AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.63 /5 (sur 567 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Dunkerque , le 10/07/1964
Biographie :

Pascal Dessaint est un écrivain français.

Toulouse et le nord de la France nourrissent son inspiration. En 1999, il publie "Du bruit sous le silence", premier polar dont l'action se déroule dans le monde du rugby. Sensible aux questions environnementales, ornithologue, marcheur et militant dans l’âme, il écrit à partir de "Mourir n’est peut-être pas la pire des choses" (2003) sur les rapports complexes et douloureux entre l’Homme et la Nature. Il évoque la catastrophe AZF de Toulouse dans "Loin des humains" (2005) et le scandale Metaleurop dans "Les derniers jours d'un homme" (2010).

Ses romans ont été récompensés par de nombreux prix dont le prix Mystère de la critique qu'il a reçu deux fois (1997 et 2008), le grand prix de littérature policière (2000), le prix du roman noir français de Cognac (2006) et le prix Jean-Amila Meckert (2015).
+ Voir plus
Source : http://www.pascaldessaint.fr/Biographie.html
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Un aller retour dans le noir 2018 - 10 ans - par Pascal Dessaint
Podcasts (1)

Citations et extraits (381) Voir plus Ajouter une citation
marina53   15 juin 2015
Les derniers jours d'un homme de Pascal Dessaint
On a beau savoir que rien ne dure, qu'un jour on perdra ceux qu'on aime, quand ça arrive, on n'est pas prêt. On est désarmé face à une douleur dont on ne pouvait soupçonner la virulence. On se retrouve soudain être un autre. Tout change, dans sa tête, dans ses sentiments, dans la perception qu'on a des êtres et du monde. Ça nous éloigne de ce dont on se croyait proche. Ça nous rapproche de ce dont on se croyait éloigné. Il y a jusqu'au corps qui ne réagit plus de la même manière. La mort est là en soi et sera désormais toujours là.
Commenter  J’apprécie          460
marina53   23 juin 2015
Le bal des frelons de Pascal Dessaint
Qu'on me présente celui qui a inventé le temps qui passe (...) et je me l'étrangle avec un plaisir, un plaisir ! Ouais, parce que les bons moments passent trop vite.
Commenter  J’apprécie          440
marina53   09 septembre 2015
Le chemin s'arrêtera là de Pascal Dessaint
Ce n'est pas l'horizon qui nous manque mais l'imagination.
Commenter  J’apprécie          430
marina53   24 juin 2015
Le bal des frelons de Pascal Dessaint
Certaines douleurs te séparent des gens plus sûrement que les océans.
Commenter  J’apprécie          410
carre   11 mai 2013
Cruelles natures de Pascal Dessaint
Après quelques instants de discussion et parfois même d'un seul regard, il semble qu'on soit en mesure de tout percevoir de certains hommes, et qu'il n'y a pas grand-chose à espérer à la surface. Pour d'autres, en revanche, il ne faut pas se fier à la première impression et plus on les découvre, moins on a le sentiment de les connaitre.
Commenter  J’apprécie          380
marina53   17 juin 2015
Les derniers jours d'un homme de Pascal Dessaint
Nous ne sommes pas grand-chose, mais ce pas grand-chose n'est pas négligeable, quand même, tant qu'on est en vie.
Commenter  J’apprécie          390
Pascal Dessaint
marina53   04 mai 2020
Pascal Dessaint
Dis, Ben, ça ne t'arrive pas de te sentir un peu ridicule avec ton portable ? T'as pas l'impression qu'on crée le besoin et que souvent, le besoin fait l'âne ?
Commenter  J’apprécie          382
marina53   06 juillet 2015
Loin des humains de Pascal Dessaint
Qu'on fasse selon sa volonté ne signifie pas toujours qu'on le désire vraiment. On fait des tas de trucs, on prend des décisions avec trop de hâte, et après on le regrette, parce que, en définitive, ce n'était pas ce qu'on souhaitait intimement. Il y a des décisions plus ou moins promises au regret. Il y a des vies ainsi qui virent à l'amer.
Commenter  J’apprécie          360
marina53   16 juin 2015
Les derniers jours d'un homme de Pascal Dessaint
Même si beaucoup de temps a passé, c'est une émotion intense que l'on éprouve après la mort de quelqu'un, quand on pénètre dans un endroit que l'on a partagé avec lui. L'endroit n'est pas vraiment vide. L'être qu'on aimait est toujours là. On ne peut pas s'empêcher de croire qu'il va soudain apparaître. Et l'imagination fait en sorte qu'il apparaisse même parfois.
Commenter  J’apprécie          350
marina53   30 septembre 2015
Bouche d'ombre de Pascal Dessaint
Boris Vian a écrit quelque part que l'on n'oublie rien de ce qu'on aimerait oublier, c'est le reste qu'on oublie.
Commenter  J’apprécie          360
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..