand il croit entendre des pas lourds et précipités dans son dos.
En position inconfortable, la nuque à peine retournée tandis qu'il est à genoux, le fossoyeur n'a pas le temps de se protéger. Il reçoit sur le crâne une météorite : l'extrême onction tombée de l'azur. Coup asséné avec une telle violence qu'Albert ne verra plus jamais les couleurs de son ciel breton.Tué net ! Le crâne éclaté comme une coquille d'œuf ! La pierre qui lui a défoncé la tête pèse au moins trois kilogrammes. Trois kilogrammes de violence, abattus par les deux mains d'une silhouette qui s'enfuit désormais en courant - après avoir récupéré dans un grand sac à dos noir tous les os mis à jour par le fossoyeur de Trébeurden. La pierre chaude du crime - à côté d'un cadavre - semble saigner maintenant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
yves_kervernyves_kervern   08 décembre 2014
Et je comprends maintenant pourquoi je ne regarderai plus jamais la télé. Parce que l'image, tu vois, c'est un peu ce que je constate: c'est parce que la lumière va plus vite que le son que beaucoup de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air con !
Commenter  J’apprécie          40
Video de Yann Venner (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yann Venner
Yann Venner présente sa trilogie policière
autres livres classés : écologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1562 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre